cité idéale

Download cité idéale

Post on 09-Mar-2016

222 views

Category:

Documents

4 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

cité idéale - atelier de pratique artistique animé par Horric Lingenheld à l'Université d'Artois, artiste invité Frédéric Bellay

TRANSCRIPT

  • Cit idale ?

    U N I V E R S I T E D A R T O I SASSOCIATION DESTIN SENSIBLE

  • Cit idale ?Atelier de photographie de lUniversit dArtoisanim par lAssociation Destin Sensible et son Mobilabo

    Sur les ples Universitaires de Lens et Arras 2002/2003 et 2003/2004

  • Interroger la ville, adopter la cit comme terrain d'expression et cultiver le mlange d'attirance et de rpulsion que chacunpeut dvelopper au gr de ses dambulations urbaines, telles furent les pistes proposes par le photographe Horric Lingen-held aux tudiants qui ont particip r son atelier en 2002/2004. A travers un travail en noir et blanc, chacun a pu participerr une cration collective, r un projet photographique qui est un regard sur le monde non pas pour en rendre compte commeune illustration, mais pour questionner les rapports entre le visible et le sensible. Au csur ou r la priphrie des villes de l'Ar-tois,- en premier lieu Arras et Lens ou se droule l'atelier -, les tudiants se sont positionns face r un patrimoine architec-tural et culturel que seul l'individu peut mettre en relief.

    Horric Lingenheldartiste, intervenant

  • Au dpart il y avait le dsir de faire travailler des tudiants sur la ville et les questions urbaines. Codncidence, en ligne de mires'est profil l'actualit culturelle et le programme manifeste de "Lille 2004" "La cit idale". Il y avait lr la possibilit d'arri-mer la pratique photographique des tudiants r l'vnement, en lui faisant cho.

    Jacqueline Salmon en passeuse de tmoin orienta Honc Lingenheld vers moi, lorsqu'il se mit en quete de trouver quelqu'unpour l'accompagner dans son projet avec les tudiants de l'universit d'Artois.

    Photographier la ville fut ainsi ce qui nous runit au cours de ces deux annes en compagnie d'une trentaine d'tudiants. Plu-tt que de limiter le projet r un ou deux thcmes parmi tous ceux que la ville peut fournir, nous avons laiss chacun explorersa voie, prendre le temps de ttonner, de se perdre, pour laisser merger ce qui apparemment faisait sens dans leur travail. Encommun nous avons aussi rflchi r ce qui fait une ville et r la manicre dont les photographes pouvaient diversement s'en sai-sir.

    Mais ce qui nous portait, c'tait aussi la conscience que quelle que soit l'extriorit du "thcme" que nous nous choisissons,c'est toujours d'abord notre rapport au monde que nous donnons r voir r travers les images que nous produisons. Les stagesde pratique photographique offrent aux tudiants de l'universit d'Artois, un espace et un temps pour regarder et articuler leurregard dans l'ordre des images. Cette mise en forme est complexe et infiniment formatrice.

    La ville pose r chacun un problcme identique, surtout lorsqu'il s'agit de celle ou l'on vit; elle s'est banalise et sur-reprsen-te, elle tend r s'effacer. C'est r peine si on voit encore, cette compagne de notre quotidien. Peu d'attention lui est rellementaccorde et le regard glisse sur celle qui nous abrite. Plus souvent on s'arrange d'une certaine indiffrence avec elle et tou-tes sortes de moyens d'vitement sont mis en oeuvre pour la tenir r distance, la rendre compatible avec l'ide qu'on s'en fait.

    Alors,il a fallu y aller et se forcer r voir. Y aller malgr tout, malgr le temps, malgr la pluie, malgr l'hiver et la lumicre dcli-nante. Rder, marcher, taper du pied et se demander ce qu'on fait lr et chercher r faire codncider son dsir d'image, avec cequi se donne et se refuse de la ville. Il a fallu chercher sa distance, apprivoiser la lumicre, choisir ses sujets, construire sonprojet. Il a fallu, tout aussi difficile, s'exposer au regard critique. La lecture d'une planche contact est toujours un exercice rla fois excitant, la rponse r l'attente, et "dprimant", les bonnes images sont si rares. La photographie comme toute pratiqueartistique, est exigeante. Et aucune oeuvre, meme la plus fantaisiste, la plus potique... ne se sera construite sans rigueur.

