1-a-classification des os 1-b-la couleur des os 1-c-la

Click here to load reader

Post on 06-Jan-2022

0 views

Category:

Documents

0 download

Embed Size (px)

TRANSCRIPT

Introduction : I-ETUDE DES OS : I-Conformation extérieure des os 1-a-Classification des os 1-b-La couleur des os 1-c-La surface des os 2-Structure des os 2-a-Le tissu osseux 2-a-1-Généralité 2-a-2- Les cellules osseuses 2-a-3-La matrice extra-cellulaire 2-b-Les variétés du tissu osseux 2-c-Structure des différents os 2-c-1-Structure des os longs 2-c-2-Structure des os plats ,des os courts et irréguliers 2-c-3-Disposition du tissu hématopoïétique dans les os 3-Formation du squelette osseux avant et juste après la naissance 3-a-Définition 3-b-L’ossification intramembraneuse 3-c-L’ossification enchondrale 4--Croissance des os après la naissance 4-a-Généralités 4-b-La croissance en longueur 4-c-La croissance en épaisseur 5-L'homéostasie osseuse chez l'adulte 6- Facteurs influant la formation et la croissance de l'os II- ETUDE DU SQUELETTE : 1-Généralités : 2-Le squelette axial : 2-a-La tête : 2-a-1-Le crâne : 2-a-2-La face : 2-b-L'os hyoïde: 2-c-La colonne vertébrale ou rachis : 2-c1-Généralités: 2-c-2-Caractères généraux des vertèbres : 2-c-3-Caractères particuliers de chaque vertèbre : 2-c-4-Les articulations des vertèbres: 2-d-La cage thoracique : 2-d-1-Généralités : 2-d-2-Les côtes: 2-d-3-Le sternum : 3-Le squelette appendiculaire : 3-a-La ceinture scapulaire: 3-b-Le membre supérieur: 3-b-1-Généralités: 3-b-2-Le bras : 3-b-3-L’avant-bras : 3-b-4-La main : 3-c-La ceinture pelvienne : 3-d-Le membre inférieur: 3-d-1-Généralités: 3-d-2-La cuisse : 3-d-3-La jambe : 3-d-4-Le pied :
III-DEVELOPPEMENT ET VIEILLSEMENT DU SQUELETTE
ARTHROLOGIE :
LA MYOLOGIE
Introduction
I-LE TISSU MUSCULAIRE : 1-Les différents types de muscle : 2- Fonctions des muscles et caractéristiques fonctionnelles
II-LE MUSCLE SQUELETTIQUE : 1-Généralités : 2-2-Anatomie macrooscopique d'une fibre musculaire squelettique: 3-Anatomie miscoscopique d'une fibre musculaire squelettique: 3-a-Généralités : 3-b-Les myofibrilles : 3-c-Ultrastructure et composition moléculaire des myofibrilles : 4-Contraction d’une fibre musculaire squelettique : 4-a-Mécanisme des contraction par glissement des filaments : 4-b-Caractéristiques de cette contraction :
III-TISSU MUSCULAIRE LISSE ET CARDIAQUE : 1-Tissu musculaire lisse : 1-a-Généralités : 1-b-Structure : 2-Tissu musculaire cardiaque : 2-a-Généralités : 2-b-Structure :
IV-DEVELOPPEMENT ET VIEILLLISEMENT DES MUSCLES
LE SQUELETTE
Introduction : L’ostéologie est l’étude des os. L’ensemble des os constitue le squelette qui : -forme la charpente du corps, -à un rôle de protection ( encéphale est protégé par les os du crâne, les vertèbres entourent la moelle épinière et la cage thoracique protège les organes vitaux du thorax), -permet le mouvement on verra comment, -joue un rôle dans le stockage des minéraux (os= réservoir de calcium et de phosphore).
I-ETUDE DES OS : I-Conformation extérieure des os : 1-a-Classification des os : Il existe des os de toutes les grosseurs et de toutes les formes. Par exemple, le petit os pisiforme du poignet est de la taille et de la forme d’un petit pois alors que le fémur (os de la cuisse) peut mesurer près de 60 cm chez certains sujets et possède une grosse tête sphérique. Chaque os présente une forme particulière qui répond à un besoin précis . Le fémur, par exemple, doit pouvoir résister à des pressions importantes , et sa forme de cylindre creux lui assure la plus grande solidité possible pour un poids minimal . Les os sont classés selon leurs formes . On distingue 4 types d’os : les os longs, les os plats , les os courts, os irréguliers.
