islam-vérités et mensonges

Download Islam-Vérités et mensonges

Post on 25-Sep-2015

202 views

Category:

Documents

4 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Ce livre expose les corruptions qui entachent l'islam aujourd'hui, et cela depuis plusieurs siècles. Il révèlera au lecteur non-musulman que les croyances et pratiques des musulmans sont, malheureusement, bien loin de celles enseignées par le Coran. Et il fera prendre conscience, si Dieu le veut, au lecteur musulman, que la plupart des enseignements qu'il a reçus sont erronés.

TRANSCRIPT

  • Islam : vrits et mensonges

  • Islam : vrits et mensongesEditions Le Droit Chemin

    Le Droit Cheminwww.droit-chemin.fr

    2015

  • Copyright 2015 par Le Droit Chemin

    ISBN 978-1-326-18435-3

    www.droit-chemin.fr

  • Sommaire

    Remerciements viiPrface ixIntroduction 1Chapitre 1. Le Coran, les hadiths et la sunna 71. Le Coran : un livre complet, simple et dtaill 92. Les hadiths 253. Devons-nous suivre les hadiths ? 594. La "sunna" du prophte 655. "Obir au messager" 696. Le Coran suffit 79Chapitre 2. Des corruptions coraniques 851. La shahda 872. Le mot "hikma" (sagesse) 1073. L'inspiration divine 1154. Le mensonge de l'abrogation 1275. Est-il obligatoire pour la femme de se couvrir les cheveux ? 1496. Le mot "shaheed" ne signifie pas martyr1577. Le Jihad 1618. Interdits alimentaires 1759. La punition des voleurs 18510. Le mythe de l'intercession 191Rfrences 199

  • VII

    Remerciements

    Louanges Dieu de nous avoir montr la vrit de Sa Parole, le Coran, et de nous avoir guid sur le droit chemin.

    Et merci Mo pour son site web quran-islam.org et tout son travail exceptionnel bas sur le Coran seul, sans qui ce livre ne serait pas.

  • IX

    Prface

    Ce livre expose les corruptions qui entachent l'islam aujourd'hui, et cela depuis plusieurs sicles. Il rvlera au lecteur non-musulman que les croyances et pratiques des musulmans sont, malheureusement, bien loin de celles enseignes par le Coran.

    Ce livre choquera galement plus d'un musulman. Pourtant, tout ce que nous allons exposer ne se fonde que sur le Coran, rien que le Coran. 14 sicles ont pass depuis la rvlation du Coran, et il ne faudrait pas croire un seul instant que le diable se serait tourn les pouces pendant tout ce temps. Son seul but est d'garer l'humanit, et les musulmans ne devraient pas se sentir l'abri de ses ruses.

    Notre seul but terrestre est de montrer Dieu que nous n'adorons que Lui. Nous n'avons qu'une vie pour accomplir cela. Il faut donc ds prsent rflchir nos croyances et nos pratiques, et chercher savoir si nous n'adorons que Dieu, si nous suivons uniquement Ses lois, et si nous ne Lui associons rien. Nous demandons nos lecteurs d'oublier pour un temps les enseignements qu'ils ont reu, ou leurs prjugs l'gard d'une religion qu'ils ne

  • xconnaissent pas ou peu, et de lire avec un esprit neuf ce que nous allons exposer, en gardant toujours l'esprit que nous ne nous basons que sur la Parole de Dieu, le Coran, pour appuyer nos propos.

  • 1Introduction

    Quelle est la religion aux yeux de Dieu ? Le judasme ? Le christianisme ? L'islam ? Pourquoi diffrentes religions s'il n'y a qu'un seul et unique Dieu ?

    Et que dire des divisions au sein de chacune de ces religions ? Judasme orthodoxe, judasme rform etc. Catholiques, orthodoxes, protestants etc. Sunnites, chiites, wahhabites etc.

    La vrit, tire du Coran, est que tous les prophtes envoys par Dieu n'ont toujours prch qu'une seule et mme religion : l'adoration d'un Dieu Unique.

    Toutes les tiquettes (judasme, christianisme, etc.) et divisions sectaires ne sont que des inventions humaines, les tres humains passant leur temps se disputer et se diviser.

    Il n'aura ainsi fallu qu'une trentaine d'annes aprs la mort du prophte Mohammed pour voir la naissance des deux sectes majoritaires de l'islam : le sunnisme et le chiisme.

    Puis celles-ci se sont encore divises. On trouve ainsi quatre "coles" de jurisprudence

  • 2chez les sunnites : hanafite, malikite, chafite et hanbalite.

    Chacun de ces groupes est bien entendu certain de dtenir la vrit qui les mnera au succs dans l'Au-del.

    "Revenez repentants vers Lui, prmunissez-vous de Lui, accomplissez la Salt (prire) et ne soyez pas parmi les associateurs,

    parmi ceux qui ont divis leur religion et sont devenus des sectes, chaque parti se rjouissant de ce qu'il a." (Coran, 30:31-32)

    Qui faut-il donc suivre pour tre certain de gagner le Paradis ?

