dounia news du 18 octobre 2015

Download Dounia News du 18 octobre 2015

Post on 23-Jul-2016

220 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

Bonjour, Dounia News vous souhaite une bonne lecture. Sarie Abdeslam

TRANSCRIPT

  • A linitia-tive de ce jeune roi Mo-hammed VI, une rforme du Code de la famille, consa-crant

    lgalit juridique entre lhomme et la femme au sein du couple, voit le jour en 2004, cependant quest mise sur pied une instance nomme quit et rconciliation , destine faire la lumire sur les atteintes aux droits de lhomme commises lors du rgne de Hassan II. Son rapport, rendu en 2006, se veut symbolique du change-ment dre, au mme titre dailleurs que le lancement en 2005 dun ambi-tieux programme de rsorption de la pauvret dans les campagnes et dans les villes, la priorit marque accor-de la lutte contre le chmage, end-mique, et la volont affiche dtablir un systme de couverture mdicale pour tous. Mais la question pendante du Sahara et les attentats terroristes qui frappent Casablanca en 2003 puis nouveau en 2007 ralentissent voire interrompent lexprience douver-ture, conduisant un progressif dur-cissement du rgime. En revanche, louverture conomique se poursuit

    bel et bien : appel fruc-tueux aux investis-seurs inter-nationaux, cration de zones franches, signature

    dun trait de libre-change avec les tats-Unis en 2004, et renforcement de lintgration conomique avec lUnion europenne la suite de lob-tention dun statut avanc avec cette dernire en 2008. La croissance, dynamique depuis 2000 malgr des fluctuations annuelles, ne permet tou-tefois pas au gros de la population damliorer significativement son sort, do un sentiment de dception en son sein, que la distance que le roi semble cultiver avec la capitale, et plus gnralement avec son peuple, tend entretenir. Cette insatisfaction latente sexprime ponctuellement travers des manifestations contre la vie chre et la propension des lec-teurs bouder les urnes ou porter leurs suffrages vers la

    formation politique islamiste quest le parti de la Justice et du Dveloppe-ment. En 2011, afin dviter une pro-pagation des rvolutions arabes de Tunisie et dgypte, Mohammed VI prend les devants et rpond preste-ment aux premires manifestations (mouvement du 20 fvrier) en lanant une rforme constitutionnelle den-vergure rduisant ses prrogatives au profit dun chef de gouvernement issu du parti arriv en tte des lections lgislatives et garantissant les droits fondamentaux. Mais pour en arriver jusque-l, beaucoup deau historique avait coul dans les rivires du Ma-ghreb. En effet, il faudra se rappeler tout de mme que la civilisation mari-

    nide avait disparu depuis deux sicles environ aprs son avnement. Les Marinides laissant le souvenir dune brillante civilisation. leur poque, le Maroc connat un grand essor intel-lectuel et artistique. Fs, promue au rang de capitale, est dote ddifices somptueux (palais, mosques, me-dersas) qui tmoignent dune grande valeur artistique. Lieu de rencontre des ngociants africains, andalous et chrtiens, cette ville est galement un centre conomique important. Elle est aussi un centre de rayonnement intellectuel. Les tudiants viennent de tous les pays de lOccident musul-man suivre les cours de son univer-sit dAl-Qarawiyyin. Et les sultans marinides attirent les fins lettrs du Maghreb et de lAndalousie. Leur cour est frquente par des hommes comme Ibn Khaldoun, Ibn Al-Khatib et Ibn Battouta, qui comptent parmi les noms les plus prestigieux de la culture arabe. Lisn Ad-Din Moham-med Ibn Al-Khatib Mdecin et cri-vain hispano-musulman (Loja, prs de Grenade, 1313-Tlemcen 1374). Mdecin de profession, il travailla comme fonctionnaire pour les rois de Grenade, parvenant au rang de vizir. Toutefois, il sexila au Maroc aprs la chute de Grenade. Il retrouva ses fonctions de vizir aprs la restaura-tion du royaume de Grenade par les Mrinides, mais il tomba rapidement en disgrce (1371) et dut senfuir de nouveau au Maroc, o il se rfugia Tlemcen. Mais accus dhrsie, il fut livr son disciple, le pote Ibn Zamrak, qui lui avait succd dans les fonctions de vizir, et qui le fit tran-gler en prison. Dans ses crits, Ibn Al-Khatib cultiva aussi bien la po-sie que la philosophie, lhistoire et la mdecine.

    Lire la suite de larticle:https://goo.gl/Cq0jty

    I l ta i t une fo i s Un Grand Maghreb Un i ! Publication en plusieurs parties Episode N 6/15 (Abdelkader BENMOUSSA)

  • Les chibanis marocains en Europe, entre la chane Aljazira et Mdi1 TV Par Abdelkrim Belguendouz, Universitaire Rabat, chercheur spcialis en migration

    Diffuse le 7 octobre 2015 sur Aljazira, lmission dont on ren-voie au premier lien ci-dessous, porte un titre dune actualit br-lante sous le titre : Braise de la retraite. Il sagit dune analyse comparative des droits et du vcu des retraits maghrbins immigrs dans des pays comme la France et les Pays-Bas et de retraits de certains pays europens ( France, Belgique, Italie) dans des pays comme le Maroc et la Tunisie. Les discriminations en termes de droits sont manifestes entre natio-naux et trangers et les gouverne-ments des pays dorigine restent passifs. ils ninterviennent pas rellement pour dfendre les droits sociaux de cette catgorie de ci-toyens aujourdhui retraits, partis la fleur de lge aprs slection par les reprsentants des entre-prises europennes pour partici-per activement la reconstruction de lEurope, son dveloppement conomique et son bien tre so-cial.

