le metre et le dessin de batiment

Download Le metre et le dessin de batiment

Post on 19-Jul-2015

193 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Centre Universitaire DCentre Universitaire DAin TemouchentAin TemouchentDpartement Des Sciences Fondamentales, Appliques et De La TechnologieDpartement Des Sciences Fondamentales, Appliques et De La Technologie

    .

    Dess

    in Te

    chniqu

    eDe

    ssin T

    echniq

    ueDim

    anche 06

    Janvi

    er 20

    13Dim

    anche 06

    Janvi

    er 20

    13Am

    phith

    tre

    0 3

    14H0

    0

    Cour IX:Cour IX:Le Mtr Et Le Dessin En Btiment.Le Mtr Et Le Dessin En Btiment.

    Maitre Assistant EL HADJ MIMOUNE ArezkiInstitue De Sciences et De Technologie

    Universit Ain TemouchentBP 284 RP,46000 AlgrieTel/Fax:00213 43 603 431arezki_architecte @yahoo.frwww.cuniv-aintemouchent.dz

    Dessi

    n Tech

    nique

    Dessi

    n Tech

    nique

    Dimanc

    he 06

    Janvi

    er 20

    13Dim

    anche 06

    Janvi

    er 20

    13Am

    phith

    tre

    0 3

    14H0

    0

  • Plan Du Cours:.Plan Du Cours:.1. Prsentation :

    1.1 Le mtr :1.2Les mtreurs / T.E.C (Techniciens Economistes de la Construction):1.3 Units et arrondis utiliss :

    1.3.1 Les units:1.3.2 Les arrondis :1.3.2 Les arrondis :

    2. Recherche des quantits douvrages lmentaires :2.1 Lavant - mtr :

    2.1.1 Les outils de lavant mtr:2.1.2 Prsentation des calculs :

    a/ Prsentation en Timbre b/ Prsentation en colonne:

    2.2 Devis Quantitatif (march priv) ou cadre de D.P.G.F (march public) :

  • 1. Prsentation :1.1 Le mtr :Lart du "mtr" a toujours t insparable de "lactede construire".

    En effet, il nest pas douvrage qui nait t construitsans quon ne se soit proccup de sa qualit, desquantits et des cots des diffrents travaux raliser.Le "mtr" consiste donc analyser qualitativement etquantitativement lensemble des travaux

    ncessaires la ralisation des projets afin de pouvoir,en fin de compte, en dterminer le prix.Nous noterons que le "mtr" est directement li auxdiffrentes technologies, puisquil sappuie sur uneconnaissance approfondie des matriaux, de leursmises en uvre, ainsi que de la manire dont lestravaux sont conduits.

    Lart du "mtr" a toujours t insparable de "lactede construire".

    En effet, il nest pas douvrage qui nait t construitsans quon ne se soit proccup de sa qualit, desquantits et des cots des diffrents travaux raliser.Le "mtr" consiste donc analyser qualitativement etquantitativement lensemble des travaux

    ncessaires la ralisation des projets afin de pouvoir,en fin de compte, en dterminer le prix.Nous noterons que le "mtr" est directement li auxdiffrentes technologies, puisquil sappuie sur uneconnaissance approfondie des matriaux, de leursmises en uvre, ainsi que de la manire dont lestravaux sont conduits.

  • Ces tudes ncessitent des qualits diverses :- Scientifiques, pour les connaissances mathmatiques de base des calculs des quantits et deltude de prix.

    - Techniques, par la connaissance des matriels et matriaux ainsi que leurs conditions d'emploiet de mise en uvre.

    - Pratiques, par les qualits d'observation et de dduction ncessaires au choix des quantits.- Rigueur, pour ltablissement des prix de vente unitaires hors taxes des ouvrages lmentaires.

  • 1.2Les mtreurs / T.E.C (Techniciens Economistes de la Construction):Hritiers des gomtres Egyptiens, des arpenteurs Romains,et des tiseurs du grand sicle, les mtreurssont des techniciens du btiment (et des T.P.) spcialiss enmatire dconomie de la construction.Analystes, statisticiens, principalement en matire deprescription de travaux et de cot de la construction,

    ils sont aussi troitement concerns par la gestion etlconomie des chantiers et des entreprises.

    Hritiers des gomtres Egyptiens, des arpenteurs Romains,et des tiseurs du grand sicle, les mtreurssont des techniciens du btiment (et des T.P.) spcialiss enmatire dconomie de la construction.Analystes, statisticiens, principalement en matire deprescription de travaux et de cot de la construction,

    ils sont aussi troitement concerns par la gestion etlconomie des chantiers et des entreprises.

    Il en existe quatre grandes catgories :- Les "mtreurs libraux", qui louent leurs services aux diffrents acteurs de lacte de construire(matres douvrages, matres doeuvres, entrepreneurs...etc).Entrent dans cette catgorie ceux qui possdent un cabinet comme ceux qui y sont salaris.- Les "mtreurs dentreprises", salaris des entreprises.- Les "vrificateurs" dadministrations ou de grandes entreprises prives.- Les "assistants de concepteurs", mtreurs salaris ou associs avec les architectes ou lesbureaux dtudes architecturaux.

