l'agilean (agile + lean) à la rescousse de tous nos projets (publics et autres)

Download L'AgiLean (Agile + Lean) à la rescousse de tous nos projets (publics et autres)

Post on 18-Nov-2014

552 views

Category:

Leadership & Management

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Conférence donnée à GP-Québec (section Montréal) sur ce qu'est l'AgiLean et comment la gestion de projet en mode agile, et surtout l'état d'esprit collaboratif qui l'accompagne, peut permettre ume amélioration importante dans la performance des projets. La conférence présente le bilan des dernières études internationales sur la performance des projets, un bilan désastreux. La présentation explique que l'engagement déficient des employés et autres parties prenantes des projets est la cause principale de ce bilan désastreux. L'AgiLean, qui vise la gestion en continu et lamaximisation des bénéfices de projets pour toutes les parties prenantes, est présentée comme une solution efficace à ces problèmes d'engagement et de performance.

TRANSCRIPT

  • 1. 1 Claude Emond et QualiScope 2014 GP-Qubec Montral 10 avril 2014 Claude mond, BEng, MEng, MBA, rmc, CD, PMP Les Entreprises QualiScope Inc. En quoi lAgilit et le Lean peuvent vous aider dans vos projets publics? AgiLean

2. 2 Claude Emond et QualiScope 2014 Claude mond, MEng, MBA, rmc, CD, PMP ducation Exprience Exprience de formateur en GP 3. 3 Claude Emond et QualiScope 2014 AGENDA 1. Quest-ce que le Lean? 2. Pertes en projet et rgles de la GP Lean 3. Des rgles la ralit des projets 4. Quest-ce que lAgilit et la GP Agile? 5. Le cadre de gestion Agile et lAgiLean 6. Apport de lAgiLean aux projets (publics) 7. En guise de conclusion: la charrue et les bufs 3 4. 4 Claude Emond et QualiScope 2014 Lean maigre Lean = amlioration Erreur de traduction du terme japonais genryou : En cuisine, maigre En langage des affaires, processus damlioration La vraie signification du mot Lean 5. 5 Claude Emond et QualiScope 2014 La vraie signification du mot Lean 6. 6 Claude Emond et QualiScope 2014 La vraie signification du mot Lean Lean = amlioration par lutilisateur 7. 7 Claude Emond et QualiScope 2014 AGENDA 1. Quest-ce que le Lean? 2. Pertes en projet et rgles de la GP Lean 3. Des rgles la ralit des projets 4. Quest-ce que lAgilit et la GP Agile? 5. Le cadre de gestion Agile et lAgiLean 6. Apport de lAgiLean aux projets (publics) 7. En guise de conclusion: la charrue et les bufs 7 8. 8 Claude Emond et QualiScope 2014 O agir et sur quoi agir? Lean efficace = Amlioration de la contrainte TOC de Goldratt THORIE DES CONTRAINTES 9. 9 Claude Emond et QualiScope 2014 Pertes de valeur en production O agir et sur quoi agir? Pertes au niveau dun flux matriel = 10. 10 Claude Emond et QualiScope 2014 O agir et sur quoi agir? Pertes de valeur en projet Pertes au niveau dun flux HUMAIN= 11. 11 Claude Emond et QualiScope 2014 Les 7 pertes en production * Les 10 pertes en projet ** (gestion dun flux matriel) (+ gestion dun flux humain) 1. Surproduction 1. Sous-utilisation des talents 2. Attente 2. Attente dintrants 3. Transfert des matires 3. Transfert de linformation (communication du quoi et comment) 4. Manutention superflue 4. Information superflue 5. Inventaire dficient 5. Comportements dficients (ne pas couter, ne pas parler) 6. Mouvement excessif (perte de flux) 6. Perte des bonnes ides 7. Produit dfectueux 7. Livraison douvrages non apprcis par le client (perception) 8. Sarranger avec les moyens du bord (Making do) 9. Rsistance au changement (Bodek) 10. Non-gestion des perceptions (Emond) * Taiichi Ohno ** Howell, Koskela, Macomber (traduit et adapt par C. Emond) Sources: http://www.projecttimes.com/articles/achieving- project-excellence-whats-wasting-my-project-time.html and http://www.projecttimes.com/not-managing-perceptions- the-10th-waste-of-project-management.html O agir et sur quoi agir? 12. 