iconographie du sacr© coeur

Download Iconographie du Sacr© Coeur

Post on 26-Jun-2015

1.686 views

Category:

Documents

8 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Iconographie du Sacré Cœur de Jésus et de Marie dans une collection privée

TRANSCRIPT

2010ART & DVOTION PB

1

Image du Sacr-CurSauvegardes Scapulaires Mdailles Images et objets de dvotion

Rev 07

2

Avant-propos Liconographie du Sacr-Cur est ici aborde sous un clairage purement Gallican, il nest pas douteux quil puisse tre envisag diffremment.

Page 1 : SC 1 - Sauvegarde leve au rang de relique Les pices prsentes appartiennent la collection PB et sont prsentes par lAssociation ART & DVOTION, sauf mentions particulires.

3 Les sources de la dvotion au Cur Sacr Liconographie du Sacr-Cur prit ses sources sur le calvaire du Golgotha, l o le flan du Christ, perc par la lance de Longin, laissa chapper le sang et leau. Au cur sacr de Jsus fut souvent associ celui de Marie. Les vangiles enseignent que les deux ont saign, lun par le fer, lautre par la douleur cause par la perte de son enfant.

SC 2 - Le Sacr-Cur de Jsus associ celui de Marie sur une mme mdaille (XVIII). Cependant beaucoup de temps scoula avant que la dvotion au Sacr-Cur de Jsus devienne rellement populaire pour simposer durant la seconde moiti du XIX sicle.

SC 3 - vangiles dit de Franois II Folio 12v BNF- vers 850 La Visitation Sainte-Marie.

SC 4 - Mater Dolorosa XIX

Ce sont St Franois de Sales (1567-1622) et Ste Jeanne de Chantal (1572-1641) qui fondrent vers 1610, lOrdre de la Visitation Sainte-Marie, le culte du Sacr-Cur fut alors rendu public. Le 16 juin 1611, St Franois de Sales crivait sainte Jeanne de Chantal : Dieu m'a donn cette nuit la pense que notre maison de la Visitation est, par sa grce, assez noble et assez considrable pour avoir ses armes, son blason, sa devise et son cri d'armes. J'ai donc pens qu'il nous faut prendre pour armes un cur unique, perc de deux flches, enferm dans une couronne d'pines, ce pauvre cur servant dans l'enclavure

4 une croix qui le surmontera, et sera grav des sacrs noms de Jsus et de Marie. Depuis les Visitandines portent un cu d'or, au cur de gueules, perc de deux flches d'or empennes d'argent, passes en sautoir au travers du cur, charg d'un nom de Jsus et de Marie d'or (IHS et MA superposs), enferm d'une couronne d'pines de sinople, les pines ensanglantes de gueules, une croix de sable fiche dans l'oreille du cur.

SC 5 St Franois de Sales

SC 6 Blason de la Visitation

SC 7 Ste Jeanne de Chantal

Culte liturgique au Sacr-Cur Saint Jean Eudes (1601-1680) qui fonda la Congrgation de Jsus et de Marie en 1643 (les Eudistes) fut le premier, en 1672, rendre un culte liturgique au Sacr-Cur de Jsus aprs avoir rendu un culte liturgique au Saint Cur de Marie en 1648. Le 8 mars 1670, Eudes obtient de lvque de Rennes lautorisation de clbrer la fte du Cur adorable de Notre Seigneur Jsus-Christ.

SC 8 Jean Eudes 1673 Coll. Part.

