etude de la nappe d'eau de la plaine de mأ©lأ©, efatأ©, 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1...

Download Etude de la nappe d'eau de la plaine de Mأ©lأ©, Efatأ©, 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Merci

Post on 01-Jun-2020

7 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE

    AGRONOMlQUE DE RENNES

    FRANCE

    GOVERNMENT OF TIfE REpUBLIC OF VANlJATU GOUVERNEMENT DE LA

    RÉPUBLIQUE DE V ANlJATU

    Etude de la nappe d'eau de la piaille de Mélé,

    Efaté, Vanuatu.

    DÉPARTEMENT DES MINES, DE LA GÉOLOGIE ET DES RESSOURCES EN EAU

    AVRIL-SEPTEMBRE 1999

    Fabienne d'HAUTEFEUILLE

    Mémoire de 'fln d'étude d'ingénieur agronome spécialisation Physiques des surfaces naturelles et génie hydrologique

    Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Rennes. 65 rue de St Brieuc. 35042 Rennes Cedex. France

  • 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

    « Il ne faut pas juger les habitants de ces contrées en fonction de nos propres besoins, de nos propres préoccupations, de notre convoitise et de notre appréciation de la valeur des choses; il

    faut les considérer comme des hommes qui cherchent qu'à vivre avec le moins de peine possible, contrairement à nous qui nous

    épuisons à la recherche du superflu. » Pedro Fernandez de Quiroz

    (huitième requête au Roi d'Espagne, Madrid, 1609. Tiré de Bonnemaison, 1986)*

    • extrait de : Etude des impacts socio-économiques des menaces volcaniques et autres risques naturels de l'archipel du Vanuatu, Sandrine Wallez, Orstom Vanuatu, 1998

  • 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

    Merci à Christopher loan, directeur du Département des Mines, de la Géologie et des Ressources en Eau et à Michel Lardy, directeur de l'IRD (Institut pour la Recherche et le Développement, ex Orstom) à Port Vila, de m'avoir accueillie au Vanuatu.

    Merci aux équipes de ces deux organismes, particulièrement Morris Stephen, mon collègue hydrologue.

    Je tiens enfin à remercier les différentes entreprises locales pour leur aide plus ou moins importante dont l'Unelco et Géomap Ltd.

  • ERRATUM 1

    Ce tableau reprend quelques fautes de frappe et quelques erreurs importantes.

    p15 La station fut emportée lors du cydone Dany (cf. III.C).

    p16 La Tepukoa et la Téaé : (... ) Une partie de ses eaux vient des montagnes et descend sur la plaine

    par de magnifiques cascades. (... )

    p20, §1 (... ). Les données dont nous disposons ne sont pas suffisantes pour affirmer la présence d'une telle formation et pour connaître son étendue

    p27 titre intérieur du premier graptlique : "Crue du 29 mars 1993, (324 mm en 24h)

    p32 Analyses bactériologiques : (... ) Les coliformes totaux ne sont pas dangereux ; s'ils sont tolérés dans

    l'eau naturelle, leur présence ne doit cependant pas être détectée dans l'eau traitée.

    p34 • Remarques : (... ) Les valeurs obtenues... • §3: La méthode utilisée pour les analyses bactériologiques est différente...

    p35 • §D1a: ( ). L'introduction de la matière organique biodégradable dans un

    milieu liée à la .... • §D1d : (... ) Quand le pH est supérieur à 8,5, l'alcalinité...

    p36 le chlore et l'ion chlorure: (... ) Le chlore (Cb) se présente dans l'eau sous forme libre ou complexée,

    le tout donne le chlore total. Le chlore libre...

    NOTES SUPPLEMENTAIRES

    Sens des écoulements:

    La régularité des lignes de même potentiel se relie très bien au relief très régulier de la plaine.

    Attention, il ne faut pas considérer la rivière de la Colle comme un axe de drainage l'importance du flux observé peu~venir de 'a I"latvre des sédiments. Ceux-ci

  • peuvent avoir une meilleure porosité à cet endroit, d'où un écoulement plus important. La rivière de la Colle aurait aussi fait son lit dans ce sédiment plus meuble.

