mobilité ev

of 9 /9
Le Tokyo Motor Show 2011 : Mobilité et véhicules électriques à l'honneur Rédacteurs : Pierre DESTRUEL Guillaume CHARMIER Mots-clés : Concept-car, voitures hybrides, mobilité, véhicules électriques, transports. Résumé : Axée sur le concept de mobilité, cette édition 2011 du Tokyo Motor Show s'est tenue pour la première fois au centre d'exposition Tokyo Big Sight, en baie de Tokyo. De nombreux modèles électriques ont été présentés, mettant l'accent sur la mobilité en milieu urbain. On constate l'absence des constructeurs japonais dans le domaine des modèles à pile à hydrogène.

Upload: les-transports-du-futur

Post on 01-Sep-2014

646 views

Category:

Technology


1 download

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

Page 1: Mobilité ev

Le Tokyo Motor Show 2011 : Mobilité et véhicules électriques à l'honneur

Rédacteurs : Pierre DESTRUEL Guillaume CHARMIER

Mots-clés : Concept-car, voitures hybrides, mobilité, véhicules électriques, transports.Résumé : Axée sur le concept de mobilité, cette édition 2011 du Tokyo Motor Show s'est tenue pour la première fois au centre d'exposition Tokyo Big Sight, en baie de Tokyo.De nombreux modèles électriques ont été présentés, mettant l'accent sur la mobilité en milieu urbain. On constate l'absence des constructeurs japonais dans le domaine des modèles à pile à hydrogène.

Page 2: Mobilité ev

C'est sur le thème "Mobility can change the world" que la 42ème édition du Tokyo Motor Show a ouvert ses portes le 30 novembre 2011 au centre d'exposition Tokyo Big Sight en baie de Tokyo. Cette édition a donné lieu à la présentation de nombreux modèles et innovations en exclusivité mondiale, avec notamment un accent mis sur les modèles électriques et la mobilité.

1. Généralités

Mitsubishi a présenté la sixième génération de son modèle Mirage qui sera commercialisé à partir de 2012. Avec une consommation de 3,3l /100 km et un prix annoncé abordable, cette nouvelle génération devrait remporter un certain succès.

Figure 1 : Mitsubishi, Mirage 6

C'est en parallèle à ce nouveau modèle que différents MIEV (Mitsubishi Innovative Electric Vehicle) ont été présentés. Certains d'entre eux disposent d'un système de recharge électrique sans fil développé conjointement entre l'américain WiTricity, IHI Corporation et Mitsubishi, permettant de recharger la batterie du MIEV à 20 cm de distance.

Figure 2 : Mitsubishi, Exemples de MIEV

Figure 3 : BMW, Alpina B3 GT3

Avec un prix de vente annoncé de 90 000 €, la BMW Alpina B3 GT3 a été construite en 99 exemplaires, dont l'un d'entre eux a été présenté pour la première fois lors de ce salon. Il permet d'atteindre une vitesse de 100 km/h en 4,6 secondes, ainsi qu'une vitesse maximale de 300 km/h.

1

Page 3: Mobilité ev

2. Les Concept-cars

L'édition 2011 du salon a fait la part belle aux concept-cars hybrides et aux technologies vertes. Une des stars de ce salon a incontestablement été le constructeur Mazda. Ce dernier a présenté de ses dernières avancées technologiques (systèmes i-ELOOP, i-Stop et moteur diesel « propre », le SKYACTIV-D) en les incorporant à son nouveau modèle, la Mazda Takeri.

Figure 4 : Mazda, Takeri Figure 5 : Le moteur SKYACTIV-D

Le moteur diesel SKYACTIV-D1 permet une réduction de la consommation d'esssence de 20% par rapport aux moteurs utilisés par Mazda dans le monde, soit 5,4 l/100 km. De plus il est doté d'un taux de compression extremement faible (14:1). Il sera utilisé dès 2012 puisque la Mazda CX-5 en sera équipé.La Mazda-6 sera dévoilée lors du prochain salon de l'automobile de Genève.

Honda a présenté son nouveau concept-car hybride rechargeable, le Honda AC-X (pour Advanced Cruiser Experience) . Ce modèle aérodynamique est doté de deux « joysticks » en guise de volant. Ceci est censé relaxer le conducteur et procurer une « approche moins stressante de la conduite » selon Honda.

