mon païs - hiver 2012

of 4 /4
Édito Bien se chauffer tout en rédui- sant le montant de ses factures, qui n’en a pas rêvé ? Désormais, vous allez pouvoir réaliser ces travaux grâce à l’engagement et au soutien de la Communauté de Communes qui fait de l’habitat une de ses priorités pour les années à venir. Propriétaires occupants, propriétaires bailleurs vous êtes concernés ! Nos com- munes membres bénéficient également de notre aide pour que nous habitions mieux mais aussi que nous puissions élar- gir notre offre locative et ac- cueillir de nouveaux habitants. L’attractivité de notre territoire c’est aussi répondre à vos at- tentes, à celles de nouvelles populations, en créant de nou- veaux services (micro-crèche, maison de santé), en dévelop- pant de nouvelles activités (cir- cuits VTT, centre équestre), en améliorant l’existant (transports scolaires), tout en s’engageant dans la préservation de notre environnement. Même si la conjoncture n’est pas favorable, nous faisons le choix de privilégier l’investisse- ment pour maintenir notre dé- veloppement. Louis GALTIER Président de la Communauté de communes du Pays de Pierrefort Brezons Cézens Gourdièges Lacapelle-Barrès Lieutadès Malbo Narnhac Oradour Paulhenc Pierrefort Sainte-Marie St-Martin/Vigouroux HIVER 2011-2012 Le journal de la Communauté de Communes du Pays de Pierrefort L’habitat : une priorité pour les années à venir Communauté de communes du Pays de Pierrefort 1 bis, rue du Plomb du Cantal • 15230 PIERREFORT • Tél. : 04 71 23 23 54 • Fax : 09 71 70 59 84 • [email protected] • paysdepierrefort.com La Communauté de Communes du Pays de Pierrefort s’est engagée, depuis plusieurs an- nées, dans une politique d’habitat. Aujourd’hui elle souhaite encore accentuer sa démarche pour deux raisons : Le développement de la politique d’ac- cueil et l’attractivité de notre territoire pas- sent par la rénovation et le développement de notre parc locatif. La qualité et le confort des logements doi- vent être encore accrus tant ceux des pro- priétaires bailleurs que ceux des propriétaires occupants. Pour atteindre ses objectifs, la Communauté de Communes du Pays de Pierrefort met en place plusieurs actions phares : Le Plan Local d’Urbanisme pour conforter les actions en matière d’habitat C’est un document de travail qui va nous per- mettre de concentrer et de planifier nos ac- tions sur des axes prioritaires ; certains sont déjà définis : s’inscrire dans une démarche de dévelop- pement durable, c’est-à-dire avec le re- cours aux énergies renouvelables, résorber l’habitat insalubre, accroître notre parc locatif, favoriser la mixité sociale. L’inscription dans le programme Habiter mieux La Communauté de Com- munes du Pays de Pierre- fort s’est engagée auprès de l’ANAH (Agence Natio- nale de l’Habitat), dans une dynamique d’incitation à la rénovation thermique des logements de propriétaires occupants. L’objectif est de per- mettre aux personnes concernées (sous conditions de ressources) de bénéficier d’un gain énergétique d’au moins 25%. Des aides financières forfaitaires viennent com- pléter l’aide de l’ANAH qui peut aller de 20 à 35%. La Communauté de communes s’en- gage, quant à elle, à apporter une aide com- plémentaire à hauteur de 500 par logement. Le lancement d’une nouvelle OPAH Le Pays de Pierrefort a déjà bénéficié d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de 1997 à 1999. Au cours de cette pé- riode 2 280 000 de travaux ont été engagés. Cette opération a eu un impact très béné- fique sur le nombre mais aussi la qualité des logements tant des propriétaires occupants que des propriétaires bailleurs. Néanmoins, aujourd’hui, la demande en termes de loge- ments locatifs n’est plus, à nouveau, pleine- ment satisfaite. Les ambitions de la nouvelle O.P.A.H. consis- tent donc à : poursuivre la résorption de l’habitat « in- digne » qui représente en moyenne 31,5% du parc de résidences principales, juguler l’augmentation du nombre de lo- gements vacants qui représentent encore un peu plus de 12% du parc résidentiel total, veiller à la restauration du bâti, très sou- vent de caractère, afin que les travaux sur les logements contribuent également à une valorisation patrimoniale, mettre en avant les savoir-faire locaux, reproduire les mesures mises en œuvre lors de la précédente OPAH favorisant le maintien à domicile des personnes âgées, favoriser les projets s’inscrivant dans une démarche de développement durable et ayant recours, notamment, aux énergies renouvelables. donner du travail aux entreprises du bâ- timent. Nous avons aujourd’hui les autorisations pré- fectorales nécessaires à cette opération ; par conséquent, l’étude opérationnelle commen- cera dès le mois de mai pour une période d’environ 9 mois. Quant à l’animation, elle se fera sur une période allant de 2013 à 2015. Le soutien fort de la Communauté auprès de ses communes membres pour la construc- tion ou la rénovation de logements sociaux Pour cela, la Communauté de Communes a décidé de participer financièrement à l’inves- tissement des communes en apportant une aide de 10% du montant Hors Taxe, sous forme de fonds de concours, pour les tra- vaux et honoraires d’architecte. Nous sommes une des seules collectivités dans le Cantal à mener ce genre d’action. Ainsi, les communes de Narnhac, Pierrefort, Saint-Martin sous Vigouroux, Sainte-Marie et Lacapelle-Barrès vont bénéficier d’aides pour un montant de plus de 88 000 . La 1 ère convention a été signée le 3 février entre M. BONAL, Maire de Lacapelle-Barrès et M. GALTIER, Président de la Communauté de Communes.

