ma «guerre» d'algerie 1958 1960 - commando .ma «guerre» d'algerie 1958 – 1960 mon vécu au

Download MA «GUERRE» D'ALGERIE 1958 1960 - commando .MA «GUERRE» D'ALGERIE 1958 – 1960 Mon vécu au

Post on 13-Sep-2018

231 views

Category:

Documents

5 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • MA GUERRE D'ALGERIE

    1958 1960

    Mon vcu au CPA 10/541

    chouf en Grande Kabylie, photo guy

    tome 2

    Guy Amand 2013

  • 2

  • 3

    (suite du tome 1)

    Le jour du lancement du PLAN CHALLE, voir ci-dessous :

    Le CPA 10 part Colomb-Bchar en Nord 2501,

    embarquement avec armes et bagages l'aroport de

    Maison-Blanche, il y restera jusqu'en avril.

    Embarquement du matriel pour C.B Maison-Blanche

    photo guy avec pellicule couleur SVP !

  • 4

    embarquement des mecs, au 1er plan gauche, Boucher.

    Au milieu Delprat.

    Arrivons Colomb-Bchar le 7 fvrier aprs 2h40 de vol.

    (voir carte page 26 du tome 1);

    Un peu d'histoire :

    Le douar Bechar a t dcouvert, par un officier

    franais la tte d'une colonne de soldats, du nom de

    Colomb, en 1870,comme dj dit dans le tome 1, le train

    arrive en 1906, ce qui va favoriser le dveloppement de

    la rgion. Une importante communaut juive s'installe

    partir de 1904, sur l'incitation des autorits

    franaises, soucieuses de dvelopper cette partie de

    territoire nouvellement conquise, de la province

    marocaine du Tafilalet. Elles offrirent certains

    avantages aux juifs qui accepteraient de se dplacer du

    Maroc et du nord de l'Oranie entre autres (tailleurs,

    brodeurs, menuisiers, savetiers, ferblantiers, maons etc)

    pour stimuler le commerce et l'artisanat. La population

  • arabe tant plutt nomade l'poque.

    5

    Des europens commencent arriver, fonctionnaires

    d'abord (Cie de chemin de fer, Poste- tlgraphe-

    tlphone, Hpital, Sce des Impts, Gnie Civil, Ecoles et

    surtout Gendarmerie et Arme) la mine de houille est

    ouverte pour exploitation ensuite et transport du

    minerai par chemin de fer. Un arodrome est construit.

    Une base de lancement de fuses est cre, le CIEES qui

    fermera en 1967. En 1950, il y a environ 12.000

    habitants (hors arme) dont 1/3 de juifs.

    Nous sommes installs sur la base arienne Lger,

    moderne avec de beaux btiments modernes, enfin on

    ne dort plus dans des cabanes en tle !

  • 6

    Pour commencer, nous effectuons des SOA sur la DZ de

    Djedid , les 11-19-27 fvrier et les 10-12 et 14 mars, en

    DC3.

  • 7

    Et en Julie (JU 52) !

    Dans ces 2 types d'avion, je dcouvre l'accrochage du

    mousqueton un cble fix au plancher (ald plafond

    sur Noratlas).

    Aucune opration hliporte pendant cette

    priode......(le carnet de vol est vide) par camions peut-

    tre, mais pas de souvenirs.......

  • Le 16 mars je rentre Alger par Nord 2501 et le 19 je

    pars en permission d'un mois en France, avec un

    Brguet 2 ponts, atterrissage au Bourget, ensuite la

    Normandie par le train.

    Retour en Algrie par bateau, j'arrive La Regaha

    dernire semaine d'avril, l j'apprends ma nomination

    au grade de Caporal-Chef compter du 1er mai 1959.

    Michel Roux est libr le 14 mai et je prends sa place

    comme Chef de pice/tireur AA52 avec un chargeur

    Goralezyk et 5 ou 6 pourvoyeurs transportant chacun

    3000 cartouches, dont Delprat, Latrille et Wirth (les

    autres noms ?). Mon chef de section : S-Lt Clermont,

    adjoint Sergent Prigent.

    A peine rentr de permission, nous partons par la route

    Affreville et ensuite nous L'OUARSENIS ! Dans le

    cadre de l'opration COURROIE du plan CHALLE.

    8

    Secteur de TENIET el HAAD, 4 oprations coup de

    poing du 14 au 25 mai 1959, avec des H34.

  • 9

  • vue gnrale de Teniet El Haad (Ouarsenis)

    Le 14 mai, opration hliporte, h de vol pour

    atteindre la zone suspecte, belle rgion montagneuse et

    couverte de forts avec des cdres du Liban........

  • 10

    Pas de souvenir prcis d'accrochage, retour le soir au

    bivouac par camion.

