magazine centre social - décembre 2008

Download Magazine Centre Social - Décembre 2008

Post on 12-Mar-2016

214 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Ce trimestriel vous présente les activités et les temps forts du Centre Social de Château-Chinon.

TRANSCRIPT

  • Editorial

    Dcembre 2008 N1

    Centre Social de Chteau-Chinon

    Fermeture des Accueils de Loisirs Fermeture des Accueils de Loisirs Fermeture des Accueils de Loisirs Fermeture des Accueils de Loisirs du mercredi 24 dcembre 17h00 au 26 dcembre inclus et du mercredi 31 dcembre 17h00 au 02 janvier 2009 inclus.

    Sjour ski Combloux (74)Sjour ski Combloux (74)Sjour ski Combloux (74)Sjour ski Combloux (74)

    Du 22 au 27 fvrier 2009

    Pour les 10-13 ans et les 14-17 ans

    Participation : 230

    16 places

    Inscriptions jusquau 30 janvier 2009

    Bons au Temps libre de la Caf ou bons MSA accepts

    Renseignements et inscriptions : 03.86.85.24.65

    Sortie au Cirque Medrano NeversSortie au Cirque Medrano NeversSortie au Cirque Medrano NeversSortie au Cirque Medrano Nevers

    le Mercredi 04 fvrier 2009

    Aprs-midi : 8

    Journe complte :14

    Soire Chandeleur Soire Chandeleur Soire Chandeleur Soire Chandeleur

    Le mardi 3 fvrier 2009 partir de 17h00 la Maison de lEnfance

    Parents et enfants sont attendus pour participer la confection de crpes

    1/enfant 3/adultes

    Infos et rsa Dorothe Johnson 09.50.90.37.72

    En Bref...

    BULLETIN TRIMESTRIELBULLETIN TRIMESTRIELBULLETIN TRIMESTRIELBULLETIN TRIMESTRIEL

    Edito Page 1

    Le Dossier Page 2

    R.A.M. Page 3

    Multi-Accueil Page 4

    ALSH Maternel Page 5

    ALSH Primaire Page 6

    Evnementiel/Aide aux devoirs Page 7

    Adultes Page 8

    Portage des repas Page 9

    Maintien domicile Page 10

    Aide domicile Page 11

    Le Centre Social de Ch-teau-Chinon ne cesse de se dvelopper et englobe des services tourns vers tous les ples de la vie, de la petite enfance lge le plus avanc : crche, haltes-garderies regrou-pes sous le vocable Multi-Accueil, centres ars pour les jeunes de tous les ges, aides mnagres ou auxiliaire de vie, et service des soins domicile qui lui est accol. Il ne peut, et ne veut pas, tre rduit une simple garderie ou jardin den-fants ou une trs lmentaire hospitalisation domicile. Ses ambitions sont tout autres, il tient vraiment mriter le titre de social, c'est--dire jouer un rle dans la ralit sociale de la ville et de sa rgion.

    La ralit, en tant que sociale, ne se rduit pas une collec-tion de conduites individuelles ou des modles fixes, mais sexprime dans la spcificit des groupes des pairs c'est--dire de lentourage immdiat. Elle rsulte de laction rcipro-que des individus sur la collec-tivit et de linfluence quexer-cent les collectifs sur les indivi-dus. Cest de cet change, de ce mutuel enrichissement que nait et saffirme toute la cons-truction sociologique du Centre.

    Car, le vcu, le quotidien nest pas le mme pour tous. Il peut tre heureux pour certains plus privilgis, beaucoup moins pour dautres. Au Centre et

    ses animateurs de gommer cette dissonance do pourrait natre une ambigut qui, dans notre cercle, ne trouverait au-cune justification.

    A cette dualit du vcu, se joint dans ce collectif lmentaire, la dualit des relations interindivi-duelles, traduisant les rapports sociaux qui traversent et struc-turent notre socit. Cette dua-lit, non plus, ne doit pas appa-ratre et napparat pas chez nous, grce au travail attentif et intelligent des animateurs.

    On peut apprhender le fonc-tionnement de faon diverse mais les questions souleves dfinissent un certain nombre de grandes orientations. On peut choisir pour cadre, des entretiens, des sorties ducati-ves, des tudes, des docu-ments, des jeux, mais aussi des soins, des prsences r-confortantes et en permanence le contact avec lexprience vcue des principaux acteurs sociaux, prsents et volontai-res, pour que le Centre aille toujours plus loin et soit une vritable cole de la vie, conseillant et guidant ceux qui leur sont confis, les enfants, les jeunes ou les personnes plus ges. Cest un effort de structuration pour trouver une cohsion dans lapparente incohrence et les ingalits des ralits sociales et des vnements.

    Doivent apparatre et tre mis en exergue, en un mot fonction-ner, les mcanismes qui per-mettent linsertion de toute personne jeune ou non dans une collectivit humaine en mme temps que doit tre pris en compte le changement so-cial qui est permanent. Com-ment vit-on aujourdhui ? Com-ment la socit volue-t-elle ? Que peut-on demander ? Jus-quo peut-on exiger ?

    Ainsi la sociologie et le centre social qui en est le modeste relais local souvre des champs nouveaux dinvestiga-tion, loisirs ou soutien physique et moral, et surtout communi-cation et change. Ainsi avec les choix que nous avons faits dducation et de solidarit, on a lexemple, explor et exploit, le plus convaincant, en rponse une demande collective plus ou moins exprime mais relle.

