france - oecd. country note (fr).pdf · primaire par rapport au premier cycle de l’enseignement...

Download FRANCE - OECD. Country Note (FR).pdf · primaire par rapport au premier cycle de l’enseignement secondaire

Post on 15-Sep-2018

216 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • FRANCE Cette note sur la France se focalise sur trois grands thmes que lon retrouve dans cette dition de Regards sur lducation et qui concernent plus particulirement la France. Il sagit de lenvironnement pdagogique et scolaire dans le primaire et le secondaire (salaire et temps de travail des enseignants, rythmes scolaires, taille des classes, financement.), des effets de la crise conomique sur la scolarisation et linsertion des jeunes dans le march du travail (taux de chmage des jeunes peu qualifis, proportion de NEET (jeunes non scolariss, ni en emploi, ni en formation), scolarisation aprs 25 ans, insertion des diplms des filires professionnelles sur le march du travail ) et, enfin, sur le dveloppement de lenseignement suprieur (son financement, son attractivit, la mise disposition de cours en anglais dans les universits, la scolarisation en doctorat, les taux dchec luniversit). Thme 1: lenvironnement pdagogique et scolaire dans le primaire et le secondaire

    Les enseignants franais du primaire et du secondaire ont des salaires statutaires nettement infrieurs la moyenne de pays de lOCDE et aux salaires des autres diplms du suprieur

    En France, le salaire statutaire des enseignants du primaire ou du secondaire est infrieur la moyenne de lOCDE, aussi bien pour les enseignants dbutants que pour ceux qui ont 10 ou 15 ans dexprience professionnelle. Le salaire statutaire (qui ninclut pas les primes ni le paiement dheures supplmentaires, voir encadr ci-dessous) des enseignants ayant au moins 15 ans dexercice leur actif stablit ainsi, en moyenne des pays de lOCDE en 2011, 38 136 USD (33 152 USD en France) dans lenseignement primaire, 39 934 USD (36 159 USD en France) dans le premier cycle de lenseignement secondaire et 41 665 USD (36 398 USD en France) dans le second cycle de lenseignement secondaire (tableau D3.1).

    Dun point de vue mthodologique, lindicateur de lOCDE compare le salaire annuel brut des enseignants de lenseignement public tel que dfini par les barmes officiels (salaire statutaire). Ces donnes nincluent donc pas les primes et autres allocations dont ne bnficient pas tous les enseignants. Enfin, les salaires sont convertis en dollars amricains (USD) sur la base des taux de parit de pouvoir dachat (PPA) qui galisent les pouvoirs dachat des diffrentes monnaies.

    Seul le salaire maximum des enseignants franais est suprieur la moyenne de lOCDE tous les niveaux. Cependant, 34 annes danciennet sont ncessaires pour atteindre lchelon maximum en France, contre seulement 24 annes en moyenne dans les pays de lOCDE.

  • FRANCE Note Pays Regards sur l'ducation 2013: Les indicateurs de l'OCDE

    OECD 2

    Le salaire des enseignants en poste dans lenseignement primaire reprsente en France 75 % du salaire des diplms de lenseignement tertiaire (suprieur) gs de 25 64 ans qui travaillent temps plein toute lanne (contre 82% en moyenne dans les pays de lOCDE), 81 % dans le premier cycle de lenseignement secondaire (contre 85% en moyenne dans les pays de lOCDE) et 82 % dans le second cycle de lenseignement secondaire (contre 89% en moyenne dans les pays de lOCDE). Les enseignants en poste dans le second cycle de lenseignement secondaire gagnent autant, voire davantage, que les actifs occups diplms de lenseignement suprieur dans 11 des 31 pays dont les donnes sont disponibles (voir le tableau D3.2 et le graphique D3.1). et en recul (en valeur relle) sur la priode 2000-2011. Entre 2000 et 2011, le salaire des enseignants avec 15 ans dexercice a augment en valeur relle dans la plupart des pays. Cest en Estonie et en Rpublique tchque que les progressions les plus fortes nettement suprieures 50 % - ont t enregistres. Les seuls pays qui chappent ce constat dans le 1er cycle du secondaire sont la France, la Grce, le Japon et la Suisse (tableau D3.4, et graphique 1). En France, les salaires statutaires en prix constant ont diminu, compte tenu de linflation, et ce particulirement entre 2000 et 2008.

    Cependant, les salaires statutaires en France nont pas t touchs par la crise conomique contrairement de nombreux pays de lOCDE. La crise conomique et financire qui a frapp lconomie mondiale la fin de lanne 2008 a t lourde de consquences pour la rmunration des fonctionnaires et des travailleurs du secteur public

