guadeloupe et martinique

Click here to load reader

Post on 04-Jan-2017

227 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Ministre de l'Industrie,des Postes et Tlcommunicationset du Commerce extrieur

    Consquences du passage des cyclonesIris, Luis et Marylin aux Antilles franaises

    (Guadeloupe et Martinique)

    Rapport de mission

    dcembre 1995Rapport du BRGM R 38 790

    BRGMLTNTWUft AU tnVKI M L TflM

    tude ralise dans le cadre desactions de Service public du BRGM

    95 - H - 009

    BRGM ANTILLESVilla d'Huy - Morne Noire Dame 97139 ABYMES CEDEX

    Tl.: (590) 62 75 40 - Fax : (590) 91 51 66

    BRGMSERVICE GEOLOGIQUE NATIONAL

    Dpartement utilisation et protection de l'espace gologiqueGroupe Risques naturels et Goprospective

    BP 167 - 13276 MARSEILLE CEDEX 09 - FRANCETl.: (33)91 17 74 74-Fax : (33) 91 17 74 75

  • Mots cls : Mouvement-de-terrain, inondation, houle-cyclonique, Guadeloupe, Martinique.

    En bibliographie, ce rapport sera cit de la faon suivante :

    Consquences du passage des cyclones Iris, Luis et Mar>iin aux Antilles franaises (Guadeloupe et Martinique) (1995). Rapport BRGM R 38 790, 14 p..'82 ill.

    BRGM, 1995, ce rapport ne peut tre reproduit en totalit ou en partie sans l'autorisation expresse du BRGM.

  • Consquences du passage des cyclones Ins, Luis et Marylin aux Antilles franaises

    RESUME

    Aprs le passage de la tempte tropicale IRIS en Martinique et de l'ouragan LUIS en Guadeloupe, le BRGM a souhait faire un premier inventaire des dgts provoqus par les phnomnes d'inondations, de mare de tempte et houles cycloniques, et de mouvements de terrain. L'objectif de cet inventaire est de confronter les observations avec les diffrentes cartes d'ala dj ralises aux Antilles. Pour la Guadeloupe, il s'agit principalement des atlas communaux des risques naturels. Des cartes d'ala mouvements de terrain ont galement t ralises sur l'ensemble des Antilles franaises dans le cadre des conventions de recherche avec les rgions. Enfin, en Martinique, une valuation de l'ala mouvements de terrain est en cours de ralisation pour le "FER" de Fort de France, Lamentin et Schoelcher.

    Il s'agit donc de critiquer les cartes dj ralises, d'amliorer les mthodes d'valuation et, ventuellement, de prciser des recommandations en matire de prvention.

    La mission a t effectue par O; SEDAN et J.M. MOMPELAT (BRGM/Antilles) du 9 au 19 septembre 1995. Le passage de l'ouragan MARILYN en Guadeloupe, le jeudi 14, a conduit une prolongation de la mission pour en observer les consquences.

    Cette mission s'est rvle trs riche en enseignements, puisqu'elle a conduit :

    proposer une amlioration de la cartographie des alas mare de tempte et houle cyclonique ;

    valider les mthodes de zonage de l'ala inondation ;

    modifier l'approche des phnomnes de mouvements de terrain.

    Ce travail a t effectu dans le cadre de la fiche de service public 95H009 du BRGM "Coopration internationale et retour d'exprience en matire de risques naturels", finance par le Ministre de l'Industrie.

    Rapport BRGM R 38 790

  • Consquences du passage des cyclones Ins, Luis et Marylin aux Antilles franaises

    TABLE DES MATIERES

    RESUME

    1. OBJECTIF ET DEROULEMENT DE LA MISSION 1

    2. MOUVEMENTS DE TERRAIN 3

    2.L Observations 3

    2.2. Commentaire des photographies 5

    2.2.1. Glissements coules sur forte pente 5 2.2.2. Dgts aux constructions 5 2.2.3. Dgts aux infrastructures 6

    3. INONDATIONS 7

    3.L Observations 7

    3.2. Commentaire des photographies 8

    4. MAREE DE TEMPETE ET HOULE CYCLONIQUE 9

    4.L Observations 9

    4.2. Commentaire des photographies 10

    4.2.1. Erosion ctire 10 4.2.2. Dgts aux infrastructures 11 4.2.3. Dgts aux constructions 11

    5. CONCLUSIONS 13

    REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 14

    LISTE DES ANNEXES

    Annexe 1 : Mouvements de terrain : photographies 1 31

    Annexe 2 : Inondations : photographies 32 46

    Annexe 3 : Houle cyclonique : photographies 47 82

    Rapport BRGM R 38 790

  • Consquences du passage des cyclones Ms, Luis et Marylin aux Antilles franaises

    1. OBJECTIF ET DEROULEMENT DE LA MISSION

    Aprs le passage de la tempte tropicale IRIS en Martinique et de l'ouragan LUIS en Guadeloupe, le BRGM a souhait faire un premier inventaire des dgts provoqus par les phnomnes d'inondations, de mare de tempte et houles cycloniques, et de mouvements de terrain. L'objectif de cet inventaire est de confronter les observations avec les diffrentes cartes d'ala dj ralises aux Antilles. Pour la Guadeloupe, il s'agit principalement des atlas communaux des risques naturels. Des cartes d'ala mouvements de terrain ont galement t ralises sur l'ensemble des Antilles franaises dans le cadre des conventions de recherche avec les rgions. Enfin, en Martinique, une valuation de l'ala mouvements de terrain est en cours de ralisation pour le 'PER' de Fort de France, Lamentin et Schoelcher.