Il a une autonomie de 50 km pour une vitesse de 100 km/h en fonctionnement électrique seul. Il est équipé d'un moteur diesel de 5l/100 km en mode hybride.

Figure 6 : Honda, AC-X Figure 7 : Honda, EV-Ster

C'est dans la catégorie des voitures sportives que s'inscrit la nouvelle EV-Ster de Honda. C'est une sportive d'un genre différent puisqu'entièrement électrique. Elle est dotée d'une carrosserie en matériaux composites afin de l'alléger au maximum et, ce faisant, de diminuer sa consommation d'électricité. Sa batterie Li-ion de 10 kWh lui permet d’accélérer à 60 km/h en 5 secondes, d'atteindre une vitesse maximale de 160km/h. Elle dispose d'une autonomie d'environ 150 km selon le test standard japonais JC08 pour les véhicules légers.

2

Page 4: Mobilité ev

La nouvelle Daihatsu D-X est dotée d'un moteur de 660 chevaux. Elle se range dans la catégorie des « kei car » (spécialité de Daihatsu), voitures à deux places. Elle est adaptable puisque sa carrosserie est amovible: la voiture peut ainsi être transformée en un coupé ou un roadster.

Figure 8 : Daihatsu, D-X L'Advanced Tourer Concept de Subaru est équipée d'un nouveau moteur de 1,6 l à cylindres opposés. Il est couplé à des batteries lithium-ion.Il est doté d'un système d'évitement des piétons et des cyclistes nommé Eyesight. Celui-ci fonctionnne grâce à deux caméras qui scannent la route.

Il arrête automatiquement la voiture s'il y a danger de collision frontale et si la voiture roule à moins de 30 km/h. Si la vitesse de la

Figure 9 : Subaru, Advanced Tourer Concept voiture est supérieure à cette valeur, elleralentit automatiquement. De plus Eyesight adapte la vitesse du véhicule en fonction de celle des voitures situées à proximité afin de maintenir une distance de sécurité entre les véhicules.

Deux modèles de Toyota ont retenu

l'attention des visiteurs par leur originalité et leur caractère innovant. La T-Brain de Toyota Boshoku, avec son design en bandes blanches et son intérieur futuriste, dispose de batteries lithium-ion et d'un moteur hybride2.

Figure 10 : Toyota Boshoku, T-Brain

La Toyota Fun Vii démontre elle aussi le futurisme de la compagnie Toyota, dans son design mais aussi dans la possibilité offerte au conducteur de contrôler l'apparence de la voiture via son téléphone portable3. De plus, elle dispose d'un système d'affichage tête haute qui présente les informations relatives au fonctionnement de la voiture affichées directement sur le pare-brise, facilitant ainsi la conduite4.

3 Figure 11 : Toyota, Fun Vii

Page 5: Mobilité ev

Les constructeurs étrangers n'ont pas été en reste, puisque Renault a exposé son modèle Captur, déjà présent au salon de l'auto de Genève en fevrier 2011.

Figure 12 : Renault, Captur Figure 13 : Mercedes-Benz, F-125

La Renault Captur est présentée par la marque française comme un 4*4 « vert » avec une émission de CO2 de 99g/km. Elle est dotée d'un toit amovible et a une vitesse maximale de 209 km/h.

Le constructeur allemand Mercedes-Benz a lui aussi fait montre des prouesses technologiques de ses ingénieurs avec la Mercedes F-125. Ce modèle innovant a d'abord été présenté au salon de Francfort en 2011. Selon le constructeur elle représente le futur de l'automobile pour les 125 prochaines années. Le véhicule se distingue des nombreuses voitures hybrides présentes à ce salon car elle est équipée d'une pile à combustible à hydrogène. C'est d'ailleurs une des seules voitures présentes à ce salon disposant de cette technologie. Elle possède en outre d'une batterie lithium-soufre de 10kWh.

La TEEWAVE AR15 est un concept-car électrique qui a été optimisé pour être la plus « verte » possible. C'est le fruit d'une collaboration entre le designer Gordon Hurray et le fabricant de fibres Toray. Pour ce faire, la monocoque de cette voiture est en plastique à renfort fibre de carbone. Ceci lui permet d'être simultanément très résistante en cas d'accident et de réduire le poids du véhicule.

