europeana, le rأ©seau francophone numأ©rique et la 2 diplأ´me de conservateur de...

Download Europeana, le Rأ©seau Francophone Numأ©rique et la 2 Diplأ´me de conservateur de bibliothأ¨que Europeana,

Post on 01-Aug-2020

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • M é m

    o ir e d

    ’é tu

    d e /

    j a n v ie

    r 2 0 1 2

    Diplôme de conservateur de bibliothèque

    Europeana, le Réseau Francophone

    Numérique et la World Digital Library :

    légitimité des communautés instaurées

    par ces bibliothèques numériques

    patrimoniales

    Nelly Sciardis

    Sous la direction de Franck Hurinville Conservateur chargé de mission Francophonie – Bibliothèque nationale de

    France

  • SCIARDIS Nelly | DCB 20 | Mémoire d’étude| Janvier 2012 - 3 -

    Remerciements

    Je souhaiterais tout d’abord remercier mon directeur de mémoire Franck Hur inville

    pour ses précieux conseils au cours de ce travail. J’ai également pu bénéficier entre

    autres de l’écoute attentive et des remarques judicieuses de Gérald Grunberg, Thierry

    Claerr, Christophe Dessaux, Emmanuelle Bermès et Cécile de Becdelièvre qui ont

    fortement enrichi les réflexions sur ce sujet.

    Mais je tiens avant tout à exprimer ma gratitude envers les différentes personnes

    travaillant dans les bibliothèques du monde entier qui ont accepté de prendre un peu de

    leur temps pour répondre à mon questionnaire dans une langue qui n’était pas toujours

    la leur.

    Enfin, je remercie mes amis et collègues Sabine Maffre, Jacques Sauteron, Nicolas Di

    Méo, Françoise Fontaine-Martinelli et Gaëlle Guechgache pour leur aide et relecture.

  • SCIARDIS Nelly | DCB 20 | Mémoire d’étude| Janvier 2012 - 4 -

    Résumé :

    Depuis le lancement de Google Books, la numérisation du patrimoine et sa diffusion sur

    la Toile sont passées à la vitesse supérieure. Des projets se sont concrétisés afin de

    concurrencer la firme américaine. Europeana, le Réseau Francophone Numérique et la

    World Digital Library sont trois bibliothèques numériques à vocation internationale

    dont les objectifs, les acteurs en présence et les relations avec les internautes se veulent

    sensiblement différents de ce que propose déjà Google. Ce mémoire a pour but de

    démontrer l’intérêt de ces trois créations pour le public et les améliorations à apporter

    afin de réussir le pari d’une réelle valeur ajoutée par rapport aux bibliothèques

    numériques patrimoniales déjà existantes. Concilier diversité culturelle et

    uniformisation des pratiques, visibilité des partenaires et satisfaction des internautes

    demeurent les défis les plus importants à relever pour ces jeunes bibliothèques

    numériques.

    Descripteurs:

    Patrimoine culturel

    Coopération entre bibliothèques

    Numérisation

    Recherche sur Internet

    Abstract: Since the launching of Google Books, heritage digitisation and dissemination have

    considerably increased. In order to compete with Google, several projects were made a

    reality, such as Europeana, the “Réseau Francophone Numérique”, and the World

    Digital Library. These three digital libraries have international purposes. As far as

    their goals, their actors, and their relationships with Internet users are concerned, they

    intend to differ slightly from what Google offers. This dissertation aims at proving the

    interest of these creations for the public. It also points out the improvements that can be

    made in order to bring added value to already existing digital heritage libraries. These

    young digital libraries need to conciliate cultural diversity and practice

    standardization, partners’ visibility and Internet users’ satisfaction. These are the main

    challenges they are facing today.

    Keywords :

    Cultural Heritage

    Library Cooperation

    Digitization

    Internet Searching

  • SCIARDIS Nelly | DCB 20 | Mémoire d’étude | Janvier 2012 - 5 -

    Droits d’auteurs

    Cette création est mise à disposition selon le Contrat :

    « Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France »

    disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/deed.fr ou par

    courrier postal à Creative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco,

    California 94105, USA.