    La diversit des approches et la diversit des relations sociales rendent la tche difficile mais cest une condition premire pour que le centre social justi-fie son rle et soit apprci comme il doit ltre : un cataly-seur social, un espace de dialo-gue, de rconfort, de communi-cation amicale, de vivre ensem-ble, harmonieux et paisible.

    Docteur RenDocteur RenDocteur RenDocteur Ren----Pierre SignPierre SignPierre SignPierre Sign

    Prsident du Centre SocialPrsident du Centre SocialPrsident du Centre SocialPrsident du Centre Social

    Conception, ralisation, impression,

    photos : Centre Social

    Directeur de publication :

    Ren-Pierre Sign

    Comit de rdaction : Jrme Martin,

    Stphane Petit, Eric Marchand

    Imprim sur du papier recyclImprim sur du papier recyclImprim sur du papier recyclImprim sur du papier recycl

    Ne pas jeter sur la voie publiqueNe pas jeter sur la voie publiqueNe pas jeter sur la voie publiqueNe pas jeter sur la voie publique

    Sommaire :

  • PPPP ourquoi un

    journal ? Parce que nous avons fait le constat que beaucoup d'adhrents du Centre Social ne profitaient souvent que d'une seule prestation propo-se par le Centre. Certains amnent leurs enfants au multi-accueil, d'autres aux Ac-cueils de Loisirs, d'autres encore, plus gs profitent du portage de repas, et ainsi de suite... Nous referons le point de tous les services offerts un peu plus loin. Ce-pendant donc, peu d'habitants de notre territoire, profitent, ni mme ne connais-sent la totalit des animations et activits que mettent en place les quipes du Cen-tre Social.

    Notre journal, que nous publierons de Notre journal, que nous publierons de Notre journal, que nous publierons de Notre journal, que nous publierons de manire trimestrielle, permettra, nous manire trimestrielle, permettra, nous manire trimestrielle, permettra, nous manire trimestrielle, permettra, nous l'esprons, que tous puissent se tenir in-l'esprons, que tous puissent se tenir in-l'esprons, que tous puissent se tenir in-l'esprons, que tous puissent se tenir in-forms de la totalit de nos activits, pour forms de la totalit de nos activits, pour forms de la totalit de nos activits, pour forms de la totalit de nos activits, pour qu'en retour nos adhrents se sentent qu'en retour nos adhrents se sentent qu'en retour nos adhrents se sentent qu'en retour nos adhrents se sentent libres de venir leur tour participer l'ani-libres de venir leur tour participer l'ani-libres de venir leur tour participer l'ani-libres de venir leur tour participer l'ani-mation sociale du canton. mation sociale du canton. mation sociale du canton. mation sociale du canton.

    Le premier numro de notre Bulletin Trimestriel se donne comme objectif de vous faire connatre, ou simplement de vous remettre en mmoire, l'ensemble des prestations et des activits que nous vous proposons.

    N otre Centre

    Social Chaque Centre Social est diffrent. A ce titre le ntre n'chappe pas la rgle. Pourquoi est-il diffrent, ne serait-ce que de ses voisins proches ? Simplement parce que les activi-Simplement parce que les activi-Simplement parce que les activi-Simplement parce que les activi-ts proposes dans chaque Centre est la ts proposes dans chaque Centre est la ts proposes dans chaque Centre est la ts proposes dans chaque Centre est la rencontre entre des besoins spcifiques rencontre entre des besoins spcifiques rencontre entre des besoins spcifiques rencontre entre des besoins spcifiques chaque territoire et des possibilits toutes chaque territoire et des possibilits toutes chaque territoire et des possibilits toutes chaque territoire et des possibilits toutes aussi spcifiques d'y rpondre. aussi spcifiques d'y rpondre. aussi spcifiques d'y rpondre. aussi spcifiques d'y rpondre.

    La premire spcificit de notre Centre mane du fait que nos services sont clats en plusieurs lieux bien distincts.

    En effet, c'est la Maison de la Solidarit, Maison de la Solidarit, Maison de la Solidarit, Maison de la Solidarit, 6 Place Notre 6 Place Notre 6 Place Notre 6 Place Notre DameDameDameDame, que se trouve la direc-tion ainsi que notre service administrat i f. C'est dans ce mme btiment que sont ac-cueillis les personnes du secteur adulte, de l'association d'Aides Mnagres, et du Service Infirmier de Soins Domicile.

    A la Maison de l'Enfance, Rue Louis Gal-A la Maison de l'Enfance, Rue Louis Gal-A la Maison de l'Enfance, Rue Louis Gal-A la Maison de l'Enfance, Rue Louis Gal-loisloisloislois, sont runis les Accueils de Loisirs (centres ars) maternels (3-5 ans), pri-maires (6-13 ans), le service Multi-Accueil, le Relais des Assistantes Maternelles et des Familles. C'est galement l'intrieur

    de cette maison de l'enfance que sont organiss les activits lies au secteur fa-mille, autour no-tamment de l'ali-mentation, de la

    parentalit; lies la petite enfance, avec l'change autour de l'allaitement.

    Cette Maison de l'Enfance est enfin le gte de notre charg de veille informat