farah merali, ph. d. université de l’alberta

Click here to load reader

Download Farah Merali, Ph. D. Université de l’Alberta

Post on 24-Feb-2016

34 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Demandes de parrainage d’un conjoint dans le cadre de mariages internationaux arrangés  : Lacunes dans la politique concernant la détection des cas véritables. Farah Merali, Ph. D. Université de l’Alberta. Immigrants de la catégorie du regroupement familial. Faits et chiffres (2009) de CIC : - PowerPoint PPT Presentation

TRANSCRIPT

Slide 1

Demandes de parrainage dun conjoint dans le cadre de mariages internationaux arrangs :

Lacunes dans la politique concernant la dtection des cas vritablesFarah Merali, Ph. D.Universit de lAlberta1Immigrants de la catgorie du regroupement familialFaits et chiffres (2009) de CIC:Environ un quart des nouveaux arrivants qui entrent chaque anne au Canada sont parrains par la famille.

Intervalle du nombre dimmigrants = de 63364 en 2005 65200 en 2009.

La plupart sont des poux ou des conjoints (69,70%).

Environ 26% sont des immigrants de la catgorie du regroupement familial.

Intervalle du nombre dpoux et de conjoints = de 45448 en 2005 43894 en 2009.2

[Lgende de la diapositive]Rgions sources des immigrants de la catgorie du regroupement familial (CIC, 2008)

Asie-PacifiqueAfrique et MoyenOrientEurope et RoyaumeUniAmrique du Sud et Amrique centraletatsUnisNon dtermin

- 53% des immigrants parrains de la catgorie du regroupement familial proviennent de la Rgion AsiePacifique, qui reprsente plus de membres de cette catgorie que toutes les autres rgions sources cumules.

Ce pourcentage reprsente 34617 immigrants de la catgorie du regroupement familial, selon Faits et chiffres2008 de CIC, qui comprend les donnes compltes de laperu de limmigration.

Afrique et MoyenOrient = 9313.

Europe et RoyaumeUni = 9233.

Amrique du Sud et Amrique centrale = 7709.

tatsUnis = 4683.3Objectif et applications de la politiqueLa catgorie du regroupement familial vise faciliter la runion des familles.

De plus en plus utilise pour Ia formation de familles dont les membres sont issus de pays diffrents.

Facteurs contextuels ayant une incidence sur les demandes de parrainage conjugal relativement la constitution de nouvelles familles issues de la Rgion AsiePacifique.

4Dsquilibre dans la proportion hommesfemmes

Cette photo de chaussons de bb de sexe fminin figure sur la page couverture dun numro rcent de The Economist du 4mars2010, consacr au meurtre des fillettes (gendercide).

Dans certains pays de la Rgion AsiePacifique qui figurent parmi les principaux pays sources des demandes de parrainage conjugal concernant la constitution de nouvelles familles par les mariages internationaux (soit la Chine et lInde), la prfrence pour les garons a abouti un srieux dsquilibre dans la proportion hommesfemmes.

Aprs des dcennies dapplication de la politique de lenfant unique en Chine, la prfrence des familles pour les garons a abouti lutilisation gnralise de lchographie pour vrifier le sexe du ftus, ce qui a entran des taux beaucoup plus levs davortement de ftus de sexe fminin aux fins du maintien de la ligne et de lhonneur de la famille par la naissance dun fils. Par consquent, la proportion hommesfemmes dans ce pays est passe de 108garons pour 100filles dans les annes1980 124garons pour 100filles au dbut des annes2000, certaines provinces affichant une proportion de 130garons pour 100filles, selon les donnes onusiennes.

De mme, la prfrence pour les garons est observe depuis des annes en Inde, lattention internationale se consacrant rgler le grave problme que constitue linfanticide des filles. Les donnes onusiennes indiquent une proportion de 120garons pour 100filles la naissance.

Les deux pays ont tendance clbrer des mariages arrangs ou, du moins, dassurer une certaine mdiation familiale dans le choix et la frquentation du partenaire.

Comme les pays marqus par une culture collectiviste accordent une grande importance la vie familiale et lducation des enfants, associant la vie familiale au sentiment de mrite et de contribution la socit, les familles vivant dans ces pays sont souvent portes ngocier avec des familles au Canada (Amrique du Nord) afin de trouver des femmes pour remdier la pnurie locale de futures pouses. Dans ce processus, les familles doivent concilier la perte ventuelle de leur fils en raison de lmigration et lide que celuici restera au pays, mais demeurera clibataire.

Des recherches rcentes ont li la pnurie de futures pouses et le modle dhommes clibataires dans ces cultures la hausse de la criminalit, du fait que ceux qui restent clibataires sont peu apprcis par la socit et perdent leur sentiment dappartenance. Ce phnomne est dsign par lexpression branches nues.

5Prfrence pour les femmes traditionnelles

Mme sil semble que des familles dhommes trangers peuvent tre la recherche de conjointes canadiennes pour ces derniers en raison de la pnurie locale de futures pouses, les recherches actuelles donnent penser que des familles canadiennes ou amricaines qui veulent une femme traditionnelle pour leur fils communiquent avec les familles de femmes trangres vivant dans des pays comme la Chine ou les pays de lAsie mridionale.

