la nationalité française sera rendue aux becker .terres qu’ils tenaient de leurs aïeux. son

Download La nationalité française sera rendue aux Becker .terres qu’ils tenaient de leurs aïeux. Son

Post on 13-Sep-2018

221 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Lucien Becker, lments biographiques

    Lucien Becker est n le 31 mars 1911 Bchy, en Moselle. Le village tait alors

    situ dans la partie de Lorraine, allemande depuis 1871.

    Enregistrement, le 2 avril 1911, dans le registre dtat-civil de Bchy (alors allemand) de lanaissance de Lzian Pfilibert Becker

    La nationalit franaise sera rendue aux Becker seulement aprs la Grande

    Guerre. Ses parents taient des agriculteurs qui possdaient une ferme et des

    terres quils tenaient de leurs aeux. Son acte de naissance (en allemand) prcise

    que son pre, Pierre, tait un laboureur , c'est--dire un cultivateur assez ais

    pour possder ses propres bufs de labour et charrues, pouvant faire aussi des

    labours chez des tiers.

    Le village de Bchy en 1910

  • Lucien Becker, lments biographiques

    Lucien Becker conservait un souvenir trs fugace de son pre. Ds la dclaration de

    guerre, en 1914, Pierre Becker avait fui la Lorraine allemande et stait enrl dans

    larme franaise, comme de nombreux Alsaciens-Lorrains, allemands contre leur gr.

    Les autorits allemandes tablirent des listes de recherche des Alsaciens-Lorrains

    poursuivis et condamns pour dsertion o apparat un Pierre Becker, cultivateur ;

    tait-ce le pre de Lucien ? Par des archives militaires franaises on sait que celui-ci, n

    le 20 fvrier 1882 Hayange fut tu le 10 dcembre 1914, Bois-le-Prtre, dans le

    secteur de Pont--Mousson. Trs rarement les proches du pote son pouse ou sa fille

    lont entendu parler de son pre disparu jeune. Cest dans une lettre envoye en 1930

    Jacques Nielloux, lami de toujours, que Lucien fait une rare peut-tre la seule

    allusion son pre : Je mesure ton bonheur revoir un pre aim, je te comprends

    puisque moi je nai jamais connu le mien. Et a me comble de tristesse, quand jy

    pense

    Lucien Becker en "plerinage" Bchy, en 1976, devant la maison o il est n

    Lucien est le second des trois enfants de Pierre et Marie Laurence Becker, et le seul

    garon. En 1917, il fait sa premire rentre des classes lcole de Bchy, mais sa mre

    se voit oblige de vendre la ferme familiale et part avec ses enfants pour sinstaller chez

    sa mre Riche, autre village mosellan. A Riche, comme tous les gamins du village,

    Lucien frquente l'cole communale, court les bois et les prs, pche et se baigne dans

    la Petite Seille. De temps autres, il assiste aussi le cur de la paroisse servir la messe.

  • Lucien Becker, lments biographiques

    Mais son esprit non-conformiste, au dbut de l'adolescence, le conduira sopposer au

    cur, lequel finira par l'expulser de l'glise aprs un long prche public.

    La mairie-cole et l'glise de Riche

    Elve studieux, il se prend de passion pour les mots et Le Petit Larousse devient

    alors son ouvrage favori. A la fin de l'cole primaire, il lavait lu trois fois, ligne

    ligne , comme il le confiera Gaston Puel, son premier biographe . Toute sa vie,

    Lucien gardera un Petit Larousse porte de la main. La fille de Lucien, classant les

    documents familiaux aprs le dcs de ses parents, dcouvrit mme entre les pages de

    son prcieux dictionnaire, un trsor de bibliophilie : un exemplaire ddicac du premier

    recueil de Ren Char, Arsenal.

    A Riche, un vnement marqua profondment le jeune garon ; il avait huit ou

    neuf ans quand, par un jour d't, un bel talon qui broutait dans un pr fut frapp par

    la foudre et s'croula dans l'herbe, quelques pas de lui. Le temps dun clair, j'ai cru

    que c'tait moi confiera-t-il Gaston Puel. Dun coup, Lucien dcouvrait la ligne de

    partage entre le monde des vivants et celui des morts. Plus tard, treize ans, ce sera

    l'autre grande dcouverte : Je suis devenu perdument amoureux dune fille de mon

    ge. Cela a dur deux ans. Mais cet amour na, dun commun accord, jamais dpass les

    limites de plusieurs milliers de baisers .

    Mme si sa famille tait unie, Lucien Becker a expliqu G. Puel ses

    responsabilits prcoces: Je ne me suis jamais senti abrit par ma famille . . . Cest

    plutt moi qui, ds ma prime adolescence, ai d les protger (et avec quel mordant)

  • Lucien Becker, lments biographiques

    contre certaines gens du village . . . . Devant les tracas inhrents la vie dans un village

    paysan, le jeune garon se devait de veiller sur sa famille : Vous voyez le tableau : un

    gosse de seize ans assumer toutes les responsabilits dun adulte, engueuler le maire, qui

    ntait dailleurs pas trs "intressant", ou le cur qui ne ltait pas davantage. Trs tt, je

    nai pu compter que sur moi, devenant ainsi le protecteur de la veuve et de lorphelin

    que jtais . Endossant donc ce rle de chef de famille , l'adolescent travaillait

    souvent, pendant ses moments libres, chez un oncle Becker, casser du bois, faucher

    les prs, moissonner bls et avoines. Dans ses entretiens avec Gaston Puel, Lucien

    reconnaissait cependant : . . . mon adolescence a t merveilleuse. Je vivais dans la

    libert la plus complte, sacrifiant ltude proprement dite juste le temps quil fallait .