Upload: cedric-murez

Post on 07-Mar-2016

254 views

Category:

Documents


4 download

DESCRIPTION

Hiver 2012 - Mon Païs - Communauté de communes du Pays de Pierrefort

TRANSCRIPT

Page 1: Mon Païs - Hiver 2012

ÉditoBien se chauffertout en rédui-sant le montantde ses factures,qui n’en a pasrêvé ?

Désormais, vous allez pouvoirréaliser ces travaux grâce àl’engagement et au soutien dela Communauté de Communesqui fait de l’habitat une de sespriorités pour les années àvenir. Propriétaires occupants,propriétaires bailleurs vousêtes concernés ! Nos com-munes membres bénéficientégalement de notre aide pourque nous habitions mieux maisaussi que nous puissions élar-gir notre offre locative et ac-cueillir de nouveaux habitants.

L’attractivité de notre territoirec’est aussi répondre à vos at-tentes, à celles de nouvellespopulations, en créant de nou-veaux services (micro-crèche,maison de santé), en dévelop-pant de nouvelles activités (cir-cuits VTT, centre équestre), enaméliorant l’existant (transportsscolaires), tout en s’engageantdans la préservation de notreenvironnement.

Même si la conjoncture n’estpas favorable, nous faisons lechoix de privilégier l’investisse-ment pour maintenir notre dé-veloppement.

Louis GALTIERPrésident de la

Communauté de communesdu Pays de Pierrefort

Brezons � CézensGourdièges

Lacapelle-BarrèsLieutadès � MalboNarnhac � Oradour

Paulhenc � PierrefortSainte-Marie

St-Martin/VigourouxHIVER 2011-2012

Le journal de la Communauté de Communes du Pays de Pierrefort

L’habitat :une priorité pour les années à venir

Communauté de communes du Pays de Pierrefort1 bis, rue du Plomb du Cantal • 15230 PIERREFORT • Tél. : 04 71 23 23 54 • Fax : 09 71 70 59 84 • [email protected] • paysdepierrefort.com

La Communauté de Communes du Pays dePierrefort s’est engagée, depuis plusieurs an-nées, dans une politique d’habitat.Aujourd’hui elle souhaite encore accentuer sadémarche pour deux raisons :

� Le développement de la politique d’ac-cueil et l’attractivité de notre territoire pas-sent par la rénovation et le développementde notre parc locatif.� La qualité et le confort des logements doi-vent être encore accrus tant ceux des pro-priétaires bailleurs que ceux despropriétaires occupants.

