l'ecole primaire, 31 décembre 1939

Download L'Ecole primaire, 31 décembre 1939

Post on 02-Apr-2016

222 views

Category:

Documents

6 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • AGETTES M, Pitteloud Barthlell1v. insi. Agettes

    Rpertoire des Bonnes Adresses Isntituteurs et Institutrices!

    Lors de vos achats, pensez aux Maisons qui insrent leurs annon-ces dans votre organe.

    Vous ferez acte de solidarit. __________________________ ~---------------------------I

    Exigez de vos fournisseurs les cafs torrfis

    PELUSSIER '& Cie S. AI dont les diverses qualits toujours soigneusement pr-pares peuvent satisfa.ire tous les go.ts. .

    Un succs ,certain vous est assur .par une annonce dans L'COLE PRIMAIRE

    Rgie das annonces: PUBLICIl'AS, SIC)N

    Tout le matriel de rforme scolaire pour: l'Ecole d'activit - Le calcul - Les cours de cartonnage vous fournit directementJ

    Wilh. Schweizer &Co. Winterthur CATALOGUE GRATUIT

    CREDIT SIERROIS Capital-Actions et Rserves Fr. 1.440.000.--

    SUI' carnetS d'pal'-Dpts g:)I~'pte vile et terme. sur obligations.

    PAt hypo1hcail'es. re S c,rdits de construc-tlOn. sur comptes-courants

    Escompte d'effets nux meilleures conditiolls

    SION, 31 Dcembre 1939. No 6.

    PARAISSANT 14 FOIS PENDANT LE COURS. SCOLAIRE

    ORCANE DE LA SOC"~T~ VALAISANNE D'EDUCATION

    . . -'. . ~ ., '",' ~ : ',~ ,. ". ~,".' .

    ABONNEMENT ANNUEL: Fr. 6.- ,

    59me Anne.

    Les abonnements se rg lent ph' III 56 S' 'd' f T

    or c eque posta c Ion, ou a ce e out contre remboursement out ce qui concerne la p bl' , d" u Icatlon Olt etre adress directement M. CI. BRARD, Instituteur, Sierre

    Pl:B Les annonces sont reues exclusivement par --A LICITAS, Socit Anonyme Suisse de Publicit SION

    venue de la Gare Tlphone 2 12 36

  • ru;nque cantonale' du "val~t~~ Agences: Brigue, V,ige, Si-erre, Martigny., St.,Maurice, Mlonthey. Comptoirs: Montana, Champry, Sa1van. - 39 l'eprsenta;nts

    dans .le canton. -

    Garantie de FEtat Prts hypothcaires des conditions avantageuses. ,Prts BUl'

    cdules et SUT' billets; crdits en comptes cOli'l'ants, avan-ces sur titres, etc., des taux trs favorables.

    Dpts sur carnets d'pal'gne. Dpts fermes 3 ans, 5 ans et plus 3 % % l'an.

    Traite toute.s 1es oprations -de banquE' de 'bonnes conditions. Vente de chques de voyage mis par l'Union des Banques

    ,cantonales. Pour .les voyages en Ita:lie:

    ~Ge L'rallce mission de chques en Lires Touristiques. fn "rt 'e -c). 1 L de titres. Lo.cation de cassettes dans ,l,a chall1,bre ~

    Rpertoire des Bonnes Adresses -------------------------------------------------------1 Instituteurs et Institutrices!

    Vous tes frquemment appels conseiller les parents de vos l-ves dans le choix d'un pension-nat, Pensez aux bonnes adresses ci-dessous qui vous donneront toutes garanties.

    Ecole ~g Commercg ~e Jaunes GBUS SIERRE

    confie aux Chanoines de St-~1auricE'. - Intern at. -Confort. - Cours prparatoi-re (1 an). - Cours commer-ciaux (3 ans) . OUVERTURE DES COURS

    18 avr il.

    Collge Ste Marie MARTICNY

    Classes primaires et industrielles Entre en septembre et Pques Cours prp. l'Ecole Normale Po ut' l'ense ignements s'adresser

    l a direction.

