mobilité sociale et marché de la téléphonie mobile .mobilité sociale et marché de la...

Download Mobilité sociale et marché de la téléphonie mobile .Mobilité sociale et marché de la téléphonie

Post on 11-Sep-2018

217 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1

    UNIVERSITE DE BAMAKO

    Facult des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines

    Dpartement denseignement et de recherche des Sciences Sociales

    Section : Sociologie Anthropologie

    Option : Anthropologie

    Mobilit sociale et march de la tlphonie

    mobile dans le district de Bamako

    Mmoire de Matrise Directeur de Mmoire

    Dr Naffet KEITA Seydou MAGASSA

    Anne Universitaire 2008-2009

  • 2

    Introduction

    Lexpansion des nouvelles technologies de communication a entran une grande restructuration, irrversible mon sens, des services traditionnels de tlcommunication, tant dans les pays dits dvelopps que dans ceux dits sous-dvelopps. Tout cela laube du 21esicle ce que daucuns ont appel la bataille pour la rvolution plantaire de la communication 1.

    En ce XXIe sicle, les nouvelles technologies de linformation et de la communication (NTIC) occupent une place indniable dans la vie des hommes. Elles semblent rvolutionner ainsi les repres culturels et socio-conomiques en recomposant des socits entires. Pour preuve, des discours officiels ceux du citoyen lambda, ce sont les expressions : information numrique , saut technologique , foss numrique , village plantaire , etc. qui reviennent trs souvent pour faire rfrence aux (NTIC), mme si la qualit de nouvelle leur est dispute par certains auteurs2. Pour Annie Chneau-Loquay,

    Selon les chantres du progrs par la technologie, utiliser les technologies modernes de la communication permettrait daccomplir le fameux saut technologi-que leapfrogging , de brler les tapes pour accder au dveloppement de linformation 3.

    Cest dans ce contexte quelle note, galement, que : lInternet est un mdia de lcrit et la vraie rvolution des NTIC en Afrique ne concerne pas Internet mais le tlphone mobile dsormais prsent dans toutes les couches de la socit 4. Le secteur des tlcommunications et particulirement celui de la tlphonie mobile qui relevait du domaine de privilgis est en passe de devenir populaire o tout le monde y a presque accs. Si la situation prsente pourrait contraster avec ses dbuts, o, En Afrique noire, une partie de plus en plus grande est exclue du march de la consommation o il ny a quun accs limit 5. Paradoxalement, le tlphone portable ne semble pas avoir obi la conception dterministe du transfert des technologies comme pralable tout dveloppement. Progrs technique, social et humain par de toutes les vertus (ssames pour le march6, outils

    1 A. Nyamba, La parole du tlphone. Significations sociales et individuelles du tlphone chez les Sanan du Burkina Faso , in : A. Chneau-Loquay (d.), Enjeux des technologies de la communication en Afrique. Du tlphone Internet, Paris : Karthala, 2000, p. 6. 2 Raphal Ntambue, Dbat sur linternet en Afrique : thmatique, typologie et caractristiques , in : http://www.er.uqam.ca/nobel/gricis/actes/bogues/Ntambue.pdf; Infrastructure et accs universel , in : Enjeux de mots : regards multiculturels sur les socits de linformation, Alain Ambrosi, Valrie Peugeot et Daniel Pimienta (dir.), Paris: C & F ditions, 2005, 656 p. & R. T. Ntambue, La critique africaine de la techno-science. Concepts, courants, structure, Bruxelles : Bruylant-Academia, 1998. 3 A. Chneau-Loquay, Les territoires de la tlphonie mobile en Afrique , NETCOM, vol.15, n 1-2, Sept.2001. 4 A. Chneau-Loquay, Mode daccs et dutilisation dInternet en Afrique : Les grandes tendances , in : Africa e Mediterraneo, dossier il Digital, n 41, 2002, pp.12-15. 5 J-A. Dibakana, Lusage du tlphone mobile Brazzaville. La consommation comme analyseur denjeux de pouvoir en milieu urbain africain, lexemple du tlphone portable au Congo , 2006, http : argonautes.fr/section.php? artid=351 6 Le March dont il est question, ici, renvoie, tantt des lieux dchanges lis aux objets tlphoniques

