02 fevrier 2

Click here to load reader

Post on 22-Jun-2015

32 views

Category:

Documents

1 download

Embed Size (px)

DESCRIPTION

02 FEVRIER 2

TRANSCRIPT

FEVRIERDIACONIE APOSTOLIQUE1981MISSION DE L EGLISE ORTHODOXEEVECHE DU CATANGAKOLWEZI CONGO2012.21er FEVRIERAvant-fte de la Rencontre de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jsus Christ;et mmoire du saint martyr TryphonVPRESLucernaire, t. 4LasainteEglises'apprterecevoir enelleleSeigneur commeunenfant qui vient rjouir desesgrces mystiquement l'ensembledes fidles amis deDieu qui lvent lavoix pour lui dclarer: Tuesmagloire, marenomme, l'ornement demaplnitude, c'est toi, Verbequi pour moi es devenuuntout-petit selonlachair.Lachambrenuptialeresplendissantedeclart, letabernacletrs-digned'honneur, letemplesaintet plus vaste que les cieux,menant l'intrieur du Temple le Seigneur,le donne la sainte Eglisecomme un promis, intercdant pour quesoient dlivrs delamort et du prilceux qui sans cesselaglorifient justetitrecommelaMredeDieu.Saint vieillardSimon, viens dans letemplevoir leChrist, selonl'esprancequetunourrissais;reois-ledans tes bras endisant auSauveur: Maintenant, laissealler deterretonserviteur; fais veniraussi lasainteProphtessepour glorifier avec toileBienfaiteur qui defaon tonnanteest devenu untout- petit selonlachair.t. 1Martyr bienheureux, dsormaistusavouresvraiment lespuresdlicesdanslescieux pour avoirmenles plus nobles combats entmoindelavrit; prieleChrist d'accorder nos mes lapaix et lagrcedusalut.Martyr bienheureux, sous les rayons delaclartternelletues devenutout entier lumineux, toiqui asbrisl'opacitdel'erreur et renvers, par grcedivine, lesprincesdecemondetnbreux; prieleChrist d'accorder nosmeslapaixet lagrcedusalut.Martyr bienheureux, tuesdignedegoter l'allgressedesAnges, leur joie, pour avoir renonctous les charmes de la vie;dans la force de ton me, tu les as tenus pour rien,avec courage tu astmoignjusqu'aubout: intercdepour nosmesprsent.Gloire au Pre, t. 2Ddaignant les choses d'ici-bas, avec couragetupartis vers lestade, bienheureux Tryphon; enton combat sanglant de martyr, habilement tu renversas l'orgueilleux et reus la couronne desvainqueurs. Necessepasdesupplier pour nousleChrist notreDieu, victorieuxMartyr, pour lesalut denosmes.Maintenant...Encejour Simonreoit dans ses bras leSeigneur degloirequeMosejadis contemplasouslanue lorsqu'il lui remit les tables sur lemont Sina, celui qui aparlpar les prophtes et l'Auteur delaLoi, celui quenousannonceDavid, redoutablepour tous, maissi richedemisricordeet d'amour.Apostiches, t. 6La lumire au triple clatqui manifestement s'est leve nouvellement de la Vierge claireineffablement l'univers desrayonsdesaresplendissantedivinit.Maintenant, Matre, laissetonserviteur s'enaller enpaixselontaparole,car mesyeuxont vutonsalut.De la dchance qui fltrissait les mortels depuis la dsobissance d'Adam le Christ nous amanifestement relevs lorsque, sanschangement, il naquit delaViergeet devint unenfant.Lumirequi dissiperalestnbresdesnationset gloiredetonpeupleIsral.Accomplissant la Loi contenue en l'Ecriture, leSeigneur et l'auteur delaLoiprsent par laViergeMre dansleTempledelaLoi est portcommedivinnouveau-n.3Gloire au Pre... Maintenant, t. 2LaViergesainteaport ausaint hommedanslesanctuairel'Enfant sacr; et Simon, tendant lesbras, avecjoiel'areuens'criant: Maintenant, Matre, laissetonserviteur s'enaller