le sacrement de mariage - nrt.be sacrement+de+mariage. · mariage en montrant dans un premier temps

Download Le sacrement de mariage - nrt.be sacrement+de+mariage. · mariage en montrant dans un premier temps

Post on 10-Aug-2018

213 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Le sacrement de mariage

    Dans toutes les.socits, les relations entre l'homme et la femmeont fait l'objet d'institutions avec leurs valeurs, leurs interdits etleurs lois. L'exercice de la sexualit comme l'acte d'engendrern'ont jamais t soumis au pur arbitraire de l'individu. Quellesque soient les formes, l'anarchie du dsir de s'unir comme de pro-crer a toujours t l'enjeu de dbats comme d'apprentissages travers des rites d'initiation, des coutumes et des lois. Toutes lessocits ont reconnu dans la relation homme-femme et dans laprocration un lieu prcis du bien commun de tous.

    De plus, dans de nombreuses cultures, le mariage a t compriscomme un acte religieux. Dans la relation entre l'homme et lafemme se jouent un mystre, une grandeur, un caractre sacr quel'on pressent li au monde de la divinit. Dans l'amour humain, ily a de toujours a, toujours une rfrence au divin. Dans la religioncomme dans le mariage, c'est d'un lien qu'il est question. Se sentirlis l'un Fautre, relis une ralit qui dpasse chacun, au ph-nomne de la transmission de la vie au-del des gnrations, telsemble tre le bien sacr dont il faut parler. Le Coran ne dit-ilpas; Celui qui se marie accomplit la moiti de sa religion.

    Mme si ces aspects culturels, anthropologiques, religieux etsacrs sont essentiels et permettent l'homme de bonne volontde saisir l'amplitude des enjeux de la relation homme-femme et dela procration, nous ne dsirons pas en traiter ici directement.Nous nous centrerons strictement sur ce qu'est le sacrement demariage en montrant dans un premier temps la signification dumot sacrement, et en dveloppant ensuite le contenu de l'actepos par les chrtiens lorsqu'ils se marient l'Eglise. La liturgienous enseigne sur le contenu de la grce sacramentelle.

    Les enjeux de ce dveloppement sur le mariage se condensentdans les affirmations suivantes. Premirement, le sacrement demariage est bon pour l'homme et la femme, affirmation qui, dansl'Eglise tout comme dans la socit occidentale, revt une actuali-t tonnante'. Deuximement, la finalit de toute relation sexuelle

    1. En Belgique sur la cohabitation lgale, comme en France sur le PACS (Pactecivile de solidarit), les dbats socio-politiques en sont la preuve vivante.

  • 596 A. MATTHEEUWS, 5J,

    entre l'homme et la femme est de nature conjugale et l'exempledes pousailles entre le Christ et son Eglise. Dans le mariage,l'homme est appel mieux connatre le mystre de la femme etrciproquement. Ce faisant, il vit le mystre de l'alliance de Dieuavec son Peuple.

    Pour fonder ces affirmations, 11 faut remonter l'origine del'amour humain dans le plan divin et il faut reconnatre joyeu-sement que le sacrement du mariage est un don de Dieu,

    I. - Un prologue

    Le sacrement du mariage est l'un des sept sacrements. Il con-vient de ne pas ^isoler de l'ensemble que forment ces sacrements,signes particuliers de la prsence de l'action du Ressuscit parminous. Avec le Concile Vatican II, il est bon de voir aussi quelpoint ces sacrements particuliers s'inscrivent dans la sacramentali-t de l'histoire du salut. C'est le Christ qui est le premier sacre-ment, le visage du Bien-Aim, le don du Pre. Sa prsence inau-gure une re nouvelle. L'conomie sacramentelle prend donc sasource en Lui: dans ses paroles, ses faits et gestes depuis son Incar-nation jusqu' sa glorification. Le Christ fait signe travers cequ'il est. Sa prsence dans notre histoire n'est pas seulement figu-rative; elle est reprsentative. Il est la source de toute grce, ceque l'vangliste Jean et les Pres nous enseignent lorsqu'ils nousprsentent dans l'eau et le sang qui jaillissent de son cur trans-perc les sacrements de la vie: De son sein, il sortit du sang etde l'eau (Jn 19, 34). Les sacrements sont des actes du Christ res-suscit, aujourd'hui, dans son glise. Ils ne sont pas seulement desrites. Ils sont des actes personnels lis sa personne tel qu'il sedonne son glise et tous les hommes.

    Dans cette livraison du Christ, l'accueil de l'glise est essentiel.L'Eglise dit oui au don du Fils. Pour que ce don s'accomplisse,il faut qu'il trouve un oui sa mesure. Marie, figure de l'glise,est par excellence celle qui a dit oui. travers cette rponse libred'une fille d'Isral, nous pressentons combien l'accueil engage icila responsabilit. Si Dieu est premier et devance toujours noslans, il ne peut tre que choisi activement et librement, accueilempreint la fois d'une passivit et d'une activit qui rejoignentl'homme la racine de son tre. L'glise symbolise le mystre del'pouse qui dit oui. Elle est le signe privilgi de l'accueil dudon de l'amour. Pour rvler l'amour et en vivre, il faut donc unecommunaut, Les dimensions de l'univers sacramentel sont d'em-

  • LE SACREMENT DE MARIAGE 597

    ble christique et mariale. Le Christ se donne et est accueilli dansl'histoire humaine. En disant oui, l'Eglise est dans le Christ, enquelque sorte, le sacrement, c'est--dire le signe et le moyen del'union intime avec Dieu et de l'unit de tout le genre humain(LG1)-Corps du Christ, Peuple de Dieu, Temple de l'esprit, pouse duChrist, les images sont varies pour dfinir les traits de l'Eglise.Nous privilgions ici celle de l'Eglise-Epouse. Comme Epouse,l'glise consent l'amour de son Epoux. Elle consent trevivifie, purifie et guide par Lui. Cette structure sponsale del'Eglise est fondamentale pour comprendre le sacrement demariage. Comme Epouse, l'Eglise s'ouvre l'action de son Epoux.Elle appelle d'ailleurs cette action par sa prire. Elle laisse fairel'Epoux sa guise et Lui fait une confiance totale.