Les os longs : comme leur nom l’indique, les os longs sont beaucoup plus longs que larges. Les os longs présentent : -une partie moyenne, le corps de l’os encore appelé diaphyse, -deux extrémités renflées appelées épiphyses. Des deux épiphyses, la plus rapprochée du tronc est dite épiphyse proximale , la plus éloignée, épiphyse distale. Ils sont surtout formés d'os compact , mais peut comporter à l'intérieur une quantité appréciable de tissu spongieux. Tous les os des membres (supérieurs et infériurs) sont des os longs , sauf ceux du poignet , de la cheville , ainsi que de la rotule. Ex : fémur , tibia. Les os plats ou larges : Ce sont les os dont, deux dimensions, la longueur et la largeur , prédominent sur la troisième, l’épaisseur. Ils sont minces , aplatis et en général légèrement courbés. Ils présentent deux faces d'os compact plus ou moins parallèles, séparées par une couche d'os spongieux. Ex : sternum, les côtes et la plupart des os du crâne. Les os courts : Ils sont plus ou moins cubiques. Ils contiennent surtout de l'os spongieux ; l'os compact ne forme qu'une fine couche à leur surface. Ce sont ceux dont les 3 dimensions sont à peu près égales. Ex : os du poignet, os des chevilles , os sésamoïdes (rotule) , vertèbres .
Les os irréguliers : Ce sont les os qui n’appartiennent à aucune des catégories précédentes. Ils sont dits irréguliers.Tous ces os présentent des formes complexes et comportent surtout de l'os spongieux recouvert de fines couches d'os compact .Les os pneumatiques font partie de cette catégorie. Ex : les vertèbres, certains os du crâne (os ethmoïde) .
1-b-La couleur des os : Elle est blanc rosé chez le sujet jeune, jaunâtre chez le vieillard.
1-c-La surface des os : La surface externe des os sont rarement lisses et uniformes : on peut y trouver des bosses (saillies), des dépressions et des trous , qui constituent des points d’attache de muscles, de
ligaments , de tendons , de points d’articulation ou encore de passage de vaisseaux sanguins ou de nerfs. Les saillies : elles sont de formes et de dimensions très variable et pour cette raison sont diversement dénommées : apophyse , tubercule ( protubérance ou relief arrondi de petite taille), tubérosité (grosse protubérance ronde, parfois rugueuse), épine (relief fin, étroit, souvent pointu), crête (arête osseuse étroite ; habituellement bien en évidence), ligne (arête osseuse étroite , moins en évidence qu’une crête). Elles sont déterminées essentiellement par l’insertion des muscles sur l’os et par l’existence de surfaces articulaires avec les os voisins. Les dépressions : ici encore , elles peuvent être articulaires (articulation avec un os voisin ) ou non articulaires (déterminées par une insertion musculaire). Les orifices : ce sont des trous de passage destinés à la pénétration dans l’os des nerfs et des vaisseaux nourriciers de celui-ci.
2-Structure des os : 2-a-Le tissu osseux : 2-a-1-Généralité: Tous les os sont constitués par un tissu spécial : le tissu osseux. C’est un tissu spécialisé de TC (il est minéralisé). Le tissu osseux est constitué de cellules incorporées dans une matrice. 2-a-2- Les cellules osseuses: I l en existe différents types. Les ostéoblastes sont des cellules cubiques situées à la surface de l’os en croissance ou en voie de développement, présentant de fins prolongements pouvant s’anastomoser entre eux. Ils participent activement à la synthèse de la matrice osseuse organique. Les ostéocytes : sont des ostéoblastes matures (cellules osseuses adultes) en forme d'araignée , ils se trouvent dans des lacunes, emprisonnés dans la matrice qu’ils ont eux-mêmes élaborés. Chaque cellule est logée dans un ostéoplaste. Ils sont reliés les uns aux autres par de longs et fins prolongements cellulaires périphériques qui permettent aux nutriments et aux déchets de passer d'un ostéocyte à l'autre .Ils ont pour rôle d'entretenir la matière osseuse. S'ils meurent la matrice environnante est résorbée. Les ostéoclastes sont des cellules géantes provenant des ostéoblastes ou des ostéocytes. Plurinuclées, elles présentent une bordure en brosse et apparaissent lorsque l’os est résorbé. Ce sont des cellules qui détruisent la matière osseuse.
2-a-3-La matrice extra-cellulaire : Elle est constituée de fibres et de substance fondamentale. Les fibres sont des fibres de collagène noyées dans la substance fondamentale. La substance fondamentale est constituée d’une matière protéique particulière (l’osséine (=ôstéoïde) qui constitue le 1/ 3 de l'os) et de sels minéraux. Sous l’influence de l’ébullition, l’osséine se transforme en gélatine. Fibres , osséine et cellules = partie organique de l’os. , Fibres et osséines (surtout les fibres), déterminent la structure de l’os et lui confère sa flexibilité ainsi que sa très grande résistance à la tension et à la torsion.
