memoire - .charge des voies aeriennes sous anesthesie generale chez l’adulte travail effectué

Download MEMOIRE - .CHARGE DES VOIES AERIENNES SOUS ANESTHESIE GENERALE CHEZ L’ADULTE Travail effectué

Post on 10-Sep-2018

221 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • [desarmir.fr].Do

    cumen

    tsou

    sLicen

    seCrea5

    veCom

    mon

    s(by-nc-sa).

    1

    ACADEMIE DE PARIS

    Anne 2017

    MEMOIRE pour lobtention du DES

    dAnesthsie-Ranimation

    Coordonnateur : Monsieur le Professeur Benoit Plaud

    par Magalie Collet

    Prsent et soutenu le 30 mars 2017

    INCIDENCE DE LHYPOXEMIE ET EVALUATION DES FACTEURS

    CONTRIBUTIFS A SA SURVENUE AU COURS DE LA PRISE EN

    CHARGE DES VOIES AERIENNES SOUS ANESTHESIE GENERALE

    CHEZ LADULTE

    Travail effectu sous la direction du Professeur Christophe Baillard

  • [desarmir.fr].Do

    cumen

    tsou

    sLicen

    seCrea5

    veCom

    mon

    s(by-nc-sa).

    2

    RESUME

    Introduction : Il existe un risque potentiel dhypoxmie lors du contrle des voies ariennes

    suprieures (VAS) linduction de lanesthsie gnrale. Ce travail avait pour objectif den tudier la

    frquence de survenue et les facteurs prdictifs et contributifs sur une large population non

    slectionne.

    Matriel et Mthodes : il sagissait dune tude observationnelle, prospective et multicentrique. Les

    patients oprs sous anesthsie gnrale ont t valus sur six mois. La proxygnation tait ralise

    en volume courant en FiO2=1 pendant 3 minutes et prolonge 5 minutes au besoin pour obtenir une

    FeO290%. Les caractristiques des patients, les facteurs prdictifs de ventilation au masque difficile

    (VMD) et dintubation difficile (ID) et les conditions du contrle des VAS observes au bloc

    opratoire ont t colliges.

    Rsultats : Les donnes concernant 2398 patients ont t recueillies. Les patients taient gs de

    5319 ans. Lhypoxmie (SpO2 95%) tait observe chez 158 patients (6,6%). La SpO2 tait 90%

    chez 34 patients (1,4%). Les facteurs prdictifs indpendamment associs la survenue dune

    hypoxmie taient en analyse multivarie (OR [IC95%], p

  • [desarmir.fr].Do

    cumen

    tsou

    sLicen

    seCrea5

    veCom

    mon

    s(by-nc-sa).

    3

    TABLE DES MATIERES

    LISTE DES ABREVIATIONS ................................................................................................................ 4

    INTRODUCTION ................................................................................................................................... 5

    Etat des connaissances ......................................................................................................................... 5

    Contenu en oxygne de lorganisme ............................................................................................... 5

    Proxygnation ................................................................................................................................ 5

    Rationnel de ltude ............................................................................................................................. 6

    METHODES ............................................................................................................................................ 8

    Objectif principal et secondaire ........................................................................................................... 8

    Critres dinclusion et critres de non inclusion ................................................................................. 8

    Critres dvaluation principal et secondaires ..................................................................................... 8

    Droulement de la recherche ............................................................................................................... 9

    Aspects thiques ................................................................................................................................ 10

    Analyse statistique ............................................................................................................................. 10

    RESULTATS ......................................................................................................................................... 11

    Caractristiques des patients .............................................................................................................. 11

    Critre dvaluation principal ............................................................................................................ 12

    Critres dvaluation secondaires ...................................................................................................... 15

    Sensibilit, spcificit, valeur prdictive positive et valeur prdictive ngative de la prdiction de la

    ventilation au masque difficile et de lintubation difficile ................................................................ 16

    DISCUSSION ........................................................................................................................................ 18

    Rsultat principal ............................................................................................................................... 18

    Rsultats secondaires ......................................................................................................................... 19

    Limites de ltude .............................................................................................................................. 20

    CONCLUSION ...................................................................................................................................... 21

    REFERENCES ...................................................................................................................................... 23

    ANNEXE 1 ............................................................................................................................................ 25

    ANNEXE 2 ............................................................................................................................................ 26

  • [desarmir.fr].Do

    cumen

    tsou

    sLicen

    seCrea5

    veCom

    mon

    s(by-nc-sa).

