le côté obscur de la sainte flanelle

Click here to load reader

Post on 30-Dec-2015

28 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Le côté obscur de la Sainte Flanelle. Marc Lavoie Département de science économique Université d’Ottawa. Sujet. Les dirigeants du Canadien de Montréal affirment souvent qu’à talent égal ils vont choisir un joueur francophone. - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

  • Le ct obscur de la Sainte FlanelleMarc LavoieDpartement de science conomiqueUniversit dOttawa

  • SujetLes dirigeants du Canadien de Montral affirment souvent qu talent gal ils vont choisir un joueur francophone. Pourtant une tude statistique permet de constater que ce nest pas vraiment le cas.

  • Sources des donnes 1998 (2000, 2003)2009Robert SiroisLa French blue line:LHistoire des Qubcois dans la LNHditions de lHomme Octobre 2009

  • PlanMise en contexte, les francophones dans la LNH: PerformanceSalairesRepchageLes francophones chez le Canadien et les NordiquesSalairesRepchageQuelques donnes rcentes pertinentes pour le Canadien

  • Mise en contexteLes francophones dans la LNH en gnral

  • carts de performance entre Canadiens franais et Canadiens anglais,en carrire, joueurs rguliers de la LNH, points par partie

    SaisonAttaquantsDfenseursGardiens1977-1978+ 17 %**+ 36 %***+ 7 %1983-1984+ 21 %**+ 41 %** 2 %1989-1990+ 26 %**+ 11 %+ 10 %**1993-1994+ 25 %**+ 16 %+ 7 %*

  • Ces carts se traduisent en salaires plus levs pour les francophones (ici attaquants)

  • A talent gal, salaire gal ?Variables prises en considrationPoints par partieNombre de parties joues dans la LNHIndice plus/moinsParticipation au jeu en dsavantage numriqueNombre de minutes de pnalit par partiePoidsRang au repchage, non-repchNombre de nominations aux quipes dtoilesRevenus de lquipe

  • carts de salaires ajusts pour la performance et lexprience entre canadiens franais et canadiens anglais

  • A talent gal, rang au repchage gal ?Pour le mme rang au repchage quun anglophone,le francophone accumule 0,12 point par partie de plus en 1993-94, soit environ 10 points par saison.

  • OBJECTIONS CE TESTLe nombre de points par partie ne serait pas un indicateur complet de la performance, car les francophones sont:pas assez robustestrop petitsmauvais en jeu dfensifpourvus de dficiences intangibles

    Donc il faut refaire le test, en tenant compte de ces lments (ceux qui sont tangibles!). Cest ce quon a fait pour la saison 1993-94, mais les conclusions restent les mmes.

  • Dfenseur ,237*** ,217*** ,225*** ,198***Jeu dfensif (en dsavantage num.),109**,033,087***,043

    ge,025***,019***Poids ,0012 ,0014

    Taille ,0027 ,0029*Pnalits ,085*** ,076***CANADIEN FRANAIS,125**,118***,125***,116***EUROPEN,167***,135***AMRICAIN,048,025

  • EnseignementsLe systme de dpistage central de la LNH sous-estime la performance future des joueurs francophones, mme en tenant compte de leur performance dfensive.Les dirigeants du Canadien (et des anciens Nordiques) sont-ils influencs par les prjugs vhiculs par le systme central de dpistage?

  • Les francophones chez le Canadien et les Nordiques

  • Quelques affirmations classiquesRonald Corey, lancien prsident du club Canadien:Les joueurs francophones sont dsavantags dans la Ligue nationale parce qu' talent gal les quipes des villes amricaines et canadiennes anglaises choisissent des anglophones.

    Martin Madden, ancien directeur gnral des Nordiques: talent gal, Montral et Qubec, on va choisir un francophone. C'est la mme chose, mais en faveur des anglophones, dans le cas des autres quipes.

  • Oui, mais aprs le repchage

    chantillonDiffrentiel de performance en faveur (+) des Canadiens franais, pour un rang de repchage identiqueJoueurs canadiens repchs par les quipes de la LNH situes au Canada anglais et aux tats-Unis+0,148 point par partieou+11,7 points par saisonJoueurs canadiens repchs par les quipes de Montral et Qubec+0,082 point par partieou+6,5 points par saisonJoueurs canadiens jouant pour les quipes de la LNH situes au Canada anglais et aux tats-Unis+0,183 point par partieou+14,6 points par saisonJoueurs canadiens jouant pour les quipes de Montral et Qubec0,02 point par partieou1,7 point par saison

  • carts de salaires ajusts pour la performance et lexprience par rapport aux francophones, joueurs du Canadien et des Nordiques (1993-94)Donc les dfenseurs amricains, europens et canadiens anglais du Canadien et des Nordiques taient moins bien pays que les dfenseurs canadiens franais performance et expriences quivalentes.

  • EnseignementsLes dirigeants du Canadien (et des anciens Nordiques) sont influencs par les prjugs anti-francophones lors du repchage.Au moment du choix de lquipe par les dirigeants du Canadien (et des anciens Nordiques), les francophones ne sont ni dfavoriss ni favoriss.Ils ne sont pas davantage favoriss lors de la fixation des salaires.

  • Quelques donnes plus rcentes donnant rflchirTires du livre venir de Robert Sirois

  • Nombre de Qubcois repchs par saison (1970-2008)Montral 2,64Buffalo1,20Philadelphie1,10Ottawa0,94NY Rangers0,92Washington0,91Toronto 0,90

  • Nombre de Qubcois repchs par saison

  • Utilisation des joueurs francophones par partieMontral (70-08)7,30Colorado (95-08)3,61Wild Minnesota (00-08)2,93Tampa Bay (92-08)2,51Buffalo (70-08)2,24.13. Dallas (94-08)1,6016. Ottawa; 21. Toronto; 23. Calgary; 29. Edmonton

    Qubec (1979-1994)5,78

  • En conclusion, un ct moins sombre(Presque ?) tous les instructeurs francophones de la LNH (sauf Jacques Demers dans lAMH) ont dbut avec les Nordiques ou avec le Canadien.