henry corbin- herméneutique spirituelle comparée - swedenborg - gnose ismaélienne

Download Henry CORBIN- Herméneutique spirituelle  comparée - Swedenborg - Gnose Ismaélienne

Post on 07-Jul-2015

406 views

Category:

Documents

7 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Etude sur Swedenborg et la gnose ismaélienne parue dans "Face de Dieu, face de l'homme"

TRANSCRIPT

  • 5/9/2018 Henry CORBIN- Hermneutique spirituelle compare - Swedenborg - Gnose Ismalienne

    1/59

    Herrncneu tique spirituelle comparee(1. Swedenborg-

    II. Gnose isrnaelienne)

    Du projet d' u ne b erm ene uiiq ue spiritu elle C01JZpClreeIl y a un terme en arabe, le mot bikdyat, dont I'ambiguiteapparenre connote a la fois le sens de recir, relation, bistoire et

  • 5/9/2018 Henry CORBIN- Hermneutique spirituelle compare - Swedenborg - Gnose Ismalienne

    2/59

    60 PAC'S; DE ntztr, F AG l: D R L 'H OM M E H~RM~.Nr:UTlQLl12 SPIRITUELLE .oMI~ARE'" 61unc reperi tion, LIne bistoire, cer tes, mais l ine his tuire qui est essen-riellernenr image ou syrnbole. Et c'esr certe qualire symboliquede i'hisroire qui imprirne cornrne relle, LItle r ou rn ur e i ns ol ir e ala rrame banale ties evenemems exrerieurs ; ces derniers ressor-rissenr desorrnais Uun exigence superieure, de merne que, dans

    J 'exernple pIeci te, la &ik.iy t1t suspendair la loi grammaricale cou-ranre. Des lors, l'on ne peur rnanquer tie s'interreger sur le~< sens de rette histoire. et en. genentl sur le sens de mutehiscoire ~) pour une culrure traditioonelle, nommemenr, pour cequi nons occupe lei) dans le cas de Ia gnose islarnique. e sens,ce ne peur etre que la v{ric spirituelle (Ia ~aqtqal) de cercehiscoire, et certe verite spirituelle ne peur erre enrrevue que si1'on se place dans LIne per pecrive route di(feren te de celle quiest farniliere a notre myrhologie mcderne du {(sens de I'his-mire. fit c'esc pourquoi ce terrne de /;I iki iydi me semble inrro-duire au rn ie nx une cerraine maniere denvissger Ie [heme quionus est propose ceree annee, a savoir if Ie drarne hurnain dansle manuc des idees , Parce qu'il refen~ tome l'hisroire 11 un autreuruvcrs, cc cerrne nous conduit en e:ffe~ a elargi r d'emblee lareference proposee, en disan c : ~< dans Ie M( nde spirituel ", c'esr-a -d ir /: ' d an s I t' m an tle a la fois reel et in visib le, qu i n'esr pa s unr n om l c l 'a b st ru c ri on s et de lois generales, rechnocrariques, rnaisLIn rnonde spirirue! concret, qui est le lieu des evenemenrsdans le Clel ,Nous avons l'h'Lbituc.il', dermis _ j L l t : Hc~el a insraure la phe-

    nomenologie de lu cnnsc icnce hlsrorique, de mettre ell conrrasreNature er Hisroire, celle -ci, ['Hisroire, consriruant en propre lemonde de l'hornnre. Or, pour le type de vision du rnonde quenous avons ii cnvisager iri. e t qui groupe com ce qui sapparentede pres ou de loin au neoplaronisme, l'opposire de La N~tllren'est nullernent I 'Hisroire, lour la raison que I'Hisroire, toutcomrne ill Nature, rentre, elle aussi, dans la p b Y J i J : tile est Laproie de I~ succession irreversible du temps chronologique, dutemps homogene rnesuranc Ies revolutions de astres ~ ses

  • 5/9/2018 Henry CORBIN- Hermneutique spirituelle compare - Swedenborg - Gnose Ismalienne