    La présence de sources près du talus calcaire à l'est de la plaine (zone de la Tagabé), est un indice suffisant pour affirmer que l'aquifère alluvial est alimenté par la nappe calcaire. Pour les zones où les formations alluviales et calcaires sont en continuité, il semble que les nappes soient elles aussi continues cependant la dynamique des aquifères calcaires n'est pas la même que celle de l'aquifère de la plaine de Mélé, des phénomènes de karstification pouvant intervenir.

    Paramètres caractéristiques de la nappe souterraine, complément sur la perméabilité et la transmissivité :

    Les valeurs de transmissivité relevées par Depledge confirment le caractère très poreux des alluvions. A partir des valeurs de transmissivité, il est possible de remonter jusqu'au calcul du 'tlux qui traverse la plaine.

    Calcul de la recharge de l'aquifère:

    Ce calcul sous-estime la recharge, de plus l'hypothèse posée sur le ruissellement est trop forte, il est vrai qu'en l'absence de données sur les intensités des événements pluvieux et de valeurs de ruissellement, il est difficile d'opérer' autrement. Si le département ou le service météo installent par la suite des pluviomètre-enregistreurs instantanés, un calcul plus précis sera possible.

    Dans le calcul de la réserve naturelle, la valeur de 39% pour la porosité est un peu forte, bien que prise dans des tables.

  • 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

    SOMMAIRE

    1 AU PAYS DU FEU DE U TERRE ET SURTOUT DE L'EAU

    A. LE VANUATU 1. LE VANUATU, ARCHIPEL DU SUD PACIFIQUE 2. HrSTOlRE DES DIFFÉRENTS PEUPLES ET CULTURES MÉLANÉSIENNES 3. ACTIVlTÉSÉCONONfiQUES B. ORGANISMES INTERVENANTS DANS LE DOMAINE DE L'EAU AU VANUATU 1. ORGANISMES PUBLICS 2. L'UNELCO, socIÉTÉ PRIVÉE C. LE DÉPARTEMENT DES MINES, DE LA GÉOLOGIE ET DES RESSOURCES EN EAU D. CONCLUSION

    Il ENJEUXET PROBLEMATIOUE DE L'ETUDE

    A. LA PLAINE DE MÉLÉ 1. LOCALISATION 2. GÉOLOGIE 3. ACTIVITÉ HUMAINE B. ENJEUX ET OBJECTIFS DE L'ÉTUDE

    III HYDROLOGIE DE SURFACE

    A. RÉSEAU HYDROGRAPHIQUE B. IMPORTANCE DES RNIÈRES 1. LA RIVIÈRE DE LA COLLE: 2. LES AUlRES RIVIÈRES ItvfPORTANTES C. LA CRUE DU CYCLONE DANY EN JANVIER 1999 ET LES PLUIES DE MAI 1999

    IV. HYDROLOGIE SOUTERRAINE

    A. LIGNE DE COURANT ET DIRECTION DES ÉCOULEMENTS 1. MÉTIlODE D'APPROCHE 2.RELEVÉSPŒZOMÉTRIQUES 3. CAMPAGNE TOPOGRAPHIQUE 4. DÉTERNrrNATION DES ÉCOULEMENTS B. PARAMÉTRES CARACTÉRISTIQUE DE LA NAPPE SOUTERRAINE 1. GRADIE'NT HYDRAULIQUE MOYEN 2. COEFFICIENT DE PERMÉABILITÉ DE DARCY 3. TRANSNfiSSrvITÉ C. RECHARGE DE LA NAPPE ET RELATION AVEC LES RIVIÉRES 1. VARIATION PŒZOMÉTRIQUE DE LA NAPPE 2. EVALUATION DE LA RÉSERVE DE LA NAPPE 3. RECHARGE DE LA NAPPE

