green inside-synthese-etude-bilan-carbone-menages-20110328

Download Green inside-synthese-etude-bilan-carbone-menages-20110328

Post on 18-May-2015

660 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 1. Observatoire du bilan carbone des mnagesUne enqute Ipsos / Logica Business Consulting pour GREEN INSIDEMars 2011 Nobodys Unpredictable

2. Objectif de lObservatoire Croiser rgulirement la mesure du Bilan Carbone avec la socio- dmographie des mnages et des variables dopinionFacteurs d impact cologiqueDonnes socio-dmographiques- Le logement- Age,- Lquipement - Taille du foyer,- Les transports - Type dhabitat, - Lalimentation- Catgorie dagglomration, - CSPVariables dopinion- Sensibilit environnementale- Intention dactionAfin de proposer des pistes dactions concrtes permettant derduire le Bilan Carbone des mnages et de mesurer leur impact2Green Inside Bilan carbone des mnages Septembre 2010 3. Fiche technique Sondage effectu pour :Green Inside Echantillon :2036 personnes, constituant un chantillon national reprsentatifde la population franaise ge de 18 ans et plus. Date du terrain :Du 26 mai au 3 juin 2010. Mthode :Echantillon reprsentatif des mnages franais interrog parinternet.Mthode des quotas : sexe, ge, profession du chef de famille,taille du foyer, catgorie dagglomration et rgion.3Green Inside Bilan carbone des mnages Septembre 2010 4. RSULTATS DE LENQUTE Nobodys Unpredictable 5. Les principaux enseignements de lObservatoireNobodys Unpredictable 6. Les principaux enseignements de lObservatoire LObservatoire du Bilan Carbone des Mnages est un outil extrmement innovant qui na aujourdhui aucun quivalent en termes de dispositif denqute. Issues dune tude de trs grande envergure ralise auprs dun panel de 2000 mnages reprsentatifs de la population franaise, les informations rcoltes via lObservatoire ont permis aux analystes de vritablement scanner les foyers franais sur les trois grands postes sur lesquels il est aujourdhui possible de recueillir des donnes fiables via un dispositif denqute : les transports, le logement et lalimentation. LObservatoire du Bilan Carbone des Mnages a dabord vocation dresser un panorama complet du bilan carbone des foyers et donc non seulement dterminer les niveaux dmissions moyens de Co2 au sein de chacun des postes des mnages mais aussi identifier trs prcisment ceux au sein desquels ils affichent aujourdhui les niveaux les plus levs et les plus bas en termes de bilan carbone. Toutefois, les objectifs poursuivis par lObservatoire vont bien au-del. Il a aussi vocation scruter et identifier les populations qui affichent aujourdhui les comportements les plus et les moins vertueux en termes dmissions. Il sagit de dresser les profils des mnages en fonction de leur Bilan Carbone. Pour Ipsos, Green Inside et lensemble des partenaires, loutil mis en place devait permettre de savoir sil existe aujourdhui des variables permettant de diffrencier les mnages ayant un bon bilan carbone par rapport ceux affichant un mauvais bilan carbone et le cas chant, de les identifier. Pour ce faire, lObservatoire du Bilan Carbone des Mnages a dabord procd un screening approfondi de lensemble des membres des 2000 foyers interrogs : en termes de profil sociodmographique, de niveau dquipement, de comportements de consommation, de transports... Toutefois, le dispositif est all au-del en cherchant disposer dune valuation relativement prcise de la sensibilit environnementale de chacune des personnes en charge des achats au sein des mnages. A partir de lensemble de ces donnes disponibles, les analystes de lObservatoire ont cherch comprendre quels taient actuellement les critres clivants en termes de bilan carbone des mnages et notamment comprendre le poids et limportance des profils sociologiques, des habitudes et comportements et surtout de la sensibilit environnementale.Green Inside Bilan carbone des mnages Septembre 2010 7. Les principaux enseignements de lObservatoire I La rpartition du bilan carbone des mnages franais : les transports gnrent le plus dmissions de CO2, loin devant tous les autres Au sein du Bilan Carbone des mnages, le