5

Les visions de Marguerite-Marie Alacoque Marguerite-Marie Alacoque (1647-1690) entra le 25 mai 1671, l'ge de 24 ans, au monastre de la Visitation Sainte-Marie de Paray, et pronona ses vux perptuels en novembre 1672. Elle reut plusieurs rvlations en 1673, 1674 et 1675, au cours desquelles Jsus lui enjoignit de diffuser son message. Avec laide du Pre Claude La Colombire, que Jsus lui avait prsent comme son vrai et parfait ami, Marguerite-Marie sexcuta : Je veux me servir de la France pour rparer les amertumes et les outrages qui me sont prodigus. - Je demande lrection dun difice la gloire de mon divin Cur. - Que limage de mon Sacr-Cur soit dans tous les foyers Le Christ lui a prsent cinq symboles : - LEsprit-Saint, sous la forme de la colombe. - Son Cur, bless. - Son Sang, perlant de ce Cur. - Sa Croix, gnre par ce Cur. - Sa Couronne dpines, encerclant ce Cur

-

Cest le dbut du culte du Sacr-Cur. Marguerite-Marie fut trs prcise et dcrivit en dtail le contenu des rvlations, saidant mme de croquis lorsque ncessaire.

SC 9 - Fac-simil de la miniature peinte sur vlin par Marguerite-Marie Alacoque. Le dessin forme un cercle de 13 cm de diamtre, au centre duquel se trouve le Sacr Cur entour de huit jets de flammes, perc de trois clous et surmont d'une croix ; la plaie du divin Cur laisse chapper des gouttes de sang et d'eau dont le mlange forme, sur le ct gauche, un nuage sanglant. Au milieu de la plaie, est inscrit le mot "Charitas" en lettres d'or. Autour du Cur, une premire couronne de nuds entrelacs, puis une seconde d'pines ; des curs sont enlacs dans ces deux couronnes. L'original de la miniature se trouve de nos jours au monastre de Nevers. Sur l'initiative du Pre Hamon, l'image fut reproduite en 1864 en chromolithographie, moiti de sa grandeur,

6 accompagne du fac-simil de la "petite conscration", par l'diteur M. Bouasse-Lebel Paris. Elle est, avec la premire image conserve Turin, la plus connue aujourd'hui.

SC 12 Les visions de Ste Marguerite

SC 10 Le premier dessin du Sacr-Cur (Coll. Part.)

SC 11 Le second dessin.

SC 13 - Sainte Marguerite-Marie Alacoque contemplant le Sacr-Cur de Jsus. Corrado Giaquinto 1765 Coll. part.

7 La peste Marseille, la vnrable Anne-Madeleine Rmuzat Anne-Madeleine Rmuzat (1696-1730), religieuse au Monastre de la Visitation Sainte-Marie de Marseille, reut le 17 octobre 1713, lors dune vision, la mission de continuer luvre de Paray, et en avertit son vque Mgr de Belsunce. En juin 1716, lvque fit clbrer Marseille la premire messe du Sacr-Cur. Lanne suivante Anne-Madeleine fonda lArchiconfrrie de ladoration perptuelle du Sacr-Cur approuve par le pape Clment XI. Le 25 mai 1720 le navire " Grand Saint-Antoine ", venant de Sidon au Liban apporta la peste dans ses cales. Sur une population de 90 000 habitants, Marseille recensa 40.000 dcs. Anne-Madeleine Rmuzat demanda alors, comme Marguerite-Marie Alacoque lavait prcdemment demand, linstitution de la fte solennelle du Sacr-Cur au lendemain de loctave du Saint-Sacrement. Lvque de Marseille, Mgr de Belsunce, ralisa ce vu, le 20 octobre 1720 la fte du Sacr-Cur fut instaure dans le diocse. Le 2 novembre, le prlat organisa une procession expiatoire et consacra la ville et le diocse au Sacr-Cur. Aussitt, on laffirme, il ny eut plus de morts dus la peste Marseille. Mais la dpravation des murs et les menes jansnistes reprennent et la peste revint en mai 1722. Devant la menace, les diles firent vu ferme, stable et irrvocable, perptuit, aller toutes les annes au jour de la fte du Sacr-Cur de Jsus entendre la sainte messe dans lglise du premier monastre de la Visitation, y communier et assister le soir une procession daction de grces . La peste disparut dfinitivement de Marseille. Anne-Madeleine Rmuzat est considre, la suite de Sainte Marguerite-Marie, comme laptre, la propagandiste du Sacr-Cur. Son procs en batification est toujours en cours.