    3/59

    62 ~A CE D E ntsu. RAC .E DE t 'HOM . 1\ .! E HMM ENElItrQtl Ii: 5J'1 u ITUEU.I:: COMP.AR t'\Earrenrif a ce quil y a de commun dans [a rnaniere done lesSpiriruels, mystiques ou theosophes mystiques, ont lu au lisenrla Bible en chretieare er le Qonln en Islam, Je ne vise nullemenrici La uo p celebre rheorie mdievale des qUlure sens de l 'Ecrimre(Iirreral, moral,allegocique, anagogique) ; cerre theorie, par rap-port a ce qui HOltS preoccupe lei. est aussi i,noperantt! qu'inoj-fcnsive', Le mode de lecture et de comprehension que [e visepresuppose.nu sens rigoureux du rnor, nne the(!Juphia, c'esr-a-direla penemttion (mentale ou visiennaire) de route une hierarchicdunivers spiriruels que l'on he dec-ouvre pas a coups de syllo-gi$mCfi, parce qu'ils ne se devoilent qu'a un certain mode dcccnnaissance, une b AU I ' I J g n l J o I i ! , conjoignanr Ie s a vo i r s p ec u la r if dedonnees rradicionncllcscr l'experience inrerieure la plus person-nelle, car, en I'absence de cetre dern iere, ne se transmertraienrque des schernas techniques, VOllC~S a un declin rapide. Aussiarrive-r-i] que leaverite du sens cache eclate de temps a autrecornrne une revelation nouvelle sous le souffle de l 'Esprit .; lher-rneneucique est renouvelee ; di e accompagne la recurrence ci'uncertain nornbre d'archerypes, qui nous atresrenr en quelque sortel'cbjecrivite df''\; mondes spiriruels sur lesquels Sf' fonde certeherrneneu tique.

    Dt,UX sornrners seulernenr peuvent erre consideres au coors. dece[ enrrerien, Au XVIlI' siecle, en ch feti ~n:tt, It' grail d rheosophevislonna ifl'su.ed

  • 5/9/2018 Henry CORBIN- Hermneutique spirituelle compare - Swedenborg - Gnose Ismalienne

    4/59

    ( - ) 1 1 FACE DE OlE!T, FACIl DE l'lIOl;[ME HERM~NL;r.iTlQtlE SPIRITUEUE COMP,\ 1 u " , I >choses exrerieures Malgre 11'1ornplexire des c ho se s e t l'in ac he -vernenr des travaux prealables, peut-Ptre un premier resulratest-il a esperer , s i nous ilOUS limitons a com parer Ie sens percu,de par[ er d'aurre, dans les venements qui continuent d'erre lesprernices de l 'hisroire spir ituelle de l 'homme. Q U E signifie Iepersonnage d'Adam ? Que signifle La sonic du paradis ? Quesignifie It drame vecu par Noe? Que represeruertr lArche er leDeluge? 1 1 est frappant que tie part er daurre s'annonce non pasI'hisroire d ' uri passe d05- er depasse, rnais un e significationactuelle, er que les significations issues de part E[ d'aurre soienrconvergenres,

    NOU5 avons a ptcceder nous-rnerrres phenornenologiquernenc,c'e sr-a -di re herrneneutiquernenr : ce sonr des modes d'etre ( 7 1 1 O d ieJJcmli) qui s'exprirnenr dans les modes de comprendre ( m , o t l iilltelLigendl), et par la est a decouvrir ce quil peut y a-voir decornmun dans la demarche de la pensee er dans la structure desunivers arrein ts de pare- N d'autre, dans la serie d e s e v en e rn e nr s,dans les posrulars explicices, Aveurure peut-etre que cerrerech erch e, rn ais o u L a r en te r sinon a Em/1f}J-? Iille neeessirE'tl\ulI res recours que ceux qui suffisent aux discussions philolo-gil]U0~, d'umres rnoyens qu'une rrauspos ir ion des methodes audes resultats de la critique historique a une critique du Qmanqui . dunslc rneil leur des cas, nabourirair qu'a un Qorfln n'ayanrjlclnwi!\ (~reIII par aucun croyant. NOllS partons d'un fait .rph";tuet,d'un ph~n{)Il'('Ill' < I l l ((11II/m1flclrl1: comment certaines donneescornmuncs it lu Blhle cr au Qqran onr-elles e r e lues et comprisespar des Spirirucb qui nvuicnr /Ili dans ces Livres, er comment uncertain rype dt' (,;oll1pr{-llt'T1Siol' rornrnune Sf' revele-t-il dans lafac ;on de percevoi r Ie sc-ns (;tch(- d(,s evel1(:'mcms er les un iversque ce sens presupposl' ? II s':I,~jr ain~l cl'une etude comparativequ.i est par essence lII]L' Iwnnfrll"lIti'llIl' du " phenomene du Livresame ,

