magazine de la recherche horizons, juin 2012

Download Magazine de la recherche Horizons, juin 2012

Post on 12-Mar-2016

216 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Horizons, le magazine suisse de la recherche, informe quatre fois par an des derniers résultats et des nouvelles connaissances acquises dans toutes les disciplines scientifiques: de la biologie et de la médecine aux sciences naturelles et aux mathématiques, en passant par les sciences humaines et sociales. Horizons transmet une image réaliste, crédible et critique de la science et de la recherche.

TRANSCRIPT

  • Homo scientificus helveticus 6 Le FNS souffle ses 60 bougies 14

    Quand donner du lait nuit aux vaches 18

    Irrationnelle valuation par les pairs 30

    Le magazine suissede la recherche scientifiqueN 93, juin 2012

    h o r i zons

  • 18

    262 fonds national suisse horizons juin 2012

    renons un exemple. Un jeune chercheur en littrature

    se penche depuis trois ans dj sur les uvres de

    lcrivain allemand Carl Joachim Friedrich Ludwig von

    Arnim, plus connu sous le nom dAchim von Arnim. Il a lu et

    relu les romans et pices de thtre de ce membre du Cnacle

    romantique dHeidelberg, explor de nombreuses archives

    pour comparer diverses variantes de textes et rdig, aprs

    deux nuits blanches, la troisime tentative dinterprtation de

    la nouvelle intitule Mlck Maria Blainville, prophtesse

    dArabie . Une fois acheve, sa thse, une

    uvre de 400 pages au tirage limit, suscitera

    intrt et dbat anim dans le petit cercle des

    spcialistes du romantisme allemand.

    Cet exemple soulve au moins trois ques-

    tions. Pourquoi Achim von Arnim a-t-il t

    fascin par lhabit de taffetas bleu que le manne-

    quin magique de la prophtesse sest appropri ?

    Qui a pay cette thse ? Et en quoi est-elle utile ?

    Sil nest pas facile de rpondre la premire interrogation,

    il est en revanche ais de trouver une rponse aux deux autres.

    Le financement a t assur par le Fonds national suisse

    qui soutient principalement de la recherche fondamentale,

    que ce soit en biologie molculaire, en physique des particules,

    en sociologie ou en littrature. Et mme si, en dehors de la

    communaut scientifique, la thse nattirera pas beaucoup de

    lecteurs capables de dchiffrer ses explications tortueuses,

    elle est utile la socit.

    La vie en socit nest en effet pas possible sans culture,

    cest--dire sans laptitude des hommes se comprendre

    entre eux, se contredire et se transmettre des choses

    intressantes qui leur permettent de se cultiver et de dvelop-

    per de nouvelles ides. La mise au point de linnovation

    technique la plus pousse prend aussi ses racines dans cet

    humus. Et lun de ses lments est constitu par une monogra-

    phie sur un crivain amateur de taffetas dans la Prusse du

    dbut du XIXe sicle.

    Urs Hafner

    Rdaction dHorizons

    Taffetas bleu ou lutilit de la recherche fondamentale

    P

    Susi Lindig/EP

    FZsrf.ch

    Han

    s-Ch

    ristian Wep

    fer/Lab2

    5An

    drea

    s Vo

    egelin/A

    ntiken

    mus

    eum Ble

    ditorial

  • 22

    6

    fonds national suisse horizons juin 2012 3

    sommaire

    point fort place scientifique

    6 La recherche en SuisseLa Suisse est traditionnellement un haut lieu des sciences de lingnieur. Grce ses nombreuses et excellentes hautes coles universitaires, elle attire aujourdhui, dans toutes les disciplines, des chercheurs du monde entier. Le manque de relve indigne pose toutefois problme.

    biologie et mdecine

    18 Recherche ltable Les vaches laitires sont trs productives. Mais cela nuit souvent leur sant.

    20 Dangereuse absence de peur Grce aux mdicaments, le sida neffraie plus. Et le nombre de cas augmente.

    21 Entraner les neurones miroirs des autistes Vous avez dit b ? Ecstasy, la pilule de lamour

    culture et socit

    22 Tirer la langue pour effrayer les intrus Ertrie est un des bastions de larchologie suisse en Grce.

    24 Intemporelle BDLoin dtre niaises, les bandes dessines constituent des uvres dart complexes.

    25 Rhtorique de la qualit en mdecine Faire revivre la recherche en Moldavie Lallemand est trop dominant

    nature et technologie

    26 Le courage de faire des prvisions Berne est devenu un centre de la recherche climatique lchelle internationale.

    28 Le laboratoire qui veut imiter Phbus La fusion nuclaire est un vieux rve qui pourrait rvolutionner la production dnergie.

    29 Des capteurs high-tech pour nager plus vite Une parade contre les hackers quantiques Des arbres sacrs tmoins du climat

    4 en direct du fns Claire Jacob est laurate du Prix Marie Heim-Vgtlin.

    5 questions-rponses Dieter Imboden, les soutiens nationaux la recherche deviennent-ils superflus ?

    13 en image Oscillations perfectionnes

    14 portrait Le Fonds national suisse uvre depuis 60 ans en faveur de la recherche.