SC 14 - Anne-Madeleine Rmuzat (coll. part.)

8

SC 15 Sacr-Cur de Jsus. Lithographie dite par L. Turgis et fils, 60 rue des coles, Paris Fin XIX sicle

9 Universalit de la dvotion La dvotion au Sacr-Cur de Jsus se rpandit dans toute lEurope catholique et de l dans les colonies. Les rvlations, dorigine franaise, contriburent cette diffusion. Les Jsuites, en Espagne et ses colonies, furent les zlateurs actifs de la dvotion au Sacr-Cur de Jsus.

SC 16 Gravure qui figure dans le livre Tesoro escondido en el Sacratsimo Corazn de Jess de Jean de Loyola, directeur spirituel de Bernard de Hoyos. Contenu du cartouche : "Corazn Santsimo de Jesucristo mostrado con estas insignias, en visin celestial, a la Ven. Ma. Margarita Alacoque del Orden de la Visitacin de la V. Mara N. Seora". Valladolid 1734. (Coll. part.)

SC 17 Mdaille XVIII - St Louis de Gonzague, Sacr-Cur de Jsus. (C.M. SXVIII-035 / 036)

10

SC 18 Sacr-Cur de Jsus, St Ignace de Loyola et St Louis de Gonzague, vers 1770 - Jos de Pez, Mexico, 1727-1790. (Coll. part.)

Sauvegarde A partir de 1686, une image du Sacr-Cur brode sur une toffe blanche fut diffuse par la Visitation Sainte-Marie la demande de Marguerite-Marie Alacoque. Limage tait entoure de ces mots : Arrte ! le cur de Jsus est l. Cette image, porte cousue sur la chemise, fut parfois appele improprement scapulaire, elle connut son vritable essor lors de la peste de Marseille et prit alors le nom de sauvegarde.

SC 19 - Sauvegarde XIX

11 Le Sacr-Cur emblme de la contre-rvolution royaliste. Le culte du Sacr-Cur avait pntr dans les provinces de lOuest grce aux Eudistes et aux monastres de la Visitation Sainte Marie. Ds le dbut de linsurrection royaliste, le 13 mars 1793, le Sacr-Cur apparut sur les poitrines sous forme de sauvegardes. En 1794, pendant la guerre de Vende, larme des insurgs arbora publiquement limage du Sacr-Cur. La sauvegarde, fut alors, un signe fort dappartenance et de ralliement, mais il ne faut pas sous-estimer lintrt suscit, auprs de ces populations forte culture catholique, par les proprits apotropaques prtes aux sauvegardes. La formule rituelle : Arrte ! le cur de Jsus est l, bien que sadressant aux menes diaboliques, fut aussi interprte comme tant un bouclier aux balles rpublicaines : elle incitait la balle pargner le porteur de la sauvegarde et dfaut lui assurait une bonne mort

SC 20 Insigne des insurgs. (Coll. part.)

SC 21 Jean Cottereau. (Coll. part.)

Sauvegardes et chefs de linsurrection royaliste SC 22 A.P. de la Trmoille (Coll. part.) SC 23 P. Guillemot (Coll. part.) SC 24 H. de La Rochejaquelein (Coll. part.)

12

SC 25 Sacr-Cur de Marie. Lithographie dite par L. Turgis et fils, 60 rue des coles, Paris Fin XIX sicle

13 Le culte du Sacr-Cur de 1800 1870. Le culte de la Vierge Marie fut trs vivace sous la royaut : le Roi et le Royaume lui furent consacrs en 1638 sous Louis XIII, 1650 sous Louis XIV, 1738 sous Louis XV et 1775 sous Louis XVI. La dvotion populaire fut conforte par les apparitions mariales du XIXe sicle. Lassociation Marie et Jsus prche par Eudes prit