D'une longueur de 3,977 sur 1,766 mètres de largeur et d'une hauteur de 1,154 mètres, le modèle est comparable à la Renault Cup, bien que d'une hauteur moins importante.Son taux de consommation électrique est de l'ordre de 11,6 km/kWh pour une vitesse maximale de 147 km/h.

Figure 14 : TEEWAVE AR1

3. Une attention particulière portée sur la mobilité avec des modèles innovants

C'est avec le concept-car Microcommuter que Honda a mis l'accent sur la mobilité dans le cadre de l'exposition Smart Mobility City 2011 se déroulant au sein du salon.

Ce modèle dispose d'une batterie lithium-ion d'une puissance de 3,3kWh. Ce qui lui permet d'atteindre une vitesse de 50 km/h en 7,4 secondes et une autonomie de 60 kilomètres. En sus de ces caractéristiques intéressantes, il peut être connecté à

Figure 15 : Honda, Micrommuter un smartphone et être contrôlé par ce dernier. 4

Page 6: Mobilité ev

Dans la même veine, la Daihatsu Pico est un véhicule éléctrique disposant d'un système permettant de communiquer avec les piétons et les cyclistes. C'est via un affichage de diodes LED qui peut afficher par exemple la vitesse du véhicule que cette communication s'effectue. Son autonomie de 50 km et sa vitesse maximale de 50 km/h ne diffère pas de celles de ses concurrents.

Figure 16 : Daihatsu, Pico

Enfin la marque Kowa TMSUK a présenté 3 modèles de véhicules électriques, nommés Kobot Bêta, Mu (monoplaces) et Pi (à deux places). Ces derniers, dotés d'un design digne d'un film de science-fiction, se replient à l'arrêt. Ils peuvent, à l'instar d'autres véhicules présentés précédemment être contrôlés par smartphone.

Leur avantage majeur réside dans leur caractère compact et leur maniabilité, ce qui les rend tout particulièrement destinés à un environnement urbain. De plus, Kowa TMSUK envisage leur utilisation dans le cadre d'une « smart-grid eco town ». Les véhicules Kobot seraient partagés au sein de la communauté.

Figure 17 : Kowa TMSUK, Kobot Bêta

Nissan a dévoilé son concept-car illustrant le New Mobility Concept mis en place par la marque en 2009. C'est dans une optique d'utilisation en tant que mode de transport en commun que ce modèle à deux places a été développé, notamment dans le cas de l'auto-partage.Avec une vitesse maximale de 50 km/h, il est un modèle urbain par excellence.

4.Diverses technologies et prototypes Figure 18 : Nissan, New Mobility Concept

Le Q'mo de la compagnie NTN est un système démonstrateur de la technologie «In-Wheel Motor System Concept». Ce dernier, destiné aux véhicules électriques, permet selon NTN un plus grand degré de liberté dans le design du véhicule ainsi qu'une réduction de son poids. Il transmet la puissance d'entraînement directement aux pneus en montant le moteur et le réducteur de vitesse directement sur la roue elle-même.L'arbre mécanique n'étant alors plus nécessaire, le Q'mo peut effectuer des rotations de 90° sur elle-même.

NTN envisage une utilisation pour des trajets courts, il conviendrait parfaitement pour des zones touristiques.

Figure 19 : NTN, Q'mo 5

Page 7: Mobilité ev

Figure 20: Bridgestone, Air Free Concept

Bridgestone a présenté le 1er décembre un nouveau pneu qui est doté d'une caractéristique étonnante : il ne contient pas d'air. D'un design résolument moderne, il est basé sur un pneu qui a déjà fait ses preuves avec les véhicules personnels utilisé par les personnes âgées au Japon.Ce type d'équipement intègre le pneu à la roue, il possède des rayons en polymère thermoplastiques, qui permettant ainsi un recyclage aisé.

