“léopold senghor et cheikh anta diop face au panafricanisme

Download “Léopold Senghor et Cheikh Anta Diop face au panafricanisme

Post on 05-Jan-2017

219 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Lopold Senghor et Cheikh Anta Diop face au panafricanisme: deux intellectuels, mme combat mais conflit des idologies?

Antoine Tine, Lopold Senghor et Cheikh Anta Diop face au panafricanisme... (2005)4

Antoine TINEDocteur en science politique de lInstitut dtudes politiques de Paris.

Professeur, UFR sciences juridiques et politiques,

Universit Gaston Berger, Saint-Louis, Sngal

(2005)

Lopold Senghor et Cheikh Anta Diop face au panafricanisme:deux intellectuels, mme combatmais conflit des idologies?

Un document produit en version numrique par Jean-Marie Tremblay, bnvole,

professeur de sociologie au Cgep de Chicoutimi

Courriel: jean-marie_tremblay@uqac.ca

Site web pdagogique: http://www.uqac.ca/jmt-sociologue/

Dans le cadre de: "Les classiques des sciences sociales"

Une bibliothque numrique fonde et dirige par Jean-Marie Tremblay,

professeur de sociologie au Cgep de ChicoutimiSite web: http://classiques.uqac.ca/Une collection dveloppe en collaboration avec la Bibliothque

Paul-mile-Boulet de l'Universit du Qubec Chicoutimi

Site web: http://bibliotheque.uqac.ca/

Politique d'utilisationde la bibliothque des Classiques

Toute reproduction et rediffusion de nos fichiers est interdite, mme avec la mention de leur provenance, sans lautorisation formelle, crite, du fondateur des Classiques des sciences sociales, Jean-Marie Tremblay, sociologue.

Les fichiers des Classiques des sciences sociales ne peuvent sans autorisation formelle:

- tre hbergs (en fichier ou page web, en totalit ou en partie) sur un serveur autre que celui des Classiques.

- servir de base de travail un autre fichier modifi ensuite par tout autre moyen (couleur, police, mise en page, extraits, support, etc...),

Les fichiers (.html, .doc, .pdf., .rtf, .jpg, .gif) disponibles sur le site Les Classiques des sciences sociales sont la proprit des Classiques des sciences sociales, un organisme but non lucratif compos exclusivement de bnvoles.

Ils sont disponibles pour une utilisation intellectuelle et personnelle et, en aucun cas, commerciale. Toute utilisation des fins commerciales des fichiers sur ce site est strictement interdite et toute rediffusion est galement strictement interdite.

L'accs notre travail est libre et gratuit tous les utilisateurs. C'est notre mission.

Jean-Marie Tremblay, sociologue

Fondateur et Prsident-directeur gnral,

LES CLASSIQUES DES SCIENCES SOCIALES.Cette dition lectronique a t ralise par Jean-Marie Tremblay, bnvole, professeur de sociologie au Cgep de Chicoutimi partir de:

Antoine TINE

[Docteur en science politique de lInstitut dtudes politiques de Paris.]

Lopold Senghor et Cheikh Anta Diop face au panafricanisme: deux intellectuels, mme combat mais conflit des idologies?

Un article publi dans louvrage sous la direction de Thierno Bah, Intellectuels, nationalisme et idal panafricain. Perspective historique, pp. 129-157. Dakar: CODESRIA, 2005.[Autorisation formelle accorde par lauteur le 2 avril 2008 de diffuser ce texte dans Les Classiques des sciences sociales.]

Courriels: tony_tine66@yahoo.fr ou antoinetine@hotmail.com Polices de caractres utilise:

Pour le texte: Times New Roman, 14 points.

Pour les citations: Times New Roman, 12 points.

Pour les notes de bas de page: Times New Roman, 12 points.

dition lectronique ralise avec le traitement de textes Microsoft Word 2004 pour Macintosh.

Mise en page sur papier format: LETTRE (US letter), 8.5 x 11)

dition numrique ralise le 18 avril 2008 Chicoutimi, Ville de Saguenay, province de Qubec, Canada.

Antoine TINE

[Docteur en science politique de lInstitut dtudes politiques de Paris.]

Lopold Senghor et Cheikh Anta Diopface au panafricanisme: deux intellectuels, mme combat mais conflit des idologies?

Un article publi dans louvrage sous la direction de Thierno Bah, Intellectuels, nationalisme et idal panafricain. Perspective historique, pp. 129-157. Dakar: CODESRIA, 2005.Table des matiresRsum1.Lopold Sdar Senghor, le Pote au pouvoir.2.Cheikh Anta DIOP, Pharaon du savoirConclusionBibliographieAntoine TINE

Lopold Senghor et Cheikh Anta Diop face au panafricanisme: deux intellectuels, mme combat mais conflit des idologies ?

Un article publi dans louvrage sous la direction de Thierno Bah, Intellectuels, nationalisme et idal panafricain. Perspective historique, pp. 129-157. Dakar: CODESRIA, 2005.