Le dsir de maintenir la culture ancestrale et de transmettre les traditions dune gnration lautre semble inciter les hommes canadiens et leurs familles chercher une femme ltranger et sengager dans des ngociations avec des familles de leur pays dorigine. Les familles doivent concilier leur dsir de prserver les traditions et les cots du parrainage dcoulant de la ncessit de subvenir aux besoins de la nouvelle pouse pendant trois ans aprs son arrive. Dans les familles o la dot est toujours en usage, cette pratique peut aider sacquitter de cette obligation financire.

Selon une tude sur lacculturation et ladaptation culturelle chez les communauts immigrantes du Canada ralise par Kwak et Berry (2001), le dsir de prserver la culture aprs limmigration se manifestait le plus chez les Canadiens dorigine sudasiatique, suivis des Canadiens dorigine chinoise. Le dsir de prserver les traditions tait particulirement marqu dans le domaine de la vie familiale.

La prfrence pour les femmes traditionnelles a t confirme dans les recherches sur les mariages internationaux, tant en ce qui concerne les mariages entre des membres de la mme communaut ethnique dun pays lautre que dans le cas dhommes nordamricains non immigrants et nappartenant pas une communaut ethnique qui cherchent par correspondance une future pouse ltranger (Raj et Silverman, 2002; Rossiter, 2001).

Par consquent, il semble quil existe diffrents facteurs DINCITATION ET DATTRACTION qui incitent les hommes et les femmes chercher un partenaire conjugal ltranger. DES HOMMES TRANGERS SONT INCITS RECHERCHER UNE FEMME CANADIENNE (INCITATION) ET DES HOMMES CANADIENS VEULENT FAIRE VENIR UNE FEMME TRADITIONNELLE DE LEUR PAYS DORIGINE (ATTRACTION).

6Le mariage arrang comme moyen de formation de nouvelles famillesCoutume selon laquelle les parents et les membres de la parent collaborent afin de trouver une pouse ou un poux appropri pour leur fils ou leur fille.

Pratique entre les pays.

Lappariement des futurs poux prend en compte la compatibilit quant aux facteurs suivants:CultureReligionClasse sociale ou casteAntcdents familiauxScolaritApparencePersonnalit7Soustypes de mariage arrangModle traditionnel ou prvu

Modle traditionnel ou de dlgation modifi

Modle ax sur la collaboration ou lentreprise communeLa documentation dcrit trois soustypes de mariage arrang, qui comportent diffrents niveaux dengagement et dinteraction entre les partenaires conjugaux ventuels et leurs familles (Qureshi, 1991; Stopes-Roe et Cochrane, 1990).

Le premier est le modle traditionnel ou prvu. Dans cette forme de mariage arrang, les parents dsignent, valuent et choisissent un poux ou une pouse pour leur fils ou leur fille en prenant contact avec des membres de la parent, des amis de la famille ou des mdiateurs religieux. Il se peut que les changes entre les candidats au mariage dsigns avant la crmonie soient rduits ou nuls (mariage arrang), ou bien quil y ait une ou deux rencontres en personne surveilles par des membres de la famille.

Le deuxime soustype est le modle traditionnel ou de dlgation modifi. Dans cette forme de mariage arrang, le fils ou la fille joue un rle secondaire dans le choix dune pouse ou dun poux en donnant son avis sur les qualits ou les caractristiques de la ou du partenaire souhait. Les parents tiennent compte de cet avis pour dsigner un prtendant convenable et peuvent permettre des changes non surveills entre les membres du couple avant de planifier la crmonie de mariage.

Le dernier soustype est le modle ax sur la collaboration ou lentreprise commune. Les parents et leur fils ou fille peuvent participer au processus de dsignation, dvaluation et de planification du mariage. Des rencontres et une certaine frquentation, surveilles ou non, peuvent avoir lieu avant le mariage (Qureshi, 1991; Stopes-Roe et Cochrane, 1990).

8Le mariage et le processus dacceptation des demandes de parrainageLe mariage est clbr dans le pays tranger.

La ou le partenaire conjugal canadien retourne au Canada afin de prsenter une demande de parrainage au nom du nouvel poux ou de la nouvelle pouse.

On value les antcdents et lauthenticit de la relation afin de vrifier lauthenticit des liens familiaux.

Protection des partenaires conjugaux canadiens contre les consquences ngatives:

Mariages de bonne foi des fins dimmigration;

Victimisation personnelle qui en rsulte. 9Modification de larticle4 (R4) du Rglement sur limmigration et la protection des rfugisUn MARIAGE DE MAUVAISE FOI a lieu quand LUN OU LAUTRE des critres suivants (plutt que les deux) sapplique:

la relation nest pas authentique;

la relation vise principalement lacquisition dun statut ou dun privilge aux termes de la Loi (p.ex. des fins dimmigration). 10Vue densemble des points prendre en compte dans lvaluation des antcdents et de lauthenticit de la relation (OP2)Engagement mutuel une vie communeExclusivitIntimitInterdpendance : physique, motive,

View more