compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisances

Download Compacter les déchets de chantier pour diminuer les nuisances

Post on 09-Feb-2017

67 views

Category:

Environment

2 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • dveloppement durable 10ENTREPRISE ROMANDE1er juillet 2016

    propos recueillis parpierre cormon

    La collecte des dchets des chantiers de construction des neuf gares du CEVA1 sera assure par la socit Transvoi-rie, filiale du groupe Helvetia environnement. Elle a rem-port lappel doffre en propo-sant une solution permettant de diminuer sensiblement le nombre de trajets effectus par les camions-bennes. Pascal Laperrousaz, son directeur g-nral, nous explique comment.

    De quoi ces dchets seront-ils constitus?Des dchets habituels des chantiers de construction: bois, pltre, morceaux de carrelage, peinture, encombrants, cartons, etc. Il est difficile den estimer le volume ce stade, mais il devrait se chiffrer en milliers de mtres cubes.

    Quelle a t la teneur de votre offre?Le cahier des charges tait trs prcis. Nous nous sommes dits: si nous entrons dans cette logique, la concurrence jouera surtout sur les prix. Or, nous prfrons toujours prsenter des offres innovantes, qui nous dmarquent. Comme lappel doffres autorisait les variantes, nous nous sommes demands comment rduire le nombre

    de rotations de camions, car ils circuleront en grande partie en ville, ce qui engendre des nui-sances et fait perdre beaucoup de temps dans le trafic. Nous avons donc dcid dinvestir dans un camion quip dune presse, le roll packer, qui per-met de compacter les dchets sur les chantiers. Il sagit dune technologie dveloppe en Allemagne et rpandue en France, mais pas encore en Suisse. Ce camion se dplacera sur les diffrents chantiers et compactera les dchets sur place, dans les bennes, ce qui permettra de diviser leur vo-lume jusqu trois fois, selon le type de dchets. Cela nous permet de faire moins de tra-jets pour les collecter, de faire bnficier notre client dco-nomies et de mnager lenvi-ronnement.

    Dans quelle mesure?Lquipement de compactage a un cot, son passage galement. Nous facturerons le passage du camion compacteur la moiti du prix de la leve dune benne. Ce systme nous permettra de relever les bennes environ trois fois moins souvent, avec des camions trs performants sur le plan environnemental.

    Cest--dire?Nous nutiliserons que des v-hicules rpondant la norme

    Euro V et VI (Euro VI est la norme europenne la plus svre en matire de rejets pol-luants - ndlr). Et tous nos vhi-cules roulent avec du biodie-sel, qui contient en moyenne 10% dadditif fabriqu par-tir dhuile de friture rcup-re dans les restaurants par Transvoirie et transforme par Leman Bio Energie, une autre socit du groupe Helvetia En-vironnement. Ce carburant est donc moins polluant quun die-sel standard et il est issu 10% de matires renouvelables.

    Vous allez galement faire circu-ler une brigade de tri. De quoi sagit-il?Comme nous travaillons sur les chantiers depuis longtemps, nous avons remarqu que tous les corps de mtiers nont pas naturellement la notion du tri, ne savent pas ncessairement quel dchet va dans quelle benne et ne se rendent pas compte que des dchets mal tris ne peuvent pas tre valori-ss. Nos chauffeurs indiquaient auparavant la direction des travaux quand ils remarquaient des problmes, mais nous nous sommes dit quil fallait aller plus loin. Depuis deux ans, nous disposons dune brigade de tri. Elle contrle que la zone de d-chets est bien organise et bien signalise, que les dchets sont correctement tris. En cas de

    problme, elle peut intervenir et, si elle constate que les rgles sont mal suivies, elle peut pro-poser des formations, en plu-sieurs langues. Cest un service que nous facturons en fonction du nombre de passages souhai-t par le client, mais celui-ci y trouve son compte: lorsque des dchets sont dclasss parce que mal tris, ils ne peuvent pas tre valoriss et il doit payer leur limination.

    Que deviendront les dchets que vous enlverez?Les dchets valorisables seront apports aux deux centres que Sogetri, une autre socit du groupe Helvetia Environne-ment, possde dans le canton. Elle groupe et conditionne les dchets afin de les envoyer vers des filires de valorisation, en Suisse ou en Europe. Le bois peut par exemple tre rutilis pour faire des panneaux dag-glomr pour lameublement il part alors en train en Italie. Il peut galement devenir du combustible de chauffage, sous forme de copeaux. Les pein-tures seront pour leur part li-mines au Centre de traitement des dchets spciaux, dont nous sommes actionnaires, ct de lusine dincinration des Cheneviers. n

    1 Liaison ferroviaire Cornavin - Eaux-Vives - Annemasse

    un patron ma dit...

    Compacter les dchets de chantier pour diminuer les nuisances

    TRANSVOIRIE dispose dun camion quip dune presse, qui permet de compacter les dchets sur les chantiers.