Lintellectuel est celui qui juge le rel laune dun idal (Todorov 1991:28)

Les intellectuels doivent tudier le pass non pour sy complaire, mais pour y puiser des leons ou sen carter en connaissance de cause si cela est ncessaire. Seule une vritable connaissance du pass peut entretenir dans la conscience le sentiment dune continuit historique, indispensable la consolidation dun tat multi-national.(Cheikh Anta Diop 1982:9)

RSUM

Retour la table des matiresCes deux intellectuels sont assurment deux figures marquantes de la dmocratie sngalaise. Ils ont, tous les deux, anim la vie culturelle, politique sngalaise, africaine et internationale par leur intellectualit et leurs diffrentes thses sur le pass et lavenir du Continent. L'un (Lopold Sdar SENGHOR, 1906-2001) sest illustr en prnant la Civilisation de lUniversel, travers le triptyque idologique: ngritude, socialisme africain et francophonie. L'autre (Cheikh Anta DIOP, 1923-1987) consacra toute sa vie la restauration de la conscience historique africaine, par le biais de l'gyptologie.Ils ont men un mme combat, la lutte anticolonialiste, mais avec des armes idologiques diffrentes. La confrontation de leurs pensespeut tre qualifie de conflit des intellectualits et ne peut tre rduite ni une simple querelle politicienne, entre leaders de partis politiques opposs, PS (Parti Socialiste) versus RND (Rassemblement National Dmocratique) ni une rivalit crypto-personnelle. La comparaison peut utilement constituer une occasion de revisiter les ides didentit culturelle, de nationalisme, de panafricanisme, dhumanisme et d'valuer leur hritage commun dans les essais d'laboration d'une pense politique africaine, d'une pense de l'altrit, dune philosophie de lAfrique autre(ment).Mots cls: Sngal Senghor Cheikh Anta Diop - Afrique noire philosophie africaine Intellectuel - panafricanisme nationalisme ngritude francophonie socialisme africain gyptologie.

________________________________________________

INTRODUCTION

Retour la table des matiresEn Afrique francophone, dune manire gnrale, le Sngal est reconnu, linstar du Bnin, du Cameroun et du Congo-des-deux-rives (Kinshasa et Brazzaville) comme une ppinire dintellectuels. Mythe ou vrit, cest l en tout cas uneconstruction sociale qui vaut distinction et lgitime une tradition de culture des choses de lesprit, travers des dynamiques de mobilisation idologique, dexpertise acadmique ou scientifique et de production de penses et de thories. L, le rle de lcole, des stratgies de reconnaissance acadmique et de promotion politique sont importants, car ils servent de paramtres pour valuer le rapport entre le pouvoir politique et lintellectualit. Sous ce regard, le statut dintellectuel confre une identit dacteur social, politique et donne une fonction quasi-messianique dimplication dans le jeu politique par lentremise de la contestation de la logique coloniale, de llaboration dun discours identitaire et nationaliste, posant les bases de lindpendance nationale et de la restauration de la conscience historique ngre. Comme lcrivait Senghor, les intellectuels ont mission de restaurer les valeurs noires dans leur vrit et leur excellence, dveiller au got du pain et des jeux de lesprit, par quoi nous sommes hommes. (Senghor 1964:19)

Assurment, sil y a deux intellectuels qui, en servant de repres idologiques et de rfrences politiques, ont marqu de leur empreinte la vie intellectuelle et politique sngalaise, cest bien Lopold Sdar Senghor et Cheikh Anta Diop. Avec des fortunes diverses. Le premier, agrg de grammaire, pote et chantre de la ngritude, fut le premier prsident du Sngal de 1960 1980. Le second, docteur dtat de la Sorbonne, historien, linguiste, philosophe et physicien, sest illustr par ses thses sur lAfrique comme berceau de lhumanit, sur lhistoricit des socits africaines, sur lafricanit delgypte pharaonique.

ces deux figures ont constitu des lignes de fractures au sein de lintelligentsia en se donnant comme ples de rfrence. Deux schmes de pense, deux idologies,mais aussi deux projets politiques; la ngritude de lun et lgyptologie de lautre ont chemin sur deux voies parallles, se gardant toujours de frler lintersection, sinterdisant trop souvent la proximit, comme si lexistence de lune et de lautre ne pouvait se donner voir que dans ce ncessaire loignement, dans cette invitable antinomie. (Diaw 1992: 317).

Les constructions thoriques de Senghor et de Diop ont structur idologiquement la classe intellectuelle, militant dans les partis politiques sngalais, selon trois modles (P. Diagne 1981; M.-C. Diop et M. Diouf 1990:251-281; Diaw 1992:299-329).

1)- le modle senghorien de la ngritude :

2)- le modle culturel nationaliste, no-pharaonique:

3)- le modle marxiste

Et voici venir le crpuscule des idoles: la mort de Cheikh Anta Diop en 1987 et celle de Lopold Sdar Senghor en 2001 permettent de soumettre, sans passion, leurs penses respectives la critique, la dmy(s)tification et de les librer ainsi de la vnration du Matre par des laudateurs, thurifraires, des disciples, des hritiers spirituels et autres dfenseurs patents et fanatiques. Maintenant que les idoles ont physiquement disparu, il est temps de clarifier les ambiguts en faisant dune part un retour critique

Recommended

View more >