histoire du christianisme (1)

Download Histoire Du Christianisme (1)

Post on 15-Feb-2018

217 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 7/23/2019 Histoire Du Christianisme (1)

    1/42

    Cours gnralHistoire Ancienne

    LHistoire du ChristianismeI

    Examen : Eusbe de Csare, Histoire du christianisme (Constantin la Conqute arabe)

    Le Judasme antique : premiers tmoignages paens et juifs

    La figure de Jsus : les premires communauts chrtiennes

    Eusbe : dbut du 4me

    sicle aprs.

    REMARQUE : documents sources primaires sur Claro lire (possible lexamen).

    Christianisme = manation du judasme ; on parle de vrai judasme. Cest une forme de judasme, qui

    se devra de trouver sa lgitimit par rapport dautres formes de judasme contemporaines.

    Lorsque le christianisme apparat, le judasme a dj une longue histoire (que lon connat au travers

    de nombreuses sources).

    A lpoque du Christ, lAncien Testament nest pas encore arrt. Le corpus nest pas encore tout

    fait dfinit (pas le cas pour le Nouveau Testament) ; lors de la fixation des Testaments, seront

    rejetes toutes considrations ne rentrant pas dans le canon.

    Judasme lpoque hellnistique: mort dAlexandre jusqu larrive des Romains en Orient

    (annexion de lEgypte 30 av., de la Jude, 6 av.).

    Cette priode passe par labsorption du judasme par les populations grecques et romaines.Lespopulations palestiniennes auront des difficults sintgrer face ce phnomne.

    Priode aussi marque par le renforcement du pouvoir des prtres Jrusalem. Temple Jrusalem,

    consolidation autour de ce temple. Apparition du respect dune loi religieuse.

    Les Romains poussent vers lOrient, arrivent en Egypte eten Palestine (Syrie colonise au 2me

    sicle).

    A partir de lpoque dAuguste, tout le pourtour mditerranen est contrl par les Romains.

    Les Romains viennent dabords en tant que marchands, font du commerce, des contrats. Ils sont

    vecteurs de la culture romaine tous les plans, et ont tendance tre sollicits par les dirigeants des

    royaumes hellnistiques. Des alliances, des fdrations se forment ; instauration de protection

    romaine. Les Seleucides seront prsents jusquau 2me

    aprs, les rois qui suivent volueront sous lamainmise romaine. Les Romains seront garants de lapax romana(poque dAuguste, instigateur de

    cette volont), qui garantit la scurit des commerces, notamment avec lOrient.

    Pompe fait une campagne militaire en Palestine, et dporte une partie de la population Rome, ce

    qui a transfr des communauts juives en Occident romain (63 av.).

    Exacerbe lintrusion romaine dans les affaires palestiniennes, mne lannexion de la Jude.A partir

    de l, ils sont le pouvoir en place en Jude ; sans toutefois interfrer avec les pouvoirs en place trop

    grande chelle ; but : percevoir des impts.

    La Pax Romana prend de fait politiquement possession des rgions dans lesquelles se dfinit le

    christianisme.

  • 7/23/2019 Histoire Du Christianisme (1)

    2/42

    Jsus : n en Galile ? (rgion qui ne fait pas partie de la Jude, annexe plus tard), probablement

    avant lannexion de la Jude. Mais la rgion aurait dj subi linfluence romaine, notamment

    travers la Jude, ce qui expliquerait le recensement des parents de Jsus.

    Durant la priode hellnistique, des villes se dveloppent :

    -

    Jrusalem : l se dfinit le Judasme ; des groupes diffrents sont en prsence et ils crent des

    frictions

    o Sadducens : caste de prtres responsable du temple et de lapplication de la loi

    (aristocratie de Jrusalem) ; tente de donner le ton dans un monde changeant.

    o Pharisiens : rudits, qui sintressent linterprtation des critures (Ancien Testament) ;

    viennent parfois corriger les interprtations des Saducens. Cette caste montera vers le

    pouvoir, conflits avec les Sadducens.

    o Essniens : populations juives, vie modeste, prnent laustrit.

    Ces trois populations sont les principales prsentes sur le territoire palestinien.

    -

    Alexandrie : on sait que les juifs sont en Egypte depuis longtemps (en haute Egypte ds le 5me,moyenne Egypte trace galement). Grande concentration Alexandrie (un deux quartiers sur

    cinq). Prsence massive pas tellement bien vue par les Grecs ; tensions.

    A partir du premier sicle aprs, aprs lannexion de la Jude: polarisation de la socit entre les peu

    nombreux (riches) et les trs nombreux (pauvres). Tensions au sein de la population, rejet de cette

    mainmise romaine. Les Romains prennent parfois des initiatives inacceptables en Palestine

    (transgressent la loi hbraque : par exemple, reprsentation de lEmpereur dans des lieux sacrs).

    -

    Zlotes : extrmistes anti-romains. Considrent que leur prsence est incompatible avec la loi ; ils

    doivent tre carts, mme avec des moyens militaires.

    Les Sicarii se baladent dans les rues et tuent (arms dune pe).

