enquête sur le budget des ménages 2010 actualités ofs

Download Enquête sur le budget des ménages 2010 Actualités OFS

Post on 05-Jan-2017

221 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 20 Situationconomiqueetsociale Neuchtel,dcembre2012delapopulation

    Enqute sur le budget des mnages 2010Rsultatscommentsettableaux

    Renseignements:PeterBolliger,OFS,SectionRevenus,consommationetconditionsdevie,tl.:0327136811E-mail:Peter.Bolliger@bfs.admin.chNdecommande:1088-1000

    Actualits OFS

    EspacedelEuropeCH-2010Neuchtelwww.statistique.admin.ch

    DpartementfdraldelintrieurDFI

    Office fdral de la statistique OFS

  • Table des matires

    Introduction 5

    Lesbutsdelenqute 5

    Lesbutsdecettepublication 5

    Aspectsmthodologiquesenbref 6

    Cadrenationaletinternational 6

    Populationtudie 6

    Plandchantillonnage 6

    Modesderelev 6

    Droulementdelenqute 7

    Participationlenqute 8

    Extrapolation 8

    Indicateursstatistiques:moyenneoumdiane? 8

    Prcisiondesrsultats 9

    Tableaudesynthse:lavisionglobale 10

    Revenuprimaire 11

    Revenubrut 12

    Revenudisponible 12

    Aquoiestconsacrlerevenudisponible? 13

    Cequilreste:lpargne 14

    Tableauxdtaills:larichessedinformation 15

    Produitsalimentairesetboissonsnonalcoolises 15

    Boissonsalcoolisesettabacs 17

    Restaurationetservicesdhbergement 18

    Vtementsetchaussures 19

    Logementetnergie 20

    Ameublement,quipementetentretiendumnage 21

    Dpensesdesant 22

    Transports 23

    Communications 24

    Loisirsetculture 24

    Autresbiensetservices 25

    Tableaux

    T1 Revenus et dpenses de lensemble des mnages, 2010 10

    T2 Dpenses dtailles de lensemble des mnages, 2010 27

    T3 Quantits consommes de lensemble des mnages, 2010 40

    ACTuALITsofs

    3

  • Introduction

    Lesbutsdelenqute

    Lenqute sur le budget des mnages (EBM) permet dobtenir une image globale mais aussi trs dtaille des dpenses et des revenus des personnes rsidant dans les mnages privs en Suisse.

    Dune part, les revenus du travail salari, indpen-dant, de la fortune et des biens immobiliers, les rentes, les indemnits, les aides sociales, les pensions alimen-taires, les cadeaux et invitations et lautoproduction sont soigneusement comptabiliss en tant que sources de revenus. Les dpenses en matire dalimentation, de logement, dassurances, de communication, de trans-ports, de formation, les cotisations et pensions alimen-taires verses, ainsi que les impts et taxes sont dautre part galement recenss afin de dterminer lutilisation que font les mnages de largent quils ont disposition.

    Une grande enqute a t mene en 1998. Depuis 2000, lenqute est ralise chaque anne, ce qui permet de remplir les objectifs suivants:

    redfinir chaque anne le panier-type de lindice des prix la consommation et calculer ainsi le renchris-sement sur une base actualise;

    dcrire le comportement des mnages privs en matire de consommation;

    mettre disposition des informations rgulires sur le niveau et la structure des dpenses et des revenus des

    mnages privs.

    Lesbutsdecettepublication

    La prsente publication sadresse aux lecteurs dsireux de mieux connatre lenqute sur le budget des mnages. Elle permet de trouver des rponses aux questions que lon se pose sur la dfinition exacte de chaque libell figurant dans les tableaux dtaills, mais aussi sur les mthodes de relev.

    Vous avez besoin de certaines donnes dans le cadre de votre travail:

    Combien dpensent en moyenne les mnages en Suisse pour lalimentation?

    Combien de kilos de fruits les mnages consomment-ils par an?

    Par intrt personnel, vous vous posez certaines ques-tions du type:

    Est-ce que je dpense plus pour les produits laitiers que le mnage moyen?

    Tout le monde dpense-t-il autant que moi pour ses primes dassurances?

    La prsente publication vise prcisment rpondre ce genre de questions en explicitant le contenu des tableaux dtaills.

    Il est cependant important de noter que cette publica-tion se concentre uniquement sur les rsultats de len-semble des mnages. Les rsultats comments bass sur des sous-groupes de mnages (comme les mnages ren-tiers ou les mnages composs dune seule personne) ne sont pas inclus ici.

    ACTuALITsofs

    5

  • Cadrenationaletinternational

    Ralise sur mandat du Conseil fdral, lenqute sur le budget des mnages se base sur des fondements et dfinitions mthodologiques qui prennent comme modle les directives internationales, notamment la Nomenclature des fonctions de consommation des mnages COICOP (ou Classification of Individual Consumption by Purpose). Dfinie par Eurostat (lOffice statistique des Communauts europennes), la COICOP partage la consommation en 12 groupes principaux: les produits alimentaires et boissons non alcoolises, les boissons alcoolises et tabacs, la restauration et les services dhbergement, les vtements et chaussures, le logement et lnergie, lameublement/lquipement et lentretien du mnage, les dpenses de sant, les transports, les communications, les loisirs et la culture ainsi que les autres biens et services y compris les frais dcolage et de formation.