    Discriminations et injustices

    Ainsi, le dossier des chibanis marocains notamment en France et dans dautres pays europens reste entier. La dernire runion Paris des premiers ministres marocain et franais -Benkirane et Valls-et des

    ministres les accompagnant, na dbouch sur pratiquement rien de concret sur ce plan, dans la mesure o la partie marocaine ne sest pas prpare temps sur ce dossier. Dans la dclaration finale, la par-tie franaise na pas pris un enga-gement ferme de crer un groupe de travail commun, en fixant un dlai prcis, mais elle a seulement dclar quelle tudiera la propo-sition marocaine de cration dun groupe de travail relatif la porta-bilit des droits sociaux des retrai-ts marocains souhaitant sinstaller durablement au Maroc.

    Or jusqu prsent, la partie fran-aise au mieux, rflchit encore la question, ntant pas encore convaincue de lurgence en la matire, savoir au niveau lgis-latif et au plan concret, liminer une discrimination et une injustice flagrantes, dont ptissent du reste non seulement 175. 000 Marocains en France, mais quelques 655. 000 autres retraits trangers dans lhexagone, selon les statistiques fournies par Cap Sud MRE, une ONG qui mne depuis 2011 une action trs active dans le plaidoyer sur ce terrain, en France et au Ma-roc, avec notamment un lobbying auprs des parlementaires et des partis politiques.

    Alors que les retraits franais b-nficient de la couverture mdicale sils passent le reste de leur vie ltranger, au Maroc par exemple, les retraits marocains par contre et bien quils aient cotis de la mme manire que les retraits franais, ne peuvent retourner dfini-

    tivement au Maroc, en bnficiant de toutes les prestations. En effet, les retraits marocains ( et autres retraits trangers) en France sont privs de tous leurs droits sociaux et notamment de la couverture mdicale, sils sabsentent du ter-ritoire franais pendant plus de 163 jours par an. Ils sont donc pra-tiquement tenus, contre leur gr, de sjourner en France une bonne partie de l anne et ce, dans des conditions pnibles et difficiles.

    Double langage

    Dans le reportage diffus par Alja-zira, on entend certes une dpute du parlement marocain mener un plaidoyer pour raliser lgalit des droits, mais appartenant un groupe parlementaire de la majori-t et en loccurrence le parti qui di-rige la coalition gouvernementale Rabat, on sattend normalement une certaine cohrence au niveau de laction gouvernementale et un suivi vigilant du ct parle-mentaire. Or on constate que trs souvent, ce genre dintervention mdiatique est de la pure com. .

    Lire la suite de larticle :

    https://goo.gl/z3MlCy

  • Lasbl Marhaban organise un stage pour enfants de 4 6 ans et de 7 10 ans avec pour thme:Les animaux dans le CoranActivits en nerlandaisDu lundi 2 au vendredi 6 novembre 2015 de 9h 16hProgramme:: jeu de mmoire, recherche, bricolage, his-toire, devinette, Infos & inscriptions:: 0478/712.461 ou asbl.marhaban@gmail.comAdresse:: Rue de lescaut 1141080 Molenbeek-Saint-Jean

    Elle fait croire sa conversion lIslam et nimagine pas les ractions Silke Raats, tudiante anversoise de 21 ans a fait une exprimentation sociale parce quelle constatait que dans son entourage on avait une image ngative de lIslam. Elle a voulu faire croire quelle stait convertie lIslam et elle sest mise porter le voile islamique.

    Rsultat : Elle a perdu trois quart de ses amis. Elle se rassure en se disant que ceux qui restent sont des vrais amis.

    A la base elle voulait se faire passer pour une musul-mane pendant un mois, mais les ractions taient tel-lement violentes quelle a arrt aprs 10 jours.

    Elle a vraiment t choque par les ractions nga-tives de la part de ses connaissances et amis. Elle tait dvisage, regarde de travers et mme com-pltement ignore. Mme de la part damis quelle connait depuis longtemps et avec qui elle a pass ses dernires vacances.

    Une pense nos frres et surs qui se convertissent lIslam et qui se retrouvent trop souvent seuls.

    Le Film lcharpe RougeLe film met les projecteurs sur une page de lhistoire Alg-ro-Marocaine connue sous le nom de la Guerre des sables dclenches au dbut des annes soixante entre le Maroc et lAlgrie. Si le film naborde pas dune manire directe ce malheureux chapitre de leur his-toire, il met en exergue les consquences tragiques tant politiques que sociales ladresse des deux pays et leurs populations. : https://goo.gl/puM3MN

    Diversity News Brussels Pour que le Vivre Ensemble ne restera plus un slogan. Le professeur Norbert CIGE secrtaire gnral du Muse Juif de Belgique oeuvre depuis plusieurs annes au rapprochement de la com-munaut juive avec dautres commu