batiment r+8

Download Batiment r+8

If you can't read please download the document

Post on 18-Aug-2015

48 views

Category:

Engineering

9 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

  1. 1. KHERBOUCHE.Nazim Chapitre 1 : Prsentation du projet 1 PRSENTATION DU PROJET 1 -1 Historique : Il y a plus de deux mille ans, les Romains utilisaient dj de la chaux vive comme liant, jusquaux jours quun jardinier franais Joseph-Louis Lambot t le premier avoir lide dutiliser une armature de mtal dans les mortiers. Sinspirant des techniques de moulage en sculpture, il fabriqua avec du fil de fer et du mortier des caisses pour orangers et des rservoirs (en 1845), puis une barque (en 1849). Le bton tant lui-mme un mlange intelligent dans des proportions prtablies de liant (ciment), avec des granulats (sable, gravier, pierrailles) et de l'eau. Le ciment et lacier rsultent quant eux de processus de fabrication spcifiques. Le bton arm correspond un mariage judicieux de matriaux aux caractristiques complmentaires : lacier pour sa capacit rsister aux contraintes de traction et le bton pour sa capacit rsister la compression. Il peut tre dfini comme l'enrobage par du bton, daciers disposs judicieusement. Ces aciers sont appels armatures. On distingue les armatures longitudinales disposes suivant l'axe longitudinal de la pice, des armatures transversales disposes dans des plans perpendiculaires l'axe de la pice. Limmense dveloppement de la construction en bton est due : Lintrt conomique qui reprsente cette technique. La souplesse dutilisation. Lconomie dentretien. La rsistance au feu (incendie). La durabilit. 1 -2 Introduction: Ltude des structures est une tape clef et un passage oblig dans lacte de btir. Cette tude vise mettre en application les connaissances acquises durant les cinq annes de formation dingnieur travers ltude dun ouvrage en bton arm. On sait que le monde actuel connait un dveloppement industriel et une croissance dmographique importante, ce qui nous amener des systmes de constructions en hauteur suite aux limitations des terrains en villes et les importantes demandes en logements et espaces de travail (bureaux, ateliers ). Cependant cette solution nest pas sans difficults, en augmentant la hauteur, les structures deviennent plus vulnrables et plus exposes aux sollicitations sismiques et celles dues au vent, mettant ainsi les vies de ces occupants ainsi que celles de ces voisins en danger sans oublier les pertes matrielles. Quels que soient les types des btiments en bton arm, Les ingnieurs sont toujours confronts aux problmes de la non connaissance exacte des lois de comportement des matriaux, ainsi que celles des sollicitations ceci a conduit les ingnieurs tablir des rglements de conception et de calcul des structures avec un compromis entre cot et niveau de scurit considrer.
  2. 2. KHERBOUCHE.Nazim Chapitre 1 : Prsentation du projet 2 Lobjectif de ce mmoire est de prsenter simplement des connaissances rcentes sur la faon de concevoir une structure qui sera appele dun cot rsister diffrentes sollicitations dordre statique et dynamique et de lautre cot, lutilisation dun logiciel MS Project qui nous permettra surement doptimiser dans le cot et les dlais du projet. En Algrie les expriences vcues, durant les derniers sismes a conduit les pouvoirs publics avec lassistance des experts du domaine revoir et modifier le rglement parasismique Algrien en publiant le (RPA99 version2003, BAEL91 modifi99) dans lequel des rgles de conception et de calculs sont spcifis. Ce rglement vise assurer un niveau de scurit acceptable des vies humaines et des biens vis--vis des actions sismiques par une conception et un dimensionnement appropris. Le travail qui nous a t confi consiste une tude technique qui est lanalyse et le dimensionnement du btiment et une autre partie Managriale, qui concerne lidentification de lensemble des tches de notre projet Btiment accomplir afin de dfinir le dlai et le cot global du projet pour en dduire le prix unitaire par appartement. On entame notre tude par une description gnrale avec une prsentation des lments de btiments, Ensuite on fait un pr-dimensionnement des lments structuraux non structuraux et la descente des charges, Puis on enchaine avec ltude dynamique qui a t ralise par le logiciel SAP2000, Aprs on fera ltude des lments structuraux (poteaux, poutres, chainages, voiles), qui sera suivie par une tude de linfrastructure du btiment, Enfin on termine par ltude conomique comportant une tude managriale qui t ralise par le logiciel MS Project. 1 -3 Prsentation de louvrage : Le projet que nous traitons concerne ltude dun Btiment compos dun rez-de- chausse, et de huit tages. Le rez-de-chausse est usage commercial. Les autres niveaux sont usage dhabitation. Notre btiment est implant dans la nouvelle cit de Boudjlida qui se situe au nord de la ville de Tlemcen, Il appartient la zone de faible sismicit zone I, groupe2, selon la classification du RPA99 modifi en 2003.