Les sels minéraux : ils représentent la partie inorganique de la matrice. on les isole en calcinant l’os à l’air, ce qui a pour effet de détruire l’osséine. Les sels minéraux représentent les deux tiers du poids de l’os. Ils confèrent aux os leur rigidité et leur solidité, c’est-à-dire sa dureté exceptionnelle qui permet aux os de résister à la compression. Ils se trouvent sous forme de cristaux situés à l'intérieur et autour des fibres de collagène de la matrice extra-cellulaire.. C’est surtout grâce aux sels minéraux que les os subsistent longtemps après la mort . Les sels minéraux (ou hydroxyapatites) constitutifs de la substances osseuses sont essentiellement constitués de phosphates de calcium.
Le calcium, sous la forme de différents sels est donc le constituant chimique essentiel de l’os. Toute perturbation importante sur l’apport ou l’élimination du calcium retentira immédiatement sur le squelette en y déterminant des troubles plus ou moins sévères. Os = combinaison adéquate d’éléments organiques et inorganiques qui permet à l’os d’être extrêmement durable et résistant sans devenir cassant.
Première expérience: l'osséine Deuxième expérience: les sels minéraux Introduisons un os dans un tube contenant de l'acide chlorydrique (Hcl) dilué; peu à peu, l'os devient mou . Ainsi: -la matière minérale qui assurait la résistance de l'os a disparu ; -la substance molle qui reste s'appelle l'osséine (c'est la gélatine)
Si nous brûlons un os (frais) , peu à peu l'osdevient blanchâtre et poreux . Ainsi: -nous avons fait disparaître la partie vivante de l'os: l'osséine ; -nous avons mis en évidence la matière qui donne à l'ossa dureté : les sels minéraux.
Os frais Hcl dilué dans eau os devenu mou
Os frais calcination de L'os reste dur , l'os sur la flamme prend une teinte blanche: il ne reste que les sels
La substance osseuse contient une matière organique vivante : l'osséine.
La substance osseuse contient une matière minérale inerte : les sels minéraux
2-b-Les variétés du tissu osseux : En fonction de l’agencement du tissu osseux ,(disposition des cellules), densité plus ou moins grande de la substance fondamentale, on obtient deux types de tissu osseux : le tissu osseux compact et le osseux spongieux. -le tissu compact : A l'oeil nu, il paraît lisse et solide . Il forme la couche externe de l'os. Comme son nom l’indique, la substance fondamentale y est particulièrement dense , les lamelles osseuses appliquées les unes contre les autres forment un os épais, homogène et solide. Dans un tissu compact, les cellules et la substance fondamentale ne sont pas disposées indifféremment mais ont un ordonnancement bien précis . P 69-un peu dans constitution A l'oeil nu, l'os compact paraît très dense, mais le mircoscope permet de distinguer une multitude de canaux de passage contenant des neurofibres, des vaisseaux sanguinhs et des vaisseaux lymphatiques. L'unité srtucturale de l’os compact est appelé ostéon ou système de Havers. Chaque ostéon a la forme d’un cylindre allongé et se trouve parallèle à l’axe longitudinal de l’os. L’ostéon est formé par une série de lamelles osseuses cylindriques (8 à 15 en moyenne ) composés de matrice osseuse et placés les uns contre les autres comme les anneaux de croissance d'un tronc d'arbre. Le centre de chaque ostéon forme un canal central de l’ostéon ou canal de Havers ou passent de petits vaisseaux sanguins et des nerfs qui desservent les cellules de l’ostéon..Des canaux d'un autre type sont orientés perpendiculairement à l'axe de l'ostéon ,: ce
sont les canaux perforants de l'os compact ou canaux de Volkmann, permettent les connexions nerveuses et vasculaires. Come toutes les cavités internes de l'os , ces deux types de canaux sont tapissés d'endoste .Les ostéocytes se trouvent emprisonnés dans de petits espaces vides appelés lacunes situées à la jonction des lamelles . Des canaux très fins, les canalicules relient les lacunes entre elles et permettent ainsi aux nutriments et aux déchets de passer d'un ostéocyte à l'autre . Ces ostéocytes entretiennent la matrice osseuse. S'ils meurent, la matrice environnante est résorbée. Entre les ostéons entiers, se trouvent des lamelles incomplètes nommées lamelles interstitielles. Ces lamelles occupent les intervalles entre les ostéons en formation ; elles peuvent également représenter des fragments d'ostéons qui ont été coupés par le remaniement osseux.
