millésime 33_93

Download Millésime 33_93

Post on 25-Mar-2016

237 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Millésime 33, magazine gastronomique. # 93

TRANSCRIPT

  • Trim

    estri

    el -

    Drie

    maa

    ndel

    ijks

    : 04/

    05/0

    6 20

    09

    N9

    3

    3,10

    Dp

    t B

    elgi

    que

    Bru

    X10

    99/8

    /115

    4Ex

    p./A

    fz.

    Lero

    uge

    Dan

    ile

    : 3

    88, A

    venu

    e d

    Itter

    beek

    - 10

    70 B

    ruxe

    lles

    millsime33

  • CHAMPAGNE NICOLAS FEUILLATTEPour la fte des mres 2009, Effervescence est le nom de l'oeuvre photographique crepar Aspassio Haronitaki, artiste choisi par la marque de champagne pour 2009.La bote en mtal viendra accueillir la cuve rose non millsime de Nicolas feuillatte.

  • GASTRONOMIELe Fourneau P 2DE snippe - Guillaume - Serafine P 7Zeno - La Cave des vendanges tardives - Le Corsaire P 15Tante Germaine - les Eleveurs - D'hoogeschool - de Tuinkamer P 16La Brise - Le Repos des chasseurs - Le Coq aux Champs P 20Le Coq aux Champs - Millesime P 26Le Big Boss - Kermess Brueghel - Pieds dans le Plat P 27

    VINS ET ALCOOLSFeuillatte P2Delhaize par Patrick Fievez P18

    TOURISMELa Bourgogne par IsabelleTuyttens P 21La Basse Silesie par Tho Loir P 24

    LES RUBRIQUESCoups de cur par Tho Loir P4Apro-Bouffe par Marc Danval P 8Journal dun bon-vivant par Marc Danva P 12Chroniques gourmandes par Ren Van Hoof P 15News P 29New Look P 32

    10 MAI FTEZ MAMAN10 MEI VIERT MOEDER

    .La Basse Silsie, P. 24

    Le Fourneau, P 2

    Valrhona, P. 11

    AZZAROTwin Women : fragrancepche blanche, sorbet cassis et fleurs d'amandier.Twin Men : cuir de patchouli, bois de santal,mandarine, bergamote etpomme verte. (Eau de toilette 30ml 28,90 . 50ml 54,2)

    1M i l l s i m e 33

  • 3LE FOURNEAU Et le rve se ralise A Verviers en plein cur de la cit lainireJean-Paul Tossens et son pouse Batrice ont transform d'unefaon magistrale cette ancienne maison bourgeoise datant de1867 qui tait l'ancien Cercle littraire vervitois durant de lon-gues annes. Les responsables de l'poque recherchaient un res-taurateur pour grer la cuisine qui devint un lieu gastronomiqueavec l'arrive de Jean Paul Tossens. Les annes passant, leCercle fait faillite et la maison en 1996 est mise en vente.Jean Paul et Batrice la rachte pour en faire le restaurantChez Paul. Ds l'automne 2008, la maison se mtamorphoseradicalement.Le nouveau dcor avec cuisine ouverte sur la salle et tabled'htes de 10 couverts, permet Jean Paul Tossens de travail-ler en ayant le contact avec ses clients/convives, pendant queBatrice supervise la salle. Voici quelques suggestions : Plat du jour 18, le Lunch (miseen bouche, entre, plat 25 servi tous les midi y compris ledimanche, le menu 3 services, vin compris 35.Histoire de manger lger, le Chef a aussi pens aux gastrono-mes en culotte courte avec une slection de plats basiquespour petits estomacs. Quant nous, nous avons dgust :

    Mises en bouche Les coquilles Saint-Jacques, Erquy la plancha,

    salade russe comme Malmdy L'uf parfait de chez Wera en cocotte, foie gras

    des landes et truffes du Mont Ventoux. Le dos de Cabillaud rti, jus de poulette au beurre. Le Pigeonneau laqu et rti la broche . L'ardoise de fromages. Desserts.

    Un vritable rgal en toute simplicit.

    5, Place Albert 1er 4800 VerviersTl. : 087 23 22 21 - fax : 087 22 76 87www.lefourneau.be - info@lefourneau.beFerm le mardi soir, le mercredi et le samedi midiSalon priv disponible et traiteur sur commande.Tables au jardin quand le temps le permet.Parking priv.

  • Il s'agit en fait de l'an-cien Htel du Rhne quiouvrit en 1950, l'annede l'arrive Genve duquartier gnral euro-pen des Nations Unies.Ce palace situ sur larive droite du Rhne, aucoeur de Genve, deux pas du bord du lactait considr commele plus luxueux avec ses197 chambres, dont 31suites. Ce 5 toiles qui acompt parmi ses htes,entre autres,le roi deSude, le prince Albertde Belgique, les prsidents Carter et Eisenhower ainsi queles clbres Oscar Peterson et Dizzy Gillespy a t racheten 2000 par le groupe Mandarin Oriental. Cette chanehtelire a entrepris des rnovations et a remplac le clbrerestaurant Neptune par deux nouveaux restaurants: le Rasoet le Sud. Le premier offre une cuisine indienne de haut vol,le second est une brasserie de style franais qui fait partie desbrasseries Nord-Sud de Lyon fondes par Paul Bocuse etJean Fleury. J'ai eu l'occasion de dner au restaurant oriental"Raso" qui sert, dans un dcor original et chaleureux, une cui-sine indienne crative. J'ai dgust les coquilles St Jacquesfinement pices fromage tendre indien et ssame, des cre-

    vettes tandoori au currylger et du homardgrill, gingembre, bro-coli et poudre de cacaopice. Cratif, dlicieuxavec un maniement et undosage magistral despices. Sans oublier, audessert, un samosa dechocolat marbr auxptales de rose et glacevanille terminant un repasinventif. La cuisineindienne du chefAnupam Banerjee estvraiment gastronomique.Et, n'oublions pas le MO

    bar o dans un dcor agrable, on peut dguster toute lajourne cocktails exotiques et tapas. Un petit bmol: la carteest uniquement en anglais dans un Genve majoritairementfrancophone!Quant aux chambres, elles sont joliment dcores et conforta-bles. Et, les suites ressemblent de luxueux appartements plu-tt qu' des chambres d'htel. Toutes les nouvelles suites ontune terrasse prive avec vue sur le Rhne.