  3. 3. KHERBOUCHE.Nazim Chapitre 1 : Prsentation du projet 3 1 -4 Description gomtrique : Tableau. 1.1- Caractristique gomtrique de la structure. Longueur totale du btiment 24.10m Largeur totale du btiment 13.80m Hauteur totale du btiment 29.54m Hauteur du RDC et des tages courants 3.06m 1 -5 Conception de louvrage : 1 -5.1.Ossature : Cest une structure auto-stable ralise en systme de portique (poteaux- poutres). 1 -5.2.Plancher : Dans notre cas nous avons utilis deux types de plancher : 1 -5.2.1. Plancher corps creux : Les poutrelles sont coules avec le corps creux dpaisseur : 16 cm, dalle de compression est de 5 cm. 1 -5.2.2. Plancher dalle pleine : Lpaisseur des planchers est faible par rapport aux autres dimensions, Cette paisseur dpend des conditions dutilisation et de rsistance. Rsistance au feu : Pour une heure de coupe feu e =7cm Pour deux heures de coupe feu e =11cm Isolation phonique : Selon le BAEL 91, Pour une bonne isolation acoustique lpaisseur du plancher doit tre : e > 13cm Alors on prend : e = 15cm 1 -5.3.Escaliers : Ce sont des lments qui permettent laccs aux tages, ils sont constitus en bton arm.
  4. 4. KHERBOUCHE.Nazim Chapitre 1 : Prsentation du projet 4 1 -5.4.Revtement: Enduit en ciment et en pltre pour les murs et les plafonds. Revtement en carrelage pour les planchers. Revtement par tanchit multicouche pour les planchers terrasses. 1 -5.5.La maonnerie: Les murs extrieurs sont constitus par double parois brique creuses, avec une paisseur de (10+15) cm spars par un vide de 5 cm. Les murs intrieurs sont constitus en simple parois de 10 cm dpaisseur. 1 -5.6.Les fondations: La transmission des charges par la superstructure en sol est assure par des semelles filantes. 1 -6 Caractristique des matriaux : 1 .6.1.Bton: Le bton est un mlange compos de : Ciment, air, eau, granulats et souvent des adjuvants pour constituer un mlange homogne. Le mlange du bton doit respecter des rapports bien dfinis, Le bton rsiste bien la compression et na pas une bonne rsistance la traction ou au cisaillement. La composition dun mtre cube de bton est la suivante : 350 kg de ciment CM1/II A 42.5. 400kg de sable Cg < 5mm. 800kg de gravillons3/18 et 15/25. 175L deau de gchage. La masse volumique de bton arm est de 2.50t/m3 . 1 -6.1.1. Rsistance caractristique la compression: Le bton est dfini par sa rsistance la compression 28 jours fc28, qui est exprim en MPa. Pour un nombre de jours j < 28, fcj , on suit les lois suivantes, qui sont donnes par le BAEL91 modifie 99: Bton non trait thermiquement : fc28 40MPa Si : j < 60 jours fcj= fc28
  5. 5. KHERBOUCHE.Nazim Chapitre 1 : Prsentation du projet 5 Si : j > 60 jours fcj= 1,1 fc28 Bton trait thermiquement : fc28 > 40MPa Si : j < 28 jours fc j= fc28 Si : j > 28 jours fcj= fc28 Fig.1.1- Evolution de la rsistance de compression fcj en fonction de lge du bton. Pour notre tude on va prendre : fc28=25 MPa. 1 -6.1.2. Rsistance caractristique la traction: La rsistance caractristique la traction du bton j jours est note par ftj, elle est exprime en MPa. Daprs BAEL 91 modifie 99 : Si : fc28 60 MPa ftj = 0,6+0,06 fcj. Si : fc28 > 60 MPa ftj = 0,275(fcj)2/3 . Fig.1.2- Evolution de la rsistance de traction ftj en fonction de la compression fcj. Pour notre tude on va prendre : ft28=2,1 MPa.
  6. 6. KHERBOUCHE.Nazim Chapitre 1 : Prsentation du projet 6 1 .6.1.3. Les tats limites: Une structure doit tre conue et calcule de telle manire quelle doit rsister toutes les sollicitations durant sa vie, elle doit aussi prsenter des scurits vis--vis de sa ruine ou dun comportement en service susceptible daffecter gravement sa durabilit ou son aspect. Etat Limite Ultime de Rsistance(E.L.U.R) : Correspond la ruine de louvrage ou de lun de ces lments par perte dquilibre statique, rupture, flambement. Le comportement rel du bton est modlis par la figure ci-aprs, daprs BAEL91 modifie 99 : Si : 0 bc 2 La courbe est sous forme dune parabole, avec : bc = 0,25 fbc x 103 bc(4-103 x bc) bc: Dformation du bton en compression. Si t > 24 heures = 1 Si 1 t 24 heures 0,9 Si t < 1 heures = 0,85 Si : 2 bc 3.5 La courbe est sous forme dune droite constante, avec : bc = f b cj bc f 85,0 = 5.1 2585,0 =14,17 MPa. Fig.1.3- Diagramme contrainte de compression, dformation lELU. Etat Limite de Service (E.L.S) : Consiste quilibrer les sollicitations dactions relles (non majores) et les sollicitations rsistantes calcules sans dpassement des contraintes limites. bc Parabole Rectangle b cj bc f f 85,0 b c 2 3,5
  7. 7. KHERBOUCHE.Nazim Chapitre 1 : Prsentation du projet 7 Plus que les dformations sont faibles, alors on suppose que le bton reste dans le domaine lastique et on adopte la loi de Hooke, avec Eb=Evj et : =0,2. La contrainte limite de service est donne par : bc Mpafcbc 156,0 28 . Fig.1.4- Diagramme contrainte, dformation ELS. 1 -6.1.4. Coefficient de poisson: = (d/d)/ (L/L). Avec: d/d: dformation relative transversale. L/L: dformation relative longitudinale. Il est pris gal : = 0 E.L.U (bton fissur). = 0,2 E.L.S (bton non fissur). 1 -6.1.5. Module de dformation long