la maison radieuse - .À rezé, comme dans les autres unités d’habitation, le corbusier a voulu

Download La Maison Radieuse - .À Rezé, comme dans les autres Unités d’Habitation, Le Corbusier a voulu

Post on 13-Sep-2018

212 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Rez, comme dans les autres Units dHabitation, Le Corbusier a voulu manifester ses intentions sous forme de symboles em-preints dans le bton brut, au pied mme de limmeuble :

    Sur lune des faces du local technique de forme cubique, proxi-mit de lentre ouest : lAngle droit. Langle droit est comme lintgrale des forces qui tiennent le monde en quilibre . (Urbanisme, 1923).Cest larbre qui slve verticalement ; cest lhomme debout fai-sant angle droit sur lhorizon ; et cest lesprit de gomtrie qui doit animer lurbaniste-architecte.

    Aux deux extrmits de la pierre inaugurale, ct ouest : La Jour-ne de 24 H et les Saisons : La journe de 24 H rythme lactivit des hommes. Selon quelle sera respecte ou bafoue, les hom-mes connatront la vie dans lharmonie ou la vie sans joie (La

    Maison des hommes).Lhomme doit demeurer en har-monie avec le cosmos, garder la perception de lespace et du temps. Cest ainsi que la stricte orientation Nord/Sud de limmeuble permet aux appartements traversants de jouir dune vue lEst (lever du so-leil) et lOuest (coucher du soleil), avec les variations saisonnires. De mme, le principe de lappartement en duplex place lHomme dans un espace tridimensionnel.

    Le bas-relief de la faade Est : sur un plan en coupe dun appartement type montant on retrouve le Soleil dans lEspace (lespace de vie cest aussi lespace visuel, les vues vers lhorizon) ; lArbre (la nature autour de limmeuble et sur le toit jardin),

    le Couple (le logis sera le Temple de la famille). Enfin, le Modulor rappelle que larchitecte place lHomme au centre du projet ar-chitectural et quil convient par consquent de construire son chelle.

    Fond sur le principe de la rgle dor appliqu un homme type de bonne taille, choisie plus ou moins arbitrairement (1 m 83 debout, 2 m 26 bras lev), les calculs du Modulor visent dfinir un systme de dimensionnement universel et tablir des stan-dards en matire de btiment.

    Dans le principe constructif, particulirement ingnieux, Le Cor-busier applique un immeuble collectif ses fameux Cinq points de lArchitecture Moderne dont la Villa Savoye reste lexemple le plus abouti, savoir : les pilotis, le plan libre, la fentre en lon-gueur, la faade libre, le toit jardin.

    architecture contemporaine

    La Maison Radieuse >

    La Ville Radieuse

    Confronts au chaos urbain rsultant de la rvolution indus- trielle du XIXe sicle, les architectes de la gnra-tion de Le Corbusier cherchent des solutions la crise du loge-ment qui contraint les populations sentasser dans des centres asphyxies par la circulation automobile ou sexiler dans de si-nistres banlieues, proximit immdiate des industries.

    Comme alternative aux cits-jardins, ensembles pavillonnaires construits grands frais la priphrie des villes au dtriment des campagnes environnantes, Le Corbusier dfend le principe de la Ville Radieuse, aboutissement de quelque trente annes dtude au sein de son agence et au contact de ses confrres des CIAM (Congrs Internationaux dArchitecture Moderne) do est issue la Charte dAthnes laquelle vont se rfrer plusieurs gnrations darchitectes et durbanistes.

    Outre un zonage trs strict en fonction des diffrentes activits urbaines (industrielles, commerciales, administratives, etc.), Le Corbusier prconise un urbanisme en trois dimensions. Les techniques modernes du btiment, dont lavenir est la prfa-brication, avec lacier, le bton arm ou encore lascenseur auto-risent dsormais la construction en hauteur ; non pas comme New York dans un contexte de spculation immobilire effrne, mais de faon concerte, afin de librer de vastes espaces verts entre des Units dHabitation distantes les unes des autres de plusieurs centaines de mtres. Cest pour larchitecte le moyen de rpondre une double exigence : la fois quantitative en main-tenant une forte densit dhabitants au cur mme des villes ; et surtout qualitative en rendant aux hommes les joies essentielles : soleil, espace, verdure.

    Ces Units dHabitation dites de grandeur conforme sont conues pour abriter quelque 1 600 habitants, seuil qui justifie lorgani-sation de services communs (commerces, cole, quipements sportifs, etc.) qualifis de prolongements du logis. Pour dsigner ce type dimmeuble Le Corbusier use de nombreuses mtapho-res : cit-jardin verticale, colline artificielle, village en plein ciel et revendique la rfrence au paquebot qui, ses yeux, est un luxueux modle dconomie despace lchelle humaine.

    Le plan de reconstruction de la ville de St Di conu selon les principes de la Ville Radieuse, et qui prvoyait notamment la construction de plusieurs Units dHabitation, ne sera jamais mis en uvre. Les cinq Units construites Marseille (1952), Rez (1955), Berlin (1958), Briey (1961) et Firminy (1966) font ainsi fi-gure de prototypes dans des contextes urbains trs diffrents les uns des autres.