-Le tissu spongieux :Contrairement à l'os compact, l'os spongieux semble être un tissu peu structuré . Il est situé à l'intérieur de l'os compact . Il présente une structure en nid d'abaeilles , constituée de petites pièces pointues ou plates appelées travées. En fait , les travées sont loin d'être placées de façon aléatoire. Bien au contraire , la situation précise de ces minuscules élémentsb osseux reflète les contraintes subies par l'os et lui permet d'y résister le mieux possible .D'une épaisseur de quelques cellules, les travées comportent des lamelles irrégulières et des ostéocytes intereliées par de canalicules . Il n'y a pas d'ostéon. Les nutriments passent des espaces médullaires situés entre les travées et parviennent aux ostéocytes de l'os spongieux par diffusion à travers les canalicules . Dans l'os vivant, les cavités entre les travées de cette structure contiennent de la moelle rouge ou jaune.
2-c-Structure des différents os : 2-c-1-Structure des os longs : Elle varie au niveau de la diaphyse et de l’épiphyse. La diaphyse :Elle constitue l'axe longitudinal de l'os. Elle est formée de tissu osseux compact . Elle a la forme d’un cylindre creux dont l’épaisseur est considérable appelé cortex de l’os ou corticale. La diaphyse est creusée d’une cavité centrale : la cavité médullaire ou canal médullaire .Chez les adultes, ce canal médullaire est rempli de moelle osseuse , moelle dite jaune , car elle est formée essentiellement de tissu graisseux .
Les épiphyses sont les extrémités de l'os . Elles sont souvent plus épaisses que la diaphyse . L'extérieur des épiphyses est formé d'une fine couche de tissu compact ; l'intérieur est formé d'os spongieux. La partie osseuse de l'épiphyse par laquelle les os s'articulent est recouverte d'une mince couche de cartilage articulaire (hyalin) qui agit comme un coussin sur l'extrémité de l'os et amortit la pression lors des mouvements de l'articulation . A la jonction de la diaphyse et de chaque épiphyse d'un os long, se trouve la ligne épiphysaire . Cette ligne représente le reliquat de cartilage épiphysaire (= cartilage de conjugaison) , composé de cartilage hyalin où s'effectue la croissance des os pendant l'enfance
Les membranes: Les surface internes et externe de l'os sont chacune associées à des membranes. La surface externe de l’os (sauf les surfaces articulaires des épiphyses) est entourée par une membrane fibro-élastique, d’un blanc brillant , à laquelle on donne le nom de périoste (péri= autour, ostéon=os) . Le périoste est constitué de TC avec des cellules osseuses (ostéoblastes et ostéoclastes) qui joue un rôle fondamental dans l’ossification, participant à l’accroissement de l’os en épaisseur.Le périoste est constitué de deux couches : une superficielle fibreuse (TC dense)et une profonde constituée essentiellement de cellules : ostéoblastes (cellules productrices de matière osseuse) ( couche ostéogène d’Ollier) et d’ostéoclastes (cellules qui détruisent la matière osseuse).Le périoste est riche en vaisseaux sanguins, lymphatiques et en neurofibresqui pénètrent l'os par des foramens nourriciers ou trous vasculaires .
Les surfaces internes de l’os sont garnies d’une fine membrane de TC appelée endoste qui recouvre les travées de l’os spongieux dans les cavités médullaires et il tapisse les canaux qui traversent l’os compact. Il contient des ostéoblastes et des ostéoclastes
2-c-2-Structure des os plats ,des os courts et irréguliers : Ils présentent une structure simple.Leur surface externe et constitué d’une fine couche de tissu compact recouvert de périoste , et l’intérieur est formé de tissu spongieux tapissé d’endoste. Comme ces os ne sont pas cylindriques, ils ne contiennent ni diaphyses, ni épiphyses. Ils contiennent de la moelle osseuse (entre les travées) , mais aucun canal médullaire. Dans les os plats, la couche de tissu spongieux est particulièrement mince. Au niveau des os plats de la voûte du crâne , on appelle tables externe et interne les deux lames de tissu compact et diploé le tissu spongieux.