    La population est instable, tant au niveau social que politique, et les Romains en sont tmoins. Ils ne

    connaissent que peu les institutions judaques, mais ont pour volont de faire respecter lordre.Pour

    cela, ils ont videmment lappui des lgions: rpressions sanglantes, exacerbe les mouvements anti-

    romains.

    Dans les annes 60, soulvement. En 66 et jusquen 70, rpression romaine importante (mort de

    Nron, instabilit romaine, Vespasien et son fils Titus veulent faire preuve de leur utilit, ils en sont

    lorigine). En 70, le temple est dtruit: lment grandement perturbateur pour le judasme antique,

    et cela, aprs la mort du Christ.

    Plus de temple, les Saducens disparaissent. Les Pharisiens prennent leur place et sorganisent

    autour de la synagogue : une institution mobile, du fait quelle na jamais eu la volont de remplacer

    le temple. Le judasme nest de fait plus attach directement la terre palestinienne: constitution de

    diasporas possible.

    A partir du 2me

    , judasme et christianisme sont de plus en plus en opposition. Les chrtiens se

    dfendent contre les paens et les juifs : occasion de mentionner les populations juives implantes.

    Cyrnaque, nord de la Lybie : nouveau soulvement juif contre les Romains de 115-117, puis 132-

    135.

    Vers 130, nouvelle icne de la Palestine, tente de relever le judasme. Mne ltablissementen 135

    de la colonia Aelia Capitolina, colonie romaine sur le territoire de Jrusalem. Le judasme na plusaccs au lieu du temple, il volue alors dans le cadre des diasporas.

  • 7/23/2019 Histoire Du Christianisme (1)

    3/42

    Sciences de lAntiquit: importance de lespace.

    Rappel : Jude, et notamment Jrusalem, langue principale = aramen.

    Pline le Jeune :

    111-112, Pline le Jeune, Epist.10.96-97 : premier tmoignage sur les chrtiens dans le monde

    paen grco-romain. Lettre lempereur Trajan ;

    Pline le Jeun : carrire, Legatus Augusti. Dabords consul en 100 aprs, puis Legatus Augustide la

    province de Bithynie/Pont en 111 aprs, lEst du Bosphore (cte sud de la Mer Noire).

    Gouverneur de Province un peu perdu ; Pline est un littraire avant tout. Il contactera travers ses

    epistolaelempereur de nombreuses reprises sur un certain nombre de questions pratiques.

    Lettre 10.96-97 : voque le problme de la considration des populations chrtiennes.

    Il ne sait pas sil doit punir lappartenance la communaut chrtienne ou les crimes dansle cadre de

    cette appartenance.Il fait tat de lenvoi Rome de chrtiens citoyens romains ; ces cas sont en effet plus dlicats

    (laptre Paulinvoquera sa citoyennet romaine).

    Les delationestant frquentes concernant la chrtient, Pline se doit de rpondre ces accusations

    dune manire ou dune autre.Il voque notamment des anciens chrtiens dnoncs, qui auraient

    reconnu avoir fait partie de la communaut chrtienne mais y avoir renonc et reconnu lEmpereur.

    Remarque : la participation au culte de lEmpereur est une dmarche civique plus que religieuse; cas

    de figure totalement absent dans la religion chrtienne cette poque ; un bon citoyen (romain ou

    non) se doit de prendre part aux sacrifices faits lempereur.

    Socit bipolaire : on est ou on nestpas chrtien.

    Culte chrtien selon Pline (rapport par des chrtiens) : culte, chant dhymne et prire appelant la

    vertu, repas commun et innocent.

    Cultes de Bacchus amneront linterdiction des regroupements sauf avec autorisation du snat ;

    galement pour les chrtiens du coup.

    A Nicomdie, ville ravage par les flammes, volont de former un groupe de pompiers ; Pline

    demande lempereur, qui refuse.

    Nicomdie : communaut suffisamment importante pour crer des tensions au niveau social.

    Phnomne de comptition entre diffrents cultes : chrtiens (et dautres) et traditionnels.

    Note : des artisans qui produisaient des statues dArtmis se rvolteront contre lampleur que prendle phnomne de conversion au christianisme (moins de clients).

    Rponse de Trajan : construit la base lgale des relations entre autorits romaines

    dcentralises en place et communauts chrtiennes.

    Note : rescrit, rponse rdige sur le mme document.

    Trajan rpond quil nest pas concevable de constituer une loi gnrale. Les chrtiens avrs doivent

    tre chtis, mais pas recherchs (raction en cas de dnonciation, mais pas perscution active),

    ceux qui reconnaissent les dieux pardonns et les delationessignes ou juges pernicieuses et non-

    considres.

  • 7/23/2019 Histoire Du Christianisme (1)

    4/42

    Tmoignage de Pline le Jeune extrmement intressant : tmoin oculaire. Bien entendu, ses

    propos sont mesurs en fonction de ce quil veut reprsenter lempereur.Il sagit certes dun

    rapport officiel, mais on ne peut mettre de ct le fait quil choisit ses propos.

  • 7/23/2019 Histoire Du Christianisme (1)

    5/42

    Tacite,Annales :

    Seconde source paenne