cm6 de´velop me´moire

Download CM6 de´velop me´moire

Post on 03-Jul-2015

64 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

M1 MES - psychologie du dveloppement - 2010/2011

Brve introduction

La mmoire___________________________________________________________________

Lapprentissage, deux aspects essentiels et complmentaires : - existence dune interaction entre un individu et le milieu (au sens large) ; - enrichissement du rpertoire des comportements (ajouts de nouvelles capacits ou transformations des anciennes). Apprentissage et mmoire sont donc lis : pour apprendre, il faut garder en mmoire des traces des interactions ou de leurs rsultats. Sans stockage, pas dapprentissage possible

T1

SNC

T2

Corinne Totereau, Saint-Cyr Chardon

Comment dfinir la mmoire ?Facult denregistrer une information, de la stocker et de la rappeler sur commande ou involontairement. Rle essentiel : - toute notre existence dpend de notre mmoire car nous la sollicitons chaque instant de notre vie quotidienne (savoir conduire une voiture, savoir comment retrouver notre chemin, savoir shabiller, se reconnatre dans un miroir ) ; - aucun apprentissage nest possible sans mmoire (stockage minimum indispensable, sinon nous sommes dternels novices ).

Les 3 tapes temporelles de la mmorisationMmoire : facult denregistrer une information, de la stocker et de la rappeler sur commande ou involontairement.

une phase dacquisition (qui mne la reprsentation en mmoire) dont la dure est fonction des caractristiques du matriel stimulus (degr de complexit), des capacits mnmoniques du sujet et des buts quil sassigne ; on parle aussi dencodage ; une phase de rtention ou de stockage qui, sous rserve de lintgrit du systme nerveux central, est elle aussi de dure variable ;

Vido (544) : Fureur dans les neurones http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/memoire

une phase dactivation ou de rappel, o les traces mnsiques passent dun tat de repos un tat oprationnel. Leur existence peut alors se rvler dans des conduites observables : rappels crits ou oraux, reconnaissance, rponse des questions ; on parle aussi de restitution.

1

Trois principaux composants mnsiques (modle structuraliste dAtkinson & Shiffrin (1968) La mmoire comme systme de traitement de linformation

PROCESSUSM E M O R I S A T I O N

ECHELLE TEMPORELLE :R E C U P E R A T I O N

seconde

1 - la mmoire sensorielle ou le registre dinformations sensorielles (RIS), reoit des infos des rcepteurs sensoriels

minute

2 - la mmoire court terme (MCT), a volu vers le concept de mmoire de travail (MdT)

jours, mois, annes, vie entire

3 - la mmoire long terme (MLT)

PROCESSUSM E M O R I S A T I O N

NIVEAUX DINTERVENTION :

Le registre dinformations sensorielles (R.I.S.) Exprience princeps de Sperling (1960) - mmoire iconique (pourlaudition : mmoire choque) Rappel libre (complet) : en moyenne 3 ou 4 lettres sur lensemble

R E C U P E R A T I O N

perception

Rappel indic (partiel) : en moyenne 3 items/4 Si les participants peuvent rpondre pour nimporte quelle range, cest que les items sont stocks, donc grande (mais trs brve) capacit de stockage de la mmoire iconique ( le temps de nommer les lettres, elles seffacent ).

attention encodage consolidation rappel

2

La phase dacquisitionLa premire tape de la formation du souvenir est lie la perception. Pour quune information puisse tre retenue, il faut dabord quelle soit perue par les organes sensoriels (RIS). Les principaux sont la vision et laudition, mais les autres sens interviennent galement (mmoire sensorielle haptique par exemple)

Le registre dinformations sensorielles (R.I.S.)Rservoir temporaire pour toutes les infos sensorielles qui arrivent. Si on ne leur porte pas attention, elles sestompent rapidement. Le RIS enregistre linformation perue par les rcepteurs sensoriels (visuels, auditifs, tactiles) et maintient cette information pendant une courte dure (de 250 500 ms environ pour mmoire iconique 2 3 sec pour mmoire choque) (Kekenbosch,1994). Son rle : filtrer les infos et maintenir un court instant linformation saisie.

Si linformation a retenu notre attention, elle est achemine vers la mmoire court terme et la mmoire de travail (MCT ou MdT). Nota bene : on peut retenir sans intention, mais non sans attention ! Pour accder au niveau suivant, celui de la mmoire long terme (MLT), linformation devra tre prpare par un processus mental prcis.

On se situe ici plutt au niveau de la perception. Une partie seulement de linformation stocke pendant ce temps trs bref sera maintenue et transmise dans les systmes de stockage plus durables (les informations traites se trouvent, elles, dans la mmoire court terme). Loubli se fait par limination passive, ou activement par lajout de nouvelles donnes. Ex : percevoir son prnom dans une runion bruyante Type de mmoire qui change peu partir de lenfance

Lisez la phrase puis reproduisez-la avec les bonnes couleurs pour chaque lettre(Lieury, 2010)

La mmoire court terme (MCT) : mmoire immdiateUtilise pour stocker une information pendant une brve dure de quelques secondes aprs quelle ait t perue.

