les echos de saint-maurice - digi- gouvernement de fribourg ... a été réélu brillamment, les 6...

Download LES ECHOS DE SAINT-MAURICE - digi- GOUVERNEMENT DE FRIBOURG ... a été réélu brillamment, les 6 et

Post on 11-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • LES ECHOS DE SAINT-MAURICE

    Edition numrique

    Franois-Marie BUSSARD

    Nouvelles

    Dans Echos de Saint-Maurice, 1941, tome 40, p. 309-314

    Abbaye de Saint-Maurice 2011

  • NOUVELLES

    VICAIRE GENERAL HONORAIRE

    Mgr Gabriel Delaloye, protonotaire apostolique, qui, depuis 22 ans, occupait la charge de Vicaire gnral du diocse de Sion, a t nomm par S. Exc. Mgr Bieler, Vicaire gnral honoraire.

    A LA MEMOIRE DE M. LE CHANOINE PYTHOUD

    Les paroissiens de Leysin ont voulu marquer le premier anniversaire de la mort de M. le chanoine Pythoud en inau-gurant une plaque commmorative pose dans leur glise. La crmonie eut lieu le 21 dcembre. A cette occasion, le chur paroissial excuta une messe mouvante et pieuse sous la di-rection de Mme Dr Michetti. M. le chanoine Dayer pronon-a le sermon de circonstance qu'il termina en citant le con-seil de saint Paul : Considrant la sortie de ce monde de ceux qui vous ont prch la parole de Dieu, imitez leur foi, afin d'tre un jour l o ils ont voulu vous emmener par tout le dvouement de leur vie. M. le chanoine Ptermann, rec-teur de Leysin, bnit ensuite le monument commmoratif tan-dis que le chur chantait le Libera .

    Une image-souvenir a t distribue aux assistants, qui rappellera la mmoire du regrett chanoine Pythoud. Au verso de l'image qui reproduit les traits du dfunt et donne les dates importantes de sa vie, nous lisons ces belles paroles de saint Jean Chrysostome et de saint Augustin : Nous aussi nous imitons le Seigneur quand nous n'omettons rien pour nos frres, mme ce qui parat humble et trs ordinaire. Tout ce qui se faisait dans le sicle lui dplaisait, except la douceur de Dieu et la beaut de sa demeure qu'il a aime.

    DU GOUVERNEMENT A LA BANQUE CANTONALE

    Dans sa sance du 31 dcembre, le Conseil d'Etat a nomm M. le conseiller d'Etat Oscar de Chastonay directeur de la Banque cantonale du Valais.

    M. de Chastonay succde ce poste M. Laurent Rey, an-cien conseiller d'Etat, qui remplit les fonctions de directeur de la Banque cantonale pendant 25 ans.

    A M. Rey nous offrons nos vux de paisible retraite, et M. de Chastonay nous souhaitons plein succs dans l'accom-plissement de la mission dlicate qui lui est confie et qu'il inaugurera le 1er juillet 1942.

    AU GOUVERNEMENT DE FRIBOURG

    M. le Conseiller d'Etat Joseph Ackermann, directeur du D-partement des finances du canton de Fribourg, a t rlu brillamment, les 6 et 7 dcembre, membre du gouvernement fribourgeois.

    309

  • A LA PRESIDENCE DU GRAND CONSEIL

    FRIBOURGEOIS

    Le Grand Conseil fribourgeois s'est runi les 29 et 30 dcem-bre en session constitutive. Il a procd notamment l'lec-tion de son prsident. Celui-ci a t dsign en la personne de M. Ernest Lorson, syndic de Fribourg. Nous prsentons ce dernier nos compliments respectueux et nos souhaits de fconde activit.

    Phot. Lorson, Fribourg

    M. Lorson, dont nos lecteurs aimeront conserver les traits que nous sommes en mesure de reproduire grce l'amabilit du Fribourgeois de Bulle, est n en 1895. Il fit ses tudes secondaires St-Michel et St-Maurice. A l'Abbaye, nom-breux sont ceux qui se souviennent du jeune tudiant d'alors, plein d'entrain et d'enthousiasme, toujours aimable et gai. Il est vrai que M. Lorson aime se rappeler son sjour chez nous et ne cache pas son plaisir lorsqu'il rencontre des

    310

  • chanoines d'Agaune. A l'Universit de Fribourg, il suivit les cours de la Facult de droit et obtint le grade de docteur en droit.

    Ds la fin de ses tudes, M. Lorson s'occupa de la chose publique. Il devint d'abord substitut du procureur gnral, puis dirigea une tude d'avocat. En 1936, il tait lu dput au Grand Conseil. En 1938, il devenait Conseiller communal et syndic de Fribourg.

    LE NOUVEAU CHANCELIER D'ETAT DU VALAIS

    Le gouvernement valaisan a nomm M. l'avocat Norbert Roten, de Sion, chancelier d'Etat. Nous lui prsentons nos compliments et nos vux.

    Phot. Exquis, Sion

    M. Roten a fait ses tudes classiques aux collges de Sion, St-Maurice et Brigue. Il frquenta ensuite les Facults de droit des Universits de Berne et de Rome. Entr dans l'ad-ministration cantonale en 1933, il se rvla homme d'initiative et de dvouement. Il tait chef de service au Dpartement de l'Intrieur. Depuis la cration de la Loterie romande, M. Ro-ten est prsident du comit cantonal. Le comit central de cet organisme vient de l'appeler occuper le fauteuil de la vice-prsidence. Dans l'arme, M. Roten a le grade de capitaine.

    311

  • NOMINATION ECCLESIASTIQUE

    M. l'abb Olivier Frund, cur de Montignez (Jura), a t nomm par S. Exc. Mgr de Streng, cur de Mervelier en remplacement de M. l'abb Barthoulot, qui est devenu, comme nous l'avons annonc, aumnier de l'orphelinat de Belfond et Goumois suisse.

