arnaud 1893 salenia cretacees sudouest fr

Download ARNAUD 1893 Salenia Cretacees Sudouest Fr

Post on 26-Jun-2015

71 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

QUELQUES OBSERVATIONSSUK

LES SALENIA CRETACEESDU SUD-OUESTPar H.

ARNAUD,

Membre oorrespoudant.

Ei rvisant

dernirement

les

Salenia de

ma

collection, j'ai pu,

grce l'oblig'eance de plusieurs de mes confrres qui ont bien

voulu

me communiquerle

les leurs,

en oprer

le

rapprochement

sur environ trois cents individus et trouver, dans ce noml)reimportant,sujet de quelques observations que je viens sou-

mettre ciers,

la Socit,

mais simplementutiles

non comme description des espces tudies, comme ajoutant aux descriptions de mes devanla Palontolofjie franaise,

notamment depourla

quelques dtails

dtermination des espces du

S. 0.

Ces notes portent principalement sur deux ordres d'observations qui ne paraissent pas avoir jusqu'ici attir l'attention des

auteurs

:

1"

Forme des plaques de

l'apex

(1)

;

2''

Rapport des

diverses mesures auxquelles peuvent tre soumis les lments dela coquille.

Ce n'est pas toutefois que les formes des chinides de chaqueespce se montrent d'une invariabletrairefixit il est rare au conque quelqu'un de leurs caractres ne fasse dfaut si l'on a la prtention, pour arriver un classement sr, d'exiger l'identit ce rsultat est du deux causes principales 1 carts individuels dans la constitution de tel ou tel organe, fait gnral:

;

:

(1)

Je prends pour type, dans les observations qui suivent, la gnitale ant-

rieure

gauche qui

fait suite la

suranale dans

le

rayon de l'apex.1

Tome LU.

dansles diverses

2

2

branches du rgne animal;

Dfaut de paral-

llisme dans rvolution_, avec Tge, des divers lments de lacoquille,

La

vrification de ce dernier fait est facile

quand on possdeSi l'on

des sries des espces aux diffrents g-es de l'animal.

prend pour point de dpart le diamtre de la coquille, on peut presque toujours en dterminer le rapport avec les autres organes de l'animal de la manire suivante:

Avec la hauteur de la coquille; Avec le diamtre de l'apex (1); III. Avec celui du pristome; IV. Avec la longueur de l'ambulacre, de l'apex au pristome V. Enfin rapport de la longueur de l'ambulacre en millim[.

II.

;

tres avec leSi l'on

nombre des granules ambulacraires.

applique ces mesures par exemple S.

maxima

qui

compare aux divers ges de l'animal^ on trouve, en millimes, les rapports suivants sur unesera dcrite plus loin et qu'on les

moyenne de 25 exemplaires.

5

3

relativement au nombre des

Enfin qu'il en est de

mme

tubercules arabulacraires, ce qui revient dire que, plus lacoquille est avance en g-e, moindre est le

nombre des tuber-

cules proportionnellement la long-ueur de l'ambulacre.

Mais cesespcesgeoisi:

rg-les

ne g-ouvernent pas uniformment toutes les

Si l'on en cherche par exemple l'application S'. Bourdu Santonien^ on trouve, sur une moyenne de quarante:

individus, les rapports suivants

les

4

-

Cotteau S. Bourgeoisi donne, sur une vingtaine d'individus,

mesures suivantes

:

-5^'.

cylindrka, Arn., Dordonien de Meschers.total sept espces recueillies

Au

dans

la craie

du

S. 0.

Je passerai en revue chacune de ces espces.

I.

SALENIA GIBBA,Pal. fr.,

Ag-.

(Salenidia, Pomel).

p. 151, pi, 1035, g. 15-20.

Espce trs rare

et

qui ne m'est connue que par la description

de la Palontolofjie franaise.

Le caractre principal rside dans

la

prsence d'une seule paire

de pores en reg'ard de chaque granule ambulacraire, caractre

commun

S. Heberti

du Snonien suprieur.lisses.

Appareil apical festonn au pourtour par dfaut de concordance

des plaques gnitales avec les ocellaires; plaques paisses,

Gnitales triangulaires, angles mousss, termines au bord

externe par un coin arrondi, spar de chaque ct, par une

chancrure anguleuse, des ocellaires contigus.Pore gnital, bien marqu, subcentral.Ocellaires larges,le

vaguement triangulaires;;

l'angle dirig versdroit, lg-

centre de Tapex trs obtus

bord externe presquedbordantles

rement concave; plaquesleurs angles

saillantes,

gnitales par

latraux, prsentant;

au pourtour

une

largeur

double de celle des gnitales

centre des plaques dprim.