    16 lieu de recherche Lcologue Lin Pin Koh tudie Borno limpact sur lenvironnement de la culture des palmiers huile.

    30 entretien Lvaluation par les pairs ne fonctionne pas selon des critres strictement rationnels, argue le sociologue Martin Reinhart.

    32 cartoon Ruedi Widmer

    33 perspective Didier Trono estime quil faut mettre des limites la libert scientifique.

    34 comment a marche ? Lart de faire rouler les trains

    35 coup de cur Pop-up de particules

  • 4 fonds national suisse horizons juin 2012

    Laurate 2012 du Prix Marie Heim-Vgtlin

    La neurobiologiste Claire Jacob est la laurate du Prix Marie Heim-Vgtlin (MHV) 2012. Le FNS dcerne cette distinction des chercheuses pour la qualit de leurs tra-vaux scientifiques et la pro-

    gression de leur carrire. Claire Jacob sest tout dabord spcialise dans ltude des mcanismes de linflammation chronique. Elle a ensuite largi son champ de recherche la neu-robiologie. Les travaux mens lEPFZ, avec le soutien dun subside MHV, ont permis didentifier le rle des rgulateurs de la chromatine (HDACs) pour la mylinisation des neurones et la survie des cellules de Schwann. Ces rsultats remar-quables sont susceptibles damliorer le contrle de la rgnration des nerfs priphriques aprs une lsion. La neurobiologiste poursuit ses recherches lUniversit de Fribourg en tant que professeure assistante. Le FNS attribue des subsides MHV depuis 1991 des chercheuses prometteuses dont la carrire scientifique a t ralentie en raison de leur situation familiale.

    Agora : la science cherche le dialogue Le FNS encourage le dialogue entre les cher-cheurs et le grand public en finanant, hauteur de 2,1 millions de francs, dix-sept projets de communication abordant divers volets de la recherche scientifique actuelle. Le FNS na pas fix de limites quant au format de communication ou au public cible familles, enfants, coliers, adolescents, professionnels, etc. de mme que sur le domaine de recherche abord. Les projets soutenus favorisent ainsi le dbat sur diverses thmatiques telles la mtaphysique des objets ordinaires, lhistoire de lgalit des genres ou encore la reproduction sexue dans la nature.

    Martin Vetterli remplace Dieter Imboden Au dbut du mois de mars, le comit du Conseil de fondation du FNS a lu lingnieur Martin Vetterli la prsidence du Conseil national de la recherche pour la priode administrative 2013 2016. Ce professeur ordinaire en systmes de communication et doyen de la Facult informa-tique et communication de lEPFL succdera Dieter Imboden qui quittera cette fonction la fin 2012, aprs lavoir occupe durant huit ans. Vice-prsident de lEPFL entre 2004 et 2011 et ancien membre du Conseil suisse de la science et de la technologie entre 2000 et 2004, Martin Vetterli est un fin connaisseur de la politique des hautes coles et de la recherche en Suisse. Ses activits de chercheur, centres sur llectro-technique, les sciences de linformatique et les mathmatiques appliques, lui ont valu plu-sieurs rcompenses nationales et internatio-nales, parmi lesquelles le Prix Latsis national en 1996. Le Conseil national de la recherche value chaque anne plusieurs milliers de requtes soumises au FNS et dcide de leur financement.

    Gabriele Gendotti succde Hans Ulrich Stckling Le Conseil de fondation du Fonds national suisse (FNS) a lu, la fin du mois de janvier, son nouveau prsident pour la priode administra-tive 2012 2015. Il sagit du Tessinois Gabriele Gendotti. Cet ancien conseiller national et dEtat remplace Hans Ulrich Stckling. Gabriele Gendotti fait partie du Conseil de fondation depuis 2003, en tant que reprsentant de la Confdration. Directeur de linstruction pu-blique dans son canton durant de longues annes, il connat trs bien les questions de poli-tique de la formation et de la recherche. De 2000 2011, il a t membre de la Confrence univer-sitaire suisse et de la Confrence suisse des directeurs cantonaux de linstruction publique.

    La coopration de chercheurs suisses avec des pays moins dvelopps sinscrit dans une longue tradition. En sengageant au niveau mondial en faveur du dveloppement durable, la commu-naut scientifique endosse des responsabilits sociales. La Direction du dveloppement et de la coopration (DDC) et le FNS ont conjointement mis sur pied le Swiss Programme for Research on Global Issues for Development (r4d.ch) pour promouvoir des connaissances et des solutions novatrices face aux dfis globaux qui se posent dans les pays en dveloppement. Les recherches portent notamment sur les thmes suivants : rsolution des conflits sociaux dans un contexte institutionnel faible, rduction de la pauvret, systmes de production agricole et scurit ali-mentaire, gestion durable des cosystmes ainsi que systmes dapprovisionnement dans le sec-teur de la sant. Une enveloppe de 97,6 millions de francs est mise disposition pour la dure du programme de 2012 2022.

    M a g a z I N e S u I S S e d e L a r e c H e r c H e S c I e N t I F I Q u e

    horizons

    Horizons parat quatre fois par an en franais et en allemand (Horizonte). 24e anne, n 93, juin 2012.

    Editeur Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) Dpartement Communication Responsable : P