    Considr mondialement comme lun des plus grands architectes du 20e sicle, Charles douard Jeanneret, dit Le Corbusier, est n en 1887 la Chaux de Fonds, en Suisse.Il milite toute sa vie pour une architecture nouvelle lchelle humaine, afin que lhomme se retrouve en harmonie avec les conditions de la nature : soleil, espace, verdure. Du dbut des annes 20 jusqu sa mort en 1965, il na cess de dfendre les ides du Modernisme. Le Corbusier veut adapter les mthodes de lingnieur aux besoins concrets de son poque. Il admire le fonctionnement des automobiles, des paquebots, des avions. Pour lui, seule une production en srie des lments de construction et dquipement de la maison permettra de mettre la disposition du plus grand nombre un logis adapt la vie moderne et conu pour le bien tre de ses habitants.

    Son uvreIl conoit plusieurs projets durbanisation, (pour Rio, Sao Paulo, Alger, Anvers, Genve, et Stockholm) et construit divers immeubles publics ou privs avant dentreprendre ce qui constitue la concrtisation de toutes ses ides sur

    lhabitat : les units dhabitation. Cest Marseille en 1952 quil ralise la Cit Radieuse, premire construction de ce type. Quatre autres suivront : Rez (1955), Berlin (1958), Briey (1961), Firminy (1965)Au cours des annes cinquante, la demande des autorits indiennes, Le Corbusier dessine le plan directeur de la ville de Chandigarh et construit lessentiel des btiments administratifs de cette nouvelle capitale du Pendjab.Principales autres ralisations en France : Villa Savoye Poissy, Pavillons de la Suisse et du Brsil la Cit Universitaire de Paris, chapelle de Ronchamp (Haute Sane), couvent de la Tourette (rgion lyonnaise).

    Le Corbusier

    adresse : Boulevard Le CorbusierTramway: ligne 2 / arrt Espace DiderotBus: lignes 74, 37, 31 / arrt Maison Radieuse

    ligne 38 / arrt Le CorbusierParkingrelaisTram:Trocardire / 8 Mai / PirmilRenseignements: 02 40 84 43 84

    www.maisonradieuse.org - www.mairie-reze.fr

    Conception: - Directeurdepublication: Dominique Mrel - adjointlaculture: Eric Buquen Photos: Alain Guillard - Rdaction: service action culturelle - Mairie de Rez 2008

    agence de communication

    Construire lchelle humaine > >>

  • Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, des quartiers en-tiers de Nantes sont reconstruire. Le Corbusier va alors pro-poser une solution qualitative une demande essentiellement quantitative. La Maison familiale , socit cooprative dHLM, et son directeur M. Gauducheau, souhaitent renouveler limage traditionnelle des logements sociaux par une opration expri-mentale exemplaire inspire de la ralisation marseillaise. Le lien avec Le Corbusier se fait par lintermdiaire de son vice pr-sident, Emile Decr et de Gabriel Chreau, jeune avocat nantais et ami de larchitecte devenu son avocat face ses dtracteurs. Les difficults lies au lancement, les oppositions et divergences de points de vue retardent le projet qui est adopt dfinitivement en juin 1950 ; le btiment sera implant sur la commune de Rez.

    Dirigs par le matre duvre Andr Wogenscky, aid lui-mme par Iannis Xenakis et Bernard Lafaille, les travaux dbutent en juin 1953 et le btiment est inaugur en juillet 1955 en prsence dEugne Claudius-Petit, alors ministre de la reconstruction et de lurbanisme, qui avait dlivr lui-mme le permis de construire.Le systme de location adopt est de forme cooprative ; il pr-voyait quau terme de lemprunt de 65 ans, chaque cooprateur devenait propritaire de son appartement. Le fonctionnement en proprit collective favorisait lesprit de participation la vie com-mune de limmeuble.

    En 1971, la loi Chalandon met fin ce principe coopratif et les habitants doivent choisir entre le statut classique de propritaire et celui de locataire HLM.

    Malgr cette rupture, lesprit dorigine demeure et les occupants actuels, quils soient propritaires, locataires HLM (55 %) ou pri-vs, employs, ouvriers, cadres ou architectes, personnes seules ou familles avec enfants, jeunes ou plus gs, la plupart par-lent, pour la plupart, avec passion de leur Maison Radieuse (baptise ainsi par les premiers habitants avec laccord de Le Cor-busier).

    Le contexte Historique> Lunit dhabitation>Grand paquebot visible de trs loin (108m de long, 52m dehaut,19mdelarge), la Maison Radieuse est monte sur pilotis et comprend 294appartements (de une six pices) rpartis sur17niveaux, mais seulement six rues qui desservent ces ap-partements.Selon Le Corbusier, lunit dhabitation satisfait aux joies essen-tielles de ltre humain que sont soleil, espace, verdure.

    SOLEILLorientation des logements est exclusivement fonction du soleil qui, avec lair et la lumire est abondamment distribu par de lar-ges baies vitres.Les appartements sont majoritairement constitus en duplex avec ouvertures sur les deux faades est et ouest. La faade nord est un mur aveugle.

    ESPaCELes appartements donnent sur des loggias aux couleurs vives et offrent une vue splendide sur les arbres, le parc et au-del.Lcole maternelle situe sur la terrasse culm

Recommended

View more >