cotteau 1893 echinides nouveaux 107a114

Download Cotteau 1893 Echinides Nouveaux 107a114

Post on 26-Jun-2015

80 views

Category:

Documents

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

344

EGHINIDES NOUVEAUX OU PEU CONNUS,par G.

COTTEAUde

,

Correspondant

l'inslilut,

(12e article).

Planchs VIII

et IX.

107,

Pedina Grossouvrei Gotteau, 1893.1>1.

VIII, fig. 1-4.

Espce de moyennerieure

taille,

haute, renfle, circulaire. Face sup-

uniformment bombe, arrondie vers l'ambitus. Face infrieure galement renfle et arrondie, moins cependant que la face suprieure, presque plane autour du pristome. Zones porifres fleur de test, formes prs du sommet de pores simples et directement superposs, mais qui tendent bientt dvier de la ligne droite et se grouper par triples paires obliques, occupant unla face infrieure, les paires

espace d'autant plus large qu'elles se rapprochent de l'ambitus. A de pores cessent d'afecter la dispositionet

forment une ligne irrgulire, subonduleuse; autour la zone porifre s'largit de nouveau et les paires de pores se multiplient. Aires ambulacraires relativement troites, surtout leur partie suprieure, garnies de deux ranges de petits tubercules peu saillants, perfors, non crnels, plus ou moins serrs, assez irrguliers dans leur dveloppement, augmentant un peu de volume vers l'ambitus, au nombre de plus de quarante par srie. L'espace intermdiaire est assez large et garni de granules peu abondants, pars, ingaux. Des granules de mme nature se montrent et l, souvent rangs deux par deux, au milieu des zones porifres. Aires interambulacraires larges, pourvues de deux ranges de tubercules de mme nature que ceux des aires ambulacraires, mais plus dvelopps, plus largement scrobiculs, plus rgulirement disposs et un peu plus espacs, surtout la face suprieure, au nombre de vingt-sept ou vingt-huit par srie. Tubercules secondaires plus petitsque les tubercules principaux, comme eux perfors,trigmine

du pristome,

non crnels

et scrobiculs,

formant, vers l'ambitus

et

la

face

infrieure, plusieurs ranges intermdiaires qui disparaissent en

s'levant et tendent se confondre avec quelques-uns des plus gros

granules

({ui

les

accompagnent. Partout

le

test

parat finement

CHINIDES NOUVEAUX OU PEU CONNUS

345test,

chagrin. Pristome mdiocrement dvelopp, fleur decirculaire

sub-

avec

une tendance pentagonale, marqu

d'eulailles

aigus et assez profondes. Priprocte irrgulirement arrondi, assez grand. Appareil apical pentagonal; plaques gnitales un peu ingales, perfores ocellaires

au milieu, granuleuses sur les bords; plaques beaucoup plus petites, perfores prs du bord, intercalesdiamtre, 59 millimtres.

l'angle externe des plaques gnitales.

Hauteur, 37 millimtres

;

espce se distingue nettement de ses congnres par sa taille, par sa forme renfle et circulaire par sa face infrieure bombe et arrondie sur les bords par ses tubercules ambulacraires serrs, nombreux, ingaux par ses tubercules interambulacraires un peu plus gros, plus largement scrobiculs et moius nombreux par son pristome assez largement dvelopp. Par sa forme gnrale, cette espce offre quelque ressemblance avec le P. Davousti; elle en difre trs certainement par sa taille beaucoup plus forte, par ses tubercules ambulacraires et interambulacraires relativement plus nombreux et plus serrs, par son pristome plus tendu. C'est un type nouveau auquel nous sommes heureux de donner le nom de M. de Grossouvre, qui l'a dcouvert et a eu l'obligeance de nous le communiquer. Localit. Carrire de Saint-Lger de Montboillais, route de Loudun Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire). Trs rare. Limite du;

Rapports et diffrences.

Cette

;

;

;

bajocien et du bathonien.Coll. G.

de Grossouvre.

Explication des figures.;

PI. VIII,;

fig. 1,

de ct fig. 2, appareil apical ambulacraires, grossis.

fig.

3,

Pedina Grossouvrei, vu pristome fig. 4, pores;

108. Hemicidaris Bigoti Cotteau, 1893.PI. VIII, fig. 5-9.

Espce de petite taille, circulaire. Face suprieure haute, renfle, subconique. Face infrieure presque plane, arrondie sur les bords. Zones porifres subonduleuses, fleur de test, formes de pores simples, rapprochs les uns des autres, spars par un lger renflement granuliforme, dviant de la ligne droite prs du pristome et se multipliant peine. Aires ambulacraires trs troites la face suprieure, un peu flexueuses, s'largissant en descendant vers le pourtour, garnies la base de deux ranges de petits tubercules crnels et perfors, au nombre de trois ou quatre par srie, remplacs au-dessus de l'ambitus par d'autres tubercules espacs,

346

G.