    1

    1 1 6 7 9 9 9 9

    10

    11

    11 11 11 13 13

    15

    15 15 15 16 17

    20

    20 20 21 21 22 23 23 24 25 25 25 28 28

  • VII ETUDES COMPLÉMENTAIRES POUVANT ETRE MENÉES SUR LA NAPPE SOUTERRAINE 40

    A. SYSTÈME D"ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES ENTREPRISES ET DES HABITANTS DE LA PLAINE DE MÉLÉ 38 B. BESOINS FUTURS ET LIMITES DE LA NAPPE? 39

    ANNEXES

    CONeL USION : 41

    42

    31

    31 32 32 32 33 .,., .J.J

    33 34 35 35 37 37

    38

    40 40 40

    CONTRIBUTION DE LA NAPPE AUX DÉBITS DES RIVIÈRES

    SUIVI PRÉCIS DES ÉCOULEMENTS DANS QUELQUES ENDROITS TRÈS LOCALISÉS

    LOCALISATION DE L'INTERFACE EAU SALÉE-EAU DOUCE LE LONG DE LA CÔTE

    Remarque: les deux langues officielles du Vanuatu étant l'anglais et le français, il se peut que les versions française et anglaise de ce rapport contiennent des illustrations figurant dans J'autre langue que celle du texte.

    A. B. C.

    V. oUA LITE DES EAUY DE LA NAPPE

    VI UTILISATION ACTUELLE ET À VENIR DE L'EAUDE LA NAPPE PHRÉATIOUE

    A. CHOIX DES LIEUX D"ANALYSE B. NATURE DES TESTS ET MÉTHODES UTILISÉES 1. EQUIPEMENT 2. MÉTHODES C. RÉSULTAT DES ANALYSES 1. RÉSULTATS GLOBAUX 2. RÉSULTATS DES ANALYSES DU MOIS DE MAI 3. RÉSULTATS DES ANALYSES DU MOIS D'AOÛT D. INTERPRÉTATION 1. SIGNIFICATION DES DIFFÉRENTS ÉLÉMENTS ANALYSÉS 2. UNE QUALITÉ INÉGALE 3. ORIGINE ET RISQUE DE POLLUTION

    1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

  • 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1

    1. AU PAYS DU FEU, DE LA TERRE ET SURTOUT DE L'EAU

    A. Le Vanuatu

    1. Le Vanuatu, archipel du sud Pacifique

    a) Géographie

    L'archipel du Vanuatu est situé dans le sud-ouest de l'Océan Paci'fique dans la partie méridionale de la zone intertropicale. Le Vanuatu est aussi connu sous son ancien nom: les Nouvelles Hébrides.

    Source: DGMWR ;#

    Les îles de l'archipel forment un "V" qui s'étend sur 1176 km du nord au sud entre l'équateur et le tropique du capricorne. L'archipel se localise entre 130 S et 21 0

    S de latitude et 1660 E et 1700 E de longitude.

    Le plus proche voisin du Vanuatu sont les îles Salomon à 170 km au nord. Quant à la Nouvelle Calédonie, celle-ci se situe à 230 km au sud ouest.

    Le Vanuatu compte 83 îles dont 68 sont habitées. Avec près de 860000 km2

    de surface territoriale dont seulement 12 190 km2 sont des terres, le Vanuatu est un des plus grands pays du sud Pacifique.

    .

  • source: http://www.city.net/countries/vanuatu

    2

    Hvnler

    2: lb

    rym C

    :Le,) (1);>

    ç. .Fora 1

    9 ('

    PDRT- Bts r VILA 0.-

    \JI

    1 T. na

    Anatam

    Etude de la nappe phréatique de la plaine de Mélé

    fJ, s TO(l

    Seules 12 îles sont réellement significatives en terme de taille, d'économie et de population. L'île la plus grande est Santo (4010 km2), puis Malakula (2069 km2), Efaté (985 km2) et Erromango (900 km2). Port Vila, la capitale du Vanuatu se trouve sur Efaté, aussi appelée Vaté. Le deuxièm

Recommended

View more >