  • 3

    de libration individuelle mme de stimuler la vie politique et la cohsion sociale, ainsi que de rduire la corruption), les TIC taient prsentes comme loutil qui pourrait permettre den finir avec la pauvret au XXIe sicle. Si lAfrique nintressait peu les investisseurs, aujourdhui, elle offre un march au tlphone portable. Premier bien diffus7, le plus rapidement aprs la seconde mondiale, deux fois plus vite que la tlvision couleur qui dtenait la premire place, le tlphone portable connat une explosion qui dpasse toutes les prvisions avec lun des plus grand taux de pntration en Afrique (de 41%8 en 2008). En effet, en Afrique, on est pass de 5,18 millions souscripteurs de tlphone portable en 20039 246 millions en 2008 et en termes de tldensit, dune personne sur 50 usagers en 2000 on est parvenu une personne sur trois en 200810. Le Mali nest pas rest en marge de cette ralit bien que lintroduction du tlphone mobile sy est faite relativement tard, en 1996 par rapport des pays comme : la Tunisie en 1985 ; lAfrique du Sud, le RDC et le Gabon en 1986; lEgypte en 1987; le Nigeria, le Sngal et le Ghana en 199211. Avec leffectivit de la libralisation du secteur des tlcommunications en 2002 et limplantation dune nouvelle socit, Ikatel SA, le nombre de souscripteurs est pass de 247 223 abonns en 2003 3 438 568 abonns en 200812. Le dynamisme du secteur de la tlphonie mobile Bamako a eu pour corollaire lavnement dun nouveau type de march : la commercialisation, lentretien voire la rparation du tlphone portable et les activits connexes, Cest le march de la tlphonie mobile. Dans ce mmoire, nous nous sommes intress essentiellement au march de la tlphonie mobile Bamako. Ainsi, la description des configurations du march, les types dacteurs et les interactions entre ceux-ci et les changements socio-conomiques en uvre ont t abords. Lobjectif gnral de cette tude a t de saisir, de dcrire et de rendre compte des transformations socio-conomiques entranes par lavnement de cette innovation technologique et des formes de mobilit13 induites travers lanalyse du march. Les objectifs spcifiques suivants ont t dgags :

    ( tlcentre, atelier de rparation, etc.), tantt, dsigne, non seulement, le march comme espace de commerce qui inclut, la fois, les acteurs et les dynamismes interactionnels qui sy droulent. Par Interaction, nous dsignons les actions mutuelles des acteurs sociaux dans les diffrents espaces dchanges et/ou de conflits dintrts. 7 G. Gaglio, De la pertinence des usages remontants dans le march de la tlphonie mobile , Communication, Cerso-Universit Paris IV Dauphine, Les rencontres de Cargse lIESC du 27 juin 2003. 8 H. Tcheng, J- M. Huet, & M. Komdhane, Les enjeux financiers de lexplosion des tlcoms en Afrique subsaharienne , in : Ifri programme Afrique subsaharienne, fv. 2010, p. 29. 9 H. Tcheng, J- M. Huet, & M. Komdhane, Les enjeux de lexplosion des tlcoms en Afrique subsaharienne , op.cit. p. 3. 10 M. De Buijn, F. Nyamnjoh & I. Brinkman (eds.), Mobile Phones: The New Talking Drums of Everyday, Bamenda/Leiden: Langaa & African Studies Centre Leiden, 2009, p.11. 11 A. Chneau- Loquay, Les territoires de la tlphonie mobile en Afrique , op.cit. p. 3. 12 Comit de Rgulation des Tlcommunications (CRT), Rapport annuel, Bamako, 2008 p.11. 13 La mobilit a plusieurs sens dans cette tude. Au sens large, elle renvoie tous les changements socio-conomiques dans le march de la tlphonie mobile. Mais selon les circonstances de lusage, elle signifie les mutations professionnelles pouvant entraner l ascension sociale ou le contraire ; la mobilit sociale perue par fait de migration des acteurs ou bien encore les changements statutaires, sociaux, psychologiques intervenus chez les acteurs du fait de la pratique dune activit lie au march de la tlphonie mobile.

  • 4

    - rendre compte des lieux, des niveaux dorganisation du march du tlphone mobile et de la provenance des tlphones et accessoires; - dcrire les formes et les changements conomiques et sociaux engendres par la tlphonie mobile ; - saisir la trajectoire spcifique des acteurs officiant dans le commerce des cartes de recharge, de vente des accessoires et de la rparation de tlphone portable ; - rapporter les success stories en termes de mobilit sociale engendrs par le commerce de la tlphonie mobile. Pour une prsentation commode des donnes recueillies et des analyses, le mmoire a t structur en trois (3) grandes parties qui suivent :

    - cadre thorique et prsentation du milieu dtude ; - march de la tlphonie mobile, les acteurs et les interactions ; - les formes de mobilit des acteurs dans le march.

  • 5

    Premire Partie: Cadre thorique, milieu dtude et tat

    des lieux de la tlphonie mobile

  • 6

    Chapitre I : Cadre thorique 1.1. Etat de la littrature Le domaine des NTIC et plus particulirement celui du tlphone portable a intress nombre de chercheurs, en tmoigne la littrature produite. Tout dabord, certains auteurs ont mis laccent sur les conditions socio-conomiques dans lesquelles les NTIC en gnral et le tlphone mobile en particulier ont fait leur apparition en Afrique. Ainsi Chneau-Loquay tablit un parallle entre les pays occidentaux et les pays africains en matire dinfrastructure et elle conclut quau moment o : Linformatisation traduit lemprise croissante des rseaux sur les individus et sur les territoires en Occident, en Afrique les rseaux qui structures les territoires sont mal contrls, discontinus 14. Walter G. Kwi15 fonde son argumentaire sur le retard de lAfrique dans laccs aux progrs techniques par manque dinfrastructures, la pauvret et le chmage dun nombre lev dactifs dus en partie lajustement structurel (la Banque mo

Recommended

View more >