    No 6. 59 me Anne. If

    L'ECOLE PRIMAIRE ORGANE DE LA SOCIT VALAISANNE D'DUCATION

    SQIj\!UMAIRE: .cOM!iV]UNI,CATIONS DIVEIHISEIS: Retenues sur le tr~ itoment. - Les rductions. - PARTIE PIEDAlGOGIQUE : Lire, par-lel', rdiger. - Le-s SOUl'ces cl'une monogi'a,phie l'urale. - Le J) -gaiement. - :La Sel'vic'e Indico-'pdagog ique valaisan. - PARTIE PRATIQUE: ,Langue fra:naise, centres d'intrt, 1re et Zme- se-\mJaines. - Histoire. - SciE:nces naturelles. - Instructions minis-tr.ielles. - BIBLIOGRAPHIE.

    ba Rdaction de

    p' 0cale ~nae presente

    ses Collaborateurs et Abonns ses 'Ixeux les 1neilleurs pour la J.VouvelLe Annee

    ~~~~~r-0~1:>-

    t COJM[MUNJICA TJIONS DJIVER.SES ~ , DPARTJEMENT (2) S.V.JE. .JLV.R. @ UNION ~

    ~ , .. ~~~

    Retenues sur le traitement Pour viter de nombreuses correspondances, nous tenons

    l'appeler aux instituteurs luobiliss que la retenue sur le tl'aite-Inent de novembre a t effectue en dcembre; celle du m.ois -courant se fera en janvier et ainsi de suite les mois suivants, ceci pour le pas retarder le paiement du personnel rgulier.

    Le traitement des renlplaants par contre est vers au dbut du mois suivant, lorsque nous connaissons exacteluent la dure du remplacenlent. A cet effet, les intresss ont avantage nous

  • - 162 -

    faire parvenir ds la fin du nl0is, ou lorsqu'un reulplacement prend fin, un formulaire spcial qu 'ils peuvent se procurer au Dpartc-Inent. I1s le feronl viser par la C0111mission scolaire locale.

    (Communiqu du DpuI'tement.)

    Les rductions L Bulletin o f.fi ci el du 15 dc~ ::l1Ibre courant conUE'tlt un dCl"d

    cl Li Grand Conseil touchant les mesures provisoires destines amlio-l'el' la, situa tion financire du canton.

    Voici l'article 4 du dcret: La rduction des traitements et salai1"es prvue da.ns le dcret du ~ fvrier 1934 et dans ce,lui du 13 novembre 1936 est maintenue dHIJ6 10 sens suhr'ant:

    Prfets: Rduction de 10 % ne,t. Professeurs des collges de Sion et Brigue: Rduction ode 10 % Het

    mais ave'c allocation familiale. Personne,), de l'enseignement primaire: Rduction de 6 % avec

    exonration d'un minimum de ,fI'. 800.- et de ~ % paJ ' enfant i'tg de moins de 108 ans.

    Personnel judiciaire: Le dcret du 8 fvrier 19314 est maintenu. Corps de la gendarmerie et personnel du pnitencier: lE' dcret

    du 8 fvrier 1934 est maintenu. . Personnel des arsenaux et casernes, gardes-chasse et gardes-Jlc'he~

    .surveillants des routes, cantonniers et ouvriers: Rduction de 8 % n et. m'ais avec allocations familiales pOUl' les cantonniers et ouvl"iers.

    Personnel d Crte-Longue: Rduction de 8 % net. Prposs aux poursuites de Sierre et Sion et leurs employs: H-

    ,duction de 6 % avec exonration d'un mirllmlum ,(l'exi s ten.ce de 2000 francs et .de % % pa.]' enfant lg de moins de 1'8 ans.

    Conseil des Etats: Rduction de 10 % sur les jetons de pl's(" l1ce et les itinraires.

    :j: ::: *

    D'a.utre part, clans le m,me numl'o ,du (' Bulletin oHicic.l un ar-rt complte lE'S dispositions de l'arrt du 3 octolhl'e 1939 l'glemen-tant les rap'pol'ts de service et les traitement.s du personnel pendant ,le service actif.

