hommage cabu

Download Hommage Cabu

Post on 14-Apr-2017

75 views

Category:

Art & Photos

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 26 Versailles Magazine fvrier 2015 Versailles Magazine fvrier 2015 27

    Tmoignage

    Cabu, tendre et indomptableLa Ville de Versailles rend hommage Cabu mort le 7 janvier dernier comme un autre grand dessinateur de presse, Georges Wolinski, et trois de leurs disciples : Charb, Tignous, et Honor. Jean Cabut, personnalit mouvante et gniale, dessinateur hors du commun, caricaturiste incisif et juste, fut lve au Lyce Hoche dans les annes 50, juste avant de dcouvrir Paris et de poursuivre le destin quil stait, trs tt, lui-mme trac.

    Quand il arrive au Lyce Hoche, le jeune Jean Cabut est dj re-connu. N le 13 janvier 1938 Chlons-en-Champagne, il passe son enfance Chlons-sur-Marne o son pre, Marcel Cabut est pro-fesseur lcole Nationale Sup-rieure des Arts et Mtiers. 12 ans dj, il remporte un premier prix dun concours de dessin pour le magazine Curs Vaillants et signe ses illustrations sous le nom de J.K Bu. Il sinstalle Paris en 1954, d-couvre Trenet LOlympia, le jazz, frquente lcole Estienne et croque des modles vivants les week-ends LAcadmie Julian. De ses dbuts, Cabu gardera toujours la fracheur et la curiosit, la soif de ltudiant puis du reporter, le dsir de saisir, lenvie de traduire la vie, de la cho-

    per dans ce quelle a de plus drle, de plus dur, et de plus mouvant.

    Quand vous faites du reportage, vous pouvez tre en empathie. Il confiait en 2011 au journal Le Monde : Ne faire que du dessin de presse serait un peu monotone. Lex-prience montre quil faut se dplacer, car on est toujours rcompens. Il y a toujours un dtail, une gueule des-siner, quon ne dcouvre quen allant voir sur place. Son premier dessin de Parisien parat dans Paris-Match en 1957. Il a 18 ans. Il illustre la vie des collgiens et des collgiennes de lpoque, comme il le fera aus-si en 1964, lanne de son retour Versailles, en tant que reporter pour le magazine Pilote qui accueille le Grand Duduche. Dans le cadre dune srie sur les meilleurs lyces de France, Cabu a d souhaiter inau-gurer la srie par le Lyce Hoche. Et cest ainsi que dans le n222 de Pilote, on retrouve les dessins de Cabu, venu faire son reportage, 11 ans aprs son passage au lyce. Cach derrire son personnage, il voque certains de ses professeurs : Monsieur Hlier, professeur de Mathmatiques, Monsieur Mazin, professeur dHistoire-Gographie Il parle de son 1er Prix de Gymnas-tique, confie quel point les frites du ly-ce sont bonnes et raconte, entre autres, que pour tre un vritable crac Hoche, il ne faut pas avoir le 1er Prix de Philo-sophie, mais plutt le plus de timbres de grandes valeurs raconte Ma-rie-Louise Mercier-Jouve, auteur dun ouvrage sur lhistoire du Ly-ce Hoche*. Le coup de crayon, la tendresse, la lgret de Cabu est l.

    les annes 80 aux missions de Jac-queline Joubert et en particulier de Rcr A2 se souvient de Cabu, de Dorothe et de son fameux nez. Puis il samuse tout autant chez Mi-chel Polac dans Droit de Rponse. En 1992 il participe la renaissance de Charlie Hebdo avec ses copains Ca-vanna, Delfeil de Ton, Sin, Gb, Willem et Wolinski. Ils attirent de nouvelles signatures, dont Charb, Tignous ou Luz. Il perd son fils unique, Mano Solo, en 2010, et continue de plus belle griffonner. En 2007, une exposition hommage a lieu lHtel de Ville de Paris. Sa-lu unanimement comme lun des dessinateurs les plus dous du XXe sicle, il a t reconnu trs vite par ses pairs et par un public nom-breux et de tous ges. Il laisse des milliers de dessins, de carnets de voyages, des dizaines douvrages de caricatures ou de reportages.

    Merci Marie-Louise Mercier Jouve et Florian Audouin (Association des Amis du Muse du Lyce Hoche), Thomas Legrain (Prsident des Anciens lves), Monsieur Loubignac (Prsident des Anciens Enseignants) et Loc Toussaint de Quivrecourt, proviseur du Lyce Hoche.

    *Le Lyce Hoche de Versailles par Marie-Louise Mercier-Jouve. Editions Patrice du Puy.

    Cabu tait salu unanimement comme lun des dessinateurs

    les plus dous du XXe sicle,

    Tmoignage

    Lmotion des VersaillaisPlus dun millier de personnes se sont runies lappel du maire de Versailles le 8 janvier dernier devant lHtel de Ville pour rendre hom-mage au dessinateur Cabu. Le 11 janvier, de nombreux Versaillais se sont joints la marche parisienne et plus de 7000 personnes se sont ras-sembles place du March. Nous gardons le souvenir de son parcours admirable, de son coup de crayon sans gal et de son humour corrosif. Il meurt assassin lge de 77 ans au ct dautres grands noms du dessin de presse. Cette attaque fera 12 morts et mettra toute la patrie en deuil pour ses pertes tragiques et la menace lance lencontre de ses valeurs. crit Amaury Criscuolo, administrateur de lAssociation des Anciens lves de Hoche, dans son hommage au dessinateur.

    Et plus que a. Son esprit, sa person-nalit. Derrire, son air dternel en-fant-adolescent, avec sa coupe de cheveux improbable, son air de ne pas y toucher, se cachaient une vir-tuosit et une matrise impression-nantes, tel point quil lui arrivait de dessiner laveugle , en gar-dant son carnet et son crayon dans sa poche pour ne pas tre repr.

    Gnration Rcr A2Ren Goscinny ne sy trompe pas lorsquil lembauche Pilote. II crit bien des annes plus tard en 1979: Une chevelure hirsute, dtranges pe-tites lunettes montures dacier, un ac-coutrement qui doit plus la fantaisie quaux exigences de la mode, des yeux candides, un sourire de cancre mali-cieux, cest le Grand Duduche et cest aussi Cabu. Le Grand Duduche, puis Le Beauf, il poursuit parall-lement sa carrire de caricaturiste de presse, de dessinateur politique. En 1969, il rejoint Hara-Kiri Hebdo, puis Charlie Hebdo, collabore un nombre impressionnant de jour-naux dont videmment le Canard Enchan partir de 1982. Toute la gnration de quadra, nourrie dans

    Le Grand Duduche apparat dans les pages de Pilote en 1963 et devient rapidement une des vedettes du journal. Ltudiant lunaire, amoureux transi de la fille du proviseur, dj colo, est en lutte permanente contre les professeurs, Belphgor le pion, la police, les parents.

    Fin 1963, Cabu, ancien lve, revient au lyce Hoche avec une quipe du journal Pilote, loccasion de louverture du nouveau btiment scientifique et du gymnase. Il laisse du lyce de sa jeunesse des images pleines dhumour : gauche sortie dun professeur, droite sortie dun prof trs populaire .

    Des yeux candides, un

    sourire de cancre malicieux, cest le Grand Duduche

    et cest aussi Cabu.

    D

    R

    D

    R

    D

    R

    D

    R