Suranale trapzodale angles arrondis.Incisions suturales larges et profondes.14 = 0.777. 18

Rapport de

la

hauteur au diamtre

IL

SALENIA SCUTIGERA,Pal. fr.,p.

Gray.

154 et suivantes.

Soustinctes

le

nom

de S. scAitigera, Cotteau a dcrit et figur dans latrois et peut-tre

Palontologie franaise^:

quatre espces dis-

P

L'espce du Mans,

pi.

1036, fig. 1-7.

3.9.

6

fig-.

2 S. rjeoinetrka, Ag"., pi. 1037,

1-6-7-10.

maxima, Arn.,

pi. 1036, fig. 17-,?0.

Je

me borne

indiquer l'origine

mire de ces Salenia,

trangre

la craie

cnomanienne de la du S.-O. et

prefaire

remarquer

dans notre rgion, qu'un seul reprsentant du genre Salenia dans le Cnomanien, Sal. (jibba, Ag. et aucun dans le Turonien. Au premier abord, il parat peu vraisemblable que la Saleniaqu'il n'a t recueilli,

qui vivait dans le Cnomanien durgion, sans laisser de trace

Mans ait disparu de cette dans les tages suprieurs, pour reparatre par une rsurrection inattendue dans le Snonien du S.-O.L'examen dudoutes:

t_ype dcrit et figur

par Cotteau confirme ceseffet lieu

l'tude de ses caractres:

donne eno

aux obser-

vations suivantes1

Rapport de

la

hauteur au diamtre

:

-1

= 0.666.la

iC

2^

Rapport du diamtre de l'apex au diamtre de:

coquille

d'aprs la figure de la Palontologie franaise3

o

= 0.625, angles

Plaques

lisses ou,

pour parler plus exactement, simplement

pointilles, sans carnes ni sillons;4'^

Gnitales antrieures

vaguement hexagonales,le

mousss, h bords festonns pardies,

les incisions suturales arron-

dont

la partie lale

plus large est situe vers

milieu de la

plaque dans

sens du rayon.

5 Excentricit

du pore

gnital, port en avant vers le bord

externe de la plaque.C'est--dire

un ensemble de caractresil

suffisants

pour bienla

distinguer ce type de ceux avec lesquels

a t confondu.fait

Dans

la

Palontologie franaise, Cotteau a

prcder:

description de S. scutigera d'une longue

synonymie

parmi

les

espces numres, S. petalifera et

5*.

geotnetrica paraissent

devoir conserver leur autonomie

:

la

premire spciale au Cnoet

manien du Nord, du S.-O.

la

seconde au Snonien

commune aux

dpts

En retraant l'histoire de l'espce qu'il dcrivait, le savant auteur de la Palontologie franaise a montr d'ailleurs la confusion laquelle n'ontIl

a fourni

pu chapper ses devanciers. lui-mme un exemple de la difficult de

la dtermi-

tingue dansles

7

la

nation spcifique en runissant dansS. geometrica S. scutigera dontil

Palontologie franaise

l'avait trs

exactement

dis-

Echinidcs de la Sartlic.

III.

SALENIAl GEOMETRIGA,Ag. Monographie des Salnides,p.

Ag.

Cott. Ech. Sarthe, p. 274, pi.

U, pi. I, fig. 25-32. XLVI, fig. 1-7.

Pal. fr.,PI.

pi.

1037,fig.

fig.

MO.

I,

1-6.

Cotteau, Ech. de la Sarthe, a donn de S. geometrica la description suivante :

Hauteur

:

13 millimtrestaille assez

;

diamtre

:

17 millimtres.

Espce de

grande, circulaire, trs haute, presquede deux rangessix paret

plane en dessus. Interambulacres pourvusde tubercules crnels:

imperfors, au

nombre de

srie

les trois

plus gros de ces tubercules peu prs gaux;

entre eux occupent la face suprieure et l'ambitus

les trois

autres diminuent rapidement de volume en se rapprochant de

la

bouche. Zqne

railiaire assez large,

presque droite, garnie dese

deux ranges de granules au milieu desquellesles

montrent

d'autres granules plus petits, ingaux, abondants, disposs en;

sries irrgulires

granules des deux principales rangesles

tendent se prolonger entresontrejets

tubercules

et

quelques-uns

sur

le

bordla

des zones porifres. Ambulacres

troits, trs

lgrement flexueux prs du sommet, convergeantbouche, pourvus de deux ranges de;

en ligne droite jusqu'granules gaux

petits

et serrs

l'espace intermdiaire,

malgr

son peu de largeur, renferme une assez grande quantit deverrues m