Pour atteindre ses objectifs, la Communautéde Communes du Pays de Pierrefort met enplace plusieurs actions phares :Le Plan Local d’Urbanisme pour conforterles actions en matière d’habitatC’est un document de travail qui va nous per-mettre de concentrer et de planifier nos ac-tions sur des axes prioritaires ; certains sontdéjà définis :

� s’inscrire dans une démarche de dévelop-pement durable, c’est-à-dire avec le re-cours aux énergies renouvelables,� résorber l’habitat insalubre,� accroître notre parc locatif,� favoriser la mixité sociale.

L’inscription dans leprogramme Habiter mieuxLa Communauté de Com-munes du Pays de Pierre-fort s’est engagée auprèsde l’ANAH (Agence Natio-nale de l’Habitat), dans unedynamique d’incitation àla rénovation thermique des logements depropriétaires occupants. L’objectif est de per-mettre aux personnes concernées (sousconditions de ressources) de bénéficier d’ungain énergétique d’au moins 25%.Des aides financières forfaitaires viennent com-pléter l’aide de l’ANAH qui peut aller de 20 à35%. La Communauté de communes s’en-gage, quant à elle, à apporter une aide com-plémentaire à hauteur de 500 € par logement.Le lancement d’une nouvelle OPAHLe Pays de Pierrefort a déjà bénéficié d’uneOpération Programmée d’Amélioration del’Habitat de 1997 à 1999. Au cours de cette pé-riode 2 280 000 € de travaux ont été engagés.Cette opération a eu un impact très béné-fique sur le nombre mais aussi la qualité deslogements tant des propriétaires occupantsque des propriétaires bailleurs. Néanmoins,

aujourd’hui, la demande en termes de loge-ments locatifs n’est plus, à nouveau, pleine-ment satisfaite.Les ambitions de la nouvelle O.P.A.H. consis-tent donc à :

� poursuivre la résorption de l’habitat « in-digne » qui représente en moyenne 31,5%du parc de résidences principales,� juguler l’augmentation du nombre de lo-gements vacants qui représentent encoreun peu plus de 12% du parc résidentieltotal,� veiller à la restauration du bâti, très sou-vent de caractère, afin que les travaux surles logements contribuent également à unevalorisation patrimoniale,� mettre en avant les savoir-faire locaux,� reproduire les mesures mises en œuvrelors de la précédente OPAH favorisant lemaintien à domicile des personnes âgées,� favoriser les projets s’inscrivant dans unedémarche de développement durable etayant recours, notamment, aux énergiesrenouvelables.� donner du travail aux entreprises du bâ-timent.

Nous avons aujourd’hui les autorisations pré-fectorales nécessaires à cette opération ; parconséquent, l’étude opérationnelle commen-cera dès le mois de mai pour une périoded’environ 9 mois. Quant à l’animation, elle sefera sur une période allant de 2013 à 2015.Le soutien fort de la Communauté auprès deses communes membres pour la construc-tion ou la rénovation de logements sociauxPour cela, la Communauté de Communes adécidé de participer financièrement à l’inves-tissement des communes en apportant uneaide de 10% du montant Hors Taxe, sousforme de fonds de concours, pour les tra-vaux et honoraires d’architecte.Nous sommes une des seules collectivitésdans le Cantal à mener ce genre d’action.Ainsi, les communes de Narnhac, Pierrefort,Saint-Martin sous Vigouroux, Sainte-Marieet Lacapelle-Barrès vont bénéficier d’aidespour un montant de plus de 88 000 €.

� La 1ère convention a été signée le 3 février entre M.BONAL, Maire de Lacapelle-Barrès et M. GALTIER,Président de la Communauté de Communes.