  • 1.3 Units et arrondis utiliss :1.3.1 Les units:

  • 1.3.2 Les arrondis :

  • 2. Recherche des quantits douvrages lmentaires :2.1 Lavant - mtr :On devra diffrentier les appellations :- avant - mtr : pour les travaux quantifis sur plans,- mtr : pour travaux quantifis partir des relevs douvrages existants.Lavant - mtr, comme le mtr ont pour objet le calcul dtaill des diverses quantitsd'ouvrages lmentaires.Le mtreur doit tre mthodique dans la ralisation de son avant - mtr :- Lavant mtr doit suivre l'ordre chronologique des travaux sauf exception motive pardes considrations pratiques afin dviter des oublis ou pour faciliter les reprages (exemple1 :remblaiement situ avec les travaux de tenant ; exemple 2 : Bton puis armatures (ratio)et coffrage).- Lavant mtr doit suivre un ordre logique (exemple : Faade Est puis Sud, puis Ouest,puis Nord), et reprendre toujours le mme ordre tout au long de ltude.

    On devra diffrentier les appellations :- avant - mtr : pour les travaux quantifis sur plans,- mtr : pour travaux quantifis partir des relevs douvrages existants.Lavant - mtr, comme le mtr ont pour objet le calcul dtaill des diverses quantitsd'ouvrages lmentaires.Le mtreur doit tre mthodique dans la ralisation de son avant - mtr :- Lavant mtr doit suivre l'ordre chronologique des travaux sauf exception motive pardes considrations pratiques afin dviter des oublis ou pour faciliter les reprages (exemple1 :remblaiement situ avec les travaux de tenant ; exemple 2 : Bton puis armatures (ratio)et coffrage).- Lavant mtr doit suivre un ordre logique (exemple : Faade Est puis Sud, puis Ouest,puis Nord), et reprendre toujours le mme ordre tout au long de ltude.

  • Exemple :

    o Dbroussaillage, dgagement du solBtiment A

    o Terrassement dtaill en descendanto Fondations dtailles en montanto Murs du soubassement (longitudinaux, transversaux, refends )o Plancher bas de rez-de-chausseo Murs de rez-de-chausse (longitudinaux, transversaux, refends )o Plancher haut du rez-de-chausseo Murs du 1er niveau

    Exemple :

    o Dbroussaillage, dgagement du solBtiment A

    o Terrassement dtaill en descendanto Fondations dtailles en montanto Murs du soubassement (longitudinaux, transversaux, refends )o Plancher bas de rez-de-chausseo Murs de rez-de-chausse (longitudinaux, transversaux, refends )o Plancher haut du rez-de-chausseo Murs du 1er niveau

  • 2.1.1 Les outils de lavant mtr:Le mtreur doit connatre prcisment le travail raliser. Il dispose pour cela des outilssuivants :

    - Les plans

    - Le C.C.T.P ou dfaut le descriptif des ouvragesLe descriptif rpond aux questions suivantes (il concerne le client et lentreprise enlabsence de C.C.T.P) :- En quoi ?Matriaux, composants- O ? LocalisationLe C.C.T.P, lment essentiel, rpond, en plus, la question suivante (cette question neconcerne que

    lentreprise) :

    - Comment ?mise en uvre (prescriptions lies la qualit obtenir, choix, )Dans le cas o on ne dispose ni du C.C.T.P ni du descriptif des ouvrages (marchs privs depeu dimportance essentiellement), il faudra rechercher attentivement les diffrents O.E partir dune identification pralable des diffrents lments douvrages construire.

    Le mtreur doit connatre prcisment le travail raliser. Il dispose pour cela des outilssuivants :

    - Les plans

    - Le C.C.T.P ou dfaut le descriptif des ouvragesLe descriptif rpond aux questions suivantes (il concerne le client et lentreprise enlabsence de C.C.T.P) :- En quoi ?Matriaux, composants- O ? LocalisationLe C.C.T.P, lment essentiel, rpond, en plus, la question suivante (cette question neconcerne que

    lentreprise) :

    - Comment ?mise en uvre (prescriptions lies la qualit obtenir, choix, )Dans le cas o on ne dispose ni du C.C.T.P ni du descriptif des ouvrages (marchs privs depeu dimportance essentiellement), il faudra rechercher attentivement les diffrents O.E partir dune identification pralable des diffrents lments douvrages construire.

  • 2.1.3 Prsentation des calculs :La prsentation des calculs se fait sous forme de tableau. Par soucis de simplification, nousallons utiliser deux des modles les plus courants :

    a/ Prsentation en Timbre

  • b/ Prsentation en colonne:

    Nota : Le numro darticle suit gnralement lordre chronologique, sinon la numrotationse fera en fonction du C.C.T.P ou du descriptif fourni.

  • 2.2 Devis Quantitatif (march priv) ou cadre de D.P.G.F (marchpublic) :Le devis quantitatif ou le cadre de D.P.G.F (Dcomposition du Prix Global et Forfaitaire)ne comporte

    que les descriptions des prestations vendues, ainsi que les quantits raliser.Il suffit de raliser un document rsum extrait de lavant mtr qui reprend seulement :

    - le numro ou la numrotation repre darticle,

    - le texte dsignant la prestation dentreprise,

    - lunit de mesurage,

    - la quantit finale dO.E

    Pour les devis informatiss, le passage de lavant mtr au devis quantitatif ou au cadre de

    D.P.G.F. est instantan.On ralise alors un tableau rcapitulatif des quantits douvrages lmentaires obtenues :

    Le devis quantitatif ou le cadre de D.P.G.F (Dcomposition du Prix Global et Forfaitaire)ne comporte

    que le

Recommended

View more >