chutes et personnes agees expérience du · pdf file31/08/2012 ch du mont dore 1 chutes...

Click here to load reader

Post on 17-Aug-2018

214 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  • 31/08/2012 CH du MONT DORE 1

    CHUTES ET PERSONNES AGEES EXPRIENCE du CH du MONT DORE

    Irne SANCHEZAurlie Mauranne

    Marie Laure BESSON

    SGCA-1/6/2012

  • CH du MONTDORE

    n 20 lits court sjour orientation griatrique,

    n 24 lits de soins de suite et de radaptation orientation griatrique,

    n 20 lits USLD,

    n Un EHPAD accol la structure : 30 lits.31/08/2012 CH du MONT DORE 2

  • Pourquoi avoir choisi le thme des chutes?

    n Accueil dune population ge au sein de ltablissement,

    n Frquence des chutes, gravit potentielle,

    n Absence danalyse dtaille des causes et de relle politique de prvention des chutes dans ltablissement.

    31/08/2012 CH du MONT DORE 3

  • Quelle organisation est mise en place ?

    n Mise en place dun Groupe de REflexion Chute (GREC) en avril 2008,

    n laboration dun formulaire de constat de chute,

    n Dbut du recueil des donnes en 2009 aprs sensibilisation du personnel.

    31/08/2012 CH du MONT DORE 4

  • Quels constats en 2009 et quelles actions correctrices ?

    n Horaire des chutes

    n Profil type de la chuteuse de 80 ans

    n Circonstances de la chute

    n Actions immdiates post chute31/08/2012 CH du MONT DORE 5

  • Horaire des chutes ?

    n Pas dhoraire prfrentiel la nuit,

    n Vers 10/11 heures et 13 heures : lien avec le repas ? hypoglycmie?

    31/08/2012 CH du MONT DORE 6

    Elaboration dune fiche daide au remplissage du formulaire de constat de chute avec reconnaissance des signes dhypoglycmie

    Accompagnement plus systmatique des patients en salle a manger lors du repas puis du retour dans leur chambre

  • Horaire des chutes ?

    n Vers 14/15h et 20h : hypoglycmie? perplexit anxieuse?

    31/08/2012 CH du MONT DORE 7

    ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE DES PATIENTS IDENTIFIES

    +SALLE SNOEZELEN

  • Quels constats en 2009 et quelles actions correctrices ?

    n Horaire des chutes

    n Profil type de la chuteuse de 80 ans

    n Circonstances de la chute

    n Actions immdiates post chute31/08/2012 CH du MONT DORE 8

  • Profil de la chuteuse

    n Troubles locomoteurs (86%), maladie neurologique (52%):

    31/08/2012 CH du MONT DORE 9

    valuation du risque de chute

    lentre du patient par quipe mdicale

    Ergonomie domicile

    Fiche conseil

    Ergonomie lhopital

    Fiche conseil

    valuation de lindication dune aide technique adapte et rvision rgulire du

    matriel

    Atelier quilibrehebdomadaire

  • 31/08/2012 CH du MONT DORE 10

    CONSEILS POUR LA PREVENTION DES CHUTES A DOMICILE

    PREVENIR LES SECOURS Avoir fait ce qu'il faut avant : - Confiez une cl double votre voisin ou une personne de confiance et ne laissez pas vos cls sur la porte d'entre si vous la fermez cl.- De manire gnrale, vitez de vous enfermer. Attention aux WC et salle de bains exigus dont la porte souvre vers lintrieur : danger dtre coinc derrire la porte aprs une chute.- Portez sur vous un dispositif de tlalarme, en particulier si vous vivez seul.- Placez le tlphone proximit de vous, ayez un tlphone par tage ou bien ayez un portable-Choisissez un tlphone adapt (chiffres plus gros, numros pr-enregistrs). N'hsitez pas afficher les numros apparents sur le tlphone (15 ou 18)

    Vous tes tomb, que faire ? - Essayez de rester calme, ne paniquez pas.-Si vous pouvez bouger : mettez vous sur le ventre, puis 4 pattes. Cherchez une chaise ou un point d'appui proximit. Dirigez vous vers l'appui 4 pattes. Levez un genou (position chevalier servant), puis aidez vous de vos bras et de lappui sur votre jambe pour vous relever. (voir schma)

    - Si vous ne pouvez pas bouger : Votre chute a pu causer une fracture. Toute fracture entrane une impotence fonctionnelle avec douleur. Il est prfrable alors de ne pas bouger. Prvenez immdiatement les secours avec votre tlalarme ou portable, ou criez laide.

    - Dans tous les cas, vous devez prvenir les secours. Un professionnel mdical jugera de la ncessit de vous faire examiner. A dfaut de pouvoir appeler, attendez qu'on vienne vous chercher.-Composez le 15 (ambulance) ou le 18 (pompiers), ou bien le 112 pour un portable.

    PRENDRE DES PRCAUTIONS - Sols mouills : faire scher immdiatement- Attention aux animaux domestiques- Soyez correctement chausss.(chaussures fermes avec semelle antidrapante)- Asseyez vous lors dune activit (cuisiner, faire la toilette, repasser...), avec un tabouret assis-debout ou un sige avec accoudoirs...- En cas de vertiges, de troubles orthostatiques : restez 1 ou 2 mn assis au bord du lit avant de vous mettre debout-Escaliers : soyez bien chausss et utilisez la rampe. Ayez un bon clairage, des marches contrastes et visibles. Monter la jambe saine en premier et descendre la jambe la plus faible la premire.