transport est aujourdhui le poste qui pse le plus lourd loin devant le logement et lalimentation : le bilan carbone global moyen des mnages des foyers mesur par lObservatoire se situe aujourdhui environ 7 388Kg Co2 par individu. Les rsultats sont sans appel et montrent que le poste transport est aujourdhui celui qui pse le plus puisquil constitue lui seul plus de la moiti des missions des en termes de rpartition au sein des foyers (54%, soit 3 972 Kg Co2 par individu). Il arrive loin devant le logement (30% de lensemble des missions 2 258 Kg Co2 par individu) et surtout lalimentation (22%). A priori, la question de la ncessit dagir trs fortement sur le poste transports pour rduire le niveau des missions ne semble mme plus se poser, ce poste pesant aujourdhui plus de trois fois plus que lalimentation. Le poste transport est essentiellement impact par lautomobile mais aussi par lavion : sans surprise, lusage des vhicules personnels est lorigine de la trs grande majorit des missions de C02 au sein du poste transports (79%). Quant aux transports en commun, ils ne comptent au sein de la rpartition moyenne que pour 1% dentre elles. Rappelons quil sagit l dun chiffre global et quune part trs nombreuse des foyers franais na aujourdhui pas recours aux transports en commun (parce quelle ne le peut pas ou ne le souhaite pas). La diffrence entre les niveaux dmission des deux types de transports nen demeure pas moins impressionnante. Toutefois, lObservatoire pointe aussi limportance quont actuellement les transports en avion dans le bilan carbone des foyers et des individus. En rpartition, ils psent aujourdhui pour 19% des missions du poste transport. Ce poids des voyage en avion est surtout trs variable en fonction du profil des foyers et des individus. En ce qui concerne le logement, les principaux postes dmission sont lnergie et le chauffage : dans ce domaine, lObservatoire montre que la trs grande majorit des missions au sein des foyers franais sont gnres par lnergie et le chauffage (84% - 1906 Kg Co2 par individu). Mme si limpact des quipements nest nullement ngligeable (16%), il influe beaucoup moins sur les niveaux des missions gnres par le logement. Le poste alimentation est celui qui pse le moins : il reprsente aujourdhui 16% de lensemble des missions. Celles induites par le lait et la viandes sont les plus importantes, devant les eaux/sodas/bires et vins (15%). La consommation de fruits et lgumes (4%), ainsi que celle de poissons ont un impact beaucoup plus faible (3%).Green Inside Bilan carbone des mnages Septembre 2010 8. Les principaux enseignements de lObservatoire II Des niveaux moyens dmissions qui ne doivent pas occulter des ralits trs diffrentes en fonction des niveaux de revenus, des catgories socioprofessionnelles, de la taille du foyer et de lge Les foyers disposant des niveaux de revenus les plus levs affichent des bilans carbone globalement plus mauvais que la moyenne : limpact des loisirs. La quantit de CO2 induite par la consommation des mnages est clairement croissante avec le niveau de vie et plus spcifiquement avec la capacit consommer des loisirs. Ainsi, le bilan carbone par individu est notablement plus lev au sein des foyers des cadres suprieurs (8580 Kg Co2 par individu contre 7388 Kg Co2 pour lensemble). Ils affichent notamment une nette diffrence dans le domaine des transports avec des niveaux dmissions sensiblement plus levs (5249 Kg Co2 par individu contre 3972 Kg Co2 pour lensemble) et plus spcifiquement dans les transports loisirs (avion et essentiellement lavion) qui psent pour 38% de leur bilan global (contre seulement 18% pour lensemble). Dailleurs, lanalyse dtaille des profils des personnes considres comme ayant un mauvais bilan carbone au sein de lObservatoire (> 7320 Kg Co2 par individu), montre que les catgories de revenus les plus aises y sont sur reprsentes (22% des foyers ayant un revenu de plus de 3000 ) alors quelles sont sous-reprsentes au sein de celles considres comme ayant un bon bilan carbone ( 7320 Kg Co2 ) est de 55%. A contrario, elle nest que de 13% parmi ceux ayant un bon bilan carbone (