2-c-3-Disposition du tissu hématopoïétique dans les os: On nomme cavités à moelle rouge les cavités du tissu spongieux des os long , ainsi que le diploé des os plats. Dans ces cavités , on trouve en général le tissu hématopoïétique , ou moelle rouge, constitué de cellules souches hématopoïétiques . Chez les nouveaux -nés, la moelle rouge occupe le canal médullaire des os longs et toutes les cavités de l'os spongieux. Chez les adultes, la plupart des os longs possèdent un canal médullaire rempli de moelle jaune qui empiète largement sur l'épiphyse , et il subsiste peu de moelle rouge dans les cavités de l'os spongieux. Cette activité va progressivement se limiter au niveau des os courts et plats. Parmi les os longs des adultes, seules les têtes du fémur et de l'humérus produisent des GR. La moelle rouge située dans le diploé des os plats (comme le sternum) et dans certains os irréguliers (comme le bassin) revêt une bien plus grande importance et présente une forte activité hématopoïtétique . C'est habituellement à ces endroits que l'on prélève des échantillons de moelle rouge (par ponction de la moelle osseuse) pour diagnostiquer une maladie du tissu hématopoïétique comme la leucémie. La moelle jaune du canal médullaire peut du reste se convertir en moelle rouge en cas d'anémie grave, lorsque l'organisme a besoin d'accroître sa production de GR.
3-Formation du squelette osseux avant et juste après la naissance : 3-a-Définition: L’ostéogénèse et l’ossification sont des termes synonymes qui désignent le processus de formation des os. Jusqu’à la 6ème semaine de gestation , le squelette de l’embryon humain est entièrement composé de membranes fibreuses et de cartilage hyalin. Puis le tissu osseux commence à se former et finit par remplacer la plus grande partie des structures fibreuses ou cartilagineuses. Il existe deux procédés de formation des os : l’ossification intramembraneuse et l’ossification enchondrale.
3-b-L’ossification intramembraneuse : Elle désigne le processus de formation d’un os à partir d’une membrane fibreuse donc directement à partir du TC. Elle est caractérisée par l’absence de maquette cartilagineuse. L'os ainsi constitué est appelé os intramembraneux. Tous les os produits selon ce procédé sont des os plats( os de la voûte du crâne et de la face). Les étapes : -formation d'un point d'ossification dans la membrane fibreuse , -formation d'une matrice osseuse à l'intérieur de la membrane fibreuse, -formation de l'os fibreux et du périoste, -formation des plaques d'os compact et de la moelle rouge .
3-c-L’ossification enchondrale : Elle est caractérisée par le fait que chaque os est précédé d ‘une ébauche cartilagineuse . C’est le processus de formation de la majorité des os du squelette humain. Vers la fin du 2ème mois du développement embryonnaire, ce processus débute à partir "d'os" en cartilage hyalin déjà formés. Nous utiliserons un os long comme exemple de l'os en formation. La formation d'un os long s'amorce habituellement au niveau d 'un point appelé point d'ossification primaire. L’ébauche cartilagineuse est envahie par des vaisseaux sanguins. Le périchondre (= membrane de TC fibreux qui recouvre l'"os " de cartilage hyalin) est pénétré par des vaisseaux sanguin et se transforme en périoste vascularisé. . Sous l'effet des changements en nutriments , les cellules mésenchymateuses situés en dessous de ce périoste se différencient en ostéoblastes , qui vont élaborer la matrice osseuse organique osseuse définitive. Du tissu compact en périphérie et du tissu spongieux au centre sont mis en place dans la diaphyse . Puis , les ostéoclastes détruisent le tissu spongieux récemment produit et constituent au centre de la diaphyse , un canal médullaire ; c'est la dernière étape de l'ossification de la diaphyse . Pendant toute la durée de la vie fœtale, les épiphyses , qui ne comporte que du cartilage ,ont une croissance rapide car le modèle de cartilage continue de s'agrandir par division des cellules cartilagineuses . A notre naissance, la plupart des os (longs ) possèdent deux épiphyses cartilagineuses , un canal médullaire…