l'ecole primaire, 15 novembre 1939

Download L'Ecole primaire, 15 novembre 1939

If you can't read please download the document

Post on 02-Apr-2016

223 views

Category:

Documents

5 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

 

TRANSCRIPT

  • AGETTES

    M. Pitteloud Barthlemy, inst. Agettes

    flanque Cantonale du Valais .. Si~ 1 Agences: Brigue, Vige, Sierre, Ma.rtign~, St'iMaurice, Monthey. Comptoirs: Montana, Champry, Salvan. - 39 -re'Prsentalnts

    dans .le canton.

    Garantie de l'Etat Prts hypothcaires .cles conditions avantage'uses. lPrts Bur

    cdules et SUII billets; crdits en com.ptes courants, av aln-ces sur tit res, etc. , d es taux trs favoraJJ'les.

    Dpts sur

  • r-------------~--------~~----~~==~~======~==~--~~~======~======~====~~--~----------

    VIENT DE P AlRAITRE

    ALMANACH PESTALOZZI 19~O

    1 Agenda de poche des coliers suisses. Recommand par .la Socit ,pdagogique

    1 de la Su isse romande.

    Un vo,l. in-16 ave'c p lus de 500 i llustrations ians le texte, 3 'COlJJCOU'r'S dots de ,prix

    impoTtants. Edi tion pou r garons, i u n vo lume reli toi le Fr. 2.50 Edition pour jeun es filles, \ un volume reli toil e . . Fr. 2.50

    L'Altmanach Pestalozz'i 1940 vient de sortir de presse. On ne saurait tJrop recommander .ce .prcieux compagnon des coliers; iJs trou-veront toujou rs dans ces pages de quoi satisfaire leu r lgiUme cu-:riosit. Outr.e le ca.lendriell\ orn de jolis bois qui retrac'ent les plus importantes inventions de tous oles ges, .les ,pages consacres aux statistiques Et au x dates de 'histoire, .l'A1mana'ch Pestalozzi p1'o-Ipose toute une srie de .proiblJmes et de jeux ,faire et runit de nombreux articles, LI'khement illustrs qui sont autant ,de vo~ ages ica;ptivants dans ,le pas's ou clans le monde moder,ne. J,l y a toujour~ des ,curiosits signaler dans :la vie des ho.mmes., des animaux et des plantes, aussi l'Alma'nruch Pestalozzi n 'est-il jamais emprunt ,pOUl' p:rsente,r SE'S je.unes edeUl's du nouveau et de l'indit .

    L'AUMANACH PEIST AlLOZZI est ,considr , juste titre comme :le vademecum sans rival des 'coliers et des co1lires de notre pay s au x'qu els il ,o.ffre, sous u n e ,forme a imabde, une varit inpu isable de tfaits et d' ides. Il Jeur :fait ai,me.r ce qu i est beau et .leur donne le got ,de s instr u ire.

    Il E'st pru dent de ne pas tarder l acheter J'AlL1MiANAlCH PES-TA!LOZZI 1940, ,C'ar ,ces de,u x dernitf'es annes, nomibreu x furent ceux q ui, s'y tan t pris tr op tard n e ,pu rent pas l'oibtenir .

    LIBRAIRIE PAYOT LaaaaDDe Genk_ NeuchAtel Vevey Bontra1lZ Bema Bile

    SION, 15 N ovembre 1939. Np 3~ _ 59me Anne.

    L'COLE PRI MAI RE ORGANE DE LA SOCIT VALAISANNE D'EDUCATION

    SOMMAIRE: C.OIMllVtUNICATIONS DIVERSES : Cir,cutlai,re et av is du Dparte;ment. - Pour le No.l ,du soldat 1939. - Cours de sport(3 d'lhiveT'. -- Po u r n os enfants. - Albonnement l, TEco.le Pri1l1aire. - P AlRTI,E P,E.DAGOGIQUE: Lire, parJe-r, rdiger. L 'co le suisse au service du pays. - L'cole ct.la tuberculose. - Le tra-vail b ien hit. - PARTIE PRATIQUE: Langu,e franaise, centret'! d 'intrt, 1re et 2me semaines. - Histoi,r e : L 'esdava,ge antique. - Leon de ch oses : L e ch at. INFOHl\1JATIONS PBDAGOGI-QDES.