  • FRANCE Note Pays Regards sur l'ducation 2013: Les indicateurs de l'OCDE

    OECD 3

    en gnral. Dans la plupart des pays, les salaires nont pas autant progress entre 2005 et 2011 quentre 2000 et 2005, aussi bien dans le primaire que dans le secondaire. Les effets de la crise conomique se font sentir plus lourdement lorsquon analyse la priode 2008-2011. Les salaires sur cette priode ont baiss dans le 1er cycle du secondaire en termes rels dans 12 des 25 pays ayant des donnes et de plus de 16 % en Grce et en Hongrie (graphique 1 et tableau D3.4). En France, les salaires statutaires des enseignants sont rests stables, en prix constant depuis 2008. Les carts de salaire entre les enseignants du primaire et ceux du secondaire sont plus marqus en France par rapport la moyenne OCDE. Malgr les rformes mises en place pour augmenter les enseignants dbutants en 2011, leur salaire statutaire demeure infrieur la moyenne de lOCDE de 11% dans le primaire, 5% dans le premier cycle du secondaire et 8 % dans le second cycle du secondaire. Cest donc dans le primaire que les carts sont les plus forts (tableau D3.1). Dans la plupart des pays de lOCDE, le salaire augmente avec le niveau denseignement, mais les carts sont plus marqus en France. Ainsi, en France, les enseignants du 1er cycle du secondaire (quivalent du collge) avec 15 ans dexercice gagnent 9% de plus que ceux du primaire (contre 5 % en moyenne dans les pays de lOCDE). titre indicatif, ce nest quen Allemagne (10%),en Espagne (11%), au Mexique (27%), aux Pays-Bas (22%), en Pologne (14%) et en Suisse (14%) que les enseignants du secondaire gagnent au moins 10% de plus que les enseignants du primaire. Autre grande diffrence entre les deux niveaux denseignements : le temps de travail en classe est plus de 40% suprieur dans lenseignement primaire par rapport au secondaire en France Il ny a quen Core, en France, en Grce, en Isral et en Rpublique tchque, que les enseignants donnent au moins 30 % dheures de cours de plus par an dans lenseignement primaire par rapport au premier cycle de lenseignement secondaire (Tableau D4.1 et graphique 2). Ainsi, en France, les enseignants du primaire sont, en moyenne et par an, 936 heures devant les lves, soit 146 heures de plus que la moyenne de lOCDE de 790 heures. De plus, ces heures de cours dans le primaire sont rparties en France sur un nombre de jours restreint (141 en France contre 185 en moyenne OCDE). En France, les enseignants donnent plus de 6 heures de cours en moyenne par jour dans l'enseignement primaire, alors que dans la plupart des pays, leurs homologues sont tenus d'enseigner entre 3 et 6 heures par jour. Par contraste, en Core, les enseignants doivent donner un nombre trs lev de jours de cours plus de cinq jours par semaine, en moyenne , mais ils ne donnent en moyenne que 3.7 heures de cours par jour (tableau D4.1 et graphique 2).

    Le constat est bien diffrent quand on observe le temps denseignement devant les lves au niveau secondaire dans les pays de lOCDE. Par exemple, les enseignants donnent en moyenne dans les pays de lOCDE 709 heures de cours par an dans le premier cycle du secondaire, soit 81 heures de moins que dans le primaire et 664 heures par an dans le second cycle du secondaire, soit 126 heures de moins que dans le primaire. En France, les enseignants certifis donnent 648 heures de cours par an aux deux niveaux du secondaire, soit 288 heures de moins par rapport lenseignement primaire.

  • FRANCE Note Pays Regards sur l'ducation 2013: Les indicateurs de l'OCDE

    OECD 4

    Attention : cela ne signifie pas que le temps de travail des enseignants du secondaire est infrieur celui du primaire, juste que leur temps de prsence devant les lves est moindre, ce qui a indniablement un impact sur les ressources ncessaires pour assurer le volume horaire.

    alors que la taille des classes est relativement similaire dans le primaire et le secondaire et se situe au dessus de la moyenne de lOCDE. Dans lenseignement primaire, les lves sont en moyenne 21 par classe dans les pays de lOCDE, contre 23 en France (compars plus de 30 lves par classe au Chili et en Chine, et presque moiti moins au Luxembourg). Dans plus de deux tiers des pays dont les donnes de 2000 et de 2010 sont comparables, leffectif des classes tend diminuer dans lenseignement primaire, surtout dans les pays o il tait lev en 2000, comme en Core et en Turquie. La taille des classes demeure quant elle stable en France aussi bien dans le primaire que dans le secondaire entre 2000 et 2010 (tableaux D2.1 et D2.4).

    Dans les pays de lOCDE, les effectifs des classes augmentent, en moyenne, d'au moins deux lves entre lenseignement primaire et le premier cycle de lenseignement secondaire. On compte ainsi en

  • FRANCE Note Pays Regards sur l'ducation 2013: Les indicateurs de l'OCDE

    OECD 5

    moyenne quelque 23 lves par classe dans le premier cycle de lenseignement secondaire dans les pays de lOCDE contre 25 en France (tableau D2.1).

    Dernier lment sur cette comparaison entre lenseignement primaire et le secondaire : les lves franais reoivent davantage dheures de cours que la moyenne des pays lOCDE, aussi bien dans le primaire que dans le secondaire, mme si lcart par rapport la moyenne tend sagrandir avec laugmentation du niveau dducation

    En moyenne, dans les pays de l'OCDE, le temps total d'instruction par an stablit 802 heures (contre 864 heures en France) dans l'enseignement primaire et 924 heures dans le premier cycle de l'enseignement secondaire

Recommended

View more >