daniel kaplan www.fing.org. "produire et partager des idée neuves et actionnables pour anticiper...

Download DANIEL KAPLAN www.fing.org.

Post on 03-Apr-2015

102 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • Page 1
  • DANIEL KAPLAN www.fing.org
  • Page 2
  • "Produire et partager des ide neuves et actionnables pour anticiper les transformations numriques" Think TankPle Prospective Habita[n]ts connects Numrique & habitat, nouvelles pistes Innovation montaire et monnaies de l'innovation ReFaire : aux frontires du Do-It-Yourself L'avenir de l'industrie ? Allger la ville Le numrique pour russir la "ville frugale" Donnes publiques ouvertes Exprimenter, mutualiser MesInfos La rvolution des donnes personnelles partages Fab Labs Elargir l'accs la fabrication numrique Innovation DemocraTIC Acclrateur de projets dmocratiques Montre Verte/Citypulse Internet Actu Le mdia de rfrence Questions numriques Et si on prenait le temps d'anticiper ? Do Tank Labos d'innovation Citlabo L'atelier de l'innovation territoriale et ouverte Carrefour des Possibles 150+ projets innovants/an dans 12 rgions LA FING EN 2012
  • Page 3
  • Page 4
  • Page 5
  • CARTOGRAPHIE DES SCNARIOS DE RUPTURE En majuscules, les 7 ruptures dveloppes par le groupe
  • Page 6
  • LA CRISE Durable Economique et cologique Provoquera des changements irrversibles Force revisiter tous nos scnarios d'avenir
  • Page 7
  • UNE NOUVELLE EXIGENCE VIS-A-VIS DU NUMRIQUE Le numrique n'a pas empch la crise (l'a-t-il mme approfondie) ? Il n'a pas rduit notre empreinte cologique (l'a-t-il mme augmente ?) A-t-il vraiment simplifi nos vies ? Qu'a-t-il fait au travail ? Au lien social ?... Embarras numriques, dpendance et rsilience Confinement du numrique ? Rvoltes ? Examen critique des prochaines innovations
  • Page 8
  • L'INNOVATION INDIGNE La technologie pour transformer le cur de nos modles de dveloppement Partage, proximit, lien, contribution, dmatrialisation Aller chercher la transformation plutt que l'optimisation La fin des "e" (-ducation, -sant, -administration) S'interroger sur les effets pervers Le "smart" (city, grid) en doute Effets rebonds Limites de la marchandisation
  • Page 9
  • L'EMPOWERMENT, PUISSANCE & FRAGILITE Le numrique redistribue de l'information, donc du pouvoir Mais au profit de qui ? L'empowerment des individus est une ralit, mais ingalement rpartie et incomplte Une asymtrie constante, voire croissante, entre l'outillage de la majorit des individus et celui des organisations Vouloir l'empowerment, c'est quoi ? Au-del du numrique, a veut dire quoi ?
  • Page 10
  • 2011 Devant "l'ampleur et la varit des dysfonctionnements" constats dans leurs logiciels, l'UFC-Que Choisir porte plainte contre 4 diteurs de jeux vido. 2012 Nouvelle vague de suicides de cadres, la "pression numrique" est mise en accusation. 20132014 L'UFC attaque cette fois 5 oprateurs du "cloud" suite des disparitions accidentelles (ou non) de donnes de leurs clients. 2015 Mdiamtrie constate pour la 1 e fois une rduction du temps personnel consacr aux usages numriques.
  • Page 11
  • QU'EST-CE QUI CHANGE ? Le numrique interrog au cur mme de sa "promesse" Les fournisseurs deviennent responsables des dysfonctionnements et des "dommages numriques" Exigence de portabilit, interoprabilit, prennit, indpendance Rbellions numriques Slow Nouvelles maladies professionnelles Dconnexion Rsilience Autonomie ou flicage ?
  • Page 12
  • RALISTE ? SIGNAUX FORTS Dpendance croissante des individus et des organisations vis--vis du numrique Explosion des volumes d'information Stress et infobsit SIGNAUX FAIBLES Procs intents aux diteurs de logiciels Conflits sociaux sur l'informatisation Entreprises "zro mails" RAISONS DE DOUTER Pourquoi cesserions-nous d'accepter ce que nous admettons depuis 20 ans ? La pression est un phnomne systmique, pas local Les grandes entreprises du numrique sont trop puissantes, trop globales La crainte du dcrochage numrique empche de s'interroger sur ses inconvnients
  • Page 13
  • SOUHAITABLE ? OUI ! NON ! l'heure o tout est valu, pourquoi les entreprises numriques seraient- elles seules avoir le droit l'irresponsabilit ? Une force de travail stresse, dsoriente, ne peut pas tre productive. L'imperfection du numrique est la ranon de ses bnfices, de son innovation continue. Nous apprendrons "l'cologie informationnelle" par essais-erreurs, pas autrement. La concurrence, elle, ne s'arrtera pas.
  • Page 14
  • COMMENT ANTICIPER ? REPRER LES OPPORTUNITES Se diffrencier en jouant la qualit et la responsabilit Concilier ractivit et projection long terme Devenir plus attractif et plus fidlisant pour les collaborateurs IDENTIFIER LES MENACES Multiplication des conflits Augmentation des cots et des dlais des projets/innovations numriques Tension durable entre aspirations des salaris/pression des marchs CONDITIONS DE RUSSITE Ouvrir les processus de conception et production Un courant d'innovation "slow" dans le numrique et ses pratiques Ngocier des chartes dans les entreprises Une exprimentation continue des nouvelles organisations du travail, avec une trs large part d'initiative des salaris
