livre blanc - direction des systèmes d' .livre blanc © solucom - septembre 2009 septembre...

Download LIVRE BLANC - Direction des Systèmes d' .Livre Blanc © Solucom - Septembre 2009 Septembre 2009-Livre

Post on 30-Nov-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Master Data Managementun actif stratgique : la donne matre

    LIVRE BLANC

    C

    opyr

    ight

    Sol

    ucom

    - To

    us d

    roits

    rse

    rvs

    ISB

    N 2

    -952

    5584

    -9-3

    - EA

    N 9

    7829

    5255

    8495

    - R

    espo

    nsab

    le d

    e la

    pub

    licat

    ion

    : Pat

    rick

    Hiri

    goye

    n - C

    rdi

    t pho

    to :

    Xavi

    er R

    enau

    d - I

    stoc

    kpho

    to -

    Cr

    atio

    n : Septembre 2009

  • 2 Livre Blanc Solucom - Septembre 2009 Septembre 2009 - Livre Blanc Solucom 3

    Livre Blanc MDM

    Sommaire

    La gestion des donnes dans lentreprise......................................4

    Vers une gestion des donnes stratgiques...................................7

    Le Master Data Management .....................................................11

    En conclusion ...........................................................................17

    Livre blanc rdig par Marie-Eve Decroocq, Benot Paroissin, Jrme Besson, Marc Boullier et Mariano Boni, membres de la practice Architecture SI du cabinet de conseil Solucom.

    Ce document ne peut tre reproduit et/ou diffus en tout ou partie sans lautorisation de Solucom. Les informations contenues dans ce document sont susceptibles dtre modifies sans pravis par Solucom. Elles sont donnes uniquement titre indicatif, et Solucom ne saurait tre tenu pour responsable de lusage qui en sera fait. Les marques et noms dposs qui sont cits dans ce document appartiennent leurs propritaires respectifs.

  • Septembre 2009 - Livre Blanc Solucom 3

    Urbanisation, architecture dentreprise, systmes dinformation orients services, les tendances engages ces dix dernires annes ont conduit ce que lon ne puisse plus considrer le systme dinformation comme tant compos dlots applicatifs autonomes et indpendants.

    Il est dsormais admis que le systme dinformation doit servir lentre-prise dans son ensemble et tre loutil permettant les synergies entre les mtiers. En consquence, pour que les mtiers puissent collaborer effica-cement, les lots applicatifs eux-mmes se doivent de collaborer les uns avec les autres, induisant une transversalit du systme dinformation.

    Dune certaine faon, le classique triptyque prsentation / traitement / donnes, adress dans un premier temps de faon verticale avec les architectures n-tiers, semble stendre au systme dinformation dans son ensemble.

    Ce besoin de transversalit sest concrtis dans les portails, les applica-tions composites, les architecture orientes services (SOA) et la gestion de processus transverses (BPM) qui sont maintenant pratiques courantes.

    Mais force est de constater que la couche donne est reste le parent pauvre de cette globalisation.

    Cest donc au niveau des donnes que se situent dsormais les besoins les plus criants en terme de transversalit du systme dinformation. Pour que des services puissent rellement collaborer, ou pour que des portails puissent rellement agrger diffrentes interfaces issues de diffrents silos applicatifs, il est ncessaire que linformation partage entre ces services dune part, et ces crans dautre part soit cohrente et intgre.

    Traiter la transversalit de linformation au sein du SI est lobjet du Master Data Management pour lequel ce livre blanc entend fournir une intro-duction et une vision, fonde sur lexprience acquise auprs de nos clients.

    Nous vous proposons dans cet ouvrage, de poser successivement un constat et dtablir un diagnostic sur la gestion des donnes dans len-treprise, avant de dfinir le concept de Master Data Management.

    Bonne lecture.

    Avant-propos

    Benot Paroissin

    A r c h i t e c t e d e S y s t m e

    dinformation

    benoit.paroissin@solucom.fr

  • 4 Livre Blanc Solucom - Septembre 2009 Septembre 2009 - Livre Blanc Solucom 5

    La donne, un matriau stratgique

    Quelques constats

    Lorsque lon considre linforma-tion dans lentreprise, on constate quil nexiste pas une vision uni-que partage par tous les acteurs de lentreprise, mais que de nom-breuses visions coexistent :

    La vision globale de lentre-prise, centre sur sa mission, sur la prise de parts de march, sur la satisfaction des clients et des actionnaires

    Les visions par domaine mtier : il sagit de visions en silo. Les informations sont traduites dans un langage propre au mtier concern (derrire un mme terme peuvent se cacher de nombreuses dfinitions implicites), et slec-tionnes en fonction des objectifs et contraintes lis au domaine (et qui ne concourent pas forcment aux objectifs de lentreprise)

    La vision SI, qui traduit impar-faitement les visions mtiers et la vision entreprise, dtenue par la DSI, organisation autonome, ayant elle-mme ses propres objectifs, son langage et ses contraintes.