  • Frdrric BellayArtiste invit

    Alors nous avons essay d'aider ces tudiants r mettre en oeuvre la rigueur r partir des prmices de leurs recherches et rchoisir parmi les diffrentes pistes mergentes celle qui serait ensuite privilgie. Choisir et se tenir r un choix, construire rpartir de lr, aller au bout d'une ide et se laisser conduire par elle... a a l'air si simple et c'est si dur. Il faut aussi cultiverson regard, cultiver la connaissance que nous avons de ce que nous pratiquons, faire ses gammes, et malgr tout encoredomestiquer un instrument et la chane des manipulations qu'il engendre.

    Pas de strass ni de paillettes, dans les travaux qui ont t produits, mais la confrontation au rel des villes d'aujourd'hui.Chaque tudiant a pu dans son travail trouver et runir quelques images cohrentes, un premier corpus qui djr nous mont-re qu'il est toujours possible de se saisir du monde, que l'indiffrence n'est pas une fatalit et que l'exercice de la libertreste possible. Dans la diversit des travaux des tudiants, les grandes postures du photographe devant le monde sont bienprsentes: le pocte sensible aux ambiances, aux maticres, le conteur qui sait voir des histoires, le documentariste qui dcritla ville autour de lui, celui qui laisse aller sa fantaisie et l'autre qui la bride pour tenter l'objectivit, celui qui prend le monder bras le corps et celui qui ngocie sa distance...

    Que deviendront ces tudiants? Pas ncessairement des artistes, ni des photographes. Au moins auront-ils entrevu qu'au prixde quelques efforts ncessaires, mais pas inaccessibles, un monde fragile et dont la richesse est proportionnelle r l'effortconsenti tait r leur porte. Ils se souviendront peut-etre qu'approcher une oeuvre et r fortiori s'engager dans cette voie, esttoujours une affaire d'engagement personnel et que la demi-mesure n'y est pas de mise.

  • Ces photographies ont t ralises par

    Poles Universitaire de Lens et Arras - Saisons 2002/2003 & 2003/2004Photographies ssentiellement sur Arras, Bthune, Lens, Douai, Lievin

    Lamheni AminaLandron MarieLe Berre DanielLeblanc MarionLedoux FlorenceLefebvre CarolineLefebvre SylvieMercier AnnePawlak YannickPeru ChristellePoiret GatanRiez ClmentineSchneider JeanSicinski ThomasToma IonaVanmackerlberg MarieVerley ClineVernon Audrey

    Adnot NellyArnout LaurineAuvray MlanieAzam BatriceBeaucourt PatriciaBerger MehdiBienaire CharlotteBlaszkiewic AlainBrendel CaroleBuisine LauryCapra EmmanuelleCauchy CoralieChareeddine DoraChevret Anne-SarahCornette ClmentineCreteur BrangcreCroiziers AurlieCrowyn GrgoryDrouet GatanFengler EmmanuelleGelez ChristopheGillion AgncsGirot MathieuHuchet YannickJolly ElodieLaclare France

  • En mai 2004ces travaux ont t prsents r la galerie du dme de lUniverstit dArtois r Arrasen parallcle delexposition Aprcs Babel de Frdric Bellay prsente r la galerie de lIUFM dArras

    galerie de lIUFM dArras

    galerie du dme de lUniverstit dArtois

  • Ouvrage dit par

    l Un ive rs i t d Ar to is9, rue du Temp le - BP 665 - 62030 Ar ras cedex

    t l . 03.21.60.38.72

    l Assoc ia t ion Dest in Sens ib le165 b is rue Ju les Guesde - 59650 V i l l eneuve d Ascq

    t l . 03.20.56.04.17 - www.mob i labo .com

    avec le sout ien du Ministcre de la CultureDirect ion Rgionale des Affa i res Culture l lesdu Consei l Rgional du Nord-Pas de Cala is

    du Consei l Gnral de Pas de Cala is

    C i t Ida le ?est une exposition ralise

    par le service culturel de lUniversit dArtois

    Vice-prsident charg de la politique culturelle : Francis MarcoinResponsable du service : Eric Miot

    Coordonnateur vie tudiante et associative : Sbastien WafflartSecrtariat : Danicle Delvoye

    Un atelier de photographie dirig par Horric Lingenheld, artiste,intervenant de lassociation Destin Sensible

    avec laide du Mobilabo, laboratoire photo itinrant

    avec le concours de

    Frdric Bellay artiste invit