Page 2: Mon Païs - Hiver 2012

Pays de Pierrefort

Point sur l’avancement des dossiers

Afin d’assumerpleinement cettecompétence sup-plémentaire, laCommunauté deCommunes duPays de Pierreforta fait le choix derecruter un nou-vel agent, dont leposte est financéen partie par leConseil Général.

Dans le cadre d’une mutat ion,Mlle Christelle Rousseau a donc re-joint le service administratif où elle as-sume également l’accueil de la Maisondes services.Depuis son arrivée, elle a pris contactavec les techniciens du Service Trans-ports du Conseil Général et égale-ment organisé une rencontre avec les

communes actuellement gestionnairesafin d’échanger et d’œuvrer ensemble.En effet, dès le mois de mai et à l’oc-casion des prochaines inscriptionspour la rentrée de septembre 2012,elle sera l’unique correspondante pourles familles, le Conseil Général, lesétablissements scolaires et les trans-porteurs.Les circuits actuels, encore souscontrat, ne seront pas remodelés pourla prochaine rentrée. Néanmoins, laplupart d’entre eux étant soumis à ap-pels d’offres pour 2013-2014, ilconviendra de réfléchir à leur refonte.Pour cela, une harmonisation des ho-raires serait souhaitable. En effet sitous les établissements du primaireproposaient des horaires identiques,cela faciliterait le quotidien des familleset l’organisation des circuits. En outre,

mutualiser les ramassages permettraitégalement de limiter les coûts.Enfin, uniformiser les tarifs pour l’en-semble des communes nous paraît in-dispensable et soulignerait notrevolonté d’une solidarité territoriale.Pour atteindre cet objectif, la Commu-nauté de Communes du Pays de Pier-refort associera les différents acteurs(les communes, les responsables desétablissements scolaires, les associa-tions de parents d’élèves,…) qui pour-ront évoquer les remarques etsuggestions liées au transport. Ellesouhaite ainsientretenir desrelations parte-nariales néces-saires au bonfonctionnementdes transportsscolaires.

Maison de santé : le projet passé au scanner

Lors de notre précédente édition, nous évoquions la prise en charge de nouvelles compétences par la communauté de com-munes. Depuis, les choses ont avancé et nous tenons à vous faire part des dernières évolutions.

Transports scolaires : une nouvelle interlocutrice

Le vendredi 13 janvier dernier, en mairiede Neuvéglise, Louis Galtier, accompa-gné de ses vice-présidents, a ouvert uneréunion de travail en affirmant qu’il sou-haitait « commencer le travail au plusvite. » Une phrase bien reçue par lesmembres du Conseil municipal de Neu-véglise et les professionnels de santéprésents à la réunion.Alain Barthélémy, Délégué territorial del’Agence Régionale de Santé du Cantal,a confirmé que « le projet de maison desanté visant les secteurs de Neuvégliseet de Pierrefort a reçu un avis favorabledu comité de sélection régional ». D’au-tres points ont été évoqués telles queles aides financières envisageables pour

sa construction, qui seront sollicitéespour l’année 2013, ainsi que les modali-tés de gestion de l’établissement.Le 24 janvier dernier, le choix du terrain a

été arrêté par le Conseil municipal de Neu-véglise. Ce sera au cœur du bourg, sur unterrain communal. Une consultation d’ar-chitectes sera lancée prochainement.

Les résultats définitifs de l’enquête réali-sée auprès des familles concernées parla garde des enfants de moins de 6 ansont été présentés en fin d’année der-nière aux partenaires (la MSA, la CAF, leConseil Général et les Maires), ainsiqu’aux familles et aux assistantes mater-nelles (photo ci-dessous).

