l'ame de la prière

Download L'ame de la prière

Post on 26-Jun-2015

235 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

L'ME DE LA PRIREde Mouhammad Idriss Ansaari

1

SOMMAIREDfinition du mot "Namaz" (Prire) Quelques personnages vertueux du dbut de l'Islam La prire est le meilleur des actes de dvotion La rtribution de la prire du peuple de Mouhammad (s.a.w) Les chtiments de celui qui dlaisse la prire p.24 Les 5 pnalisations sur la terre p.27 Les 3 sanctions au moment de la mort p.28 Les 3 punitions dans la tombe p.28 Les 3 condamnations au Jour de la Rsurrection p.28 Le dserteur dans la prire est pire que le fornicateur p.30 Face au tribunal d'Allah, les arguments de l'insoumis seront dsavous L'assimilation Satan le maudit par 2 actions p.31 p.5 p.7 p.14 p.18

p.33 D'aprs l'Islam, explications philosophiques sur les lois rgissant la prire p.34

Pourquoi abrger 45 prires et n'en garder que 5 au lieu de 4 ou 6 ? p.36 Rponses propos de l'heure de Zohr Rponses concernant l'heure de Assr La vie dans la tombe p.44 p.45 p.47 p.48 p.40 p.42

Justifications propos de l'heure de Maghrib Explications propos de l'heure de la prire de Icha Justifications relatives l'heure de la prire de Fadjr

Pourquoi avoir fix distinctement deux, trois ou quatre Rakte pour chaque Salh ? p.51 p.52

Quelle est l'origine des sept actions obligatoires dans la prire ? Le nombre total de Rakte faraz (Obligatoire) pour les 5 Salh est de 17. Pourquoi ce chiffre ? p.54

Pourquoi est - il obligatoire de se tourner vers la Karba dans la prire ? p.54 p.58

Pour quelle raison le Roukou est - il obligatoire ? Si le Roukou a conduit vers le pardon, quel est le but de la prosternation (Sidjdah) ? Quel est le pourquoi du deuxime Sidjdah ?

p.59 p.61

Chaque position de la prire a-t-elle t ordonne dans un but bien prcis ? p.62

Pour quel motif doit-on clore la prire par la formule de salutation ? p.63

2 La valeur des composants de la Salh Douroud Charif Attahiyyt ou le Tachahhoud Les Salams (Salutations) Penses d'illustres thologiens sur la Salh en congrgation p.70 (Djamte) p.71 La philosophie de la prire en congrgation p.72 Les rcompenses de l'office en congrgation p.73 La punition de la prire tablie en solitaire p.74 Les honneurs rservs aux assidus de la prire en congrgation Pourquoi l 'Imam lit - il le Qourne dans certains namaz voix haute et dans d'autres voix basse ? p.79 Les Rakte Sounnate Mouakkadah p.83 Les respects de la Mosque p.83 Masla sur le Wouzou, le Goussal et la Salh p.86 Le Wouzou (Ablutions) p.87 p.76 p.77 p.63 p.68 p.69 p.70

Le Goussal (bain rituel) p.89 Le Tayammoum p.94 La Salh (Prire) p.95 Les faits qui annulent la prire (Moufsidte) La prire du Vendredi

3

****** ******

bPrfaceC'est sur la demande de mon trs Respectueux et Honor professeur Hazrat Mawlana Hfez Hassen Gangoohi (ra) que j'ai compos ce fascicule sur la ralit du namaz.

Le langage trs simple est accessible tous. Je ne saurai rendre hommage mon Matre pour sa guide qui a t la cause de cette cration ainsi qu' tous les nobles et vertueux crivains : Hazrat Mawlana Mouhammad Ibrahim Dehlawi (ra), la Sagesse de la Oummah Hazrat Mawlana Achraf Ali Thnwi (r a), ainsi que la Conduite de l'Islam, Hazrat Mawlana Chh Walioullah Dehlawi (r a), dont les crits et les recueils m'ont inspir pour cette composition.

Qu'Allah Le Trs Juste illumine leurs tombes et accepte ce prsent livret par l'Influx Spirituel (Faiz) de Ses Purs et Vnrs lus. Aamine.

****** *******

b4 Que la Paix d'Allah et la Bndiction Divine soient dverses sur le Bien-Aim Prophte

(s.a.w).

E

n langue Arabe la prire se dit Salt. Driv du mot "Sala" qui signifie

"bois tordu redress par la chaleur du feu. " La prire a ainsi t nomme car le ' Nafs Ammra ' (Moi Imprieux) prsent dans l'tre humain le rend imparfait. Aussi la prire lui a t ordonne afin qu'il bnficie par cet intermdiaire de la chaleur de la Proximit Divine dans Sa Grce Infinie, et ainsi toutes les turpitudes s'loigneront de son me qui purifie, se redressera comme un roseau.

"En vrit la salt prserve (l'homme) de la turpitude et du blmable " (Ch. 29 V 45)

Salt vient aussi du mot " Saltoune " qui a pour sens "nouer les liens" et la prire a ainsi t nomm car elle est la communication entre le Seigneur et Son serviteur, lie n particulier que ne peut apporter les autres actes de dvotion.