    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

  • SCIARDIS Nelly | DCB 20 | Mémoire d’étude| Janvier 2012 - 7 -

    Sommaire

    SIGLES ET ABREVIATIONS ................................................................................... 9

    INTRODUCTION ..................................................................................................... 10

    GOOGLE, L’ARBRE QUI CACHE LA FORET DES BIBLIOTHEQUES

    NUMERIQUES ......................................................................................................... 17

    LES ANTAGONISMES EN PRESENCE.............................................................. 17 La légende noire de Google, moteur de la création de ces bibliothèques virtuelles 17 La revanche de Google : le partenariat s’impose ................................................. 19

    GOOGLE, FIRME MIROIR DES COMPORTEMENTS DE DEMAIN .............. 21 L’usager co-créateur n’est plus un client soumis à un produit .............................. 22 Le réseau et non le prix crée la valeur du service : l’introduction de la gratuité

    dans les logiques marchandes .............................................................................. 23

    L’immédiateté, nouvel impératif stratégique......................................................... 24 Simplicité et clarté, conditions d’une utilisation de masse et ciblée ...................... 24

    IDENTITES CULTURELLES ET TERRITOIRES VIRTUELS : QUELLE

    ARTICULATION ? ............................................................................................... 25 Les bouleversements culturels liés au numérique.................................................. 26 Logique de niche ou logique de masse ? Les conséquences de la standardisation

    culturelle ............................................................................................................. 27 Une nécessaire participation du public : le cas emblématique de l’identité

    européenne .......................................................................................................... 28

    Les ambiguïtés de la réduction de la fracture numérique ...................................... 30

    DIVERSITE CULTURELLE ET EQUITE DE REPRESENTATION ..................... 31

    LES SYSTEMES DE GOUVERNANCE MIS EN PLACE ................................... 31 Europeana : une profonde réflexion autour du système de gouvernance ............... 31

    Le RFN : un réel souci d’équité entre les Membres, moteur d’un dynamisme

    collectif ............................................................................................................... 32 La WDL : une organisation centrée sur les contenus en ligne ............................... 33 Des partenaires d’horizons très divers ................................................................. 34

    LE FONCTIONNEMENT AU QUOTIDIEN ........................................................ 35 Des moyens financiers encore insuffisants............................................................ 35 Une mobilisation difficile de tous les acteurs ....................................................... 37

    La normalisation des comportements au cœur des politiques de chaque site ......... 38 Les avantages et les limites d’un modèle centralisé .............................................. 39

    LES CONTENUS EN LIGNE ............................................................................... 40 Le pari de la différence : un contenu complémentaire de celui de Google ............. 40

    Miser sur la qualité des documents diffusés, plutôt que sur la quantité numérisée . 41 Une faiblesse de taille : l’interopérabilité des données ......................................... 42 Une représentation équitable de la diversité culturelle ? ...................................... 43

    L’APPROPRIATION DE CES MICROCOSMES VIRTUELS PAR LES USAGERS

    .................................................................................................................................. 47

    LA RECHERCHE EN LIGNE : LE DANGER D’UNE TOUR DE BABEL ......... 47 Des sites faciles à utiliser ? ................................................................................. 47

    La pertinence des résultats en question et la frontière des langues ....................... 49 L’organisation du savoir comme valeur ajoutée ................................................... 50 La chaîne des connaissances : un atout majeur .................................................... 51

    DES BIBLIOTHEQUES 2.0 ? ............................................................................... 52

  • SCIARDIS Nelly | DCB 20 | Mémoire d’étude | Janvier 2012 - 8 -

    Créer sa bibliothèque virtuelle personnelle et protégée ........................................ 53 L’usager co-créateur au centre des préoccupations .............................................. 54 Concilier passé et présent pour dynamiser le patrimoine virtuel ........................... 55 Renforcer la logique de réseaux