enpaix, selontaparole, Seigneur.Tropaire, t. 4Ton Martyr, Seigneur, pour le combat qu'il a men a reu de toi, notre Dieu, la couronned'immortalit; animdetaforce, il aterrassles tyrans et rduit l'impuissancel'audacedes dmons;par sespriressauvenosmes, Christ notreDieu.Gloire au Pre... Maintenant... t. 1Duhaut duciel sepenchant verslaterre, lechur cleste voit porter autemplecommeunenfantnouveau-n par une Mre virginale le premier-n de toute la cration et dans l'allgresse les Angeschantent l'hymned'avant-fteavecnous.MATINESCathisme I, t. 1Celui qui sige avec le Pre sur le trne saint,venant sur terre, est n de la Vierge;l'Infini,l'Intemporel devient un nouveau-n et Simon, le recevant dans ses bras,plein d'allgresse, lui dit:Seigneur compatissant, maintenant laissealler tonserviteur danslajoie.Cathisme II, t. 4En tes mains devieillard, Simon, portant leChrist notreDieu qui delaMreinpouse estissu comme enfant selon la chair, glorieusement tu as reu la sentence de ton dpart et l'inpuisablegrcedesmiracles; c'est pourquoi noustous, justetitrenousteglorifions.Puis on chante les canons: le premier (t. 4) est celui de l'Avant-fte; le second (t. 8), en l'honneurduMartyr, est l' uvredeThophaneetporteenacrostiche:Truffe-moi, saint Tryphon, de clestesdlices.Ode 1, t. 4J etechante, Seigneur monDieu, car tuas guidtonpeupleaumilieudelamer; tuas jetl'eaulescharsdePharaon et tuasfait sombrer sespuissantesarmes.J etechante, Seigneur monDieu qui t'es fait tout petit selonlachair, t'es soumis laLoi et assauvl'humanit, pour laquelletut'esincarn.LeVieillard, recevant danssesbras leDieuqui donnelavie, delavieprendcongens'criant:Maintenant laisse-moi m'enaller, car aujourd'hui jet'ai vu.Aux lois delanaturetuobis et tesoumetsaux prceptesdel'Ecritureselonlaloi, Christ, toiqui jadis m'avaisdictlaloi sur lemont Sina.J e te chante, Seigneur mon Dieu, car de la sainte Vierge Mre tu es n et d'elle tu as faitl'esprancedenosmes.t. 8 Traversant la mer pied sec et fuyant la servitude des Egyptiens, le peuple d'Isral s'cria:Chantonspour notreDieuqui nousadlivrs.Toi qui jouis dans le ciel des dlices vraiment divines, invincible Martyr, dlivre par tonintercession monmedutroubledespassions.Ayant ou les paroles deDieu, tules mis enpratique, Martyr glorieux, enchrissant lasaintetet enembrassant lasagesse.Tu fus en vrit le pasteur conduisantsur les ptures de la sagesse les penses de ton me,ramenant lesmesgares, illustreSaint, et lesmenant auvrai Dieu.Eclaire-moi detalumiremystique, Viergetoute-purequi enfantas lereflet delasplendeurpaternelle, et dissipelestnbresdupch.Ode 3, t. 4 Dans le Seigneur mon Dieu mon cur est affermi, car ma faiblesse est soutenue par laceinturedesapuissance.QueleTemples'ouvre, car prsent s'avanceletempledeDieu qui vafairedenous lestemplesdesonEsprit saint.4Voici quel'ombreadisparu, cdant laplacelavrit delagrcequi survient: reois donc leChrist, Simon.Anne, lasageveuve, solitaireet connuedeDieu, rendegrcesmaintenant celui qui pour nousdevient enfant selonlachair!Chantons selon la vraie foila Vierge Mre de Dieu, car elle intercde pour nous sans cesseauprsduSeigneur.t. 8TueslerempartTuas mousslaforcedel'orgueil, illustreMartyr duChrist ayant revtulapuissanceduTrs-Haut.Dans l'enveloppedelachair, tuas teint l'audacedel'ennemi incorporel et tuas prchleDieuVerbefait chair.Par taseuleprsence sont mis enfuitelesespritsmauvais: ilssont chassspar lagrcedusaintEsprit.J ouissant