A signaler aussi un système astucieux mis au point par DENSO6 qui avertit le conducteur lorsque celui-ci commence à s'assoupir. Le niveau d'assoupissement est calculé en fonction de l'observation de 3 muscles frontaux : le muscle occipito-frontal, le muscle orbiculaire de l'œil ainsi que le muscle du grand zygomatique. A partir de ces données, le système va alors exhiber un indice d'assoupissement sur une échelle de 1 à 6.

Dans cette même optique de mobilité, l'université Keio a présenté un bus électrique à plancher bas d'une capacité de 19 passagers, et d'une vitesse maximale de 60 km/h7 .

Enfin on peut mentionner deux dernières innovations intéressantes, une d'ordre mécanique et une seconde d'ordre numérique.

La première8 est issue de la Honda Motor et est un frein électrique. Ce dernier contrôle la pression hydraulique du maître-cylindre via une vis à billes. Le conducteur appuyant sur la pédale de frein ressent une réaction simulée, la pression développée par le maître-cylindre n'est pas appliquée à la pédale.

Il s'agit, selon la compagnie, du premier « frein entièrement électrique » qui est complètement séparé de la pédale. Il permet de contrôler précisément le freinage indépendamment de la pression exercée par le pied du conducteur. En outre, ce système peut permettre d'augmenter la quantité d’électricité générée lors du freinage du véhicule de 5%.

Honda a annoncé le début de l'utilisation de ce système dans ses véhicules électriques et hybrides dès 2012.

La seconde9, provenant de Mitsubishi Electric Corp, est une un système d'affichage par rétroprojection nommé « Emirai ». Ce système se compose d'une structure hémisphérique doublée d'un capteur optique de contact. Il est alors possible d'annoter une carte affichée sur cette structure semblable à un globe terrestre.Le système dispose d'une profondeur et d'une résolution supérieure à celles d'une écran LCD.

6

Page 8: Mobilité ev

Conclusion :

C'est dans une conjecture morose que ce salon a démarré : chiffres décevants de visiteurs des éditions des années précédentes (de 1,5 millions en 2007 à 614 000 en 2010), salon déplacé vers un site moins important que le site précédent de Makuhari Messe, accroissement de l'importance des salons de l'automobile qui se tiennent en Chine, etc.

Tout ces facteurs n'ont pas empêché les constructeurs japonais de présenter nombre de modèles qui s'inscrivent dans une optique de développement durable et de « smart city ». L'accent mis ici sur la mobilité et l'alimentation électrique des véhicules se justifie pleinement.Il est à noter que nombre de constructeurs ont insisté sur le développement de modèles accessibles aux populations des pays en voie de développement. Ces pays connaissent actuellement une croissance démographique urbaine considérable, marché pour lequel les modèles compacts et peu énergivores présentés dans ce rapport sont particulièrement bien adaptés.

Enfin, on peut regretter par contre le quasi-abandon par les constructeurs japonais de la voiture à hydrogène, qui représente une des options de l'avenir de l'automobile, avec les biocarburants et le véhicule électrique.

7

Page 9: Mobilité ev

Annexe 1 : Références

1 : Explication du fonctionnement du système Skyactiv-D par un ingénieur de Mazda (Japonais sous-titré anglais) http://www.youtube.com/watch?v=Wp-ypt3xauo 2 : Présentation de la T-Brain de Toyota Boshoku (Japonais) http://www.toyota-boshoku.com/common/jp/pdf/111122.pdf 3 : Présentation de la Toyota Fun Vii (Japonais) http://car.watch.impress.co.jp/docs/news/20111129_494121.html 4 : Démonstration du fonctionnement de la Toyoya Fun Vii http://www.youtube.com/watch?v=PWq541Q95so 5 : TEEWAVE AR1 est un acronyme de Toray Eco Efficient Wave Advanced Roadster 16 : Article sur le site Tech-On! du Nikkei (Anglais) : http://techon.nikkeibp.co.jp/english/NEWS_EN/20111202/202107/ 7 : Site du projet du bus Sakura de l'université Keio (Japonais) : http://www.tms-keio.com/ 8 : Article sur le site Tech-On! du Nikkei (Anglais) : http://techon.nikkeibp.co.jp/english/NEWS_EN/20111207/202287/ 9 : Article sur le site Tech-On! du Nikkei (Anglais) : http://techon.nikkeibp.co.jp/english/NEWS_EN/20111206/202243/

8