la juste distance en psychiatrie : « pas trop chaud, pas trop froid

Download La juste distance en psychiatrie : « Pas trop chaud, pas trop froid

Post on 05-Jan-2017

215 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • FERRER Maa Promotion 2010-2013

    Mmoire de Fin dEtudes

    UE 3.4, UE 4.8, UE 5.6, UE 6.2

    Semestre 6

    La juste distance en psychiatrie :

    Pas trop chaud, pas trop froid,

    mais de grce, pas tide ! *

    Institut de Formation en Soins Infirmiers

    Centre Hospitalier de Roanne

  • Note aux lecteurs :

    Il sagit dun travail personnel, effectu dans le cadre dune formation lInstitut de

    Formation en Soins Infirmiers (IFSI) de Roanne. Il ne peut faire lobjet dune

    publication en tout ou en partie sans laccord de son auteur .

  • REMERCIEMENTS

    Je remercie chaleureusement toutes les personnes qui mont aid lors de ma formation, et

    spcifiquement celles qui mont soutenue et conseille lors de la construction de mon mmoire

    de fin dtudes.

    Merci tout dabord ma famille et mon copain, qui mont support pendant la rdaction

    du mmoire : en priode de stress et lors des problmes informatiques

    Merci bien sr ma guidante de TFE, ainsi qu ma rfrente pdagogique, pour leur

    patience et leur humour.

    Merci tous les formateurs de lIFSI qui mont toujours encourage et soutenue, et qui se

    reconnaitront.

    Merci mes amis qui mont conseill, et mes camarades de guidance collective.

    Merci aussi aux professionnels de sant que jai rencontrs lors de mes diffrents stages

    de psychiatrie, et lors des entretiens, qui mont beaucoup apport.

    Et enfin, merci Madame Roberton, qui nous a beaucoup aid pour la mthodologie,

    grce son livre et ses cours.

  • SOMMAIRE

    Introduction 1

    1re

    PARTIE : Constat de la situation dappel la question de dpart provisoire 2-5

    1. Description de la situation dappel 2 2. Analyse de la situation et question de dpart provisoire 3

    2me

    PARTIE : La phase exploratoire 6-15

    1. Lenqute de terrain auprs des professionnels 6 2. La mthodologie des recherches bibliographiques 11 3. De la synthse exploratoire la question centrale dfinitive 12

    3me

    PARTIE : Du cadre conceptuel lhypothse 16-32

    I. Cadre contextuel : La psychiatrie 16

    1.1. Lhistorique de la formation infirmire en psychiatrie 16 1.2. Deux particularits: les soins relationnels et les temps informels 17 1.3. Le cadre de soins 18

    II. Cadre thorique

    1.La distance relationnelle 19 1.1. Relation soignant-soign:

    relation thrapeutique et rencontre interpersonnelle 19

    1.2. la juste distance 21

    2. La gestion des motions 22 2.1. Lempathie 23 2.2. Les transferts 24 2.3. Lattachement et lrotisation dans la relation de soin 25 2.4. Lanalyse de linfirmire (introspection)

    et de sa pratique professionnelle 27

    3. Le positionnement professionnel infirmier 29 3.1. La Construction dune identit professionnelle

    et ladoption dune posture professionnelle 29

    3.2. Lexprience professionnelle 31

    Hypothse 32

    Conclusion 33

    Bibliographie 35-37

    Annexes 38-68

  • Introduction

  • INTRODUCTION

    Durant mes annes dtudes lInstitut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), jai eu

    lopportunit de raliser trois stages en psychiatrie. En tant qutudiante infirmire, cette

    discipline ma interpell par rapport une conception du prendre soin particulire. De plus,

    jai t confronte plusieurs fois, dans ces stages, des difficults dans ltablissement de la

    distance soignant-soign, do le titre de mon mmoire :

    Lcoute ncessite la fois de la froideur, tre trs froid, pour pouvoir expliquer,

    objectiver, lucider, situer, catgoriser chaque fois que cest ncessaire, et de la chaleur

    humaine afin de pouvoir comprendre, faire preuve dempathie et de compassion. Et pourtant , la

    synthse nest pas dans la tideur. La juste mesure pourrait alors tre : pas trop chaud, pas

    trop froid, mais de grce pas tide ! Je considre quil est indispensable dtre profondment

    impliqu dans les mtiers de la relation daide, impliqu par et pour ltre humain en tant que

    tel, mais pas du tout impliqu par cette personne-l. 1

    A lissue de mon premier stage de psychiatrie adulte, en dbut de deuxime anne, javais

    ralis mon analyse pratique du portfolio sur linterrogation suivante : comment trouver la juste

    distance avec un patient de mon ge ? Mes questions propos de ce sujet sont revenues lors de

    mon deuxime stage de psychiatrie. En tant que future professionnelle, jai voulu analyser ma

    pratique professionnelle, sur ce thme, pour lamliorer et construire plus sereinement mon

    projet professionnel. La juste distance relationnelle a un intrt professionnel tant donn

    quelle interroge toutes les infirmires, tout particulirement en psychiatrie, un moment ou un

    autre de leur carrire, car cest une notion abstraite et mouvante. Il est indispensable de la

    travailler pour tablir des prises en charge de qualit. Quels sont alors les facteurs qui favorisent

    ou qui nuisent cet quilibre dans la relation de soins ?