detonsecours, jen'aurai pas rougir, MredeDieutoute-pure, et jeserai sauv, cartueslaprotectricedemavie.Tues lerempart deceux qui accourent vers toi; les habitants des tnbres trouvent entoi leurclart et monmetechante, Seigneur.Cathisme, t. 4Ayant got aux peines de la chair,tu mritas de savourer sans peine les dlices divines auParadis, enrecevant deDieulacouronned'immortalit; c'est pourquoi tufaissourdre, saint Martyr, desfleuvesdemiraclespour ceux qui detout cur serfugient soustasainteprotection.Gloire au Pre... Maintenant... t. 1Dans letempletues offert, toi laViedel'univers, et pour moi tudeviensunenfant soumislaLoi, toi qui jadisengravaslestablessur lemont Sina, afindenoussoustrairel'esclavagedel'antiqueLoi. Gloirelatendressedeton cur, gloireton rgne, Sauveur, gloireton uvredesalut, seulAmi deshommes.Ode 4, t. 4Detonrenom, Christ, tuascouvert lescieux, detagloirefut rempli l'univers; c'est pourquoisanscessenouschantons: Gloiretapuissance, Seigneur.Les Anges furent merveills lorsqu'ils virent dans les bras duVieillard leDieuqui est chantcommeFils aveclePreet l'Esprit.LeDieudetouteperfection qui fit siennenotreimperfection, enseconformant laloi nous adonnlaperfectiondelagrce.En ses bras le recevant comme un enfant et voyant en esprit notre Dieu, Simon a proclamcommesalut dumondeleChrist.Saint Vieillard, tuesdevenu plusvnrablequeMose, qui reut laloi sur lemont Sina, car leChrist Seigneur, tul'asportdanstesbras.Anne, en prophtesse, a reconnu le Dieu sorti de ton sein;et toi, divine Mre, ne laisse pasd'intercder pour lesalut detesserviteurs.t. 8Seigneur, j'ai peru lemystredetonuvredesalut, j'ai mditsur tes actions et glorifitadivinit.Par ton endurance tu frappas de stupeur les tyrans qui t'observaient, Bienheureux, car tusupportasleschtiments commesi unautresouffrait danstoncorps.Tuassavourlespeines, lesdouleurs, qui tepntrrent, Bienheureux, et pluspurement encoretujouis delagloireternellequi tecombleprsent.Tandis qu'on dchirait ton corps par l'acuit des ongles de fer, par grce divine, bienheureuxMartyr, serenforait lavigueur detonme.Mre virginale, c'est en toique je mets tout mon espoir: gardemon me, toi qui enfantas leSauveur notreDieu.5Ode 5, t. 4 Toi qui fais monter lalumiredu matin et nous montres lejour, gloiretoi, J sus, Fils deDieu, ami deshommes, gloiretoi.Dansl'ombredelaloi laparoledelagrceclairement fut rvleaujusteSimon recevant danssesbraslecorpsduChrist.Levoici, prophtiseSimon, pour lachuteet larsurrection, pour ladchancedes incroyantset lerelvement desfidles.DivineGnitriceimmacule, supplietonFilsdedlivrer dupril et detout malheur ceux qui teglorifient, pureMredeDieu.t. 8Encetteveilleet dans l'attentedumatin, Seigneur, nous tecrions: Prends pitiet sauve-nous,car tuesenvritnotreDieu, nousn'enconnaissonsnul autrequetoi.Kondakion, t. 8Fortifipar laTrinit, tufisdisparatrelecultedesdieux multiples, glorieux Tryphon, vnrabledans leSeigneur; ayant vaincules tyrans grceauChrist Sauveur, tuas reulacouronnedes Tmoinset lepouvoir desgurisons, commeinvinciblemartyr.IkosL'assembledes fidles prsenteen cejour lefestin sacrportant les signes del'avant-fte: leSeigneur portsur lesbrasdusaint vieillard quarantejoursaprssanativitvirginale et lemmorial del'Athltevictorieux, pour clbrer letriomphedel'invinciblemartyr.SynaxaireLe1er Fvrier, mmoiredusaint martyr Tryphon.Tryphon, quel est tonsort? - Sous letranchant duglaivejetrouvelamort. Et letemps

View more