    A la suite des instruction s com plJn entaires reues d u D-,partenlent Inilitaire fdral au su jet d es congs, et pOUl' faire slIite aux dem an des de d ispen se, le Dpartem ent de l' Instructi on pu-blique Cl adress ClUX requrants la circulaire suivante plIblie clCln s l' Ecole Primaire toutes fin s utiles .

    DEiPARTEIlV.EElNT de

    L 'INSTRUCTION PUBLIQUE

    Circulaire adresse l\1lM. ,les instituteurs dsireux d 'obtenir un cong

    militaire.

    Messieurs, Nous avons le r egret de vous con1llluniquer que nous n e

    sommes pas en m esure, pour le nl0nlent du llloins,' de vous fou'r-nir la dcla r ation sollicite en vue de votre dispense du service militaire.

    Conformment l'ordre No 34 de l'Adjudant gn ral d e l'Ar-n e, les instituteurs des coles primaires ne pourr ont obtenir une disp nse pour diriger leur cla,~se que si l'aut~rit . caI!tondle dont ils dpendent dclare expressment qu' ils ne peuvent -absolument pas tre remplacs, soit- pal' un collgue) soit pal' une alItl'e per-sonne qualifie'- - -

  • ~ 66-

    Or, en ce mOlnent, un certain nOlnbre d'instituteurs sont 'en-core sans elnploi et ne demandent qu' exercer leur activit de matres d'cole.

    Dans ces conditions, le Dpartelnent ne peut donner suite aux deInandes de licenciement sans faire une dclaration ine-xacte.

    Nous devons tre trs prudent et trs rserv ce sujet sinon l'autorit nlilitaire ne prendra plus en considration nos dcla-rations mme lorsqu'elles seront fondes.

    Au surplus, et c'est ce qui doit suffire ex pliquer notre nou-velle attitude, le Dparten1ent lnilitaire fdral vient de nous in-former qu'en cas de dclaration inexacte l'employeur (en l'occu-rence le Dpartement) pourra tre poursuivi conformment au droit en vigueur durant le service actif.

    Dans de telles conditions, les mell1bres du personnel ensei-gnant cOlnprendront facilenlent qu'en ce nlOlnent les dsirs per-sonnels doivent cder le pas aux exigences nlilitaires que nous n'avons pas le droit d 'ignorer.

    Veuillez agrer, Messieurs, l'expression de nos sentInents distingus.

    Le Chef du DparteJnent de l'Instruction publique: Cyr. PITTELOUD.

    AVIS Le Dpartement de l'Instruction publique porte la connais-

    sance des membres du COl'pS enseignant que SUl' la lnensualit de novenllJre il sera fait une retenue de 1 fr., reprsentant la part de la prime responsabilit civile, incolnbant chaque instituteur et li chaque institutl'ice.

    Rvis aux matres et matresses sans emploi fixe En vue de faciliter le placelnent du personnel enseignant

    sans emploi fix'e) les lnaltres et fl1altresses qui ont offert leurs ser-vices au Dpartement sont pris d'aviser ce dernier ds qu'ils ont obtenu un poste rgulier ou un l'emplacement, quelle qu'en spit la dure.

    Celui ou celle qui ngligerait cet avertissement entraverait gravement le service de placement et mettrait l'autorit dans l'o-bligation de ne plus prendre en considration ses offres ultrieu-res de savice.

    Le Dpartement de l'Instruction Publique.

    Pour le nol du soldt 1939 Le commandant de l'arme dsire qu' l'occasion de la fte de

    Nol chaque soldat en service actif reoive l~ colis du soldat 1939. . Il tient ce que chaque colis c.ontienne u n tm oignage d'intrt e~ d'affection de la jeunesse scolaive du pays nos dfenseurs.