    Pour construire ce mmoire, jai commenc par me re-questionner sur ma situation

    danalyse pratique du portfolio en toffant ma rflexion. Jai ensuite trouv une question de

    dpart provisoire, que jai modifie lissue de la phase exploratoire, aprs avoir confront les

    entretiens des infirmires de terrain avec mes recherches documentaires. Jai donc rdig ma

    question centrale dfinitive qui ma permis dlaborer le cadre conceptuel. Pour finir, jai

    propos une hypothse qui reste valider, et jai conclu mon travail de fin dtudes en expliquant

    ce quil ma apport dans ma future pratique professionnelle.

    1 TROUCHAUD, Marie-Jeanne. Et lmotion se fait chair, comprendre la face cache de nos actes. Paris : Edition

    Du cygne. 2009. 238 pages. (C-Psy). p. 169-170

  • 1re

    PARTIE :

    Constat

    de la situation dappel

    la question de dpart provisoire

  • 1. Description de la situation dappel

    La situation qui ma interpelle, sest droule lors de mon 1er stage de psychiatrie

    pendant ma 2me

    anne de formation. Elle se passe lors de mon 2me

    jour, avec un jeune patient

    schizophrne de 25 ans (Mr G.), hospitalis l Hpital de jour en psychiatrie. Ses troubles sont

    stabiliss, il ne manifeste pas de dlire.

    Cet aprs-midi l, la mdiation thrapeutique de groupe est une promenade au bord du

    canal. Pendant cette activit, il y a 6 patients, une infirmire, et moi. Lactivit tant lextrieur,

    nous (les soignants) ne portons pas de blouse. En effet, habituellement dans le service, les

    infirmires portent le haut de leur tenue professionnelle, et les stagiaires doivent porter la tenue

    entire. Par contre, lorsque nous faisons une mdiation hors de lhpital, tous les soignants

    shabillent en civil, afin de ne pas attirer lattention des personnes sur les patients.

    Lors de la promenade, les patients parlent entre eux et avec nous. Lorsque jessaie

    dchanger pour la premire fois avec Monsieur G., le contact est difficile tablir. Le patient

    reste distant et mal--laise, la discussion est superficielle et bloque. Constatant ainsi cet

    obstacle la cration dun lien, je cherche un moyen pour approcher plus facilement ce

    patient en retrait. Je me surprends le tutoyer pour faciliter la communication et ainsi crer

    une relation de confiance. Ce qui ne me serait pas venu lide si le patient navait pas eu mon

    ge. Ceci a eu un effet rapide car il a effectivement commenc me parler plus librement. Le fait

    de lavoir tutoy ma permis dentrer en contact avec lui, mais cela a engendr ensuite une

    difficult mettre une distance entre lui et moi, une distance soignant- soign ncessaire sa

    prise en charge.

    Par consquent, de retour dans le service, jai limpression davoir fait une faute

    professionnelle en le tutoyant, donc jen parle avec les infirmires. Elles me disent de ne jamais

    tutoyer les patients, mais que si je veux, je peux lappeler par son prnom, tant que je conserve

    une posture professionnelle. Notion qui ma paru floue et abstraite.

    Les jours suivants, je suis en difficult pour prendre en charge ce patient car il na pas la

    mme attitude avec moi quavec les autres soignantes. Il se montre laise, voire mme dans une

    attitude de sduction, par ses regards et en me posant des questions personnelles, auxquelles je

    rponds, moi-mme dans le doute et la confusion de cette relation.

    Je sens aussi que je nai pas la mme attitude avec lui quavec les autres patients, je ne

    sais pas trop pourquoi. Avec du recul, je ralise que je ne sais plus dans quel registre jentretiens

    cette relation. En tant qutudiante, nous devons prendre en charge un certain nombre de patients,

    et je prfre ne pas prendre en charge Monsieur G. car mon positionnement professionnel avec

    lui nest pas clair et adapt.

  • 2. Analyse de la situation et Question de dpart provisoire

    Diffrents lments dont le manque de distance entre les soignants et les soigns, et mon

    manque de professionnalisme, mont empche de prendre en charge un patient. Cest pour cette

    raison que jai souhait interroger et analyser cette situation, afin de comprendre ce qui sest

    pass, pour ensuite amliorer ma pratique professionnelle ( ce qui me semb

Recommended

View more >