magazine de la recherche horizons, décembre 2012

Download Magazine de la recherche Horizons, décembre 2012

Post on 09-Apr-2016

221 views

Category:

Documents

3 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Horizons, le magazine suisse de la recherche, informe quatre fois par an des derniers résultats et des nouvelles connaissances acquises dans toutes les disciplines scientifiques: de la biologie et de la médecine aux sciences naturelles et aux mathématiques, en passant par les sciences humaines et sociales. Horizons transmet une image réaliste, crédible et critique de la science et de la recherche.

TRANSCRIPT

  • Le hasard, un principe ? 6 Les raisons de la fuite snile du lit 22

    La Suisse pionnire de lcole 26

    Le boson de Higgs dcouvert, que faire ? 30

    Le magazine suissede la recherche scientifiqueN 95, dcembre 2012

    h o r i zonshor i zons

  • 2 fonds national suisse acadmies-suisses horizons dcembre 2012

    22

    30

    Peter G

    inter/Ferm

    ilab

    Joha

    nnes

    Klla, co

    le de villa

    ge, K

    unstha

    us Zurich

    Rahe

    l Nicole Eisenring

    Steve Prezan

    t/Co

    rbis/S

    pecter

    n jeune biologiste de lUniversit de Ble a rcemment

    termin un travail de master dans lequel il dveloppe

    une nouvelle manire dvaluer la date darrive

    moyenne des oiseaux migrateurs au printemps. Grce son

    modle statistique, il sera galement possible de calculer de

    faon plus fiable comment lapparition des premiers bourgeons

    ou des premiers papillons est modifie par le changement

    climatique. Le jeune homme de 26 ans dispose du potentiel

    ncessaire pour effectuer un doctorat et ensuite se consacrer

    la recherche et lenseignement dans une

    universit suisse.

    Mais il ne veut pas emprunter cette voie.

    Et il a de bonnes raisons pour cela: il a rapide-

    ment t engag dans un bureau dcologie.

    Un emploi quil naurait sans doute plus obtenu

    plus tard, en tant que scientifique hautement

    spcialis oblig de quitter luniversit 45 ans,

    faute de poste fixe. Il y a effectivement, dans les

    alma mater helvtiques, beaucoup de postdocs et de jeunes

    chercheurs avec des contrats dure dtermine, mais peu de

    postes fixes.

    Comment peut-on, dans ces conditions, rendre une

    carrire acadmique plus attrayante pour les jeunes talents et

    rduire ainsi lafflux duniversitaires venant de ltranger ?

    Six jeunes chercheurs ont labor une srie de propositions

    pour rpondre ce dfi. Leur principale exigence : la cration

    dun nombre important de postes fixes. Le prsident de la

    Confrence des recteurs des universits suisses estime, en

    revanche, que les mesures proposes par ce groupe refltent

    une image dpasse des hautes coles. Il plaide en faveur

    de davantage de postes dure limite.

    En pages 34 et 35, vous trouverez les arguments des uns

    et des autres. Le parlement se penchera bientt sur la questi-

    on. Le Conseil des Etats a dcid de soumettre les propositions

    des jeunes chercheurs examen, et une audition est dores et

    dj prvue au Conseil national.

    Valentin Amrhein

    Rdaction dHorizons

    Davantage de postes fixes dans les universits ?

    U

    ditorial

  • 3 fonds national suisse acadmies-suisses horizons dcembre 2012

    26

    6

    4 en image La Ruinaulta, vestige dun gigantesque boulement

    5 questions-rponses Tanja Krones, les tests prnataux entranent-ils davantage davortements ?

    16 dbatLvaluation par les pairs fonctionne de manire anonyme. Est-ce une bonne chose ?

    18 portrait Jacques Fellay, mdecin et laurat du Prix Latsis

    20 lieu de recherche A Rome, un historien de lart suit les traces dEgnazio Danti, moine dominicain et savant universel.

    38 cartoon Ruedi Widmer

    39 en direct du fns et des acadmies

    Contrat social pour le virage nergtique

    40 entretien Nous devons mieux com-prendre la fragilit, estime Brigitte Santos-Eggimann, spcialiste en prvention et sant publique.

    42 comment a marche ? Trop canon, la neige !

    43 coup de curLa science est lamour de la vrit

    sommaire

    point fort hasard

    6 Pile ou face ?Certains domaines scientifiques tendent exclure le hasard. Dautres lintgrent, histoire de contrecarrer la notion de prvisibilit. Trois exemples tirs de la biologie, de la physique et de la philosophie.

    biologie et mdecine

    22 Capricieuse horloge interne

    Avec lge, nous nous levons plus tt le matin. Un phnomne qui a des causes hormonales.

    24 Un cocktail toxique Les champignons ont recours des armes chimiques qui pourraient tre utiles lhomme.

    25 Des virus allis des parasites Coopration force Diffrences hormonales entre les sexes

    socit et culture

    26 La Suisse pionnire de lcoleVers 1800, presque tous les enfants suisses allaient lcole, rvle un sondage de lpoque.

    28 La fin du saucissonnageLes Etats europens ont t obligs de dcloisonner leurs rgimes sociaux.

    29 Souples archets de Beethoven Protines vgtales plutt que lait en poudre Thtre dans la ville

    nature et technologie

    30 Trois piliers pour la physique des particules Le boson de Higgs dcouvert, que faire ? Quatre physiciens donnent des rponses.