12 Claude Emond et QualiScope 2014 O agir et sur quoi agir? Figure extraite de : http://membres.lycos.fr/hconline/toc/toc.htm TOC de Goldratt THORIE DES CONTRAINTES Contrainte en projet (gestion du changement) DSIR et capacit de changer= 13. 13 Claude Emond et QualiScope 2014 Huit rgles suivre pour tre Lean 1. Le dernier planificateur 2. Suivi du % promesses compltes (PPC) 3. quipe de projet tendue 4. Pour et par des humains 5. La vague dferlante 6. Ouvrir, sadapter et fermer en continu 7. Excution de petites promesses en mode une tche la fois 8. Mise en place du Lean par le Lean La Maison Lean 14. 14 Claude Emond et QualiScope 2014 Huit rgles suivre pour tre Lean 8. Mise en place du Lean par le Lean Parler Marcher 15. 15 Claude Emond et QualiScope 2014 AGENDA 1. Quest-ce que le Lean? 2. Pertes en projet et rgles de la GP Lean 3. Des rgles la ralit des projets 4. Quest-ce que lAgilit et la GP Agile? 5. Le cadre de gestion Agile et lAgiLean 6. Apport de lAgiLean aux projets (publics) 7. En guise de conclusion: la charrue et les bufs 15 16. 16 Claude Emond et QualiScope 2014 Connaissez bien les rgles, pour que vous puissiez les briser efficacement." Dalai Lama 16 Des rgles la ralit des projets 17. 17 Claude Emond et QualiScope 2014 La ncessit daligner les diffrents intrts!! La gestion des flux humains INTRTS INDIVIDUELS INTRTS DU GROUPE 18. 18 Claude Emond et QualiScope 2014 CONFIANCE MUTUELLE VISION COMMUNE COMPTENCES SABOTAGE CONFUSION ANXIT AUCUN CHANGEMENT GLOBAL SINON SENTIMENT DURGENCE GNRALIS CONDITION 8 conditions essentielles lmergence dun engagement collectif et durable La gestion des flux humains 19. 19 Claude Emond et QualiScope 2014 RECONNAIS- SANCE (incitatifs) RESSOURCES PLAN DACTION PARTICIPATIF BNFICES MUTUELS RAPIDES COURT TERME CHANGEMENT ALATOIRE (courbe de Rogers) FAUX DMARRAGE DCOURA- GEMENT ET PERTE DE MOMENTUM COLRE CONDITION SINON La gestion des flux humains 8 conditions essentielles lmergence dun engagement collectif et durable 20. 20 Claude Emond et QualiScope 2014 AGENDA 1. Quest-ce que le Lean? 2. Pertes en projet et rgles de la GP Lean 3. Des rgles la ralit des projets 4. Quest-ce que lAgilit et la GP Agile? 5. Le cadre de gestion Agile et lAgiLean 6. Apport de lAgiLean aux projets (publics) 7. En guise de conclusion: la charrue et les bufs 20 21. 21 Claude Emond et QualiScope 2014 un ensemble limit de personnes qui (QUI RESTREINT NON ALIGN) font de faon conflictuelle, plus souvent en s'affrontant qu'en collaborant (ratio extrant/intrant sous-optimal) (COMMENT, QUAND ET COMBIEN conflictuels et chaotiques) des choses devant respecter un dlaiet un budget pas toujours ralisteS (pas ncesssairement les bons extrants) (QUOI LIVR incluant le QUAND et le COMBIEN, POUR QUI RESTREINT, souvent sans savoir POURQUOI) QUI RESTREINT NON ALIGN= LES ENTREPRISES EXCUTANTES DES LIVRABLES = Les firmes d'experts et de matrialisation des spcifications (entrepreneurs en construction, fournisseurs etc.), n'ayant pas toujours des objectifs individuels et corporatifs convergents . - Dsaccord constant entre les parties prenantes, confrontations contractuelles et litiges frquents - Livraison en silos techniques, l'intgration des divers livrables se faisant ultimement sur les chantiers avec des correctifs grands frais et des dlais additionnels - Les parties prenantes (le QUI quiralise et le QUI quireoit-le POUR QUI - pas les mmes parties prenantes) se