les fonctions des zones humideszones- .au laminage d'une crue, autant les zones humides d'al-titude

Download LES FONCTIONS DES ZONES HUMIDESzones- .au laminage d'une crue, autant les zones humides d'al-titude

Post on 13-Sep-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • GUIDE TECHNIQUE INTERAGENCESLES ZONES HUMIDES ET LA RESSOURCE EN EAUFONCTIONS DES ZONES HUMIDES

    F1 EXPANSION DES CRUES

    F2 RGULATION DES DBITS DTIAGE

    F3 RECHARGE DES NAPPES

    F4 RECHARGE DU DBIT SOLIDE DES COURS DEAU

    F5 RGULATION DES NUTRIMENTS

    F6 RTENTION DES TOXIQUES (MICROPOLLUANTS)

    F7 INTERCEPTION DES MATIRES EN SUSPENSION

    F8 PATRIMOINE NATUREL

    QUITTER

    SO

    MM

    AIR

    E

    LES FONCTIONSDES ZONES

    HUMIDES

    F

    SOMMAIRE

    SOMMAIRE

    T

    UD

    ES

    SU

    RLE

    AU

    N8

    9

    =4

    =4

    srhettsuppression sommaire

    srhettsuppression sommaire

  • GUIDE TECHNIQUE INTERAGENCESLES ZONES HUMIDES ET LA RESSOURCE EN EAU

    FONCTIONS DES ZONES HUMIDES

    Vasires et prs sals, vases

    ZH1

    Lagunes et marais saumtres

    ZH2

    Lits mineurs

    ZH3

    Forts alluviales et ripisylves

    ZH4

    Marais fluviaux, prairies humides

    ZH5

    Annexes fluviales

    ZH6

    Zones humides d'altitude

    ZH7

    ZH de plaine : marais

    ZH8

    tangs, mares, bordures de lac

    ZH9

    Plans d'eau artificiels

    ZH10

    F1

    F2

    F3

    F4

    F5

    F6

    F7

    F8

    Expansion des crues

    Rgulation des dbits d'tiages

    Interception des matires en suspension

    Patrimoine naturel

    Rtention des toxiques (micropolluants)

    Rgulation des nutriments

    Recharge du dbit solide des cours d'eau

    Recharge des nappes

    Forte

    Faible, moyenne

    Aucune

    LES FONCTIONS DES ZONESHUMIDES

    Les zones humides assurent des fonctions concernant :- la rgulation hydraulique,

    - lamlioration de la qualit des eaux,- le maintien dun cosystme et dune grande biodiversit.

    F 3

    F 4

    F 5

    F 6

    F 7

    F 7

    F 2

    F 1

    SOMMAIRE

    SOMMAIRE

    srhettsuppression sommaire

    srhettsuppression sommaire

  • SOMMAIRE

    DBUT CHAPITRE

    SOMMAIRE DBUT CHAPITRE

    MCANISMES

    L'EFFET PONGE

    Toute dpression dans le paysage est susceptible destocker un certain volume d'eau en surface et, dans unemoindre mesure, dans les sols ou les sdiments sous-jacents (effet d'ponge ). Les capacits de rtention desdpressions finissent par tre satures et leur efficacit s'an-nule. La restitution des volumes stocks au cours d'eau alieu par un mcanisme de ressuyage plus ou moins rapide.

    Stockage dans les zones humides. Ce type de rgulation est particulire-ment important pour les secteurs amont des bassins versants*.

    Restitution de tout ou partie du volume stock.

    L'EFFET D'TALEMENT

    Dans les plaines alluviales, l'pandage du dbit de crue depart et d'autre du cours d'eau dans les zones humides

    annexes (marais, bras morts, prairies humides), provoqueun abaissement de la ligne deau au droit et l'aval de lazone concerne.

    En fonction de la rugosit (obstacles opposant une rsis-tance l'coulement) de la zone humide, la vitesse seramodifie : plus la rugosit est grande, plus la vitesse estralentie.

    VALUATION

    L'VALUATION N'EST PAS SIMPLE.

    L'aptitude de la zone humide pour l'attnuation des cruesdpend de nombreux facteurs :- la rugosit des milieux lie aux obstacles susceptibles

    d'opposer une rsistance l'coulement (terrain irrgu-lier, vgtation, structures construites).

    - la position dans le bassin versant,- la superficie relativement celle du bassin de drainage,- ses caractristiques morphologiques (capacit de stoc-

    kage) : dpression topographique, ouverture de l'exu-toire,

    Les limites de son efficacit sont :- l'accessibilit de la zone humide aux crues,- l'intensit et la dure des prcipitations,- l'importance des prcipitations rcentes.

    Le comportement d'une zone humide pouvant tre assimil celui d'un rservoir, l'valuation des capacits de rtention

    On a constat, sans que cela soit gnralisable, que 5 % de la surfacetotale d'un bassin versant occup par des zones humides dans un bassinpouvait rduire les pics de crue de 60 % environ (Ammon & al. 1981). Lorsdes crues de 1999 sur l'Aude, ou de 1980 et 1996 sur la Haute-Loire

    (d'origine cvennole de type mditerranen), des lames d'eau de 20 25 cm s'coulent sur les bassins versants avec 100 600 mm de pluie en24 48 heures, les zones humides ne servent plus rien pour de tellespriodes de retour rares dans ces bassins.

    GUIDE TECHNIQUE INTERAGENCESLES ZONES HUMIDES ET LA RESSOURCE EN EAUFONCTIONS

    F1 1

    EXPANSION DES CRUES

    Grce aux volumes d'eau qu'elles peuvent stocker, leszones humides vitent une surlvation des lignes d'eaude crue l'aval. L'attnuation des crues peut avoir lieusur l'intgralit du bassin versant*. Au niveau national,la politique actuelle de protection contre les risques

    d'inondation des zones urbaines ou sensibles consiste favoriser l'expansion de la crue dans tous les secteurso cela est possible. Toute zone humide peut contribuerau laminage d'une crue, autant les zones humides d'al-titude que les lits majeurs des cours d'eau.