    A cet effet, il adress,e un appel au personnel enseignant lui de-mandan t de contribuel' la ralisation de son programme selon les indications al-aprs.

    1. Dan s ch a,qu e claSSE', il ,ser a consacr une h eure sp ci a le r evtant un car a

  • initiative et de donner suite le ph~s rapidement possible aux dsirs du commandant en chef de notre arme.

    Les maUres et les maitresses qui n'auraient pas t atteints par la circulaire voudront bien prendr.e connaissanr,te ci-dessus des ren-seignements utiles sur cet objet, car nous dsirons viveililient que tou-tes les classes du canton contribuent montrer l'occasion 'de la fte de Nol, aux Idfenseurs du pays, la chaude affection dont ils sont entours.

    tSiOI1, Je .s nove:mbre 193,g. Le Chef du Dpartement de l'Instruction publiqu :

    Cyr. PITTELOUD.

    Socit suisse des matres de Qsmnastique Publication des cours de sports d'hiver.

    La S. S. M. G. organise l'intention du CO'l'pS enseignant 'de la Suisse romande et sous les auspices du Dpartement luilitaire fdral du 27 au 31 dcembre 1939 des cours d'hiver.

    Pour les cours suivants, les participants recevront: 5 indelu-nits journalires de fr. 4.80, 4 indemnits de nuit de fr. 3.20 et le remboursement des frais de voyage III cL, trajet le plus direct.

    A. Cours de ski et de gymnastique: A Bl'etaye. - La .parcipation ces cours est soumise aux

    conditions suivantes: la demande d'inscription pour tre valable doit indiquer la profession, si l'on a l'occasion de donner ses l-ves un enseignement rgulier du ski et de gynlnastique et quelles coles cet enseignement s'adresse. Il faut .galement indi-quer les cours de ski dj suivis et le degr .de prparation ,COlume skieur.

    On prendra d'abord en co'nsidration les demandes des membres du corps enseignant qui remplissent les conditions ci-dessus et n'ont pas encore suivi de cours. Ensuite viendront ceux qui n'ont particip qu' un seul cours. S'il y a encore de la place, d'autres membres pourront tre admis. Les demandes d'inscrip-tion incompltes ne seront en aucun cas prises en considration.

    B. Cours de patinage et de gymnastique: A Lausanne. - La participation est soumise aux mmes c~nditions . que rpour les cours de ski. Les participants qui ha-bItent le lIeu du cours ou les environs immdiats ne recev,ront aucune indemnit. , .

    Les inscriptions pour tous les cours doivent parvenir jus-qu'au 1er dcembre au plus tard Monsieur P. Jeker,' professeur Soleure.

    Pour tous renseignements complmentaires s'adresser M. Hubert, matre de gymnastique, Sion.

    - 69-

    Pour nos enfants Cette anne" tl'ap'pel de .la fondation fro Ju'ventute se rfait .plus

    ,press-ant. Les ncessits se'coui'ues depuis Ip,lus d'un quart d0 sicrle ont soudain g,randi. La mobilisation pl.ace l'uvre devant de nou-ve,ues tcJ1es. Et quand on a ,choisi de se no'mmer Pro Juventute, on s'e,st E'ngag par l mme l demeurer sur .la brche, l'afft de toutes iles sQouffraJIllces qui enllpchent nOB jeunes de s'~panouior', de de-veni.r ,librement ceux ,qui reprendront nos devoirs.

    iLa Dclaration de Genve sti:pule que l 'enfant ,doit tre le 'pre-miel' , re'cevoir des se'cours en te:mps de dtres'se. Et nO.mbre dE' nos B''ldats sont 'partis le cur lourd car ils 'laissaient deN'ire eux une emllIle, des enfants sans Jendemain assur. Le P,renez soin

  • Lire ... Parler Rediger d 'enseignement actif applicables a' d

    es classes plusieurs degrs.

    par IMgr DEVAUD .

    Tra.vaU.K des instituteu.