peroivent plus comme des adversaires que comme des partenaires avec une approche gagnant-perdant plutt qu'une approche gagnant- gagnant QUOI LIVR= - Une solution livre selon les spcifications n'tant pas ncessairement en lignes avec les besoins quiseront confirms travers le POUR QUOI UTILIS (toute distorsion entre le QUOI et le POURQUOI se traduit en PERTE de BNFICES et a une valeur de projet infrieure) - Une solution livre dans les temps et les cots, le QUAND et le COMBIEN tant perus comme des objectifs/des livrables additionnels que traits comme des contraintes . Un POURQUOI= bas sur des spcifications rigides plutt que sur des besoins (requirements) qui peuvent voluer . Un POUR QUI RESTREINT= LE DONNEUR D'ORDRE, CELUI QUI PAYE, PAS NCESSAIREMENT CEUX QUI UTILISENT ET PAS CEUX QUI EXCUTENT= Exclut les parties-prenantes excutantes et autres impactes par le projet, les unes perues comme des adversaires, les autres tout simplement ignores EFFICIENCE SUB-OPTIMALE (E1) EFFICACIT IMPOSSIBLE MESURER (E2) ???? La gestion d'un projet en mode TRADITIONNEL c'est: dans le contexte d'affaires globaldu dbut du 21e sicle, le seulquiexiste, soit un environnement d'affaires turbulent (trs complexe, hautement comptitif, incertain, en changement constant, exigeant une grande vlocit et un haut niveau de crativit afin d'innover et s'adapter sans cesse) (O) PRODUCTIVIT = E1 X E2?? = PERFORMANCE NON MESURABLE RESULTATS: ?? GP traditionnelle et GP Agile 22. 22 Claude Emond et QualiScope 2014 L'ensemble des parties prenantes du projet COLLECTIVEMENT ENGAGES qui (ALIGNEMENT DU QUI) ralisent trs bien, en respectant les attentes quotidiennes de chacun, AVEC PROACTIVIT, CR ATIVIT,GRANDE RACTIVIT, FLEXIBILIT ET ADAPTABILIT (AGILIT CONTINUE DU COMMENT, QUAND, COMBIEN) LES bonnes choses, soit LES LIVRABLES OPTIMISANT LA VALEUR POUR TOUS (BNFICES QUOI, POURQUOI, POUR TOUS) QUIALLIGN =Une quipe de projet intgre (P7) =Toutes les parties prenantes qui, grce : - des valeurs partages (V1,V2,V3,V4) - une vision partage des objectifs du projet (son POURQUOI, sa raison d'tre) - des intrts convergents (V4) - une mesure commune du succs (P10) - des connaissances requises ET des ressources suffisantes (P2) - des comportements collaboratifs (V2) et sont engages russir ensemble (P3) . ralisent trs bien, en utilisant des approches et outils AGILES (COMMENT, QUAND, COMBIEN), notamment: - une ouverture et une capacit de s'adapter au changement (V3,P2) + une structure, une organisation, des outils, des technologies flexibles et adaptables (P5, P6,O1,O2,O3,O4) et des ressources suffisantes (P2) + des ressources humaines responsables et autonomes (P1, P2), ractives, flexibles et adaptables + une communication et une gestion en continu des changements (P8,P9) + l'apprentissage et la capitalisation des leons apprises en continu (P10) - des pratiques de veille et d'innovation (P4) axes sur la cration optimale de valeur (bnfices) (V4, P10) - des pratiques valorisant les RH et encourageant la collaboration (V1,V2) LES bonnes choses, soit LES LIVRABLES PERMETTANT DE MATRIALISER LE POURQUOI DU PROJET (V4): - DES LIVRABLES NGOCIS (QUOI) (P3) - ACCLRANT (P10) LA MATRIALISATION ET MAXIMISANT LES BNFICES ATTENDUS DU PROJET (O4) (POURQUOI) - POUR TOUTES LES PARTIES PRENANTES (V4) (POUR QUI) . . . . . ALIGNEMENT OPTIMAL DES PARTIES PRENANTES (A1) AGILIT OPTIMALE DANS L'EXCUTION DU PROJET (A2) BNFICES ACCLRS (BA) ET VALEUR OPTIMALE (V) RSULTATS: La gestion d'un projet en mode AGILE c'est: dans le contexte d'affaires globaldu dbut du 21e sicle, le seulquiexiste, soit un environnement d'affaires turbulent (trs complexe, hautement comptitif, incertain,