    Le 17 mai, une bande rebelle est repre par un piper de

    l'ALAT, hliportage par H34, 20' de vol, la zone est

    straffe par des T6 et notre DZ scurise par un

    Mammouth (H34 partiellement blind, quip d'une

    mitrailleuse 12.7 et d'un canon de 20, servis par 2 cpa)

    au-dessus de l'Ouarsenis, photo de guy

    on arrive sur la zone..........photo de guy

  • 11

    Une fois dbarqu, j'trenne mon AA52 perue

    rcemment , la mmoire tant aux abonns absents, je

    recopie un extrait de la VM, citation OG n206..........

    le 17 mai 1959, dans la rgion de Teniet El Haad, le

    C/Chef Amand Guy, effectue un tir de barrage et d'appui

    fixant au sol une bande rebelle, qui laisse plusieurs tus

    sur le terrain et de l'armement .

    Du 19 au 25, les oprations continuent, RAS. Nous

    rentrons ensuite La Reghaa par la route.

    Opration ETINCELLES dans les monts du Hodna

    (voir carte page 3), nous arrivons par la route le 8 ou 9

    juillet et campons au sud de Bordj-Bou-Arreridj.

    P.C du CPA 10 au sud de Bordj....4me en partant de la gauche, Lt JAMIN patron

    du 10 pendant les vacances du Lt PALLARDY (info et photo de Michel VERGES)

    Le 12, hliportage par H34 vers la chaine de montagnes,

    40' de vol.

    aprs un hliportage sur le djebel Kenndour, il contra

    par un feu prcis de sa pice les armes ennemies

  • 12

    rendant ainsi possibles la progression, puis l'assaut de 2

    sections qui rduisirent un important groupe rebelle. .

    Le 14 juillet, hliportage de 20' par H21 de l'ALAT.

    sur le djebel Guelmine, au cours d'un accrochage, il

    permet par son tir prcis la destruction d'un groupe de

    hors -la - loi. . Les oprations se poursuivent jusqu'au

    26 juillet 1959.

    Maurice CHALLE et son PLAN.......

    Un peu d'histoire :

    En 1958, la guerre n'est toujours pas gagne.......

    Le dispositif militaire franais demeure affect de

    lourdeurs qui nuisent son efficacit . Et pourtant

    l'arme franaise en Algrie, c'est > 500.000 soldats !

    Lt-Colonel Franois Coulet cdt le GCPA :

    Un de mes jeunes officiers me disait, le fond de tout

    a c'est qu'il y a 2 armes en Algrie, une petite qui en

    bave et une grande qui se les roule......pourquoi faut-il 2

    armes diffrentes pour en arriver ne pas nettoyer ce

    pays ? .

    Le constat de Challe :

    1/ L' Algrie est quadrille en 75 secteurs militaires et ce

    cloisonnement laisse les rebelles dans une certaine

    libert de mouvement.

    2/ Il faut substituer ce dispositif trop statique et trop

    lourd, un systme de ratissage et de nettoyage plus

    dynamique.

    3/ Il faut renforcer les rserves et mener un harclement

    qui cre une inscurit permanente pour les bandes

    rebelles.

    13

  • 4/ En un mot, l'arme franaise doit reprendre

    l'initiative et briser durablement le FLN et dtruire son

    systme d'encadrement des populations.

    C'est partir de ces constatations que Challe conoit le

    plan qui porte son nom.

    Il rorganise le commandement en Algrie en

    supprimant le commandement des forces terrestres,

    exerc par le Gnral Allard, dans un souci de plus

    grande coordination des efforts.

    Il remplace 35 Commandants de secteurs sur 75. (il sait

    que ces militaires ne sont pas tous de la mme qualit et

    pas convaincus du bien-fond de cette guerre ; certains

    ont regret quitt le confort de la mtropole ou de

    l'Allemagne et font leur temps de commandement

    rglementaire, sans motivation. En faire le moins

    possible avec le minimum de risques ).

    Il cre les commandos de chasse pour occuper le terrain,

    rallier les populations, isoler les rebelles et les affamer.

    Enfin il lance des oprations cibles, Jumelles tant

    la plus importante, avec de gros moyens, faisant

    stationner des units lgres avec hlicoptres en des

    points nvralgiques, avec une grande ractivit.

    (synthse article ASAF).

    Fin juillet, nous quittons Bordj-Bou-Arreridj par camion

    pour rejoindre le thatre de l'opration Jumelles ,

    nous entrons dans la valle de la Soumman, borde au

    Nord par le massif du Djudjura qui spare les 2 Kabylies :

    la Grande au Nord, la Petite au Sud.

    (voir la carte, page 14)

    14

  • Nous montons au Col de Chellata, situ 1700m

    d'altitude, c'est l que Challe a install son P.C

    Artois , pour conduire directement les oprations

    avec l'aide du Gnral Gracieux. On plante nos tentes

    tout prs du P.C de Challe, protg par des paras et une

    section d'artilleurs, prts tirer dans la valle au nord

    du massif.