" La prire est l'ascension des croyants "

Celui qui ne choisit pas de nouer une relation, avec son Crateur peut-il tre

croyant ? Il est dit dans les Hadices :

"Le signe distinctif entre le musulman et l'infidle est la prire " 5

"Chaque chose a une particularit qui la dif f rencie des autre s e t l'emblme de la foi est la prire " Hazrat Acha (R)rapporte des nobles habitudes du Prophte (s.a.w) que l o r s q u ' i lentrait la maison, il conversait et plaisantait avec la maisonne. Mais lorsque l'appel du Mouazzine se faisait entendre, il rompait tous les liens avec nous, comme si nous tions des trangres et aussitt se dirigeait vers la prire. La salt est la relation entre Allah et le serviteur. Et si dans cette union avec le Tout-Puissant le monde et tout ce qu'il contient s'croulaient, ce ne serait pas une grande perte. Quelques prcieux instants d'intimit avec son Crateur ne valent - ils pas tous les bonheurs familiaux ?

" Tu as dcrt que le prix payer pour obtenir (le succs dans) les deux mondes c'est Toi, mais moi je dis : payez ! car mme si pour T'avoir, il faut sacrifier les deux mondes, c'est une transaction trs bon march "

Quelqu'un demanda Hassen Bassri (ra) :

" Quel est cet clat sur le visage des fervents de la Tahaddjoud (prire lue dans la nuit) ? "

" Rien d'trange cela ! dit-il, celui qui recherche une communication particulire avec son Seigneur, obtiendra sans nul doute une partie de la Sublimit d'Allah".

1 / En l'espace d'une nuit et d'un jour, Rabia Adwiyyah (ra) accomplissait mille Rakte de prires. Elle disait : 6 " Par Allah, en fa isant tous ces na maz mon but n'e st pas la qute des rcompenses. Je lis ces quelques Rakte afin qu'au Jour de la Rsurrection, le roi de l'univers (s.a.w) puisse dclarer firement face aux autres prophtes (A) :

" Regardez les actes vertueux de cette humble femme ! "

2 / Une personne relate : dans le mois de Ramadne, nous avions besoin d'une servante pour cuire le pain. Je me suis rendu au march afin d'en acqurir une. Je l'obtins un prix trs bas. Son visage refltait un dsespoir infini vers un amour impossible. La journe s'coula et la nuit venue aprs la salt de Icha, elle entra en prire. Dans le premier rakaate, elle lut en totalit la sourate " Al Baqarah" (environ deux Sipara et demi). Elle lisait le Qouran avec un tel amour et une telle ferveur que dans ma vie, j'ai rarement entendu de semblable lecture. Elle termina avec la sourate "Aal - Imra ane". La troisime rakaate fut accompli avec la lecture de la sourate "An - Nissah." Je la contemplais perplexe devant ses capacits. Je pensais qu' la moiti du sourate " Nissah" elle se reposerait, mais cette servante d'Allah reprit ses Rak-

te et acheva jusqu'au 13 me Sipara, ce verset de la sourate "Ibrahim".

(ch. 14 v. 17) Elle perdit connaissance et tomba. Affole, mon pouse s'empressa de la secourir, mais parvenue ses cts, elle comprit que celle-ci tait morte.

"Nous appartenons Allah et c'est vers Lui Seul que nous re t o u r n e rons." 7

3 / Quelqu'un raconte : " Un jour, j'ai accompli la prire derrire Hazrat Zounnone Missri (ra) lorsqu'il leva ses mains pour le Takbr, sur le seul nom d'Allah, il resta immobile, perdu dans un profond silence. Et ceux qui l'observaient avaie nt l'impression que son corps tait prsent, mais que son me s'tait envole. Quelques instants aprs, il rpta une nouvelle fois "Allahou Akbar". Une telle crainte s'en dgageait que j'eus l'impression que (expression exacte du texte)."

4 / On raconte que lorsque Hazrat Abdoullah Bin Zoubeir (R) accomplissait la salt dans la maison d'Allah, les pigeons de l'enceinte du Harme Charif se posaient sur lui, le confondant avec un arbre mort. Devant la Sublime Grandeur du Tout - Puissant, il tait immobile comme un arbre sans vie.

5 / La facult de concentration de Hazrat Ibrahim Bin Charife (R) tait telle dans sa prosternation que les oiseaux se posaient sur son dos comme si c'tait une monticule de terre.

6 / Hazrat Hassan (ra) relate propos de la salt du Prophte (s.a.w) que sa station debout tait si longue que ses pieds bnis enflaient. Et pourtant il tait innocent et pur de tous pchs. Ses pleurs taient si abondants qu'ils retombaient sur son tapis de prire, pareil des gouttelettes de pluie.

7 / Il est dit que Hazrat Soufyane (ra) ne s'est pas allong pendant quarante ans et ses prosternations taient si longues, que la chair de son front s'tait efface et on apercevait l'os de son front.

8 / Hazrat Ouwess Qarni (ra) restait veill toute la nuit et disait : " Comme c'est trange ! Les anges font l'adoration du Seigneur sans jamais

se fatiguer, mais nous, soit-disant ' Achraf-oul-Makhloqaate (la meilleure des cratures) ' nous nous endormons d'puisement".

9 / Hazrat Mouhammad Ibn Mounkadir (ra) partageait ses nuits en trois parties. Dans la premire, il se mettait au service de sa mre, dans la seconde, il servait sa soeur et la troisime s'achevait en prire. Lorsque sa soeur dcda il divisa ses nuits en deux. Une pour servir sa mre et l'autre pour les actes de dvotion. Et quand sa mre disparut, il consacra toutes ses nuits l'adoration d'Allah.

8

10 / Allah rvla Hazrat Daoud (A) : " O Daoud, est menteur celui qui prtend m'aimer et lorsque tombe la nuit, il dort. "

L'amoureux ne dsire-t-il pas la seule compagnie du bien-aim ?

11 / Lorsque Hazrat Mouslim Bin Bachar (ra) dcidait d'accomplir une prire l'intrieur de sa demeure, il s'adressait ses enf