  • Page 15
  • Page 16
  • QU'EST-CE QUI CHANGE ? Un retournement de la relation entre individus & organisations Rompt avec 3 dcennies de surquipement unilatral (CRM) "Empowerment" des consommateurs l'aide de leurs donnes Un "VRM" face au "CRM" L'mergence d'un nouveau march : services personnels de donnes Recuperer, stocker, analyser, exploiter et echanger ses donnees, dune maniere aisee et su re. Des questions nouvelles traiter Organisations : combien c a cou te, qui paye, quels sont les benefices, quels sont les risques? Individus : comment c a marche, quest-ce que c a mapporte, combien c a me cou te? Et si c a ne minteresse pas?... Societe : quels nouveaux risques, comment eviter de nouveaux abus de pouvoir?...
  • Page 17
  • RALISTE ? SIGNAUX FORTS Crise de la relation de confiance Inquitudes sur les donnes personnelles Demande de matrise de sa vie Les donnes comme actif-cl : "open data", "big data" MiData (UK), "Smart Disclosure" (US) SIGNAUX FAIBLES Quantified Self Rseaux de patients Coffres-forts numriques Data Portability RAISONS DE DOUTER L'entreprise sait ce qu'elle a perdre, pas forcment ce qu'elle a gagner. Pourquoi crer de nouveaux risques de vol d'identit, ou de monopoles ? Les consommateurs sont-ils vraiment demandeurs ? Sauront-ils que faire de leurs donnes ? Agrger des donnes htrognes, faire dialoguer les S.I. consommateurs et entreprises : on n'y arrivera jamais !
  • Page 18
  • SOUHAITABLE ? OUI ! NON ! Une rponse pertinente la crise de confiance, en crant une relation "adulte" entre individus et organisations Rendra les marchs plus efficients Fera merger des connaissances nouvelles Rendra les individus plus actifs sur leur propre protection Une formidable opportunit de croissance : les services personnels de donnes Met les entreprises en danger et leur fait cder le pouvoir de nouveaux "datamdiaires" Posera des problmes de scurit et de responsabilit insurmontables Les individus s'en remettront de nouveaux "tiers de confiance" qui produiront de nouveaux abus Un truc pour CSP +, qui largira la fracture sociale
  • Page 19
  • COMMENT ANTICIPER ? REPRER LES OPPORTUNITES Recreer de la confiance et de la fidelite Amliorer la qualit des bases Un marketing moins divinatoire (Intention economy) Se positionner sur les nouveaux services de gestion de donnes IDENTIFIER LES MENACES Partager sans contrepartie evidente des informations de grande valeur, ouvrir la voie a de nouveaux intermediaires Dvoiler ses pratiques Risques techniques & juridiques CONDITIONS DE RUSSITE Prendre de l'avance Explorer et tester les sources de valeur Recenser les donnes et mesurer leur intrt, le cot de leur ouverture, les risques Nouer des partenariats avec des crateurs de services Intgrer ce changement ds la conception des systmes Mobiliser d'autres entreprises dtentrices de donnes
  • Page 20
  • 2012-2013 La crise fait merger une conomie locale de survie, appuye sur le dtournement de certains sites d'change, de partage et de revente. 2014-2015 10 villes europennes et 15 entreprises lancent une exprimentation grande chelle, "Share & Dematerialize". 2016-20172018-2019 Renault lance la Renault Share, conue pour tre partage par son propritaire, avec un modle d'affaires fond sur les revenus de location/covoiturage. 2020 Les rglements d'urbanisme exigent la construction d'espaces partags dans les logements et les bureaux.
  • Page 21
  • QU'EST-CE QUI CHANGE ? Une vritable conomie du partage et de la rutilisation Partage d'quipements, d'espaces, de temps, de connaissances Location, cloud, coproprit, achats et investissements groups Rparation, recyclage, rcupration, revente Qui entrane d'autres transformations Dans la production, la distribution, la finance Nouveaux intermdiaires, locaux et globaux Et ncessite de nouvelles "infrastructures" Espaces collectifs : "coworking", fab labs, entrepts partags Echange et compensation : "bourses", monnaies, ratings Ateliers flexibles, objets/services "open source", cloud local
  • Page 22
  • RALISTE ? SIGNAUX FORTS La crise conomique et cologique Le rle des rseaux sociaux Economie de fonctionnalit Innovation sociale SIGNAUX FAIBLES Consommation collaborative Espaces de travail partags Formes hybrides d'emploi Monnaies alternatives RAISONS DE DOUTER Face aux difficults conomiques, la rvolte ou le repli apparaissent au moins aussi probables que la solidarit et la rsilience. La rponse aux grandes crises merge plus gnralement de chocs politiques.
  • Page