    Populationtudie

    La population de rfrence est la population rsidant de manire permanente en Suisse dans un mnage priv. Les frontaliers et les touristes trangers ne font pas partie de la population rsidente permanente et ne sont donc pas pris en considration dans lEBM.

    Le mnage priv se dfinit comme un groupe de per-sonnes qui partagent le mme logement, mettent en commun une partie ou la totalit de leurs revenus et de leur patrimoine et consomment collectivement certains biens et services. LEBM ne considre que les mnages privs; les mnages collectifs (tels les homes, foyers ou prisons) ne sont ainsi pas couverts par lenqute.

    Par dfinition, une personne ne peut se trouver que dans un seul mnage. Il sagit du mnage o elle habite plus de quatre nuits par semaine et o elle met une par-tie importante de ses dpenses en commun (essentielle-ment le logement et lalimentation) avec les autres habi-tants du mnage dans le mme logement. Pour les

    Aspects mthodologiques en bref

    tudiants par exemple, il sagit de leur propre mnage sils ne vivent plus la majeure partie du temps chez leurs parents.

    Plandchantillonnage

    LEBM est ralise sur la base de douze chantillons alatoires mensuels stratifis selon les sept grandes r-gions1 de la Suisse. Afin dobtenir suffisamment de m-nages dans toutes les rgions, un tirage non propor-tionnel, avec surreprsentation du Tessin, est effectu.

    Pour lEBM 2010, la base de sondage, qui est par dfini-tion la liste des units dans laquelle le tirage est effectu, est le registre OFS des raccordements tlphoniques privs.

    Modesderelev

    Lobjectif de lenqute est de saisir de manire dtaille les dpenses et revenus des mnages, soit tout ce qui entre et sort du porte-monnaie des mnages pendant une certaine priode. Les mnages participants inscrivent donc, durant un mois environ, toutes leurs dpenses et tous leurs revenus dans les documents de relev.

    Pour le relev, il savre quune diffrenciation du mode doccurrence des revenus et des dpenses peut tre faite selon deux concepts globaux:

    les dpenses/revenus priodiques (p.ex. loyer net, intrts hypothcaires, primes dassurance-maladie, rentes AVS, salaires mensuels);

    les dpenses/revenus au coup par coup (p.ex. achat de produits alimentaires, repas au restaurant, achat de billets de cinma, de voitures, gain la loterie, salaire pour baby-sitting).

    1 Rgion lmanique: GE, VS et VD; Espace Mittelland: BE, FR, JU, NE et SO; Suisse du Nord-Ouest: AG, BL et BS; Zurich: ZH; Suisse orientale: AR, AI, GL, GR, SG, SH et TG; Suisse centrale: LU, NW, OW, SZ, UR et ZG; Tessin: TI.

    ACTuALITsofs

    6

  • Ces deux concepts de relev sont encore diffren-cis selon dautres aspects, comme par exemple la fr-quence dachat, et optimiss en consquence. Pour chaque domaine couvert, la priode de relev optimale est dtermine.

    Les documents denqute sont structurs selon les domaines ou thmes (comme lalimentation, le loge-ment etc.) et un seul mode de relev est utilis par thme.

    Lutilisation approprie de modes de relev optimiss permet une standardisation des donnes. Pour lEBM, les rsultats sont par exemple prsents en francs par mois par mnage.

    Droulementdelenqute

    LEBM est ralise laide dinterviews tlphoniques et de questionnaires crits. Voici un aperu assez dtaill de son droulement:

    Pour chacune des douze vagues (mois) de lanne, lOFS livre la liste des adresses des mnages slectionns pour participer lenqute linstitut de sondage man-dat pour effectuer le travail sur le terrain. Quatre six semaines avant le dbut du mois denqute, une lettre pr-sentant les objectifs de lEBM est envoye ces adresses.

    Quelques jours aprs avoir reu cette lettre, les mnages sont contacts par tlphone. Si le mnage accepte de participer lenqute, un entretien tlphonique de recru-tement est ralis. Cet entretien permet dobtenir des informations gnrales sur la structure du mnage, les caractristiques des membres le composant (sexe, ge, nationalit, tat civil, situation professionnelle et forma-tion), les conditions de logement, le statut doccupation du logement (locataire ou propritaire) et de dterminer la personne de rfrence (membre du mnage percevant les plus hauts revenus). La phase de recrutement pour une vague dure environ trois semaines.

    Quelques jours avant le dbut du mois denqute, les mnages reoivent trois carnets:

    un carnet journalier dans lequel seront inscrits les dpenses au jour le jour (produits alimentaires et boissons, dpenses quotidiennes) ainsi que les reve-nus encaisss au coup par coup (autoproduction, cadeaux et invitations, revenus irrguliers issus dac-tivits prives, prestations en nature et rembourse-ments irrguliers par lemployeur, baby-sitting, etc.);

    un carnet pour le relev des dpenses rgulires (comme le logement ou les assuranc