    ORDINATION

    M. l'abb Philippe Bussien, de Monthey, a t ordonn dia-cre le 21 dcembre par S. Exc. Mgr Bieler.

    MARIAGE

    Nous apprenons le mariage de M. le Dr Georges de Werra, de Martigny-Ville, avec Mademoiselle Marie-Josphe Tissires, de Martigny-Ville galement, sur elle-mme d'anciens lves.

    La bndiction nuptiale sera donne aux poux le 17 janvier 1942, en la chapelle de la Maison du St-Bernard, Martigny.

    Nous prsentons aux futurs poux nos compliments et nos vux de bonheur.

    NOMINATIONS

    M. Jean Job, avocat, prcdemment greffier la Cour, Berne, a t lu le 7 dcembre Prpos l'Office des Pour-suites du district de Porrentruy.

    Le comit du Conservatoire de Lausanne a fait appel M. Paul Pasquier comme professeur de diction. Outre la dic-tion, M. Pasquier donnera des cours de prparation au thtre.

    M. Pasquier entrera en fonctions au dbut du deuxime semestre de l'anne scolaire, soit le 23 fvrier 1942.

    DANS LA SOCIETE DES ETUDIANTS SUISSES

    M. Louis Frelchoz, tudiant en thologie l'Universit de Fribourg, a t nomm vice-prsident de l'Academia, fdra-tion des socits d'tudiants de Fribourg, pour le semestre d'hiver.

    AUX CONGREGANISTES DE LA SAINTE VIERGE

    Aux Congrganistes de la Sainte Vierge que nous pouvons atteindre par les Echos , nous disons notre gratitude pour l'empressement avec lequel ils ont rpondu notre lettre du 8 dcembre. Nous adressons un merci tout spcial aux nom-breux anciens qui ont accompagn le formulaire sign de leur conscration la Sainte Vierge d'une lettre encourageante et d'une aumne charitable.

    Nous avons envoy, cette anne, 1030 lettres-circulaires ; 517 congrganistes avaient rpondu avant le 25 dcembre. Nous esprons que l'an prochain ceux qui ont oubli de signer leur conscration en 1941 ne manqueront pas de remplir ce devoir de fidlit.

    La fte de l'Immacule Conception a t clbre avec beau-coup de pit. A Monseigneur Adam, rvrendissime Prvt du Grand St-Bernard, qui voulut bien prsider la crmonie du soir et prononcer le sermon de circonstance, nous expri-mons nouveau notre gratitude et celle de tous les congr-ganistes. 312

  • A PROPOS D'UNE THSE

    Nous avions promis, dans les Echos de sept.-oct., un arti-cle de M. Jean G. Baer, professeur l'Universit de Neuchtel, sur la thse de M. Marcel Wildhaber, docteur es sciences, de Neuchtel, sur Le diagnostic du parasitisme intestinal . Le texte de ce travail a paru dans la Revue suisse d'Hygine , 1941 : 45 pages ; 4 figures ; 2 diagrammes et 4 planches hors texte, et en brochure. Voici ce que nous crit M. Baer sur cette savante tude :

    Il s'agit d'une thse soutenue l'Universit de Neuchtel pour l'obtention du grade de docteur es sciences.

    Le diagnostic du parasitisme intestinal est un sujet souvent abord, mais jamais rsolu de faon satisfaisante, vu la diversit des parasites qu'il est possible de rencontrer dans le tube diges-tif de l'homme. Les mthodes favorables la dcouverte des ufs de vers intestinaux se rvlent insuffisantes quand il s'agit de trouver les kystes de protozoaires parasites. Une mthode prati-que, s'appliquant tous les cas, n'a pas encore t dcrite chez nous. Ce sont des auteurs amricains qui, les premiers, parais-sent avoir propos une mthode d'analyse coprologique qui sem-ble remplir toutes les conditions requises. Il faut savoir gr M. Wildhaber d'avoir tudi cette nouvelle mthode et de l'avoir mise au point pratiquement en l'prouvant sur plus de 600 ana-lyses.

    Une courte introduction fait l'historique de la question : les mthodes utilises actuellement en coprologie sont passes en revue et leurs avantages comme leurs inconvnients, souligns. L'auteur expose le moyen dont on dispose aujourd'hui pour va-luer l'intensit du parasitisme intestinal par la numration des ufs dans la prparation. L'importance du parasitisme intestinal est discute et les donnes ncessaires pour reconnatre chaque parasite, par ses ufs ou par ses kystes, sont indiques. L'auteur expose ses rsultats personnels rsultant d'analyses systmatiques des malades d'tablissements hospitaliers du canton de Neuchtel. Il ressort de cette tude que la frquence du parasitisme intes-tinal est relativement grande et peut atteindre le 64 % des ma-lades d'un asile d'alins, par exemple.

    Un chapitre spcial est consacr au diagnostic de l'oxyuriase, affection qu'il n'est en gnral pas possible de dcouvrir par les mthodes d'analyses courantes. Une nouvelle mthode, galement amricaine, est mise l'preuve ; elle s'est rvle d'une trs grande efficacit et d'une simplicit remarquable.

    Les deux mthodes de diagnostic tudies dans ce travail per-mettent aujourd'hui au mdecin de connatre rapidement et avec le moins d'erreurs possible, le genre de parasitisme intestinal dont peut souffrir son malade.

    Nous devons savoir gr M. Wildhaber d'avoir expos claire-ment ces deux mthodes ainsi que le dtail des manipulations n-cessaires leur excution et qui peuvent se faire dans n'importe quel laboratoire d'analyses. Il est souhaiter que ces m

Recommended

View more >