    Il s'agit donc de critiquer les cartes dj ralises, d'amliorer les mthodes d'valuation, et, ventuellement, de prciser des recommandations en matire de prvention.

    La mission a t effectue par O. SEDAN et J.M. MOMPELAT (BRGM/Antilles) du 9 au 19 septembre 1995. Le passage de l'ouragan MARILYN en Guadeloupe, le jeudi 14, a conduit une prolongation de la mission pour en observer les consquences. La mission s'est droule comme suit :

    du dimanche 10 au mardi 12 : consquences de l'ouragan LUIS en Guadeloupe "continentale" ;

    le mercredi 13 : consquences de l'ouragan LUIS Saint Martin ;

    le jeudi 14 : passage de l'ouragan MARILYN en Guadeloupe ;

    du vendredi 15 au dimanche 17 : consquences de l'ouragan MARILYN en Basse Terre ;

    du lundi 18 au mardi 19 : consquences de la tempte tropicale IRIS en Martinique.

    IRIS a t une tempte tropicale qui a atteint les ctes de la Martinique le vendredi 26 aot. Ds le 25, l'alerte n 1 a t dclenche. La vitesse de dplacement du cyclone s'est fortement ralentie au moment du passage sur le sud de l'le. Contrairement des ouragans de classes suprieures, les parties les plus actives se sont dplaces l'intrieur de la masse active, certains foyers s'attnuant, d'autres surgissant ailleurs. IRIS se caractrise essentiellement par de trs fortes prcipitations dans le Sud de la Martinique. Elle est responsable de trois morts (dont deux provoques par un glissement de terrain), de nombreux mouvements de terrain dans la chane Vauclin-Piteau, d'inondations et d'une destruction partielle de la bananeraie.

    Rapport BRGM R 38 790

  • Consquens du passage des cyclones Ins, Luis et Marylin aux Antilles franaises

    LUIS est un ouragan de classe 4 (vent maximal compris entre 210 et 249 km/h) qui, aprs avoir abord l'arc antillais entre Antigua et Barbuda, a atteint les les de Saint Martin et Saint Bartlmy le 5 septembre (alerte n" 2 10 heures du matin). Dans les les du Nord, les dgts sont considrables. De nombreuses constructions ont t endommages, et l'importante flotte de plaisance est en majeure partie dtruite. On dplore neuf victimes. En Guadeloupe, la banane est dtruite 100%, les cannes du Nord de Basse-Terre ont t srieusement frappes, la cte sous le vent a souffert de la houle d'Ouest qui a suivi le passage du cyclone.

    MARILYN est un ouragan de classe 1 (vent compris entre 119 et 153 km/h) qui a eu un parcours relativement imprvisible. Attendu au Sud de l'arc (Barbade), il est remont pour passer le jeudi 14 au matin l'Est de la Martinique. Progressant grande vitesse, il a long la cte au vent de la Dominique, pour s'engouffrer le soir dans le canal des Saintes. Son passage a t rapide (alerte n 1 en Guadeloupe 13 heures, alerte n 2 18 heures, alerte n 2 renforce 19 heures 30, alerte n 3 5 heures du matin le vendredi). Si les dgts ont t peu importants en Martinique, les trs fortes prcipitations en Basse-Terre (environ 400 mm) ont provoqu des crues torrentielles destructrices et de nombreux glissements de terrain.

    Nous tenons remercier la prfecture de la rgion Guadeloupe et la scurit civile qui nous ont permis d'emprunter un Transal de l'arme de l'air pour aller Saint Martin.

    Rapport BRGM R 38 790

  • Consquens du passage des cyclones Ins, Luis et Marylin aux Antilles franaises

    2. MOUVEMENTS DE TERRAIN

    2.1. OBSERVATIONS

    Les mouvements de terrain ont t gnrs par la tempte IRIS en Martinique, et par l'ouragan MARILYN en Guadeloupe. L'ouragan LUIS n'a pas provoqu a priori de mouvements de terrain importants, ni en Guadeloupe "continentale", ni mme dans les les du Nord, o l'ala est globalement faible. Toutefois, i! est responsable d'une rupture de talus de part et d'autre de la R.N. I, au niveau de Goyave, qui va induire des cots trs importants de remise en tat et une gne pour les usagers, la route tant barre.

    En Guadeloupe, MARILYN a fait partir de trs nombreux "glissements-coules sur forte pente". Ce type de mouvement de terrain a pour origine un glissement plan ou circulaire, qui peut mobiliser des volumes relativement faibles. Il peut mme tre provoqu par le dracinement d'un arbre par le vent. Puis, par rosion rgressive vers l'amont et transgressive vers l'aval, le volume de matriaux, satur en eau par les pluies et le ruissellement, se transforme par perte totale de cohsion en coule boueuse forte nergie et grande dynamique, qui peuvent se propager sur plusieurs centaines de mtres. Ces phnomnes ont t dcrits dans le cadre de conventions de recherche avec les rgions (MOMPELAT P., 1994), mais n'avaient jusque l t observs que dans les zones d'altitude leve en Martinique et en Guadeloupe. On pouvait en conclure que seules des pentes trs importantes et une forte altration des terrains taient des facteurs dterminants. La gnralisation de ces phnomnes sur l'ensemble de la Basse-Terre en Guadeloupe et sur la chane Vauclin-Piteau en Martinique montre que ceux-ci sont en fait condi