    Cet abandon de l'Eglise son Epoux rythme toutes les liturgiessacramentelles, L'Eglise est sacrement et elle vit aussi des septsacrements. Chaque mariage la construit. Le rythme sacramen-taire est sponsal et mariai; nous nous inscrivons en lui. Dans leoui de l'Eglise, tous nos oui de baptiss sont inscrits et por-tent leur fruit. En effet aucun sacrement n'agit automatiquement.Il nous faut librement dire oui au don du ciel, la grce offerte.Tout sacrement est intersubjectif et le mariage de manire par-ticulire! , d'une intersubjectivit plus profonde qu'il n'y parat.Celle-ci touche en profondeur ceux et celles qui reoivent le sacre-ment. Elle concerne la relation personnelle de chacun au Christ et son Eglise. En soulignant ici la structure nuptiale du sacrement,nous voquons non seulement l'alliance humaine, mais aussi l'al-liance spirituelle entre le Christ et son Eglise. Il y a une affinitentre l'amour des poux et celui du Christ pour son. Eglise.L'enjeu du sacrement dpasse la singularit du couple en prsence.Il concerne toute l'Eglise.

    Cette actualit de la structure nuptiale du sacrement n'estaccessible que dans l'Esprit-Saint. Comme sacrement, l'Eglise sedveloppe partir du mystre pascal du dpart du Christ, envivant sa venue toujours nouvelle par l'Esprit Saint qui ac-complit sa mission mme de Paraclet, Esprit de vrit2. L'Espritconfirme l'lan d'amour de l'Eglise vers son Epoux. 11 permet cetamour de se renouveler et de trouver dans l'histoire une jeunesse

    2. L'Esprit Saint. Lettre encyclique de Jean-Paul II Dominum et vivificantem,n 63, Paris, Cerf, 1986.

  • 598 A. MATTHEEUWS. SJ,

    ternelle. C'est avec l'Esprit que l'Eglise attend le retour del'poux. Grce l'Esprit, l'amour entre l'pouse et l'Epoux nes'puise pas et ne meurt pas dans l'histoire humaine. Au contraire,il s'y enracine et s'y dveloppe jusqu'au retour glorieux du Fils.

    II. - Le sacrement du mariage

    1. Une symbolique sponsale dans l'histoire

    La symbolique du don amoureux des poux n'est pas seulementd'ordre naturel, physique, psychique ou culturel. L'importance dumariage dans la vie des peuples et dans leurs cultures signifie quele mariage est li l'oeuvre de la cration. Cependant, Dieu cranttoutes choses dans le Christ et en vue du Christ, cette uvre setrouve en quelque sorte sur-dtermine. Cette symbolique nup-tiale est historiquement signifie dans la nouvelle cration enChrist.

    On le pressent dj en lisant l'Ancien Testament o les relationsentre Dieu et son peuple sont dcrites rgulirement en termesd'une alliance d'amour. Dans l'ancienne alliance, le Seigneur seprsente comme l'Epoux d'Isral, le peuple lu: un poux tendreet exigeant, jaloux et fidle. Toutes les trahisons, les dsertions etles idoltries d'Isral, dcrites par les Prophtes de maniredramatique et suggestive, ne parviennent pas teindre l'amouravec lequel le 'Dieu-poux' aime jusqu' la fin {ci.Jn -?J, l).3

    Le Christ accomplit ce symbolisme vtro-testamentaire dumariage. Il nous montre son respect du mariage Cana. Il endfend vigoureusement l'unit et l'indissolubilit {Mt 9, 1-9) enclairant les faiblesses de l'homme et les accommodements deMose. Il se prsente lui-mme plusieurs reprises commel'Epoux de son peuple; Les invits la noce peuvent-ils jenerpendant que l'Epoux est avec eux? Tant qu'ils ont l'poux, ils nepeuvent pas jener {Me 2, 19). Jsus est l'Epoux d'Isral-ghse,II consomme les noces et l'alliance divine en s'offrant par amoursur la croix. Sa mort pour son aime est la preuve vivante qu'il atout donn. L'amour nuptial va en effet Jusqu'au bout. Ce sont cesgestes et ces paroles qui fondent la mystique paulinienne dumariage telle qu'elle est dveloppe en Ephsiens .5, 32: Ce mys-tre est grand; je veux dire qu'il s'applique au Christ et l'glise.

    3. JSAN-PAUL II, Lettre MUS Familles^ n 19, Paru, Pion et Marne, 1994.

  • LE SACREMENT DE MARIAGE 599

    De fait, en se qualifiant comme Epoux^ Jsus dvoile l'essencede Dieu et confirme son amour immense pour l'homme. Ce choixclaire la nature mme de l'amour conjugal. En y recourant pourparler de Dieu, Jsus montre quel point la paternit et l'amourde Dieu se refltent dans l'amour d'un homme et d'une femme quis'unissent dans le mariage4.

    Ainsi la grce sacramentelle des. poux nous apparat-elle commeune participation l'Amour divin rvl dans l'histoire, qui lie leChr