    L L 'hf1rmineutiq1.teJpiritueLle chez Suedenborg.

    l. LA nn1011IE D~S CORRESP01\1J)ANCES

    L'herrneneurique swedenborgienne ' est cornmandee par unedoc tri ne generate des correspondaaces, e lie-me-me sol idaire d'unegnoseologie siruant au plus ham degre de la connaissance tineperception spi rt me lle irnmed ta te, a laqucll e nous pouvons rap-porter notre terme de hi{l 'f)gnose, Cette connaissanre hit le privi-lege d'une hurnanire tres ancienne, humanit iniriale dnnr lanotion esrcapitale dans l'eeuvre de Swedenborg, La condition deces tres anciens peuples emit encore celle d'une humanire celeste,ce qui veur dire qUE, en conternplaut reus les objets possiblesdans le rnonde er it Ia surface de LaTerre, its les voyaient, certes,mats ils pensaienr, par eux, les chases celestes er divines quecesobjers representaienr au signifiaienr pour eux, leur perceptionvisuelle (oprique) n'etait qu'un moyen, Il en allait de celle-cicornrne il en va pour nous-mernes de notre audition, lorsquenous ecoutons un orareur ; nous enrendons les roms, cer tes, marsen Nit ce ne sent pas les mots que nous enrendons, ce sonr leurssignifications. Le deell n cornrnenra clans la posceri re de ces

    5. Pour ln hih lingraphit swedenborgienne ricl:r-l[e, ci rons ici les impor-tanrs ouvrages J 'Ernsl Benz. EIIl

  • 5/9/2018 Henry CORBIN- Hermneutique spirituelle compare - Swedenborg - Gnose Ismalienne

    5/59

    66 FA CE D E Dt:EU, FACE DE L'H0111i\fE

    hornrnes celestes, Iorsque I 'objet de la perception sensible devinela chose principale, au lieu (l'ene l'iJulrIJlmn.l. Alors que poureux, les objets de la connaissance sensible avaienr un caracterequi les conformaj,c er les subordonnait Ii. leur " h o l 1 1 m 1 O ' lnre-rieur , si bien qu'en dehors de cda .ils n'avaienr pas d'.imen'!tpour les chases sensibles, en revanche leurs descendants, en met-rant ces dernieres avant celles de l 'homrne imerieut, separerenrles unes des aurrcs, Dans ce ca s en e t T e t . on Sf' met a raisonnersur les (hoses spirituclles de la rnerne rnaniere quI ':' sur les chasessensibles, er c'esr ainsi que l'on devient sp iriruellemenr aveugle'',Cels, Swedenborg lc r e p e u : o t : . L a maintes reprises au rours de

    son ceuvre immense, parce que ja meme esc la raison pourlaquelle S 1 pel! de personnes savent; re que SOOt des

  • 5/9/2018 Henry CORBIN- Hermneutique spirituelle compare - Swedenborg - Gnose Ismalienne

    6/59

    (I./-l FAC~ DE nnw, !lACE DE L'HQMMl:pure faveur divine, C'esr ainsi gu'i I sur, d'experience directe, quedans les trois regoes du rnonde narurel il n'y a pa.~ la plus per irechose qui ne represenre quelque chose dans, le moude spirituel,er qu i n'air pas dans ce rnonde spirituel quelque chose a quoielle correspond. Tel est Ie secret rnis en eeuvre rout au long deses commenta ires del a Biblc, er re IIe est la clef de ces A rca rtllqui s'ouvrent le plus souvent sur un horizon imprevui2 D'aurantplus irnprevu que, rant qu'il vir dans le corps, I'homrne n'esccapable de senrir er de percevoir que treS pf'Ude rout cela ; !lOUSfaisons peser sur les chases celesres er spiricuelles nne narurali-sarion fatale qui les thigrade en choses nacurelles, h

Recommended

View more >