ki le havre

Click here to load reader

Post on 05-Jan-2017

216 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Le Havre

    AKI KAURISMKI

    COLLGE AU CINMADOSSIER 210

  • SYNOPSISMarcel Marx gagne petitement sa vie comme cireurde chaussures dans la ville du Havre. Son quotidiensorganise autour de quelques repres familiers,presque familiaux : la boulangerie dYvette, qui luifait crdit depuis longtemps, le caf de Claire, et sapetite maison o sa femme, Arletty, lui prpare manger et lui cire ses chaussures ! Mais la routinede cette existence simple va tre bouleverse.Arletty est prise de douleurs terribles et le cache Marcel. Sur le port, un conteneur suspect est ouvertdevant la police et le Commissaire Monet : desAfricains partis de Libreville, au Gabon, y ont voyagclandestinement, esprant arriver Londres. Lundeux schappe : ce jeune garon perdu va heureu-sement croiser le chemin de Marcel. Celui-ci, com-prenant la difficult dans laquelle se trouve le gamin,lui tend la main. Bientt, il le retrouve chez lui, dansla remise, et laccueille pour de bon : Idrissa est sonnom. Arletty nest plus la maison, elle a d treemmene lhpital, o le docteur Becker juge son tat trs inquitant. Marcel ne se doute pas du danger, et ignore aussi que son voisin a dnonc la prsence dIdrissa la police. Ce quil apprendgrce au Commissaire Monet, soucieux de le mettreen garde et pourtant charg de trouver lenfant. Marcel part Calais, o il parvient rencontrer legrand-pre dIdrissa, retenu dans un centre pourrfugis. Reparti avec ladresse de la mre de len-fant, Londres, Marcel entreprend de prparer unefuite en bateau. Pour financer ce voyage clandes-tin, un concert du rocker Little Bob est organis,Marcel ayant redonn au musicien le got de chan-ter en le rconciliant avec sa femme Mimi. Mais latraque de lenfant continue. Monet se prsentechez Marcel avant les policiers et permet Idrissade fuir. Puis sauve encore la situation sur le port,empchant la fouille du bateau dans lequel lenfantpeut finalement partir. Marcel peut alors retourner lhpital, o il dcouvre Arletty miraculeusementgurie, et trs heureuse de rentrer la maison pourprparer le dner.

    Les dossiers ainsi que des rubriques audiovisuelles sont disponiblessur le site internet : www.site-image.euBase de donnes et lieu interactif, ce site, conu avec le soutien duCNC, est un outil au service des actions pdagogiques, et de la diffu-sion dune culture cinmatographique destine un large public.

    dit par le : Centre national du cinma et de limage anime.

    Remerciements : Pyramide, Sputnik Oy, Fabienne Vonier, Haije Tulokas.

    Conception graphique : Thierry Clestine Tl. 01 46 82 96 29

    Impression : I.M.E.3 rue de l'Industrie B.P. 1725112 Baume-les-Dames cedex

    Direction de la publication : Idoine production, 8 rue du faubourg Poissonnire 75010 [email protected]

    Achev dimprimer : septembre 2013.

    LAVANT FILM

    Laffiche 1Impression

    Ralisateur & Gense 2Aki Kaurismki, un Finlandais entre pass et modernit

    LE FILM

    Analyse du scnario 5Rentrer la maison

    Dcoupage squentiel 6

    Personnages & Acteurs 8Tableau de famille

    Bande-son 11Accords Finlande-France

    Mise en scne & Signification 12Les affinits dun cinaste

    Analyse dune squence 16Triomphe de lamour et de Marcel

    AUTOUR DU FILM

    Nouvelles migrations lcran 18

    Trsors du Havre 19

    Bibliographie & Infos 20

  • LAFFICHEImpressions

    1

    Les lments visuels retenus pour laffiche se concentrent sur unsentiment de conflit et de menace : le face--face entre Marcelet le Commissaire Monet devient ici duel et prend une placecentrale. La caractrisation du personnage de Monet par sesvtements noirs (doiseau de mauvais augure, doiseau de proie)est utilise telle quelle, sans les nuances quy apportent dans lefilm le jeu de lacteur Jean-Pierre Darroussin et ses rpliques.Monet devient donc llment dune dramaturgie simplifie :laffiche annonce clairement une tension et donc possiblementun scnario efficace. Ce qui ne reflte pas le charme de la chro-nique et du conte que dveloppe Le Havre. De la mme faon,lattitude quelconque de Marcel face Monet ne rend pas justice ce personnage haut en couleur, qui mne lhistoire avec entrainet optimisme. Ici, il semble ntre quun homme trs ordinaireface au reprsentant inquitant dune autorit quon devinepolicire. On ne peut pas non plus comprendre que Marcel estcireur de chaussures, son attirail professionnel ressemblant celui dun peintre. Laffiche ne vise donc pas une description juste des personnages,de la situation, mais cherche plutt saisir le regard, impres-sionner en donnant une impression de danger. Au premierplan, le personnage dIdrissa, lenfant noir au regard interro-gateur et plutt triste, apparat naturellement comme la cible dece danger : cest son destin qui doit opposer les deux adultes.Idrissa pourrait tre un enfant adopt dont on vient arracher lagarde Marcel. Enfant fragile, innocent, malmen par la vie : cesides, trs traditionnelles, peuvent venir lesprit avant celle, trsactuelle, de lenfant tranger, immigr clandestin au Havre.Laffiche, en cela proche des choix esthtiques de Kaurismki,masque en effet ce qui rattache cet univers la ralit daujour-dhui. La vue sur le port du Havre, larrire-plan, nest pasparticulirement date. Monet est un policier plutt rtro. Mmela graphie du titre et celle du nom du ralisateur, leur placement