    Pour le mtier, qui a une vue locale, certaines donnes sont plus stratgiques que dautres. Mais ces donnes stratgiques se trouvent souvent dupliques entre plusieurs systmes dinformation, voire au sein dun mme systme dinformation qui en prsente plu-sieurs visions.

    Ces duplications dinformations augmentent le risque dun dfaut de fiabilit, surtout lorsquelles sont mal gouvernes. Quelles sont les bonnes donnes parmi les diffrentes sources possibles ? O prendre les donnes qui doivent tre partages ?

    Le nombre dapplications na cess daugmenter depuis des dcennies. En consquence : disposer dune donne fiable et

    intgre lchelle du SI devient un vritable dfi, dautant plus complexe relever quil faut prendre en compte des contrain-tes apparemment inconciliables : changements frquents (acquisi-tions, fusions, multiplication des partenaires, nouveaux canaux de vente), diversit accrue (passage dune offre client de masse vers une offre client personnalise), diversit gographique et orga-nisationnelle, diversit de com-ptences mtier lintrieur de lentreprise

    Livre Blanc MDM

    La gestion des donnes dans lentreprise

    La duplication non contrle des donnes tend inxorablement samplifier.

    Donnes partages : des processus et/ou donnes rpartis sur plusieurs lots sanspropritaire unique

  • Septembre 2009 - Livre Blanc Solucom 5

    Le diagnostic

    A lchelle de lentreprise, la diffi-cult consolider les informations de faon globale avec le niveau de qualit, de rapidit et disponibilit demand est une drive prvisible de tout systme dinformation.

    Elle trouve ses causes dans la disper-sion naturelle des donnes au sein des diffrents lots de lentreprise. Elle est aggrave notamment par lab-sence de processus dentreprise de contrle de production, de consom-mation et de la qualit des donnes, labsence de normes et standards sur les objets mtiers partags,

    Face cette situation, quasi de fait, les entreprises ne sont pas sans raction et enchanent les projets damliorations. Mais leurs appro-ches sont le plus souvent palliatives. En effet, le traitement curatif de cette situation est un chantier com-plexe, notamment en termes de :

    Gouvernance (quoi, quand, qui, comment, avec quoi)

    - Bien que lentreprise se sente concerne par ces difficults, et sou-haite agir, il nexiste aucune entit globale mtier lgitime pour tre pro-

    pritaire des informations transver-ses. Dans le meilleur des cas il existe un modle de donnes dentreprise ou par domaine mtier, plus souvent par application mais qui ne dfinit pas la matrice des rles et responsa-bilits du cycle de vie de la donne. - Les domaines fonctionnels sont jaloux de leurs prrogatives sur les donnes quils administrent et donc peu coopratifs.

    - La ncessit dun effort continu dans le temps est sous-estime, voire ignore, le problme tant alors adress tort comme un projet avec un dbut et une fin.

    - La question nest pas hirarchise entre besoins et donnes globaux et locaux.

    - Les freins aux changements sont nombreux, et notamment la difficult daligner les points de vue dun sujet par nature partag et transverse.

    Perception du dispositif mettre en uvre

    - La solution au problme est souvent perue comme tant dordre techno-logique, alors quelle est massive-ment organisationnelle.

    - Linvestissement demand est peru comme tant lourd, perception ren-force par les mises en uvre ant-rieures et coteuse de progiciels de type ERP qui promettaient dadresser le problme.

    - Laspect technologique parait insur-montable cause de lhtrognit technique des lots.

    Bien videmment les situations varient dune entreprise lautre. Linstitut META Group a men une tude (META Group mars 2002) per-mettant de segmenter les entreprises en cinq groupes reprsentant leur niveau de maturit par rapport la gestion de linformation (voir tableau ci-dessous).

    Cette analyse met en vidence quune approche par le haut (niveaux de maturits 3, 4 et 5) permet de rentrer dans un cercle vertueux de gestion de linformation.

    Cest la seule qui peut saffran-chir des jeux de pouvoir associs la possession de la donne et des rflexes dindpendance, cau-ses classiques dchec des pro-jets de gestion de linformation.

    N Niveau de maturit

    Perception du rle de linformation

    Niveau organisationnel de prise de conscience

    Objectif cl Pris en compte par Processus de gouvernance des donnes

    1 Conscient Perception floue, non structure, considre fonction par fonction et be-soin par besoin

    Clients / Partenaires / Four-nisseurs ont une meilleure perception des dysfonction-nements que les employs de lentreprise elle-mme

    Faire progresser la pri-se de conscience dans lentreprise

    Individu/ utilisateur (vrification aprs extraction quil ny a pas derreurs)

    Les principes sont en cours dassimilation

    2 Ractif Perception de lint-rt de linformation pour une