    Il intgre l'internat du collge Charles-Hermite Dieuze en 1923. C'est l qu'en

    1927 un matre d'internat lui fait dcouvrir la posie, avec le Manifeste du surralisme.

    Je dcouvrais un monde vaguement pressenti confia-t-il Henri Rode. Lucien

    s'essaie au pome, publie dans un journal local et en 1928 parat le recueil Feuillets

    parfums de jasmin, dont une petite lettre d'encouragement, signe Henry de

    Montherlant, fournit la prface. Regrettant sa prcipitation , Becker renie aussitt ces

    pomes. La mme anne, il devient officiellement pupille de la Nation .

    En 1929, il entre au lyce Metz, toujours en internat. Il adresse quelques-uns de

    ses (nouveaux) pomes Ren Char, qui les publie dans sa revue Mridiens. De cette

    poque date leur amiti, et la parution d'Arsenal, Char l'envoie, donc, Becker. Celui-

    ci publie, hors commerce, Cur de feu, mais aprs l'avoir adresse une douzaine de

    personnes, la renie derechef. L'anne suivante, Lucien Becker crit Andr Breton, qui

    rpond en lui proposant une participation la revue Le Surralisme au service de la

    rvolution. L'agrment semble lui suffire, car Becker ragit rebours: il se taira pendant

    sept ans. L'effervescence surraliste, mme distance, semble bien nanmoins

    influencer ses annes 1929-1930 : supportant mal la vie quotidienne dieuzoise, il lance,

    avec un ami, l'phmre provocation du GPI (Groupement de la Pgre Intellectuelle)...

    En 1930, ayant rat son bac, il aurait pu nanmoins exercer comme instituteur,

    mais il refuse le poste qu'on lui propose. Il semploie sans succs la vente

    daspirateurs. Il tait tellement aimable, confiera son pouse, quil nen a jamais vendu

    un ! . Press de fuir une morne existence provinciale, Lucien exempt du service

  • Lucien Becker, lments biographiques

    national en sa qualit de pupille de la nation sengage sous les drapeaux et se retrouve

    soldat Alep en Syrie. A Jacques Nielloux, autre jeune pote lorrain et ami de toujours,

    il crit : Dix-huit mois en Syrie, le pays le plus dangereux du monde, je veux dire le

    plus insalubre (...) je cours vers le paludisme comme un fou , comme un assoiff () Je

    suis parti pour mourir, je ne reviendrai plus sur le sol d'Europe Comme Rimbaud, je

    quitte lEurope aux anciens parapets, je quitte tout, je me suis quitt, je vais la drive,

    plus un rocher o me retenir . Cest du temps de son sjour au Levant que date sa

    relation pistolaire avec le pote libanais Georges Schhad. Malade, Lucien est rapatri

    en France avant la fin de son temps de service ; ctait sans doute une des premires

    manifestations de son insuffisance cardiaque alors non diagnostique qui saggravera

    dans les annes 1970.

    De retour en France, Lucien s'inscrit la facult de droit de Nancy. En 1935, il

    russit le concours de commissaire de police. Il entre dans l'administration, est affect

    Dieuze. L'anne suivante il rencontre une jeune dieuzoise, Yvonne Chanot, qui l'avait de

    son ct dj remarqu pour son comportement hors norme , et qui va devenir pour

    lui toutes les femmes ; il lpouse le 19 aot 1936. Ils s'installent Dieuze. Lucien

    Becker se remet l'criture, et en 1938 parat le premier recueil que ne reniera pas son

    auteur, Passager de la terre (Cahiers du Sud), suivi de La Tte sans libert (Sagesse).

    Pourtant, la mme anne, Becker crit Jacques Nielloux : Je ne crois pas en la

    posie. Ce nest quune magie dont je menchante quelques instants. Viennent les

    formules et voici un pome () Je sais quelles ne sont que quelques ombres arraches

    difficilement de la nuit qui nous poursuit jusquau-del de notre mort . Remarqu par

    de nombreux potes, Becker entame une correspondance durable avec nombre dentre

    eux, parmi lesquels Ren Lacte, Pierre Reverdy, Jean Follain, Ren Guy Cadou, Jean

    Rousselot, Jo Bousquet... Il collabore plusieurs revues. La vie Dieuze ne lui pse

    plus ; Yvonne et Lucien y sont heureux. Mais cela ne dure pas : la guerre arrive et cest

    l'invasion allemande.

    Aprs larmistice de 1940, la Moselle est administrativement rattache au Reich.

    La mre du pote quitte Riche. Fonctionnaire, Becker refuse de faire allgeance

    ladministration allemande. Comme beaucoup dautres, le couple Lucien-Yvonne est

    expuls de Dieuze. En novembre 1940 ils sont embarqus, avec seulement quelques

  • Lucien Becker, lmen

Recommended

View more >