Au vu des analyses et des orientationsproposées par ce diagnostic, le Conseilcommunautaire a donné, le 1er décem-bre dernier, un accord de principe à lacréation d’une micro crèche ; l’objectifgénéral étant de répondre aux besoinsdes familles en augmentant et en diver-sifiant l’offre, tout en restant vigilant à ne

pas entrer en concurrence avec les assis-tantes maternelles.Des contacts ont été pris pour la réali-sation de la structure qui devra répondreà des conditions de confort, de sécuritéoptimale ainsi qu’à toutes les probléma-tiques d’intégration architecturale et dedéveloppement durable.Un terrain a été pressenti. Il s’agit dudernier lot vacant de la zone artisanale àPierrefort.La Communauté de Communes désireainsi réaliser un investissement respon-sable, parfaitement adapté à l’avenirdes enfants.Pour financer cette structure, des créditsont d’ores et déjà été demandés auprèsde l’Europe (Leader) et de l’État. LeConseil Général, la Caisse d’AllocationsFamiliales et la MSA seront égalementsollicités.

La petite enfance : accord de principe pour le projet micro crèche

Page 3: Mon Païs - Hiver 2012

Environnement et activités de pleine natureOu comment concilier protection de la nature et activités humaines...

La Zone Natura 2000 « Gorges de laTruyère » couvre en partie notre terri-toire. La Communauté de Communes duPays de Pierrefort a été retenue pour as-surer l’animation de l’ensemble du site.

Qu’est-ce qu’une zone Natura 2000 ?Le réseau Natura 2000 est un ensemblede sites naturels européens, terrestreset marins, identifiés pour la rareté ou lafragilité des espèces sauvages, ani-males ou végétales, et de leurs habitats.Natura 2000 concilie préservation de lanature et préoccupations socio-écono-miques. En France, le réseau Natura2000 comprend 1753 sites.

Le site des Gorges de la TruyèreIl a été désigné par arrêté ministérielen avril 2006 pour la conservation desrapaces forestiers et rupestres. Il cou-vre une superficie de 21 600 hectaresenglobant en partie les 22 communesfigurant sur la carte jointe (un site Natura2000 « Gorges de la Truyère » existeégalement sur le département de l’Avey-ron).

Comment ça marche ?Un comité de pilotage, présidé par lePréfet du Cantal et composé de repré-sentants de l’Etat, d’élus et de représen-tants socio-économiques et desusagers, a d’abord désigné un opéra-teur, la Ligue Protectrice des Oiseaux,afin d’élaborer le document d’objectifs(DOCOB) qui définit un certain nombred’actions à mener sur le terrain toujoursdans l’objectif de concilier préservationde la nature et préoccupations socio-économiques.La 2ème partie, c’est l’animation, c'est-à-dire la mise en application du docu-ment d'objectifs et des fiches action sur

l’ensemble du site. Pour cette étape, larègle change. La gestion (Présidence etanimation) est déléguée à une collecti-vité territoriale pour une meilleure ap-propriation de la conservation dupatrimoine naturel local. La Commu-nauté de Communes du Pays de Pierre-fort ayant été pressentie, elle a étéofficiellement désignée le 4 novembredernier lors du comité de pilotage quis’est tenu à Neuvéglise ; et LouisGALTIER en a été élu Président.

Qui finance ?La prise en charge de la mission d’ani-mation par la Communauté de Com-munes du Pays de Pierrefort estfinancée en intégralité par les fondsd’État et les fonds Européens.

Comment va se dérouler l’animation ?Avec ces financements, la Commu-nauté de Communes du Pays de Pierre-fort va recruter un chargé de missionpour trois ans. Son travail sera essen-tiellement un travail de terrain aveccomme objectif la mise en place desfiches action présentées dans leDOCOB. La première partie de cesfiches action concerne le milieu agri-cole avec des MAE (Mesures Agro -Environnementales). Des moyens fi-nanciers d'accompagnement sont pré-vus pour la mise en œuvre de cesmesures.

Un premier recensement des per-sonnes intéressées a déjà été fait par laChambre d’Agriculture du Cantal.

Voici deux programmes pour lesquels la Communauté de Communes du Pays de Pierrefort est partie prenante et qui prou-vent qu’un environnement préservé est également gage de promotion pour nos activités.Le premier concerne le site Natura 2000 « Gorges de la Truyère » qui intéresse une partie de nos communes membres ; le se-cond valorise les activités de pleine nature élaborées et réalisées par la Communauté de Communes.

