le quartier thermal de vittel

Download Le quartier thermal de Vittel

Post on 28-Mar-2016

260 views

Category:

Documents

26 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Mémoire de fin d'études traitant du quartier thermal de Vittel de 1884 à 1914 et de l'influence de la politique hygiéniste véhiculée par les médecins dans la conception des aménagements urbains et de certaines villas.

TRANSCRIPT

  • Le quar t ier thermal de V i t te l 1884 -1914

    I n f luence de l hyg in i sme sur les amnagements u rba ins e t la concept ion des v i l las .

    Camille RODRIGUEZ Mmoire de fin dtudes Master Architecture, Histoire et Patrimoine / Ss la dir. de : Hlne VACHER / sept 2012

    Ecole Nationale Suprieure dArchitecture de Nancy.

  • 2

  • 3S O M M A I R E

    I/ Vittel thermale, loeuvre de la famille Bouloumi. 1) Lacquistion de la source de Grmoy, 1854. 2) Le dveloppement de la station. a) Le renouvellement constant des quipements de la cure. b) La mise en societ : cration de la Societ des Eaux Minrales de Vittel. 3) La rencontre avec Charles Garnier. a) Ltablissement thermal de 1883. b) Le plan densemble de 1884 et la constitution de la proprit.

    Synthse : De la station thermale la ville deau.

    II/ Le quartier thermal de Vittel : une scngraphie urbaine au service de la cure.

    1) Le Parc Madelon, 1890-1914. a/ Les architectes. b/ Le modle de la ville rgulire. c/ La place des mdecins dans la cure.

    2) Le lotissement Bouloumi ou ensemble des villas du Golf, 1909. a/ Les architectes et le contexte de la commande. b/ Une tentative de lotissement paysager sur le modle du close anglais. 3)La politique hyginiste de Vittel. a/ Les mdecins : une vision ngative de la ville. b/ Une politique dhygine qui stend toute la ville. c/ Une politique dhygine qui pntre jusque dans les intrieurs des villas.

    Synthse : La cit-jardin comme idal.

    III/ Villas thermales ou lapplication des principes hygi-nistes lchelle domestique.

    1) La villa hyginique modle. a/ La villa hyginique modle dArcachon. b/ Le type idal de la maison aseptique. 2) Les villas thermales de Vittel.

    a/ Les villas du parc Madelon, 1890-1914. b/ Les villas du Golf dEmile Andr et Gaston Munier, 1909. c/ Les villas jumelles pour 2 mdecins, dA. Colin, 1912. c/ Les villas Garnier.

    3) Le courant hyginiste : prmices de la modernit. a/ Lutilisation du verre b/ Transparences. Synthse : Les principes de la villa hyginique modle. prmices de la modernit.

    RESUM

    BIBLIOGRAPHIE

    Remerciements

    ANNEXES

  • 4

  • 5

    Sous limpulsion du Docteur Pierre Bouloumi, mdecin de la station et fervent hyginiste,

    les villas sont disposes en cit-jardin, non mitoyennes et entoures de verdure.1

    1 Marie-Hlne CONTAL, Vittel, 1854-1936, Cration dune ville thermale, ed du Moniteur, 1982.

  • 6

  • 7Introduction

    Lhygine est lensemble des principes et des pratiques tendant prserver, amliorer la sant. Dans toutes les civilisations, il existe des pratiques dhygine corporelle et alimentaire. Elle correspond la prise de conscience de la notion de vie en collectivit et de solidarit. Les grecs et les romains furent les premiers entre-prendre des travaux urbains de grande ampleur (latrines, aqueducs, gouts, bains publics, ...) Au XVIIIe-XIXe sicle, les grandes dcouvertes scientifiques en physique, en chimie et en physiologie fondent alors les bases de lhygine moderne de notre civilisation. Cest une science du comportement dont lobjet est lentretien de la sant. Lhygine correspond une nouvelle attention faite au corps et aux rapports avec notre environ-nement. Avec elle, se dveloppe petit petit une nouvelle dmarche dans le domaine mdical : lide de la prvention. Mieux vaut prvenir que gurir... Elle ne vise pas seulement lindividu mais concerne la vie publique et notamment les conditions de vie dans les villes o il y a une population de masse. Lhygine est ainsi devenue progressivement un vritable projet politique et urbain, fond sur la mdecine.

    Comment lhygnisme a influenc les amnagements urbains du quartier thermal de Vittel et la conception des villas qui le composent ?

    travers ce mmoire, nous avons voulu interroger et approfondir cette notion dun hyginisme thermal : il semble jouer un rle prcurseur la fin du XIXe sicle. Il correspond aux prmices des transformations que va subir le loge-ment au tournant du sicle.

    La volont hyginiste est-elle plus exacerbe dans lhabitat thermal que dans tout autre ville ?

    Lurbanisme thermale pose aussi la question sous-jacente de la cration des villes nouvelles, amnages, cres de toute pice partir de ces territoires que Bernard Toulier1 appelle territoires du vide, que les hommes ont dabord fuit avant de russir les apprivoiser : fronts de mer, terres marcageuses ...

    Nous ne voulons pas nous contenter dun simple inventaire des diffrents styles qui caractrisent les villas ther-males vitelloises. Nous essayerons de comprendre les conceptions de la ville et de lhabitat qui se jouent dans le milieu thermal.