    Effet de rugosit dela vgtation :

    la vitesse est ralentieannexefluviale

    Etalement de la crue,stockage dans les zones humides annexes

    coursd'eau

    prairiehumide

    srhettsuppression sommaire

    srhettsuppression sommaire

  • des zones de dpression peut tre illustre par une fonctionlinaire du dbit entrant et du dbit sortant.L'hydrogramme sortant prsente un pic attnu et retardpar rapport l'hydrogramme entrant ( volumes d'eaustocks brutalement et dstocks lentement ).

    Les capacits de stockage augmentent normalement au furet mesure que s'largissent les plaines alluviales des bas-sins versants*.

    Les lits morphologie complexe offrent une plus grandersistance l'coulement des eaux que les cours d'eau rec-tilignes.

    D'une faon gnrale, l'effet de rugosit est grand pour desconditions de faibles dbits (dissipation d'nergie par frot-tement), et diminue avec l'augmentation des dbits.

    Les forts alluviales et les ripisylvesZH4 sont les plus effi-caces dans lcrtement des crues en raison de leur forterugosit. Avec les prairies humides, les marais fluviauxZH5et les annexes fluvialesZH6, elles concentrent l'intrt decette fonction pour l'talement des crues.

    EN PRATIQUE

    Une modlisation difficile

    La prise en compte des paramtres d'aptitude dcrits plushaut doit conduire la dfinition d'actions. L'enjeu peutncessiter une modlisation mathmatique des crues poursimuler les effets attendus.

    Pour mesurer les effets, l'idal serait de suivre les dbits lamont et laval de la zone humide pour connatre sacapacit dcrtement mais en pratique c'est trs difficile.

    Comparer les pisodes de crue

    On peut plus facilement effectuer une carte des laisses* decrue et des surfaces inondes. La comparaison entre plu-sieurs pisodes de crue permet d'valuer l'efficacit desactions entreprises pour valoriser cette fonction.

    MENACES, ACTIONS

    POUR LIMITER LACCLRATION DESCOULEMENTS :

    Lutter contre lenfoncement du lit mineur (dbordementsplus rares)M3 :- restaurer la dynamique fluviale : transport solide et

    espace de libertA14, A19, Rduire les effets des amnagements ruraux et des pra-

    tiques culturalesM8 :- limitation du drainage agricoleA7, A9,- maintien d'une large ripisylve* en bordure de cours

    d'eauA25,- maintien des prairies inondablesA26,

    Contre limpermabilisationM6 :- protections rglementairesA30 et documents d'urba-

    nisme.

    POUR MAINTENIR OU AUGMENTER LACAPACIT DE STOCKAGE :

    Lutter contre le remblaiement des zones humides et ladconnexion des annexes fluvialesM6 :- maintien ou cration de priodes de submersions des

    zones humidesA10,- rtablissement de connexion cours d'eau/prairie

    humide/marais par la connexion des bras morts ou lacration de chenaux de crueA10,

    - cration de marais avec des roseliresA24, ou crationd'un systme artificiel type bassin crteur contrlA20,

    - conservation d'une ripisylve entre le chenal et les zonesanthropisesA25.

    GUIDE TECHNIQUE INTERAGENCESLES ZONES HUMIDES ET LA RESSOURCE EN EAU

    FONCTIONS

    F12

    SOMMAIRE DBUT CHAPITRE

    SOMMAIRE DBUT CHAPITRE

    La modlisation hydraulique de la Loire moyenne rvle quelcrtement est pratiquement nul et le dbit reste constantdans les secteurs o la Loire moyenne coule sur quelquescentaines de mtres entre une digue et un cteau, lorsque lacrue a conquis toute la larteur du lit (crue plus que dcennale).Lcrtement nest sensible pour ce niveau de crue quelorsque la Loire envahit des zones non encore inondes oufaiblement inondes, effet chasse deau (EquipePluridisciplinaire Plan Loire, 2000 - comm. pers.).

    srhettsuppression sommaire

    srhettsuppression sommaire

  • GUIDE TECHNIQUE INTERAGENCESLES ZONES HUMIDES ET LA RESSOURCE EN EAUFONCTIONS

    POUR EN SAVOIR PLUS

    RFRENCES

    Bureaux d'tudes d'Ingnieurs Conseils.

    CEMAGREF, 3 quai Chauveau, 69009 Lyon.Tl. : 0472208787, fax : 0478477875.

    BIBLIOGRAPHIE

    Auclerc P., 1998-1999. Lutte contre les inondations en Loiremoyenne. A l'heure du bilan. Dossier de La Loire et ses ter-roirs , n 30. quipe Pluridisciplinaire Plan Loire GrandeurNature.

    Fustec E. et Frochot B., 1995. Les fonctions des zoneshumides - Synthse bibliographique. AESN, Laboratoire deGologie Applique, Univers. P. et M. Curie, Paris VI,Laboratoire d'cologie, Universit de Dijon.

    tude Ministre de l'Environnement, pilote JL Roy, Recensement des tudes de restauration, entretien,reconqute des zones inondables, tudes de 15 cas parti-culiers 1999.

    F1 3

    SOMMAIRE

    DBUT CHAPITRE

    SOMMAIRE DBUT CHAPITRE

    EXPANSION DES CRUES

    srhettsuppression sommaire

    srhettsuppression sommaire

  • GUIDE TECHNIQUE INTERAGENCESLES ZONES HUM

Recommended

View more >