COTTEAU

beaucoup plus petits et qui deviennent bientt de vritables granules. La zone intermdiaire est trs troite, nulle aux approches du sommet, occupe un peu plus bas par quelques granules ingaux, pars. Aires interambulacraires pourvues de deux ranges de tubercules saillants, crnels, perfors, fortement mamelonns, rapprochs les uns des autres, au nombre de quatre ou cinq parsrie. Les scrobicules qui les entourent sont larges, circulaires, indpendants, bords de granules identiques ceux qui remplissent l'espace intermdiaire. Les cercles scrobiculaires touchent les zones

Aux approches du sommet, les tubercules sont trs petits remplacs par de vritables granules. Pristome largement dvelopp, fleur de test, marqu de petites entailles. Priprocte troit, arrondi, circulaire, un peu dprim. Appareil apical saillant, subpentagonal; plaques gnitales ingales, anguleuses, perfores prs du bord; la plaque madrporiforme un peu plus tendue queporifres.

ou

mme

les autres;

plaques ocellaires petites, pentagonales, intercales

l'angle externe des plaques gnitales.

Hauteur, 7 millimtres, diamtre, 14 millimtres. Rapports et diffrences. Cette espce remarquable par sa petite taille, par sa forme conique, par le petit nombre de ses tubercules saillants et largement scrobicules, se distingue facilement de ses congnres. Quelques-uns de ses caractres la rapprochent

de VHeii. pulchella, de l'tage corallien, mais elle s'en distingue trs nettement par sa forme plus conique, par ses tubercules

ambulacralres et interambulacraires beaucoup moins nombreux, par son pristome plus ample. La raret de ses tubercules interambulacraires saillants et espacs lui donne, au premier aspect, quelque ressemblance avec le Cidaropsis minor ; mais la structure de ses tubercules crnels, perfors et faiblement mamelonns, laplacent dans un genre tout diffrent.Localit.Coll.

May (Calvados). Trs rare. Etage toarcien.

Cotteau (M. Munier-Chalmas).

Explication des figures.

PI. VIII, fig. 5,fig.

Hemicidaris Bigoti,fig.

vu de ct;de

fig.

6, face

suprieure;;

7,

face infrieure;

8,

aire ambulacraire, grossieprofil, grossi.

fig.

9,

tubercule interambulacraire vu

109. Salenia cylindrica

Arnaud, 1893.

PI. VIII, fig. 10-14.

Espce de grande taille, circulaire, relativement leve. Face suprieure aplatie au sommet. Face infrieure convexe. Zones pori-

CHINIDES NOUVEAUX OU PEU CONNUSfres fleur de test, peine flexueuses,

347

presque droites, formes de pores petits, rapproclis les uns des autres, spars par un renflement granuliforme qui fait paratre les pores externes plus saillants

que

les autres, disposs

prs du pristome.granule, sauf vers

Deuxle

par paires obliques, se multipliant un peu paires de pores correspondent chaque pristome. Douze paires correspondent

chaque plaque interambulacraire. Aires ambulacraires lgrement saillantes, troites, s'largissant un peu vers la base, garnies de deux ranges de petits granules serrs, homognes, au nombre de vingtsix vingt-huit par srie. Ces deux ranges sont trs rapproches,se touchent presque partout et laissent peine la place, vers l'am-

bitus et sur la face infrieure, quelques granules intermdiaires

plus petits

et pars.

crnels, imperfors, au

Tubercules interambulacraires de forte taille, nombre de six ou sept par srie, diminuant

de volume prs du pristome. Scrobicules larges, arrondis, entours de cercles incomplets de granules bien dvelopps, souvent

mamelonns, faisant dfaut

la base des scrobicules et sur le

bord

des zones porifres. Zone miliaire droite, relativement assez large,

prsentant entre les granules scrobiculaires trois ou quatre rangsirrguliers de granules plus petits, ingaux, descendant jusqu'auet accompagns et l de fines verrues. Pristome de dimension moyenne, circulaire, fleur de test, marqu de lgres entailles.Priprocteun peu saillant, vaguement pentagonal. Appareil apical plan, subcirculaire, relativement peu tendu, lisse ou trs finement chagrin, muni sur les sutures d'incisions anguleuses; plaques gnitales largement perfores aux deux tiers de leur tendue, du ct externe. La plaque madrporiforme prsente une dchirure apparente; plaques ocellaires rniformes, sans perforation visible, souvent un peu releves sur le bord externe, intercales l'angle des plaques gnitales. La plaque ocellaire postrieure de droite aboutit entirement sur le priprocte. Hauteur, 18 millimtres; diamtre, 25. Rapports et diffrences. Cette belle espce, dont nous ne connaissons qu'un seul exemplaire, ne saurait tre runie la grande espce, Saknia maxima Arnaud, qu'on rencontre Talmont; elle en diffre par son test plus lev; par ses tubercules plus nombreux; par l'exiguit de son appareil apical dont les plaques sont lisses, au lieu d'tre radies et dchiquetes. Sa taille la rapproche galement du S.

Recommended

View more >