    4

    LISTE DES ABREVIATIONS ASA : American Society of Anesthesiologists

    BPCO : Broncho-pneumopathie chronique obstructive

    CaO2 : Contenu artriel en oxygne

    CO2 : Dioxyde de carbone

    CRF : Capacit rsiduelle fonctionnelle

    ECG : Electrocardiogramme

    DC : Dbit cardiaque

    DO2 : Transport en oxygne

    DSG : Dispositif supra-glottique

    DTM : Distance thyro-mentonnire

    EtO2 : End-Tidal oxygen

    FeO2 : Fraction expire en oxygne

    FeCO2 : Fraction expire en dioxyde de carbone

    FiO2 : Fraction inspire en oxygne

    Hb : Hmoglobine

    ID : Intubation difficile

    IMC : Indice de masse corporelle

    IOT : Intubation orotrachale

    ISR : Induction en squence rapide

    O2 : Oxygne

    SAOS : Syndrome dapne obstructive du sommeil

    SaO2 : Saturation artrielle en oxygne

    SpO2 : Saturation pulse en oxygne

    VM : Ventilation au masque facial

    VMD : Ventilation au masque difficile

    VO2 : Consommation en oxygne

  • [desarmir.fr].Do

    cumen

    tsou

    sLicen

    seCrea5

    veCom

    mon

    s(by-nc-sa).

    5

    INTRODUCTION

    Etat des connaissances

    Contenu en oxygne de lorganisme

    Les rserves en oxygne (O2) de lorganisme sont trs faibles et se situent au niveau pulmonaire,

    plasmatique et globulaire. En faisant respirer au patient de loxygne pur (fraction inspire en O2

    (FiO2) = 1), on augmente trs significativement les rserves en oxygne de lorganisme.

    La rserve pulmonaire en oxygne est constitue par la capacit rsiduelle fonctionnelle (CRF). Pour

    une CRF gale 3000 ml avec une respiration en air ambiant (FiO2 21%) elle est gale (0,21x3000)

    630 ml. Elle peut thoriquement atteindre 2850 ml pour une fraction alvolaire en O2 de 95% [1].

    CaO2 = (1,34 x Hb x SaO2) + (0,0031 x PaO2)

    DO2 = CaO2 x DC

    Avec CaO2 le contenu artriel en oxygne, Hb lhmoglobine, SaO2 la saturation artrielle en O2, PaO2

    la pression partielle en O2, DO2 le transport en oxygne, DC le dbit cardiaque, et 0,0031 le volume

    dO2 dissous (en ml/ml de sang artriel).

    Au niveau plasmatique, pour un volume plasmatique de 3000 ml, la rserve dO2 est de 0,0031 x 3 x

    80 x 10 = 7 ml (Pour une PaO2 80 mmHg), et peut atteindre 45 ml si la PaO2 est gale 500 mmHg.

    Pour une concentration en hmoglobine de 12 g/dl et un volume sanguin total de 5l, la rserve

    doxygne globulaire est de 1,34 x 0,98 x 12 x 10 x 5 = 788 ml en air ambiant et 804 ml en O2 pur.

    En thorie donc, la rserve en oxygne dun adulte sain est denviron 1450 ml lorsquil respire en air

    ambiant et atteint 3700 ml lorsquil respire en FiO2=1, le bnfice provenant essentiellement de la

    CRF.

    La CRF reprsente donc la quantit la plus importante de rserve doxygne dans lorganisme. Toute

    chose gale par ailleurs plus elle est importante, plus lapne sera tolre longtemps avant lapparition

    dune hypoxmie.

    Proxygnation

    La proxygnation consiste faire respirer au patient de loxygne pur une ventilation minute

    suffisante et fait partie intgrante de la prise en charge des voies ariennes avant une anesthsie

    gnrale [2].Avant le contrle des voies ariennes suprieures lors de linduction anesthsique, la

    dsaturation artrielle en oxygne peut survenir lorsque les rserves en O2 ne sont pas suffisantes pour

  • [desarmir.fr].Do

    cumen

    tsou

    sLicen

    seCrea5

    veCom

    mon

    s(by-nc-sa).

    6

    couvrir la priode dapne [3]. Lallongement de la priode dapne en anesthsie