    Industrie automobile: pour viter les reproches

    maurice satineau

    Ds 2017, la rfrence en ma-tire de mesures de pollution sappellera lusage rel. Cepen-dant, un vhicule roulant sous le climat sudois ou italien naffiche videmment pas les mmes performances. La tem-prature moyenne de 14oC pourrait tre retenue pour les normes europennes. Nous devons veiller la meilleure reprsentativit possible de la mesure des polluants. Cest tout le sens de la prochaine tape rglementaire, indique-t-on chez Renault. Dans la pratique, lutilisation quotidienne de la voiture varie dun pays lautre, de mme que la fiscalit qui lui est rattache. Quel que soit le cycle nor-malis choisi pour valuer la consommation ou lmission de polluants, il donnera des rsultats de mesure de consom-mation diffrents des rsultats rellement obtenus sur le ter-rain, explique Pascal Manuelli,responsable de la rglementa-tion chez Total. Dautres experts relvent que les gaz dchap-pement ne sont quune partie de la pollution automobile surveille: des phnomnes

    dabrasion et de libration dautres particules seront aussi prendre en considration.

    GARDER LAVANTAGEA Bruxelles, la direction gn-rale du march intrieur sint-resse dj lhorizon 2030. La priorit est de garder un avan-tage concurrentiel global dans un secteur industriel essentiel pour lconomie europenne. En effet, lUE sera la seule, lan prochain, mettre en place le test des autos dans des condi-tions strictes, proches de la ra-lit. Les normes amricaines, en ce qui concerne les oxydes dazote, sont plus restrictives, mais celles pour le dioxyde de carbone le sont moins. Au-del des suspicions ou des cas de tricheries avres, une formidable bataille commer-ciale se prpare, tout au long de la chane de valeur. Lqui-pementier Delphi annonce une gamme renouvele de pices automobiles adquates; il de-meure cependant de la respon-sabilit des constructeurs, en fonction de leurs contraintes, de dterminer le meilleur m-lange nergtique et environ-nemental qui saura convaincre les consommateurs.

    De plus en plus mise en cause par les instances europennes et par les gouvernements, les constructeurs automobiles se prparent aux nouvelles normes de mesure de la pollution. Elles demeureront imparfaites.

    Au niveau international et natio-nal, les enjeux vont porter non seulement sur de nouvellesrfrences pour les engins neufs,mais galement sur leur suivitout au long de leur vie. Si la pro-chaine procdure dhomologa-tion permettra de mieux affinerles catgories de voitures, elle se veut dabord le rsultat de trac-tations politiques. En Europe, lecomit technique des vhicules moteur rassemble vingt-huit

    Etats membres, qui abritent de nombreux constructeurs auto-mobiles concurrents. Au niveau plantaire, le World forum forharmonization of vehicle regu-lations travaille au sein des Na-tions unies. Les deux instancessintressent la vitesse derenouvellement du parc, sanspour autant se rfrer explicite-ment aux recommandations de lOrganisation mondiale de la sant en matire dair propre. n

    LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES se prparent aux nouvelles normeseuropennes de mesure de la pollution.

    Le concours du dveloppement durable, organis par le service cantonal du dveloppement durable du canton de Genve, rcompense des projets prometteurs et exemplaires, Genve et dans la rgion transfrontalire. Il sinscrit dans le cadre de la mise en uvre de lAgenda 21 cantonal. La bourse (30 000 francs au total) et le prix (10 000 francs au total) permettent aux gagnants de concrtiser leurs projets ou de consolider leurs ralisations. La distinction, sans dotation financire, honore les initiatives manant dorganismes publics ou parapublics. Le concours 2016 a t marqu par un fort taux de participation (51 candidatures). La bourse a t attribue ex aequo Entomeal S.A. (production de protines par bioconversion de dchets vgtaux laide dinsectes) et Ppinires Genevoises S.A. (culture et vente darbres et darbustes indignes issus du milieu naturel genevois). Une mention a t attribue l'association Sustainable Finance Geneva (bourse ddie aux entreprises sociales). Le prix a t attribu un laurat, Laurent Burgisser (cration de la Ferme Roulettes, une ferme pdagogique villageoise). Trois mentions ont t dcernes Serbeco S.A. (nouvelle unit amliorant lefficacit du tri des dchets et le bien-tre des travailleurs), lassociation Alternatiba Lman (organisation dun festival transfrontalier pour le climat et le bien-vivre ensemble) et la Croix-Rouge genevoise (programme dinsertion de jeunes en rupture sociale par lagriculture).La distinction a t dcerne trois laurats: la commune de Vernier (nettoyage des praux par des jeunes en qute dinsertion), la commune d'Onex (organisation dune Semaine du got 2015 dimension sociale) et laclasse IFA-P3A de l'Ecole dinformatique du Petit-Lancy (cration dune application web mobile rpertoriant les fontaines deau potable).

    brveLes laurats du concours 2016 du dveloppement durable sont...

    Entreprise romandeno 3202 du 1.07.16

Recommended

View more >