le thermomètre des belges

Download Le thermomètre des Belges

Post on 22-Jun-2015

9.321 views

Category:

Health & Medicine

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le résumé de l'enquête

TRANSCRIPT

  • 1. Pourquoi cette tude, maintenant ?Et pourquoi ce thme l? > 3 lmentsJean-Pascal Labille, Secrtaire Gnral

2. Introduction Jean-Pascal Labille, Secrtaire Gnral1. Lobservation de diffrents indicateurs depuis plusieurs annesLa consommation danxiolitiquesLe tmoignage des gnralistesLe vcu de nos CSDLes taux de suicide en Wallonie 3. Introduction Jean-Pascal Labille, Secrtaire Gnral2. Un moment particulier de multi-crisesLes Mutations socitalesLa criseGrce, Espagne, Le mcano institutionnel Belge 4. IntroductionJean-Pascal Labille, Secrtaire Gnral3. Le rle de la Mutualit Un corps intermdiaire de cohsion sociale La modification des mtiers de la Mutualit 5. Thme 1Comment allons-nous ?Ltat de bien-tre psychologique de la population- Principaux rsultats William Pitchot & Martin Wauthy 6. Mthodologie 1000 21 avril et le 5 mai 2012.130Admin: CATI (tlphone)Admin: RDV - CAWI (web)Questionnaire 1Questionnaire 2 80 Md. Gnralistes - 1000 PI (18-75 ans, Wallonie Bxl,15 psychiatres 35 reprsentativit sociologique) psychologuesBien-tre psychologique Bien-tre psychologique102 items / 32 min. 85 items / 17 min. Marge derreur : 2,6%.Les traitements statistiques : Spirit of Data (Philippe Huynen)Analyses: UNMS & B. Scheuer (sociologue) 7. Principauxrsultats 8. Thme 1 Comment allons-nous ?Mesure miroir Un autodiagnostic Une mesure scientifiquevous arrive-t-il de vous sentir via un questionnaire utilis par lesanxieux, angoiss voire enprofessionnels de la sant pourdpression ?dtecter des troubles de laTrs souvent, jamaisdpression chez leurs patients(PHQ9) Une bonne apprciation globale des Belges francophones de leur propretat de sant mentale : autrement dit, quand quelquun dit quil va mal, il va mal ! 9. Thme 1Comment allons-nous ? Autodiagnostic : 10%37%25% 10. Thme 1 Comment allons-nous ? Diagnostic PHQ9:5% 45% 50% WP 11. Thme 1Comment allons-nous ?Une socit de plus en plus anxiogne ? 12. Thme 1 Comment allons-nous ?Selon les professionnels de la sant 7 gnralistes sur 10 pensent vraiment que la socit est de plus enplus anxiogne 4 gnralistes sur 10 dclarent que de plus en plus de patients viennent les voir pour des problmes danxit WP 13. Thme 1 Comment allons-nous ?12 % dclarent avoir dj pens se suicider 8 %dclarent avoir dj tent de le faire (tude 2001: 2,9%)WP 14. Thme 1 Comment allons-nous ?Contexte socio-conomique Confiance en lavenir 15. Thme 1 Comment allons-nous ?Contexte socio-conomique66 % ne sont pas du tout rassurs par le systme conomique et financier59%pensent vraiment quon est loin dtre sorti de la crise 16. Thme 1Comment allons-nous ?Confiance en lavenir 47 % ne pensent vraiment pas que les politiques vont agir pour amliorer la qualit de vie55 % pensent vraiment que les avances de la science constituent un relespoir de mieux vivre demain. 17. Thme 1 Comment allons-nous ?Les sources dinquitudes 18. Thme 1 Comment allons-nous ?Les sources dinquitudesSpontanment, TOP3La Sant > 52%Les enfants > 40%Le travail, le chmage > 29%Les grands problmes de socit >20% 19. Thme 1 Comment allons-nous ?Les sources dinquitudes en assist, 1 par 157 % sont vraiment inquiets pour lavenir de leurs enfants lcole, le sida, les accidents de voiture, la perte de dialogue, le suicide64 % pour leurs parents leur sant, la capacit de pouvoir sen occuper 20. Thme 1 Comment allons-nous ?42 % sont vraiment inquits par le risque de tomber au chmage43 % pour leur avenir professionnel45 % sont vraiment inquiets de tomber dans la prcarit 21. Thme 1 Comment allons-nous ?Et les gnralistes que voient-ils ? Les mdecinsgnralistes Conflits, puisements au travail WP 22. Thme 1 Comment allons-nous ?Et les psy que voient-ils ?Psychologues et psychiatresConflits, puisement au travail / relations familiales difficiles 23. Thme 1Comment allons-nous ?Laccompagnement 24. Thme 1Comment allons-nous ?En cas de difficults psychologiques exprimes, 57% dclarent avoir besoindun accompagnementIls se tournent, Dabord vers les proches :famille 42%,amis 35%, conjoint 26%Ensuite vers les pros : gnralistes 11%,psychologues 7 et 5%Ceux qui prouvent des difficults psy (75% pop.)37% nont jamais fait appel un pro27% uniquement le MG,25% le MG et le psy11% le psy 25. Thme 1 Comment allons-nous ? 