hommage à nos enseignants

Download Hommage à nos enseignants

Post on 13-Apr-2017

13 views

Category:

Social Media

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1

    Ce tmoignage, charg dmotion, fait suite un contact tout fait fortuit

    avec lun de ceux qui fut, voila plus dun demi-sicle, lun de mes moniteurs

    datelier lEMPT.

    En me remmorant lpisode inoubliable rapport page suivante, intervenu

    aprs le dcs de mon pre (39 ans), je pensais depuis longtemps quil tait de

    mon devoir de prendre contact avec les descendants de Borie (Marcel) pour leur

    signifier tout le bien que je pensais de leur pre ou grand-pre (???).Tous ceux

    qui me connaissent savent en effet que lon ne peut menlever des qualits de

    cur que jexploite chaque fois que les circonstances sy prtent.

    En consultant les pages blanches , jai trouv 20 Borie sur Tulle. Jai

    alors entrepris un parcours du combattant pour apprendre finalement quaucun

    dentre eux nappartenait la famille, quil avait un fils et un neveu ayant habit

    Tulle mais tous deux dcds et quil ne restait plus quune fille. Le dernier de

    mes contacts ma aiguill, je ne sais plus par quel hasard, sur Ren Leyris, qui

    fut lui aussi moniteur datelier. Lors de mon premier appel tlphonique auquel

    il ne sattendait videmment pas du tout, jai t reu bras ouverts et jai

    ressenti que cet homme, faisant aujourd'hui partie des deux enseignants

    "rescaps" sur Tulle, avait beaucoup de nostalgie pour cette poque et surtout

    tait trs attach ses anciens lves. l'vocation de certains noms, j'ai pu

    noter qu'il avait une mmoire intacte, poustouflante

    Ren Leyris ma spontanment demand dtre son porte-parole pour adresser

    toute son amiti mes camarades. Nous avons discut pendant une bonne heure,

    changeant nombre de souvenirs alors que jtais incapable de me rappeler

    quelle discipline il enseignait, lui-mme ne stant pas tendu sur la question

    lors de ce premier change.

    Jai contact quelques-uns de mes condisciples en leur joignant la photo du

    groupe des moniteurs datelier que tout le monde possde. Ren Leyris nest pas

    sur ce document, que je lui ai fait passer, car il tait en convalescence

    lpoque. J'ai appris par la mme occasion que le moniteur d'ajustage

    (surnomm La Baleine ) qui fit preuve d'autant d'indulgence mon gard,

    compte tenu de mes pitres rsultats dans cette discipline en dpit de mon

    obstination et de ma bonne volont s'appelait Audrerie; Ren Leyris na pas

    connaissance du surnom qui lui fut personnellement attribu, si tant est quil y

    en et un Ren a pass les 80 berges mais a bien la tte sur les paules ; il se

    rappelle du nom de beaucoup lves, ma nommment cit les sous-officiers qui

    faisaient partie des moins frquentables mais dont nous avons d quand

    mme subir les caprices ou brimadesAvec des propos ressemblant ceux de

    Rabino (pseudo de notre professeur de physique en classe de premire,

    sursitaire appel du contingent), et bien que tous deux ntaient pas du mme

    monde, il ma dit avoir toujours t attach ses lves, trs fier de leur

    parcours Il sest engag trouver les coordonnes de Chantal, la fille de

    Marcel Borie, habitant prs de Brive, promesse qui a t tenue. Cette dernire,

  • 2

    que jai contacte a t particulirement mue par mon attention son gard

    et celui de ses descendants. Jai offert lun et lautre mon livre

    pour immortaliser mes propos sur le srieux et les comptences de nos

    enseignants dans leur ensemble et mon tmoignage relatif Marcel Borie. Tous

    deux ont t videmment trs touchs par cette attention. En fin de lune de mes

    discussions avec Ren, celui-ci ma adress ces quelques mots que je navais

    entendu jusquici que de la bouche de ma mre, et Dieu sait sil y a longtemps,

    au revoir et prends soin de toi mon petit .

    Aujourdhui, le contact est maintenu et je contacte priodiquement Ren, avec

    un plaisir partag.

    Michel Cartier

    Extrait de mes crits*

    De retour lcole, tous les camarades firent preuve dun lan de sympathie

    mon gard. Le commandant de la caserne me convoqua dans son bureau pour

    massurer de sa compassion. Un moniteur datelier, Monsieur Borie, qui devait

    avoir peu prs le mme ge que mon pre fut particulirement boulevers par

    lvnement et je sentis quil tait compltement dsarm, ne sachant que faire

    pour mtre agrable. Il me remit en cachette un billet et les rsultats de mon

    travail furent soudain survalus, avec des notations que je navais jamais

    connues jusquiciJeus connaissance dune triste nouvelle quelques annes

    plus tard, le destin voulant que ce brave homme dcde lui aussi

    prmaturment. Lorsque notre promotion se runit Tulle en 1999, je ne

    manquai pas de faire un dtour pour aller la rencontre de sa veuve. Je lui

    relatai cette anecdote pour lui faire part de toute la reconnaissance que javais

    garde envers son mari, non pas pour le billet, mais parce que ctait un homme

    exceptionnel qui marqua jamais le triste pisode travers cette anne-l et

    plus gnralement mon parcours lcole.

    * https://www.abatos.fr/16-destins-tragiques-ou-insolites-9782365980357.html

    (Pour information, un tiers de cet ouvrage est consacr mon tmoignage sur le

    sjour lcole, avec, en prambule, lhistorique des coles militaires, un

    argumentaire sur le statut souvent dcri dEnfant de Troupe...)

    /

    https://www.abatos.fr/16-destins-tragiques-ou-insolites-9782365980357.html

  • 3

    Message de Ren Leyris mon intention

    Ateliers de machines-outils- Caserne Marbot-Classes de 2me

    TM

  • 4