Natura 2000 « Gorges de la Truyère »

L’activité VTT au Pays de Pierrefort citée en exempleDans le cadre du Schéma Régional deDéveloppement du Tourisme et des loi-sirs 2011-2015, le Conseil Régional alancé un appel à projets devant per-mettre de choisir 10 territoires ayant lepotentiel et la volonté de devenir une« station de pleine nature ». Par cetteappellation, la région souhaite aider lescollectivités et les professionnels dusport de pleine nature à trouver dessolutions en terme de qualité d’offre etde promotion.Les membres de l’Agence Locale deTourisme (ALT) des Pays de Saint-Flourse sont portées candidates (Commu-nautés de Communes du Pays deSaint-Flour, Caldaguès-Aubrac, Pays de

Massiac, la Planèze, Margeride, Paysde Pierrefort, Syndicat Mixte de Gara-bit-Grandval).Afin de mieux cerner l’offre de notreterritoire, une visite de terrain a été or-ganisée le mardi 14 février avec des re-présentants de la Région, du Conseilgénéral et de Cantal Tourisme. Cinqsites phares et représentatifs des acti-vités de pleine nature ont été sélec-tionnés. Parmi ceux-là, l’activité VTTdu Pays de Pierrefort a été retenuepour son offre diversifiée et de qua-lité : la location de VTT, les itinérairesbalisés (en cours), l’animation avec unaccompagnateur diplômé. Une recon-naissance encourageante dans nos pro-

jets d’activités de pleine nature !Le comité de sélection choisira les 10 ter-ritoires au mois de mars, alors suspens !

� Les techniciens tourisme du Conseil Régionald’Auvergne en visite au Pays de Pierrefort.

Page 4: Mon Païs - Hiver 2012

Pays de Pierrefort

Imp.

LaDé

pêch

edʼA

uver

gne

/Fé

vrier

2012

L’affaire de la Rue Lourcine, lundi23 avril à 20 h 30 - Pierrefort, sallede spectacles, tout public à partirde 12 ans.

Hommage à Jacques Brel, samedi12 mai à 20 h 30 - Neuvéglise, sallepolyvalente, tout public.

Le Médecin malgré lui, mardi 15mai Pierrefort, salle de spectacles,14 h 30 : représentation scolaire20 h 30 : représentation tout public

Concert, vendredi 08 juin à 20 h 30Lieutadès, Église, tout public

(Tarif enfant : 3 € - adulte : 10 € -Abonnement 3 spectacles : 20 €)

Trois structureslabellisées Tourismeet Handicapau Pays de PierrefortLe label Tourisme et Handicap a étécréé en 2001 par le Ministère déléguéau Tourisme. Il permet de donner auxpersonnes handicapées une informa-tion fiable, homogène et objective surl'accessibilité des sites et des équipe-ments touristiques, et ce pour les qua-tre grands types de handicap : moteur,visuel, auditif et mental.Trois propriétaires d’hébergements si-tués au Pays de Pierrefort ont choisi desuivre cette démarche.

� La chambre d’hôtes, la Grange, deMme et M. Bonal à Lacapelle-Barrès.L’obtention du label (handicap moteuret visuel) fait suite à un souhait et unengagement personnel pour permettreà des personnes atteintes de défi-ciences d’accéder aux avantages detous. Quatre chambres de grande qua-lité accueillent 14 personnes, dont 4 àmobilité réduite.� La chambre d’hôtes de DeniseGilibert-Devors à Lieutadès est labelli-sée pour un handicap mental.� Le gîte communal à Cézens est label-lisé pour un handicap moteur, visuel,auditif et mental. Il accueille 10 per-sonnes dont 2 à mobilité réduite.Le fait d’avoir des hébergements label-lisés est une première étape mais il estimportant d’offrir sur le territoire desactivités pour ces personnes. Or, dansce domaine des efforts restent à ac-complir. Une alternative est proposéepar l’Association pour l’Animation duPays de Pierrefort. Elle propose des

sorties randonnées en joëlette (un fau-teuil muni d’une roue unique guidé pardeux personnes) permettant de trans-porter une personne souffrant d’unhandicap moteur, mental ou visuel.La démarche de labellisation est ou-verte à tous les professionnels du tou-risme (les hébergements, larestauration, les sites touristiques et lessites de loisirs).Pour tout renseignement Cantal Tourisme,04 71 63 85 00, www.handi-tourisme.com.