    32 Points lumineux pour sorienter Comment faire fonctionner des systmes GPS lintrieur des btiments.

    33 Lent refroidissement Une imprimante pour nanostructures Arme cible contre lathrosclrose

    place publique

    34 Mille nouveaux professeurs assistants La Suisse doit-elle rformer en profondeur sa hirarchie universitaire ?

    36 Contre le mildiouEn Suisse aussi, les plantes gntiquementmodifies pourraient prsenter des avantages.

    37 Des panneaux solaires dans le pr ?Le virage nergtique modifiera profondment le paysage suisse.

  • 4 fonds national suisse acadmies-suisses horizons dcembre 2012

    Personne ne sait quand la catastrophe a exac-tement eu lieu et si quelquun a pu en tre le tmoin. Tout ce quil en reste aujourdhui, ce sont les gorges de la Ruinaulta, une entaille dans un gigantesque cne dboulis travers lesquels le Rhin antrieur sest peu peu fray un chemin. Il y a environ 9500 ans, une masse de quelque dix kilomtres cubes de roches cal-caires sest dtache au-dessus du village de Flims et a t prcipite dans la valle large dun kilomtre et demi, dtruisant tout sur son passage. Un barrage de 500 mtres de haut sest form, bloquant le Rhin et donnant naissance un lac. Un boulement dune telle ampleur ne sest plus jamais reproduit dans les Alpes.Un groupe de chercheurs de la Haute cole des arts de Berne a choisi dapprhender cet vnement violent, qui a fortement marqu le paysage, sous langle artistique. La photo ci-contre, le travail intitul Pli I de Schirin Kretschmann, montre la photocopie dun morceau de carte topographique de la rgion concerne. En haut, au centre, on reconnat le Crap Sogn Gion, au-dessus de Flims. Les plis dans la carte sont censs reprsenter le glissement de terrain et les modifications du paysage quil a provoques. Le processus de copie met ce phnomne tridimensionnel plat et cre ainsi un modle qui rend le mou-vement invisible plus facilement saisissable. Martin Bieri Image : Schirin Kretschmann

    Eboulement sur papier

    en image

  • Ren

    ate Wernli

    5 fonds national suisse acadmies-suisses horizons dcembre 2012

    rait sil ny avait pas la possibilit de tirer au clair la question de la prdisposition. Enfin, le diagnostic prnatal existe depuis quarante ans, et des tudes ont tabli que la tolrance envers les personnes handicapes na pas diminu. Quel rle joue la qualit de vie des parents ? Le handicap dun enfant peut empiter massivement sur la qualit de vie des parents et de la fratrie. Pour cette raison, le droit de savoir doit tre maintenu pour les parents et respect par le lgislateur.Est-ce un droit de savoir ou plutt un devoir de savoir? Toujours mieux informs, les futurs parents pourraient tre presss de prendre certaines dcisions. Internet rendra accessible quantit doffres relevant dune zone grise juridique. Comment grer cela ?Des interdictions gnrales sont imprati-cables. Il est beaucoup plus important dassurer un accompagnement par le mdecin afin que les parents ne se retrouvent pas seuls face ces tests. Ils doivent pouvoir trouver ensemble les informations qui comptent vritablement pour eux. Malheureusement, il semble de plus en plus difficile de financer une mdecine permettant ce type dchanges et de conseils. Cest l que se situe le prin-cipal problme. Propos recueillis par Roland Fischer

    Lautorisation de mise sur le march dun nouveau test prnatal de dpistage de la trisomie 21 alimente la controverse. Tanja Krones, thicienne mdicale, estime quil ny a pas lieu de sinquiter.

    mme sil veut tre inform de sa maladie. En effectuant un test qui dpiste une affection qui ne se dclarera pas avant lge de 18 ans, on impose une information dont la personne naurait peut-tre pas souhait disposer. En Allemagne, de tels tests sont formellement interdits. En Suisse, la formulation est plus floue.

    Il existe donc une importante marge de manuvre pour dautres tests, et la palette va slargir. Do la crainte de voir les avorte-ments se multiplier Cela ne devrait pas arriver. Il est rare quun test gntique entrane un avorte-ment : pour de nombreux embryons, il se produit avant une fausse couche sponta-ne. Et certains enfants naissent prcis-ment parce que ces tests ont lieu dans des familles risque, o la dcision en faveur de linterruption de grossesse lemporte-

    Tanja Krones, sur le march suisse, combien y a-t-il de tests gntiques prnataux per-mettant de dpister un handicap lourd chez lenfant ? Le test prnatal de dpistage de la triso-mie 21 est, pour linstant, le seul qui permet didentifier une rpartition incor-recte des chromosomes et pour lequel un prlvement de sang maternel suffit. Sinon, il existe dautres tests, qui dtectent dans les cellules du liquide amniotique ou du placenta les dfauts gntiques hrditaires responsables de certaines maladies. Mais ils ne sont utiliss que sporadiquement.En principe, on peut explorer le profil gntique dun enfant natre en fonction de critres