    L 'artiole 8 his a trait s-pcialemellt au P. E. Il est: conu comme suit:

    Art. 8 bis. - Dans les communes qui ne payent pas le 1 pOUl ' 1000 du sommaire imposa,ble, pOUl' ]e personnel enseignant, le traitement 'initial et les indemnits dc' dp]a-cement payer aux relilllpla.ants sont la charge des communes intresses jusqu' concurrence du 1 pour 1000 prvu l'm't. 18 de la. loi du 15 novembre 1930 SUl' les conditions d'engagement du ,personnel enseignant.

    7Y'>p-l,;J:)~0~~~0~~-,0~[,~

    #. PARTKlE PEDAGOGHlUlE ~ . ~-:)~~~~ ''; ~

    Lire Parler.. Rdiger ,pal' 'Mgr DEVAUD,

    Travaux d,es candidats au brevet (le ctapacit. (Suite)

    Le Parler

    Les pages que Mgr DY:1ud consacre au Parler ont provoqu moins (le commentaires que celles qui traitent de la lecture.

    Il semble que les candidats, faisant un retour sur leur pro-pre activit pdagogique ou sur celle de leurs anciens Inatres, ont t frapps par la place restreinte qu'occupe, de fait, le parlr dans les proccupations scolaires. Et cependant l'aptitude :'t parler a son lnport.ance dans la vie ; elle passe Innle avant l'aptitude :l rdiger, nous assure. Mgr Dvaud,

    Ce que le pdagogue fribourgeois souhaite voir dvelopper cc n est pas seulenlent la facilit rpondre des questions, ni ]a facilit rciter plus ou 1110ins lncaniquement une leon bien apprise, c' est le pouvoir de s' exprimer d'une faon suivie, dans un' langage clair et correct, c 'est la cration de l'autOInatisme du lnot obissant i1 l'appel de la pense , condition ncessaire du parler spontan.

    Pour dvelopper la spontanit de la parole, l'auteur propose quatre sortes d 'exercices: le J'apport oral, ln crmserie, la dramnti-sfltion et le chur ' parl.

    Ne croyons pas, c.ependant, q ne ces exerCIces suffi l'ont fl eux sellls assurer la luatrise de la parole: ils supposent en pmticu-lier de frquents exercices de vocabulaire; le luOt n'obira la pense que s'il est connu d 'une faon prcise ; aussi, n'est-ce pas sans raison qu'une candidate insiste sur ce point; elle crit: Si nos campagnordes ont tant de 1Jwl exposer leurs penses avec aisance et clart, il n'y a pas l que de la tilnidit : il y a aussi ei SL/rtout la pauvret dll vocabulaire. On voudrait dire bien rie~ choses, mais on bgaye, on hsite, on dit des sottise~, parce qu'on ne connat pas les termes convenables. Donnons de bonnps et nombreuses leons de vocabulaire et now; rtl .. lrons fait beaucoup pour l'oisance et la clart dll langage. )} (M. i l.)

  • - 164 -

    Le rapport oral

    De tous les exercices prconiss pour l'acquisition du parler, 'est le rapport oral t:qui semble avoir rencontr le plus de sylnpa-~bie et remport le pIns de succs. Cela tient en grande partie ::.

    , facilit d'exeution, mlne dans une classe tous les degrs , :~ l'intrt qu'il suscite parnli les lves. Ou sait en quoi il consiste. Le lnatre propose une Hkhe

    -l'observation ses lves ; ceux-ci, leur travail accompli , font au (: pport oral sur les connaissances acquises. On bien, un lve :.1 1 !1 Il t'l' l . , l d 'une lecture personne e e-- S1- cnCIeuse qne ques p:1ges Illte-n '1' l ~~ antes' le lUOulent venu, I en con1mllllIque e contenu se, re-~'" ' , petits eam!lradcs qui coutent avec synlpalhie.

    Les candidats qui ont essay ce procd se dclarent satis-faits des rsultats obtenus. De l'excellent travail d'une candidate,

    ~trayons les lignes suivantes: Les leons de choses se prtent e dmirablement cl ces exercices de langage. Le lnatre ne donne (l11