    lgrement en biais, voquent un cinma classique, hors desmodes daujourdhui. Une impression juste dans ce cas. Le plus curieux reste la prsence de la chienne Laka. Mme sielle est effectivement souvent avec Idrissa dans le film, sa placeici lui donne un rle diffrent. Laka devient lindice dunhumour, dun charme, dune lgret et dun ton dcal : unrquilibrage utile face la dramatisation trs accentue. Enfin,on note que les noms des principaux acteurs saffichent tousdans une mme taille de caractre, commune lacteur franaispopulaire Jean-Pierre Darroussin et au jeune inconnu BlondinMiguel. L aussi, cest lexpression dune singularit : on estchez Aki Kaurismki, dans lunivers dun cinaste qui nesintresse pas la valeur commerciale des acteurs avec qui iltravaille, mais leur talent. Un talent qui les place tous sur unpied dgalit. Lgalit tant galement un des principes detraitement des personnages, comme un des thmes du film.

    PISTES DE TRAVAIL Le graphisme de laffiche permet-il de dire quel genrecinmatographique le film se rattache ? Les couleurs refltent-elles la tonalit gnrale du film ?Quel sentiment vous inspire cette affiche ? Dcrivez les deux personnages au centre de limage, leurhabillement, leur posture.Quels indices avons-nous sur leur profession ? Lequel desdeux hommes vous semble le plus inquitant et pourquoi ? Quelle relation faites-vous entre lenfant noir au premierplan et les deux hommes. De quelle nature est la prsence de la chienne prs delenfant, anecdotique ou humoristique ?

    LAVANT FILM

  • RALISATEURGENSEAki Kaurismki, un Finlandais entre pass et modernit

    La Finlande et le mondeAki Kaurismki est n le 4 avril 1957 Hyvink, petite bourgade qui fait aujour-dhui partie de la grande agglomration de Helsinki. Lenfant fut aussitt transport,dans son couffin, jusqu la ville de Orimattila, puis grandit en continuant dm-nager avec sa famille travers la campagne finlandaise, vivant notamment Lahti, Toijala. La profession du pre, VRP dans le secteur du prt--porter, explique cesprgrinations. Il a t souvent dit quelles influencrent le frre an dAki Kaurismki :devenu cinaste lui aussi, Mika Kaurismki (n en 1955) sillustra en effet beaucoupdans le genre du road movie. Dans luvre dAki Kaurismki, on trouve de nombreuxfilms qui se terminent par un dpart. Comme celui dIdrissa dans Le Havre. Plusgnralement, on peut noter dans son univers un profond sens du dracinement :les personnages vivent de peu, ne semblent pas vraiment installs et sont souventvenus dailleurs, comme Marcel Marx, qui a quitt Paris pour Le Havre. De sa femme,Arletty, Kaurismki dit quelle est roumaine mais quelle ne le sait pas : une faonplaisante dexpliquer son accent tranger, sans donner de limportance ses origines.Si Kaurismki est le cinaste qui a le mieux montr la ralit de son pays, il se veutaussi ouvert au monde, capable de sy projeter par-del les frontires. Il partageaujourdhui sa vie entre Helsinki et le Portugal.

    Entre temps anciens et modernesSur sa date de naissance, Aki Kaurismki donne cette prcision importante : Sixmois, heure pour heure, avec juste un cart de vingt minutes, aprs le lancement deSpoutnik qui emportait Laka 1. Le lancement du satellite Spoutnik par lURSSmarqua le dbut de la conqute spatiale, lentre dans une re nouvelle. Mais lhis-toire de Laka est le symbole dune inhumanit du progrs : voulant tout prixenvoyer un tre vivant dans lespace avant les tats-Unis, lURSS dcida de fairemonter bord de Spoutnik (en fait, Spoutnik 2, en novembre 1957) la chienneLaka, tout en sachant quelle allait en mourir. Si Kaurismki a baptis sa socit deproduction Sputnik Oy, il a aussi donn le nom de Laka plusieurs chiens qui luiont appartenu au fil du temps et les a fait jouer tour tour devant sa camra,comme dans Le Havre.

    Filmographie

    1981 Le Syndrome du lac Saimaa(documentaire)

    1983 Crime et chtiment1985 Calimari Union1986 Shadows in paradise1987 Hamlet Goes Business1988 Ariel1989 Les Mains sales (tlfilm)1989 La Fille aux allumettes1989 Leningrad Cowboys go America1990 Jai engag un tueur1991 La Vie de bohme1993 Tiens ton foulard, Tatiana1993 Total Balalaka Show

    (documentaire)1994 Les Leningrad Cowboys

    rencontrent Mose1996 Au loin sen vont les nuages1999 Juha2002 LHomme sans pass2006 Les Lumires du faubourg2011 Le Havre

    2

    Tiens ton foulard

    LHomme sans pass

  • travers les deux noms de Spoutnik et Laka, le cinasteexprime une conscience de son temps trs vive, et trs critique.Natre la fin des annes 1950 lui donna en effet une placeparticulire, la charnire de deux poque