54% na jamais vu un psy : pourquoi ? Illisibilit 90% Mfiance 62%Prix 48% Acceptation 32% 26. Thme 1Comment allons-nous ?Les freins, quen disent les professionnels ? GENERALISTESPrix 48% Acceptation 44% Inutilit 32% 27. Thme 1Comment allons-nous ?Les freins, quen disent les professionnels ? PROS, PSY Acceptation 72%Prix 64%Illisibilit 45% Inutilit 42% 28. Thme 1 Comment allons-nous ?Des groupes risques 29. Thme 1 Comment allons-nous ?Les jeunes: 18-25 ans9% en dpression (5%)14% a dj tent de se suicider (8%)85% peur de ne pas pouvoir soccuper de leurs parents (54%)57% inquiets de se retrouver au chmage (42%)38% peur de se retrouver seuls ( 22%) 30. Thme 1 Comment allons-nous ?Les demandeurs demploi36% trs anxieux, angoisss ou en dpression (10%)18% a dj tent de se suicider (8%)53% peur de ne plus pouvoir dialoguer avecleurs enfants (37%)68% inquiets de la situation co-fin du pays (46%)71% inquiets de la faim dans le monde ( 50%)22% en dpression (5%) 31. Thme 1 Comment allons-nous ? Les familles mono-parentales45% inquiets par la possibilit de suicidede leurs enfants (28%)18% a dj tent de se suicider (8%)70% peur de ne pas pouvoir soccuperde leurs parents (54%)70% inquiets pour lavenir des enfants (57%)52% peur de se retrouver au chmage( 42%) 32. Thme 1Comment allons-nous ? Les femmes14% trs anxieux, angoisss ou en dpression (10%-h6%)9% en dpression (5%-h1%)11% a dj tent de se suicider (8%-h4%)51% peur de se retrouver au chmage(42%-h32%) 33. Thme 1 Comment allons-nous ?Les gnralistes Les psychologues et les psychiatres 34. Thme 1 Comment allons-nous ?Les gnralistes68% se considrent comme le premier interlocuteur52% pensent vraiment quils doivent le rester37% ont vraiment le sentiment que se dverse sur eux lensemble des problmes de la socit10% pensent avoir reu une formation vraiment suffisante pour traiter les problmes psy.73% pensent quun problme psy mal gr va donner lieu une maladie physique53% pensent que loffre psy est insuffisante 35. Thme 1 Comment allons-nous ? Les psychologues et les psychiatres49% pensent vraiment que les modes de vie actuels engendrent immanquablement de plus en plus de souffrances psy61% que les gens sont mal informs sur loffre disponible59% que le droit de pratiquer des psychothrapies devrait tre mieux rglement80% que les pouvoirs publics optent plus pour le remboursement des mdicaments que des psychothrapies 36. Thme 1 Comment allons-nous ? 7 lments 8% tentative suicide (14% : 18-25 ans 18% chez les D.E. et les F.M.)Dpression : 22% chez les D.E. (demandeurs demploi)10% souvent ou trs souvent en tat dangoisse, danxit ou de dpressionTomber dans la prcarit 45% de vraiment inquiets Le travail (puisements, conflits) =la premire problmatique psy avec laquelle les patients arrivent chez un professionnel de la sant. 90Freins vers les psys : %= illisibilit viennent ensuite le prix et la difficult daccepter que lon est en souffrance psychologique.59% des psy demandent plus de rglementation 37. Pistes de propositions 38. AXE 1:Un travail de communication en profondeur et diffrents niveaux.Communiquer auprs du grand publicde manire modifier limage socitale de la sant psychologique le bien-tre psychologique est vital et indissociable de la sant globale les gens qui souffrent de dpression ou de troubles de lanxit ne sont ni des simulateurs,ni des faibles, ils ont besoin, de reconnaissance, de soutien et daccompagnement.Informer en contenus factuels et cibls : (patients et professionnels de la sant) quels types de professionnels pour quelles difficults psychologiques ? O trouver cesaides, quel prix, dans quelles conditions et avec quelle garantie de professionnalisme ? 39. AXE 1: Information et communication1. Sur www.mutsoc.be www.solidaris.beInformations pratiques (qui, o, pour quoi, combien ?)Test en ligne (diagnostic) + Conseils et prvention2. Dossiers dans nos supports: magazines brochures, 3. Publications spcifiques aux publics particuliersEn partenariat avec nos asbl propres (latitude Jeunes Espace Senior FPS, ASPH)En partenariat avec des structures externes ( Forem, Actiris, )4. Cycle de confrences grand public : mieux grer sa sant psychologique6 dates et 6 lieux (2013)5. Publications de baromtres annuels consommation de mdicaments + consommation de prestations psychiatriques (direction tude) 40. AXE 2:Amliorer laccessibilit financire et la qualit de loffrede soutien psychologique Diminution des montants restant charge du patient Augmentation de la qualit de la prestation (reconnaissance) Amlioration de la guidance (centre de diagnostic, formation desgnralistes, ) 41. AXE 2:1. Mise sur pied dun Groupe de Travail pluridisciplinaire: gnralistes professionnels de la sant mentale autorits publiques , Solidaris et lensemble de son rseau. Objectif: soutenir et dvelopper les propositions de lois rglementant les questions de la reconnaissance des psychotrapeutes dune part et des modalits et hauteurs des interventions financires dautre part. (La hauteur du problme ncessite un intervention de lassurance maladie)2. Augmentation des consultations psy en CPF (15.000 / an)3. Dveloppement dun pass dans limpasse4. Ouverture de SSM dans le rseau Mutu (cfr centre Ariane) 42. AXE 3:Rapprocher les intervenants dans le domaine de la santpsychologique.Partenariat actif de la mutualit, des gnralistes, des psychiatres, des psychologuesdiplms, des psychothrapeutes, Dans cet objectif, le rle de la mutualit est double: rassembler la demande et loffre afin de rapprocher les intervenants en vue dunemeilleure prise en charge. assurer la meilleure dfense des affilisLancement dune journe dtude: vers une collaborat