Rien ne sert de courir, il faut partir pointNous avons beaucoup de mal rappeler les couleurs de toutes les lettres mais, il est trs facile de retenir la phrase, sans les couleurs

Exemple classique : rpter une suite de nombres

Utilise dans de nombreuses activits quotidiennes : retenir un numro de tlphone (le temps de le composer ou de patienter le temps que la ligne se libre), des indications pour se rendre quelque part Demande un effort dlibr, une concentration de lattention pour retenir les informations (car capacit de stockage limite).

Sans la MCT, il nous serait, par exemple, extrmement difficile de tenir une conversation si nous tions incapables de garder lesprit ce qui vient dtre dit par quelquun dautre ou par nous-mme.

3

La mmoire court terme (MCT) MCT : comment dpasser cette limitation 7 lments ?Efficacit de cette mmoire limite par sa capacit restreinte de stockage, chez ladulte : empan mnsique de 7 lments en moyenne (Miller, nombre magique : 7 +/- 2) et sa dure de stockage (mme si elle est moins brve que pour le RIS). Comment mesurer lempan mnsique de la MCT (cest--dire la mesure de sa capacit de stockage) ? Prsentation de listes successives comportant un nombre croissant ditems. Empan mnsique = rappel sans erreur des items dans 50% des cas. Exemple

:

19451870191419391918 1914 1939 1918

1945

1870

Regrouper les informations par paquets, par catgories smantiques pour permettre la constitution de blocs , de chunks Exercices pour tester lempan mnsique Ici, on passe de 25 items 5 items !

Exercices pour tester lempan mnsique visuo spatialTest des cubes de Corsi ou Block Tapping test . Le sujet doit reproduire des squences croissantes de positions spatiales montres par lexaminateur (pointage du doigt)

Exemple jeu du commerce, pour les jeunes enfants : reproduire dans lordre, les squences en fonction de lallumage des boules - 1, puis 2, puis 3

Le fait que lenfant ait un empan dautant plus petit quil est jeune ne veut pas forcment dire que sa capacit de mmorisation est vraiment rduite : - degr de familiarit avec les stimuli ; - diffrences de stratgies utilises pour retenir les stimuli ; - diffrences defficacit dans lusage de ces stratgies.

4

MCT : comment dpasser sa limitation temporelle ? La rptition de maintien

Tche ajoute : blocage de la boucle articulatoire

La mmoire de travail (MdT) Mmoire court terme ou mmoire de travail ?Concept diffrent de la simple MCT car elle inclut un aspect dynamique, actif. Pour converser, calculer, lire, il est ncessaire de garder temporairement en tte certaines informations afin de pouvoir les manipuler. Cest la MdT qui joue ce rle. Elle nest pas donc seulement un lieu de stockage temporaire, elle est aussi un lieu de traitement et de transformation des informations. Exemple classique : rpter une suite de nombres, lenvers En classe, la mmoire de travail est au centre de nombreuses situations dapprentissage : - oprations avec retenues ; - calcul mental : par exemple, pour calculer le double de 96 (et si le rsultat nest pas dj stock en MLT), nous pouvons effectuer 90 X 2 = 180 que nous stockons temporairement, puis nous calculons 6 X 2 = 12, nous rappelons alors 180 pour faire la somme 180 + 12 = 192 ; - comprhension en lecture travail de linterprte qui doit traduire, restituer cette traduction tout en retenant les nouvelles informations, etc.

5

Comment fonctionne la MdTLa mmoire de travail fonctionne selon un processus qui comporte 4 temps : - recevoir les renseignements issus de la mmoire sensorielle et les stocker temporairement ; - faire un rappel des connaissances antrieures venant de la mmoire long terme ; - oprer une synthse des deux informations ; - exploiter immdiatement le rsultat de cette synthse ou lacheminer vers la mmoire long terme.

Lire voix haute une srie de phrases et se souvenir des derniers mots : - fort empan, 4 mots rappels en moyenne ; - faible empan, 2,5 mots (ou moins) rappels en moyenne.

Exemple : effectuer mentalement une opration avec retenue lors dune rsolution de problme

Les composants de la mmoire de travail- la boucle phonologique : encodage et manipulation des informations fondes sur le discours (chevauchement avec la MCT - qui du coup, dans ce modle, est davantage considr comme un processus quun lieu de stockage ; rpter pour le retenir le numro de la plaque minralogique du chauffard qui vient de vous faire une queue de poisson) ; - le calepin visuo-spatial : encodage des informations visuelles et spatiales (par exemple, estimer le nombre de ranges de

Recommended

View more >