    Quai Turretini1211 Genve 1 Suissetl: +41 (0) 22 909 0000

    Coups de cur

    4

    Par Tho LOIR

    MANDARIN ORIENTAL : GENVE

    M i l l s i m e 33

  • Ce restaurant doublement toil est, comme le mentionne leguide Michelin, une "institution du Paris gourmand". Un bas-tion de la haute cuisine franaise situ dans le huitime arron-dissement. La cration et l'ascension fulgurante de cette pres-tigieuse maison est due Ren Lasserre qui y ralise sonrve de jeunesse. De nombreux chefs toils y ont fait leursclasses, comme Marc Haeberlin de I'auberge de l'Ill,Michel Rostang ou Guy Savoy de Paris. Le dcor du restau-rant est de classe, non dnue de confort. La salle est unescne minutieusement conue o balustrades et jardiniresfleuries mobiles crent une intimit qui permet chacun devoir l'ensemble des convives. N'oublions pas le clbre "toitouvrant" orn de peintures de Touchagues qui, chaque ser-vice, s'ouvre pour laisser la place aux rayons du soleil ou auscintillement des toiles. Quant la cuisne, le chef Jean-LouisNomicos ne retient que le produit essentiel. Pas de produitsinutiles. C'est aussi une cuisine qui respecte les saisons, avecune place de choix aux lgumes et aux accents mditerra-

    nens. Des crations de fine gastronomie, sans pour autantcarter les grands classiques, tel: les macaronis aux truffesnoires et foie gras, inspir de la timbale de macaronis auxtruffes d'Auguste Escoffier ! Dans les entres, notons le blancet jaune d'oeuf aux morilles et pointes d'asperge ou lecaviar imprial aux petits pois en gele et blanc manger.Dans les plats, le homard poch aux zestes de citron vertet gingembre, carottes caramlises ou la noix, joue et risde veau de lait saisis confits aux morilles et romaine, jus truffsans oublier le clbre pigeon Andr Malraux. Dans les des-serts, les cerises confites l'mulsion d'amande amre,glace pistache, velout de cerise au got amaretto, sor-bet yaourt. Signalons un menu djeuner, 3 services 75euros. Quant la cave, elle a toujours t une proccupationpour Ren Lasserre. Il a aussi t le premier instaurer ladcantation des vins rouges vieux dans de magnifiquesaiguires en cristal col d'argent qu'il aime collectionner. Lesommelier est trs attentif l'harmonie qui doit exister entre lesmets et les vins. A noter enfin, la trs belle collection decognacs, armagnacs et portos, dont les millsimes remontent la fin du XIXme sicle ! Une exprience faire pour ungourmet qui se respecte.

    17, avenue Franklin Roosevelt 75008 Paristl : +33(0) 1 43 59 53 43 reservation@lasserre.frDu lundi au samedi au dner, jeudi et vendredi au djeunertoit ouvrant - air conditionn.service voiturier - chiens non admis

    Coups de cur

    5

    RESTAURANT LASSERRE : PARIS

    M i l l s i m e 33

    Par Tho LOIR

  • En France, nouvel amnagement de la loi Evin (pas de chance pour l'ennemi de l'alcool d'avoir"vin" dans son nom!). Les fonctionnaires du minis-tre de la Sant sont repartis la charge, pressantles dputs d'interdire les dgustations de vin ainsique la communication en matire de vin sur l'inter-net. Encore une fois, on confond la consommationd'un produit noble, qui fait partie de notre cultureet qui mme l'OMS trouve des vertus (consom-mation modre bnfique pour la sant) et lessaouleries l'alcool fort. Confusion entre la dgus-tation modre et raffine qui fait appel au nez etau palais et la consommation de grandes quanti-ts d'alcool afin d'atteindre au plus vite un tatsecond. Cette confusion a lieu galement enBelgique. Esprons que les effets dsastreux de laloi Evin ne se feront pas sentir chez nous.

    Coups de cur

    Coup de griffes

    6

    Par Tho LOIR

    M i l l s i m e 33

    Les collines de Bourg dominent le confluent de la Garonne etde la Dordogne se confondant pour former la Gironde. C'estl que se trouve le vignoble qui produit les Ctes de Bourg(A0C) majoritairement en rouge et aussi en blanc. Il est voisindes Ctes de Blaye. On considre que le Bourg rouge estsuprieur au Blaye, mais que le blanc des Premires Ctes deBlaye est le meilleur des deux rgions. Il y a peu, se droulait

    Bruxelles une dgustationde Ctes de Bourg rouges,principalement des millsimes2005 et 2006. Dans cescrus, le merlot est le cpagemajoritaire, assembl avec ducabernet sauvignon, ducabernet franc et aussi dumalbec (appel localementcot de Bourg). On ne peuthls les citer tous, maisdisons qu'en gnral, ces vinsse distinguent tous par unerobe pourpre intense oucerise sombre. Leur nez estexpressif et la bouche bienstructure avec des ta

Recommended

View more >