    ORGANISER ET ADAPTER LE DOMICILE - Remplacez si besoin la porte de vos WC et de la salle de bain par un rideau ou une porte coulissante, et prfrez une porte souvrant vers lextrieur.- Enlevez de prfrence les tapis, ils peuvent glisser et vous faire trbucher.- Mettez vos objets courants porte de main : lunettes, mdicaments, chaise-perce ct du lit- Rglez la hauteur des chaises, du WC et du lit : assez hauts pour vous relever (siges rglables en hauteur, cales de lit, rehausse-WC)- Installez des appuis stables : meubles fixes, barres d'appui, accoudoirs des chaises... (WC, salle de bain en particulier)- Facilitez vos gestes avec des aides-techniques proposes dans le commerce et du ct des revendeurs mdicaux : barrire de lit, potence de lit, barre de redressement, sige de douche, sige de bain... - Mettez des tapis anti-drapants dans la salle de bain et lintrieur de la douche (ou baignoire).

  • ATELIER EQUILIBRE- PREVENTION DES CHUTES

    Professionnels : Murielle GRANDEMANGE (ergothrapeute), David DE REVIERE (ducateur APA)Lieu : salle de vie du 2me tage Type de patients : patients prsentant un risque de chute, indiqus sur prescription mdicale (liste des patients note la veille dans lagenda, en concertation avec les quipes). Quelques patients temporairement assis pourront tre inclusLes patients doivent tre prts pour 10h15 (au plus tard 10h30)

    Groupe de 10 personnes maximum (services mdecine, SSR); Dure de la sance : 1h30; Frquence : 1 fois par semaine le vendredi matin, 10h15

    Droulement de la sance : chauffement, travail collectif des membres suprieurs et de lquilibre assis, un parcours de marche individualis, apprentissage du relever du sol, conseils et divers exercices adapts chacun.

    Objectifs thrapeutiques :

    Conserver et renforcer les capacits motrices de la personne ge (force musculaire, souplesse articulaire) Amliorer la proprioception et lquilibre. Optimiser la marche dans des conditions diverses (parcours dobstacles) Entretenir les rflexes, la mmorisation, lanticipation, la coordination, lacuit visuelle et auditive, la sensibilit. Rduire le risque de chute en adoptant un comportement scuritaire Apprendre se relever du sol (et pouvoir prvenir les secours) Redonner confiance la personne ge, la stimuler et la redynamiser par leffet du groupe. Rappel la personne ge des facteurs aggravant le risque de chute (environnement, nutrition), conseils et fiches mmo-techniques pour la prvention des chutes.

    31/08/2012 CH du MONT DORE 11

  • FACTEURS FAVORISANT LES CHUTES AU SEIN DE LHOPITAL

    Fauteuil roulant/anatome non frein, Reposes- pieds difficiles relever,

    Fils de tlphone qui tranent,Accessibilit la lumire difficile (au-dessus du lit),

    Mobiliers roulettes (tables de nuit, adaptable),Lit laiss en hauteur (aprs avoir fait le lit ou le mnage),

    Trop peu de barres dappuis dans la salle de bain (vers lavabo, dans la douche, vers les toilettes),Pas de sige de douche dans la salle de bain,

    Dnivel pour accder la salle de bain,Les barrires de lit aussi peuvent engendrer des chutes,

    Meubles bancals, Chambres trop petites,

    Passage parfois encombr mme dans les grandes chambres,Sol mouill ou souill,

    Objets personnels non accessibles du fauteuil ou du lit.Chaussons et vtements non adapts.

    Encombrement des couloirsChaises sur les tables dans la salle manger (difficile descendre)

    Marches devant la porte dentreMauvais clairage

    31/08/2012 CH du MONT DORE 12

  • Profil de la chuteuse

    n Troubles cognitifs modrs svres (75%)

    31/08/2012 CH du MONT DORE 13

    Dpistage plus systmatique des patients (MMS) lentre

    dans les services

  • Profil de la chuteuse

    n Prise de psychotropes (81%) dont 1/3 de patients somnolents

    31/08/2012 CH du MONT DORE 14

    Rvaluation systmatique de

    lindication initiale

    Recherche dune hypotension

    orthostatique chez les patients sous psychotropes

  • Profil de la chuteuse

    n Dnutrition (65%)

    31/08/2012 CH du MONT DORE 15

    valuation nutritionnelle systmatique lentre

    des patients

    Mise en place du rgime adapt

  • Profil de la chuteuse

    n Dficit visuel (51%)

    31/08/2012 CH du MONT DORE 16

    Dpistage des troubles et

    correction si possible

    (Ophtalmologistes sur place)Ergonomie

    lhopital : fiche conseil

    Ergonomie domicile : fiche

    conseil

  • Profil de la chuteuse

    n Antcdents de chutes (70%)

    n Incontinence urinaire (34%)

    31/08/2012 CH du MONT DORE 17

    LENTRE DU PATIENT :Recueil sytmatique

    linterrogatoire du patient de la notion de chute ou dincontinence

    urinaire

  • Quels constats en 2009 et quelles actions correctrices ?

    n Horaire des chutes

    n Profil type de la chuteuse de 80 ans

    n Circonstances de la chute

    n Actions immdiates post chute31/08/2012 CH du