La décharge des Crouzalouxtire sa révérence

De nouveaux produits à laboutique de l’Office de Tourisme…Toujours dans l’optique de promouvoir desproduits et des producteurs locaux, la boutiquede l'Office de Tourisme vient d'enrichir sonoffre en proposant de nouveaux produits : desouvrages sur la région, des cartes postales desÉditions Quelque Part sur Terre, des plateauxde fromage en bois à l’effigie du Pays de Pier-refort, des terrines, des jeux de boules carrées.L’offre pour les enfants a également été com-plétée afin de répondre à la demande : desjeux et des livres de découverte de la nature,des coloriages, de la peinture fabriquée avecdes éléments naturels, de la pâte à modeler…Souvent qualifiée d’« accueillante et chaleu-reuse », la boutique, ouverte aux horaires d’ou-verture de l’Office de Tourisme, est aussirécompensée par un chiffre d’affaires enhausse en 2011 (environ 7 300 €).

Ouverture du chantiercentre équestreC’est parti ! Les premiers coups de pelle ontété donnés à la mi-janvier. Sauf offensive pro-longée de l’hiver les travaux doivent désormaisse poursuivre.Le retard dans l’ouverture du chantier est dû àla modification du bâtiment. Toutefois, ceci apermis une diminution du coût des travaux deterrassement et de voirie.

Ça s’est passécet hiver

Initiatives

Après plus de trente ans d’exploita-tion, la décharge des Crouzaloux,située sur la commune de Sainte-Marie, a définitivement fermé sesportes le 31 décembre 2011.Sa fermeture, demandée par lesservices de la DRIRE (Services del’État en charge de l’Environnementet des installations classées), a étéactée à l’unanimité par le Conseilcommunautaire de la Communautéde Communes du Pays de Pierre-fort - propriétaire et exploitante dusite.Il est donc maintenant interdit d’yfaire tout dépôt, quel qu’il soit ;tout contrevenant s’exposant àdes poursuites.Désormais, la solution c’est la dé-chèterie communautaire, situéedans la ZA de l’Aubrac à Pierrefort,

ouverte le lundi et le vendredi de15 h à 18 h, le mercredi de 16 h à18 h et le samedi de 8 h à 12 h.L’accès est gratuit pour les particu-liers résidant sur le territoire de laCommunauté de Communes duPays de Pierrefort jusqu’à 3 m3 ; au-delà, la facturation appliquée est lamême que pour les entreprises de laCommunauté de Communes duPays de Pierrefort : 2.70 € le m3(sauf pour la ferraille : 2.20 € le m3).Pour les entreprises et particuliersextérieurs à la Communauté deCommunes du Pays de Pierrefort :4.00 € le m3 (sauf pour la ferraille :3.00 € le m3).Bien entendu, il sera procédé pro-chainement à la réhabilitation dusite.

� Une chambre labellisée de « La Grange »à Lacapelle-Barrès.

Cette année, la Ballade culturellesera printanière. Au programme,six rendez-vous alliant musique,théâtre, chanson française, théâtred’objets et lecture musicale quevous pourrez effeuiller à votreguise :

Lecture musicale, vendredi 9 marsà 20 h 00 - Saint-Martin-sous-Vigouroux, Bibliothèque salle de laTour, tout public à partir de 8 ans(entrée gratuite).

Pierre à pierre, vendredi 30 mars à10 h 00 - Pierrefort, salle de specta-cles, jeune public (tarif unique 3 €).