    1 Bernard TOULIER, Architecture et urbanisme, Villgiature des bords de mer, XVIIIe-XXe sicle, ditions du patrimoine, nov 2010.

  • 8

  • 9

    Pourquoi concentrer notre tude sur la ville de Vittel ?

    Les conditions exceptionnelles de sa gnse dans lhistoire de la cration des villes deaux en font un objet dtude part entire. Vittel est la ville de la famille Bouloumi. Trois gnrations diffrentes sy sont succdes, avec le mme rve et le mme projet en tte : faire de Vittel une ville deau de renomme internationale. Comme le souligne lhistorien Jrme Penez1 :

    la domination de la famille Bouloumi perdurera bien au-del de la premire guerre mondiale, sans aucune remise en cause. Les exemples voqus ( Louis Bouloumi ou Auguste Badoit) sont des destins toutefois ex-ceptionnels dans le thermalisme. Pendant la premire partie du XIXe sicle, la majorit des propritaires de sources se contente de grer sans grande ambition les griffons.

    Des architectes ont contribu lessor et la renomme de la station et de la ville deau, comme le clbre Charles Garnier, ou encore les nanciens Emile Andr et Fernand Csar.

    Certaines villas font lobjet dune incription linventaire des Monuments Historiques et contribuent donc lhis-toire et au patrimoine de la Cit Thermale.

    Les villas thermales, qui nont pas subit de grandes transformations depuis leur dification, constituent des en-sembles facilement identifiables et remarquables du tissu urbain de la ville. La station et le quartier qui sest consti-tus autour constituent un univers part de Vittel, qui semble avoir ses propres rgles.

    1 Jrme PENEZ, Les rseaux dinvestissements dans le thermalisme au XIXe sicle en France, In situ n4, mis en ligne le 1 mars 2004. http://www.insitu.revues.org/1665

  • 10

  • 11

    On rappelera dabord les lments indispensables connatre, concernant le dveloppement de la station thermale de Vittel depuis ses dbuts jusqu larrive de Charles Garnier vers 1883.

    Une deuxime partie analysera la relation entre lactivit thermale et les amnagements urbains autour du parc thermal o se trouvent les quipements ddis la cure et les lotissements de villas qui se dveloppent autour.

    La dernire partie sintressera larchitecture domestique des villas, et interrogera plus prcisment la relation entre les ides hyginistes vhicules par le thermalisme et la conception des habitations.

    Nous nous intresserons :

    villa Nino (1886), construite par larchitecte Charles Garnier pour son fils Christian avec son extension la villa Minima, ralise en 1905, villa Saint-Pierre (1893) - ancienne villa Debrousse - par Ch. Garnier pour le Dr Pierre Bouloumi, ensemble des villas du parc Ma(g)delon, 1890-1914, selon le plan densemble de Charles Garnier,1884. lotissement Bouloumi (1906-1907) dit ensemble des villas du Golf par Emile Andr et Gaston Munier, inachev, poursuivi par

    Fernand Csar partir de 1921.

  • 12

  • 13

    Le quartier thermal de Vittel Plan de situation des difices tudis1

    1 fond de plan : cadastre 2012 disponible sur www.goportail.com

    1

    2

    3

    4

    6

    8

    5

    7

    Lgende1. Thermes (comprenant ldifice de Garnier de 1884)2. Villa St Pierre, 1893.3. Villa Nino, 1886 et son extension la villa Minima, 1905. 4. Entre du parc thermal.5. Villa double dite villa pour 2 mdcins, de A.Colin, 1912.6. Parc Madelon.7. Gare SNCF.8. Villas du Golf dE.Andr, projet de 1909.

  • 14

    GnalogiesimplifiedesprincipauxmembresdelafamilleBouloumiimpliqus dans la station thermale de Vittel.1

    1 voir fiches biographiques en annexes

    Louis BOULOUMI (Rodez,1812-1869)

    Pierre BOULOUMI (1884-1929)

    Ambroise BOULOUMI (1843-1903)

    Jean BOULOUMI (1878-1952)

  • 15

    I/ Vittel thermale, loeuvre des Bouloumi.

    Vittel thermale, cest le rve commenc en 1854 par Louis Bouloumi avec lachat dun pr en priphrie de Vittel o jaillit une source deau minrale. Sa descendance a poursuivi ce rve au gr des rencontres, des opportunits et des moyens. Ce rappel historique sinspire dans les grandes lignes de louvrage de Marie-Hlne Contal1 sur la cration de la ville thermale quest devenue Vittel.

    1) Lacquisition de la source de Grmoy, 1854.

    Au milieu du XIXe sicle, Louis Bouloumi (1812-1869), un avocat de Rodez, connat quelques dboires poli-tiques pour ses ides rpublicaines opposes au bonapartisme. Il fut ray du barreau et plac sous rgime de haute surveillance de police Contrexville.Mais avant tout, Louis Bouloumi a soif dentreprendre. Il dcouvre une source deau minrale rpute diurtique dans le village de Vittel situe quelques kilomtres de l et en 1854, il achte au cultivateur Charles Rifflard un vaste champ de 81 hectares o se trouve cette fameuse source. Louis Bouloumi a de vastes projets pour ce petit village agricole de la plaine vosgienne : dvelopper le thermalisme local dj en place Contrexville et faire de Vittel une station thermale de grande renomme.

    1 Marie-Hlne CONTAL, Vittel, 1854-1936, Cration dune ville thermale, ed du Mon

Recommended

View more >