    Comme dit prcdemment, tous les prophtes envoys par Dieu ont toujours enseign une religion unique, la religion de la "soumission Dieu" ("islam" en arabe) :

    "Au regard de Dieu, la religion est la soumission (islam). Ceux qui le Livre a t donn n'ont diverg qu'aprs que la science leur soit venue, par rivalit entre eux. Quiconque dnie les signes de Dieu, Dieu est prompt rgler les comptes." (Coran, 3:19)

    "Abraham n'tait ni juif ni Nazaren (chrtien), mais un monothiste soumis (musliman). Il n'tait pas du nombre des associateurs." (Coran, 3:67)

  • 3"Mose dit : " mon peuple, si vous croyez en Dieu, placez votre confiance en Lui, si vous tes soumis (muslimn)"." (Coran, 10:84)

    "Puis, quand Jsus ressentit de la dngation de leur part, il dit : "Qui sont mes assistants envers Dieu ?" Les aptres dirent : "Nous sommes les assistants de Dieu, nous avons cru en Dieu. Et sois tmoin que nous sommes soumis (muslimn)"." (Coran, 3:52)

    Il est important de souligner, pour les lecteurs non arabophones ou non-musulmans, que, comme les versets prcdents le montrent, "l'islam" n'est pas la religion apporte par le prophte Mohammed, mais la religion de tous les prophtes.

    Il faudrait galement traduire le mot "muslim" par "soumis Dieu" au lieu de "musulman". En effet, en arabe, "muslim" est un participe actif dsignant "celui qui se soumet".

    On pourrait alors dire que Jsus tait "soumis Dieu"/"muslim", ainsi que Mose, Abraham etc, car le terme "musulman" voque aujourd'hui les gens qui suivent le prophte Mohammed. Il est donc trange de dire que Jsus tait "musulman".

  • 4Le Coran, criture divine transmise par le prophte Mohammed, ne s'inscrit que dans la ligne des autres critures envoyes par Dieu par l'intermdiaire de Ses prophtes. Le Coran confirme d'ailleurs que les critures prcdentes (Torah, Bible) taient bien d'origine divine :

    "Nous avons fait descendre vers toi le Livre, porteur de vrit, confirmant le Livre qui le prcdait, prpondrant sur lui. Juge donc entre eux selon ce qu'a fait descendre Dieu, et ne suis pas leurs dsirs, loin de la vrit qui t'est parvenue. Pour chacun de vous Nous avons tabli une loi et une voie. Si Dieu avait voulu, Il aurait fait de vous une communaut unique. Mais Il vous prouve dans ce qu'Il vous a donn. Rivalisez donc dans les bonnes uvres. Vers Dieu est votre retour tous, puis Il vous informera de ce en quoi vous divergiez." (Coran, 5:48)

    Le Coran confirme les critures passes, mais le verset prcise galement qu'il est "prpondrant" sur elles. Nous ne devons donc suivre que le Coran, et c'est ce que la suite du verset indique : "Juge donc entre eux selon ce qu'a fait descendre Dieu (le Coran)".

    Il est intressant de noter que le verset indique qu' chaque communaut, des rgles et des lois diffrentes ont pu tre ordonnes :

  • 5"Pour chacun de vous Nous avons tabli une loi et une voie", il ne faut donc pas s'tonner qu'il y ait des diffrences dans les lois tablies chaque nouveau prophte (exemple : le sabbat, observ par les juifs, mais qui ne l'est plus chez les chrtiens et musulmans).

    Toujours est-il que ces diffrences de lois ou rites ordonns, ne changent rien au fait que la religion prche par tous les prophtes tait la soumission Dieu seul.

    Les questions que nous posons maintenant sont : les musulmans suivent-ils aujourd'hui, et appliquent-ils, le Coran ? Pourquoi toutes ces sectes et autres coles de jurisprudence, alors qu'ils suivent tous thoriquement la mme criture divine, le Coran ?

    Et, pour des non-musulmans : est-ce que l'islam montr dans les mdias, et par les musulmans eux-mmes, reprsente l'islam voulu par Dieu ?

    Note : toutes les traductions de versets coraniques cites dans ce livre proviennent de notre traduction disponible gratuitement sur internet :

    www.droit-chemin.fr/traduction.ashx

  • 6

  • 7Chapitre 1. Le Coran, les hadiths et la sunna

  • 91. Le Coran : un livre complet, simple et dtaill

    Croire au Coran implique de croire aux six vrits suivantes :

    1. Le Coran est la parole de Dieu.2. Le Coran est parfait, sans contradictions.3. Le Coran est facilement comprhensible et sans ambiguts.4. Le Coran est simple, sans tortuosits.5. Le Coran est complet.6. Le Coran est dtaill, sur tous les

    sujets de la religion.

    Tous les musulmans seront sans doute d'accord sur la premire vrit, que le Coran est la parole de Dieu. Par contre, concernant les cinq autres, ils ajouteront beaucoup de "si" et de "mais" !

    Examinons en dtail ces six vrits.

    1. Le Coran est la parole de Dieu

    Une caractristique remarquable du Coran est son contenu extrmement riche d'informations scientifiques. La plupart de ces

  • 10

    donnes scientifiques n'ayant t dcouvertes par l'homme qu'au cours du sicle dernier, cela prouve que le Coran n'a pas pu tre crit par un tre humain. Quand le Coran a t rvl au prophte Mohammed il y a 14 sicles, il n'y avait aucun tre humain ayant la connaissance d'un tel savoir scientifique.

    Les donnes scientifiques du Coran couvrent plus ou moins tous les domaines de la science : la physique, l'astronomie, la chimie, la biologie, la botanique, la gologie, les mathmatiques, l'embryologie, l'anatomie, etc.

    Par exemple, on sait, depuis le 20me sicle seulement, grce Edwin Hubble, que l'Univers est en expansion continuelle. Mais le Coran exposait ce fait il y a 14 sicles de cela :

    "Le ciel, Nous l'avons construit par Notre force, et Nous l'tendons constamment." (Coran, 51:47)

    Ou encore, le Coran dcrit les diffrentes tapes de formation du ftus dans le ventre de sa mre :

    " vous les gens, si vous tes dans le doute au sujet de la Rsurrection, c'est Nous qui vous avons crs de terre, puis d'une goutte de sperme, puis d'une adhrence ("`alaqah"),